Opération Perle Noire : les chiens et chats noirs sortent de l’ombre en cette période de Black Friday


Je ne comprends pas que des superstitions du passé, des préjugés face aux chiens et aux chats noirs persistent à notre époque. En France, une association Seconde Chance a eu la bonne idée de profiter du Black Friday, : le vendredi noir pour faire valoir les chats et les chiens a robe noire dans le but de leur donner une seconde chance pour être adoptés.
Nuage


Opération Perle Noire : les chiens et chats noirs sortent de l’ombre en cette période de Black Friday


Chien noir

Quand certains font des bonnes affaires pour le Black Friday mais tournent le dos aux animaux de couleur noire…

Le saviez-vous ? Les chiens et les chats noirs attendent en moyenne deux fois plus longtemps que les autres avant de trouver leur famille d’adoption. 

Alors pourquoi un tel délaissement ? La raison est assez triste à constater : longtemps victimes de superstition car associés à la couleur du diable, de la mort ou de la sorcellerie, les animaux noirs sont encore aujourd’hui les grands perdants des adoptions. 

Aider à sortir de l’ombre les animaux oubliés

Chaque année, l’association responsable Seconde Chance organise l’opération « Rencontrez une Perle Noire » sur son site internet. L’opération a lieu du 1er au 30 novembre 2019 à travers 1500 associations dans toute la France et ce pour la 11ème année consécutive.

Cette année, 1600 animaux noirs seront mis en avant auprès du public. L’objectif de l’association Seconde Chance est de mobiliser les amoureux des animaux via leurs réseaux sociaux pour qu’ils partagent les fiches des animaux noirs en attente d’être adoptés.


Mobiliser ainsi les internautes permettrait à l’association de doubler les visites habituelles sur son site pour atteindre 1,4 million de visites en novembre 2019. Deux fois plus de visibilité pour les animaux en attente d’adoption, en somme !

Vaincre les préjugés sur les animaux noirs

L’opération « Rencontrez une Perle Noire » de l’association Seconde Chance permet d’éveiller les consciences et d’abolir les superstitions selon lesquelles le chien noir serait plus dangereux et violent ou moins joyeux et heureux que les autres.

Pour mettre fin au « Black Dog Syndrome », il faut faire prendre conscience que les animaux noirs présentent de réels avantages ! Par exemple, un animal noir se salira moins visiblement qu’un animal tout blanc, ses poils ne se verront pas sur vos vêtements noir et dernière bonne raison pour adopter un chat noir ou un chien noir : ce sont eux les moins susceptibles d’être adoptés  !

https://wamiz.com/

Dans ce train, les voyageurs peuvent câliner des chats !


Pour sensibiliser l’abandon des chats au Japon, une compagnie ferroviaire Yoro Railway et l’ONG kitten cafe sanctuary ont organisé un train à chats avec une trentaine de chats prêt à adopté. Ils ont pu s’amuser, dormir, et même avoir plein de câlins. Certains on eu droit à une nouvelle famille.
Nuage

 

Dans ce train, les voyageurs peuvent câliner des chats !

 

Le rêve américain des chiens de Tchernobyl


Je trouve que c’est une bonne cause de sauver des chiens et les faisant adopter dans d’autres pays, mais comme une amie a soulignée, il y a trop d’animaux domestiques abandonnées dans ces pays-là aussi. En tout cas, pour les chiens de Tchernobyl qui vont se faire adopter aux États-Unis, montre qu’il vaut mieux être chien qu’un être humain pour migrer aux USA
Nuage

 

Le rêve américain des chiens de Tchernobyl

 

Un projet d'adoption de ces animaux a été... (Sergei SUPINSKY, AFP)

Un projet d’adoption de ces animaux a été lancé par la fondation américaine Clean Futures Fund (CFF). Son cofondateur Lucas Hixson (photo), venu pour la première fois à Tchernobyl en 2013 en tant que spécialiste de la radiation, a été surpris du nombre de chiens dans la zone.

SERGEI SUPINSKY, AFP

 

Agence France-Presse

Des aboiements et glapissements rompent le calme qui règne autour de Tchernobyl : dans la zone irradiée par le pire accident nucléaire de l’Histoire, des chiens errants se préparent à une nouvelle vie aux États-Unis.

Il y a trente ans, le long immeuble d’où viennent ces sons servait de « centre de désinfection » pour les employés de la centrale, qui s’y changeaient après leur travail et s’y soumettaient à un traitement sanitaire.

Aujourd’hui, c’est devenu un hôpital pour les chiens errants dont regorge la zone d’exclusion entourant la centrale accidentée dans un rayon de 30 kilomètres, quasi inhabitée depuis le drame survenu en 1986.

Un projet d’adoption de ces animaux a été lancé par la fondation américaine Clean Futures Fund (CFF). Son cofondateur Lucas Hixson, venu pour la première fois à Tchernobyl en 2013 en tant que spécialiste de la radiation, a été surpris du nombre de chiens dans la zone et a fini par en adopter un l’an dernier.

Le nom de son chouchou est « Dva » (deux en ukrainien), référence au fait qu’il s’agit du deuxième chien de Tchernobyl à être adopté. Mais les volontaires du CFF espèrent que 200 autres connaîtront un destin similaire au cours des deux prochaines années.

Le réacteur numéro 4 de la centrale soviétique de Tchernobyl, située à une centaine de kilomètres au nord de Kiev, a explosé en avril 1986. Cet accident a contaminé, selon certaines estimations, jusqu’aux trois quarts de l’Europe, mais surtout l’Ukraine, la Russie et le Bélarus, alors républiques soviétiques.

Les autorités ont dû évacuer des centaines de milliers de personnes dans un rayon de 30 km autour de la centrale, un vaste territoire où il est toujours interdit d’habiter de façon permanente.

Décontamination

Mais cette interdiction est bravée par un millier de chiens, selon les estimations du CFF.

Ce sont les descendants d’animaux domestiques abandonnés par leurs propriétaires lorsqu’ils ont fui la région après la catastrophe de Tchernobyl.

Ils vivent aux côtés de plusieurs milliers d’ouvriers chargés de s’occuper de l’entretien de la centrale fermée depuis 2000 et de divers travaux dans la zone d’exclusion.

« Une des premières choses que l’on remarque lorsqu’on se rend à la centrale, ce sont justement les chiens », souligne M. Hixson. « Les chiens ne peuvent pas lire les panneaux de mise en garde contre les radiations. Ils vont où ils veulent ».

L’un a même réussi cette année à grimper au sommet de la chape d’acier recouvrant les restes du réacteur accidenté, à une centaine de mètres de hauteur… et trois ouvriers ont alors escaladé cette structure pour sauver le malheureux.

La fondation CFF a recherché des familles américaines pour 200 chiens âgés d’un an au maximum. Elle a reçu quelque 300 réponses en très peu de temps. Les candidats à l’adoption d’un chien doivent remplir un formulaire en ligne puis passer une série d’entretiens et une inspection à domicile par des représentants du CFF aux États-Unis.

Quant aux chiens adultes, pour lesquels un déménagement serait beaucoup plus stressant, le CFF prévoit d’en stériliser et soigner 600 d’ici deux ans.

Aujourd’hui, quinze chiots sont internés à l’hôpital de Tchernobyl pour y passer des examens médicaux et pour que soit vérifié leur taux de radioactivité. S’il est trop élevé -ce qui n’est jamais arrivé pour un chiot-, une procédure de décontamination est prévue : les volontaires lavent l’animal, le traitent avec des désinfectants spéciaux, voire même lui rasent le poil.

« Quand le chien termine ce traitement, il est aussi propre que n’importe quel autre », assure M. Hixson.

Radiations, hiver et loups

Les chiots seront ensuite transférés dans un refuge à Slavoutitch, petite ville située à une cinquantaine de kilomètres de la centrale, pour y être soignés pendant quatre à six semaines avant de s’envoler pour les États-Unis.

« Celui-là est déjà presque un citoyen américain », plaisante Natalia Melnytchouk, dresseuse de chiens dans ce refuge, en désignant un petit chien blanc et noir qui n’attend que d’avoir ses papiers pour rejoindre Chicago.

Dans le refuge, les animaux reçoivent des massages et se font toiletter. « Ce sont probablement les chiens les plus gâtés d’Ukraine », sourit M. Hixson.

Les chiens errants que l’on croise partout à Tchernobyl -des postes de contrôle aux casernes de pompiers- semblent habitués à leur vie sauvage, mais leur quotidien est plein de dangers, observe Nadia Apolonova, la représentante du CFF en Ukraine.

Selon elle, leur espérance de vie ne dépasse pas cinq ans.

Hormis les radiations, dont l’impact reste difficile à évaluer, les chiens souffrent des hivers durs, de maladies et… des loups qui errent dans la zone d’exclusion devenue une gigantesque réserve biologique.

Ces prédateurs sont responsables d’un tiers des décès de chiens de Tchernobyl au cours des cinq dernières années, souligne Mme Apolonova.

Malgré la radioactivité dans la zone, les chiens de Tchernobyl n’ont rien des créatures difformes que certains pourraient imaginer.

Lucas Hixson sourit : « Ce sont les chiens les plus sains et les plus intelligents que j’aie jamais vus ».

http://www.lapresse.ca/

Une chatte fonce dans les flammes et les pompiers la prennent en charge quand elle en ressort.


 

Une chatte prénommée Scarlett vivait avec ses cinq chatons dans un garage abandonné qui était utilisé illégalement par des dealers à Brooklyn quand un incendie s’est déclaré. Scarlett s’est précipité dans le garage 5 fois pour sortir ses chatons un à un au risque de sa propre vie. Pour sa bravoure, elle a été bruler à multiples endroits et des grosses cloques sur ses yeux. Quand tous ses bébés étaient en sécurité, elle s’est évanouie. Les chats ont tous été prise en charge par les pompiers qui les ont menés dans une clinique vétérinaire. Un des chatons n’a pas survécu et les autres ainsi que la maman ont tous trouvé une famille d’accueil. Scarlett a vécu 12 ans après le drame. Elle est décédée en octobre 2008 des suites de diverses maladies.
Nuage

 

Une chatte fonce dans les flammes et les pompiers la prennent en charge quand elle en ressort.

Cette chatte est devenue la maman d’un bébé très très différent


Cela se passe dans un zoo en Russie. Une maman lynx donne naissance à un petit, mais elle est incapable de s’en occuper. Une chatte qui avait déjà une portée de chatons a remarqué ce bébé lynx désemparé, elle décide de l’adopter parmi ses petits. Même si le lynx est plus lourd elle lui prodigue de très bons qu’il est maintenant sans danger.
Maman

 

Cette chatte est devenue la maman d’un bébé très très différent

 

Laisser son chien seul toute la journée : voilà pourquoi c’est une mauvaise idée


Avoir un chien comme animal de compagnie est une responsabilité. Le chien a besoin de bouger, de sortir dehors, de dépenser son énergie. S’il reste seul pendant de longues heures presqu’à tout les jours, il sera sans doute malheureux et pas très en forme
Nuage

 

Laisser son chien seul toute la journée : voilà pourquoi c’est une mauvaise idée

 

chien triste seul

« Peut-on laisser son chien seul toute la journée ? », c’est l’une des questions qu’on se pose le plus lorsqu’on souhaite adopter un chien.

Voici quelques éléments de réponse.

Il existe beaucoup d’avis différents sur la question et lorsque nous cherchons la réponse sur Google les premières propositions sont « apprendre à son chien à rester seul ». Nous allons vous répondre très clairement à cette question : Non, votre chien ne sera pas épanoui en restant seul chez vous 7 à 9 heures par jour, du lundi au vendredi.

Un réel manque d’affection

Imaginons : vous commencez votre journée, vous passez un petit moment avec votre chien avant d’aller au travail et vous partez pour 8 heures. Alors que vous êtes parti pour vivre des situations diverses tout au long de la journée, votre chien se retrouve seul pendant de longues heures, sans contact avec qui que ce soit. Ensuite, le soir, il peut à nouveau avoir quelques heures de bonheur avec vous pendant sa promenade quotidienne.

De cette longue absence, on assiste à un réel manque d’affection pour le chien au quotidien. C’est un animal connu pour être assez dépendant de son maître et qui demande beaucoup d’affection, le laisser seul aussi longtemps et régulièrement n’est pas propice à son épanouissement.

Ils dépensent leur énergie dans votre logement

S’il n’a pas été éduqué et habitué petit à rester seul chez vous, il peut vous le faire regretter en grandissant puisque cette solitude ne correspond aucunement à la nature de notre meilleur ami. Il pourra arriver qu’il dépense son énergie en détruisant certaines choses dans votre habitat, qu’il fasse ses besoins et aboie pendant votre absence. Laisser son chien dans un logement fermé n’est pas un environnement adapté pour lui, surtout pour son besoin de dépense énergétique quotidienne.

Est-ce-que c’est pareil pour toutes les races de chien ?

Certains sauront mieux s’adapter que d’autres par rapport à leur caractère, mais gardons en tête que le chien n’a pas fait ce choix. C’est à nous, leurs maîtres, à être bienveillants pour qu’ils aient la meilleure vie possible. Nous vous conseillons donc d’être le plus présent possible pour votre compagnon ou de trouver des solutions alternatives (garde de chien, etc.) pour qu’il ne reste pas trop souvent seul et qu’il puisse se dépenser le plus possible en extérieur.

Quelles sont donc les solutions pour éviter de laisser son chien seul toute la journée ?

Il existe différentes solutions qui ne vous coûteront presque rien comme le faire garder par un proche. Sinon, il existe la plateforme Emprunte Mon Toutou, où les maîtres peuvent trouver des passionnés de chiens bienveillants prêts à garder leur compagnon bénévolement pour le promener de temps en temps ou le garder pour des weekends. Ces solutions permettront à votre chien de se sociabiliser et de dépenser son énergie pendant votre absence.

Réalisé en partenariat avec Emprunte mon toutou

https://wamiz.com/

Ce chat né avec deux nez allait être euthanasié


Memphis a double nez allait être euthanasié. Une femme l’a adopté au grand soulagement de ses anciens maîtres qui n’avaient pas le choix de l’abandonner. Cette boule de poil est né avec un palais déformé, une fente labiale et quelques déformations de son visage. Mais ses deux nez sont fonctionnels par contre il ronfle un peu.
Nuage

 

Ce chat né avec deux nez allait être euthanasié