Vie nouvelle


A cette époque, je me souviens des hauts et des bas, mais heureusement ayant un tempérament positif malgré certains poèmes, il y a toujours eu une porte qui demandait qu’être ouverte
Nuage

Vie nouvelle

Vie d’hier oubliée dans les abîmes
Vie d’aujourd’hui s’ouvre un espoir ultime
Tant d’images se dessinent dans mon coeur
Tant de sentiments s’installent à mon âme sur l’heure

Nulle n’envie de retourner dans cette tour, cette prison
Tellement de faux bonheurs n’étaient que trahison
Où la nuit noire décriait à mon coeur désabusé
Mon esprit s’échappe pour trouver un refuge, une sérénité

Par les vagues d’espérance, je me laisse bercer doucement
A la quête intérieure d’un apaisement
Ce présent en moi ébauche une saveur recherchée
Un arôme de liberté que nul ne peut extirper

Vie de demain, présage de bonheur inexprimable
De l’oeuvre qui se trace sur ma route sans fable
Vie du futur, qui ne sera point ténèbres
Car cette lumière me fait quitter enfin les ombres

Rachel Hubert (Nuage)
22 juillet 2001

Pour un instant


Ah l’amour !!! Un ami avait une peine d’amour, après une grande discussion sur sa tristesse, ce poème a suivi A noter que quand j’écris des souffrances provenant d’amis, je le met presque toujours a la première personne sans pour autant vivre la même chose
Nuage

Pour un instant

Amour d’un instant de doux plaisirs
Sombre soudain dans les ténèbres sans avertir
Emportant comme un coup de vent tous les espoirs
Ma romance n’est maintenant qu’illusoire

Vite, lumière éclaire-moi, j’ai peur de ce noir
Lance-moi une bouée avant que je me noie
Que ma vie, je puisse revivre sans cette transe
Oubliant une partie de mon existence

Soyez patients amis
Laissez moi vivre ma peine, mes soucis
Toucher le fond des abîmes que je ne puis détourner
Peut-être  es-ce mon purgatoire que je ne peux éviter

Soyez patients amis
Je resterais blessé oui mais grandi
Car n’ayez de craintes, je me relèverai
Pour vaincre cette nuit noire, oui je me relèverai

Rachel Hubert (Nuage)
25 Octobre 2000