Pourquoi le crâne de ce patient est-il devenu semblable à un matelas ?


Un cas assez spécial d’un Italien qui avait des maux de tête, douleurs musculaires, excès de transpiration et des stries sur le crâne comme ceux qu’on voit sur certains matelas. Tout cela à cause d’une tumeur cancéreuse aussi petit qu’une fève.
Nuage


Pourquoi le crâne de ce patient est-il devenu semblable à un matelas ?


Son crâne prend un aspect “matelassé” : les médecins lui découvrent une tumeur

Depuis quatre ans, un italien souffrait de maux de tête récurrents, de transpiration excessive et de douleurs articulaires. Mais c’est lorsque son cuir chevelu commence à s’épaissir et à faire des plis – prenant un aspect matelassé – que cet homme de 37 ans commence à vraiment s’inquiéter. Il se rend alors à la clinique d’endocrinologie de Padoue.

par Yohan Demeure, rédacteur scientifique

Une étude publiée récemment a fait état du cas plutôt rare d’un italien presque quarantenaire dont le crâne s’est épaissi avec l’apparition de stries (ou plis). Les médecins ont conclu qu’il s’agissait d’un trouble hormonal causé par une tumeur bénigne au cerveau !

Un crane “matelassé”

Dans la publication du New England Journal of Medicine du 2 mai 2019, les médecins de la clinique d’endocrinologie de Padoue (Italie) ont décrit ce fameux cas. Le patient de 37 ans était fréquemment pris de maux de tête depuis quatre ans, mais également de douleurs articulaires et d’excès de transpiration. À son arrivée à l’hôpital, les médecins ont établi plusieurs constats, dont le plus évident : un épaississement de la peau du crâne et l’apparition de stries.

Les médecins ont également observé que la mâchoire du patient était anormalement grande, tout comme d’autres extrémités (mains, pieds). Des examens plus poussés ont permis de diagnostiquer une acromégalie, c’est-à-dire une hypersécrétion de l’hormone de croissance. La glande produisant cette hormone (hypophyse) contenait une tumeur non cancéreuse de la taille d’un haricot ! Ainsi, cette même tumeur révélée par le biais d’une IRM était à l’origine de l’acromégalie.

Une autre maladie détectée

Après le diagnostic de l’acromégalie, une seconde maladie n’a pas tardé a être identifiée. Selon les médecins, elle serait due à la première. À l’origine de l’épaississement et des stries, le cutis verticis gyrata (CVG), une maladie rare et lentement évolutive de la peau du scalp. Il est ici question d’une hypertrophie et d’une hyperlaxité cutanée, c’est-à-dire une augmentation du volume et de l’élasticité de la peau. Résultat ? Des plis semblables à la circonvolution cérébrale, plus précisément aux gyri du cortex cérébral !

La tumeur du patient a finalement été retirée avec succès. L’homme a également été placé sous traitement hormonal afin de stopper la production excessive d’hormones de croissance. Par ailleurs, les tissus mous de son cuir chevelu ont reçu des injections de produits de comblement afin de retrouver un aspect plus normal, mais cela n’aurait pas vraiment fonctionné.

Sources : Daily MailMedisite

https://sciencepost.fr/

L’homme aux plus grands pieds du monde fait un pas vers la célébrité


Certains records pour être dans le Livre Guinness, sont réussit a bout d’effort et de travail, d’autre le sont naturellement .. mais cela n’est pas nécessairement de tout repos. Quand c’est un  »défaut » du corps cela devient plus difficile a gérer dans la vie de tous les jours Mais être parmi les records du monde .. cela aidera, souhaitons le a lui facilité pour un traitement
Nuage

L’homme aux plus grands pieds du monde fait un pas vers la célébrité

Le Marocain Brahim Takioullah, aux plus grands pieds du monde, le 29 septembre 2011 à Paris

AFP/Archives

La première chose que l’on remarque lorsque l’on croise Brahim Takioullah, ce ne sont pas ses pieds, mais plutôt sa taille hors du commun. Il mesure 2,46 mètres. Pourtant, ce sont peut-être ses pieds qui le rendront célèbre, puisqu’ils sont les plus grands du monde.

Les juges du livre Guinness des records sont venus en France pour constater et confirmer ce qu’il pressentait. Ses pieds sont les plus longs du monde: 38,1 cm pour le gauche, 37,5 cm pour le pied droit.

Ce jeune Marocain de 29 ans, qui vit en banlieue parisienne, reste aimable lorsqu’il déambule dans les rues de Paris et qu’il suscite la curiosité des passants.

"Etes-vous l’homme le plus grand du monde ?", lui demande-t-on régulièrement.

Pourtant, tout est si compliqué. Il a des difficultés à se tenir debout correctement dans le petit appartement qu’il habite avec sa mère, doit se plier pour entrer dans un taxi ou prendre le métro.

Personne ne s’était vraiment préoccupé de son immense taille jusqu’à ses 18 ans, lorsqu’un médecin scolaire lui prescrivit des examens sanguins.

"On a diagnostiqué que c’était une maladie très rare qui s’appelle l’acromégalie", a-t-il raconté à l’AFP.

Brahim souffre d’une tumeur bénigne de l’hypophyse qui, ainsi, secrète un excès d’hormones de croissance. Ces affections ne peuvent être traitées que par la chirurgie.

Une fois ses études universitaires de géographie achevées, il était si grand qu’il se rapprochait par la taille du Turc Sultan Kosen, 2,51 mètres, qui détient le record du monde. Brahim continue de grandir, mais à un rythme beaucoup plus faible et ne devrait pas atteindre les 2,51 mètres.

Il a contacté lui-même le livre Guinness, et dit qu’il est fier que l’immensité de ses pieds soit reconnue, même si la vie quotidienne est toujours très compliquée.

"J’ai beaucoup de difficultés pour trouver des chaussures, je dois les faire faire sur mesure. Mais c’est très cher", explique-t-il.

Il rend régulièrement visite à un orthopédiste, qui lui a fabriqué des chaussures pointure 58.

Pour ce spécialiste, Jérôme Liegeon, fabriquer des chaussures de cette taille n’est pas une mince affaire.

"Vous pensez bien que quand il y a un pied très très grand, la machine pour façonner ses formes, n’a pas forcément suffisamment de recul. Donc, il a fallu travailler sur le bout de la machine", a-t-il indiqué.

Brahim a été opéré une première fois au Maroc. Mais l’intervention n’a pas été suffisante pour réduire complètement la tumeur. Brahim espère que la renommée qu’apportera son record pourra l’aider à trouver les soins dont il a besoin.

"Ce record va être connu partout dans le monde, et des experts spécialistes se feront peut-être connaître pour l’aider", a souligné Craig Glenday, du livre Guinness des records.

© 2011 AFP

http://actualites.ca.msn.com