L’incroyable découverte d’une carcasse de baleine qui abrite des centaines d’espèces sous-marines


Une carcasse de baleine de 5 a 6 mètres de long, réussit à nourrir pleins d’animaux marins pendant des années. Rien n’est gaspillé. Jusqu’environ 2 ans, elle nourrit des poissons et mollusques. Ensuite, c’est la surface des os qui nourrit des vers marins pour une autre 2 ans. Il reste à dissoudre les os par les bactéries, vers, mollusques etc, vont profiter des nutriments qui dura plusieurs décennies.
Nuage


L’incroyable découverte d’une carcasse de baleine qui abrite des centaines d’espèces sous-marines


L’équipe du Nautilus n’a pas caché son enthousiasme devant cette incroyable découverte, par plus de 3000 mètres de fond.

  • Par Matthieu Balu, HuffPost France

Même mortes, les baleines nous étonnent. Lors d’un tournage près des côtes californiennes par 3200 mètres de fond, l’équipe de biologistes du bateau américain Nautilus a découvert mercredi 16 octobre un trésor: le cadavre, échoué sur le sol marin, d’une baleine d’une longueur de 4 à 5 mètres. Une carcasse qui, loin d’être une vision tragique, s’accompagne d’une véritable profusion de vie marine, comme vous pouvez le découvrir dans la vidéo en tête de cet article.

Les cétacés sont en effet une source inespérée de nourriture pour de nombreuses espèces qui, comme dans le cas d’un corps en décomposition sur la terre ferme, ont chacun leur moment pour satisfaire leur appétit. Ce sont d’abord les myxines, les lamproies, les crabes en tous genres qui s’attaquent à la chair tendre de l’animal mort, avant de laisser leur place à table.

Ensuite, les os sont soigneusement nettoyés par les mollusques, les escargots, mais aussi les vers marins: ils sont des milliers à venir coloniser le squelette de la baleine, attaquant lentement la surface des os. 

Des mois se sont écoulés, mais la phase la plus longue est encore à venir: celle de la longue réduction en poussière des restes osseux qui n’ont pas été digérés par les centaines d’animaux venus chercher leur part. C’est alors l’action des bactéries sous-marines qui va lentement faire son oeuvre, fournissant la nourriture d’innombrables petits organismes pendant parfois des décennies.

Un véritable ballet de la faune sous-marine, qui assure non seulement le couvert, mais aussi le gîte: telle une petite oasis sous-marine, les restes de baleines sont effet un relief bienvenu pour toutes sortes de poissons et d’invertébrés qui y font leur nid.

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.

https://quebec.huffingtonpost.ca/

Un singe tente de s’éva­der d’un zoo en brisant la vitre avec une pierre qu’il a affû­tée


Une cage de verre avec des touristes qui font des singeries devant les animaux. Ce n’est pas une vie. Ce petit singe savait-il que la liberté pouvait existé de l’autre coté de la vitre ? En tout cas, il a compris qu’en frappant la pierre sur la vitre, serait peut-être une réponse. Malheureusement, la liberté n’a pas été accessible. C’est ce genre de tourisme qu’on ne doit pas encourager

Nuage


Un singe tente de s’éva­der d’un zoo en brisant la vitre avec une pierre qu’il a affû­tée


La scène laisse sans voix. Au zoo chinois de Zhengz­hou, le 20 août, un singe a tenté de s’éva­der en frap­pant la vitre de son enclos avec une pierre qu’il a lui-même affû­tée, indique le South China Morning Post.

Devant des touristes ébahis, le singe s’est emparé de la pierre et s’est mis à frap­per la vitre très violem­ment. Après plusieurs coups, il a réussi à la briser mais, prenant peur, il est rapi­de­ment retourné au centre de sa cage de verre. Sa tenta­tive d’éva­sion s’est donc soldée par un échec. Un touriste l’avait précé­dem­ment filmé en train d’af­fû­ter son arme.

« Il est diffé­rent des autres singes : il sait utili­ser des outils pour casser les noix alors que les autres singes se contentent de les mordre », explique Tian Shuliao, un employé du zoo.

L’ani­mal est ensuite revenu devant la vitre pour admi­rer son travail.

https://www.ulyces.co/

Invités à un mariage, ils mettent le feu à leurs cheveux pour “s’amuser”


Des invités d’un mariage ont joué à un jeu qui aurait pu gâcher complétement la soirée des nouveaux mariés. C’est d’une stupidité. Probablement, que ces hommes avaient déjà un coup dans le nez pour se verser de l’alcool sur la tête pour mettre le feu et passer au suivant.
Nuage


Invités à un mariage, ils mettent le feu à leurs cheveux pour “s’amuser”

Cet ensei­gnant philip­pin de 22 ans est tout le temps confondu avec ses élèves


Voir juste le visage, on croit voir un jeune garçon au primaire, mais en réalité, il a 22 ans. Cela s’explique par un retard de croissance et il n’a pas mué, ce qui lui donne aussi une voix assez jeune.
Nuage


Cet ensei­gnant philip­pin de 22 ans est tout le temps confondu avec ses élèves


par  Adrien Gingold

Heureu­se­ment qu’il les dépasse de quelques centi­mètres, car cet ensei­gnant philip­pin de 22 ans a l’air aussi jeune que ses élèves. Et pour cause, Ian Fran­cis Manga, qui n’a jamais vrai­ment fait sa puberté, a une tête d’en­fant.

Dans un repor­tage de l’émis­sion Stand for Truth, Ian raconte qu’il s’ex­plique son retard de crois­sance du fait qu’il a toujours été un enfant malade. Ce qui ne l’a pas empê­ché de réus­sir ses examens d’en­sei­gnant et d’être aujourd’­hui devenu profes­seur des écoles.

À 22 ans, il est en charge des classes de mater­nelle et de primaire de la Mater El-Roi School de Saint-Joseph du Mont.

Rien à signa­ler selon l’ad­mi­nis­tra­tion de cette dernière, qui souligne que Ian est « un profes­seur sérieux qui adore les enfants».

Cons­cient de son appa­rence pouponne, le profes­seur qui n’a toujours pas mué et ne mesure qu’1,62 m et avoue prendre soin de choi­sir « des vête­ments et des chaus­sures de vrai adulte ».

« En tant qu’en­sei­gnant, vous devez servir de modèle. Malgré mon visage et mon rôle de grand frère, quand je donne mes cours, mes élèves me prennent très au sérieux », confirme-t-il.

Source : Stand for Truth

https://www.ulyces.co/

Quatre dauphins pris au piège sauvés grâce à une chaîne humaine


À Saint-Pétersbourg, en Floride, 4 dauphins ont été pris au piège dans le canal de la ville. Des responsables de la FWC ont organisé une chaîne humaine pour guider les dauphins vers le large avec succès
Nuage


Quatre dauphins pris au piège sauvés grâce à une chaîne humaine


par  Mathilda Caron


C’est une scène peu commune qui s’est dérou­lée en Floride cette semaine. Quatre dauphins bloqués dans le canal de la ville de Saint-Peters­burg depuis plusieurs jours ont été sauvés grâce à la soli­da­rité de plusieurs volon­taires, rapporte CNN ce 19 septembre.

Voyant les dauphins pris au piège, les respon­sables du Florida Fish Wild­life Conser­va­tion Commis­sion (FWC) ont carto­gra­phié le canal et les voies navi­gables pour élabo­rer un plan de libé­ra­tion. Les sauve­teurs ont formé une chaîne humaine puis ont utilisé des sons et des vibra­tions pour les rame­ner dans la baie de Riviera.

Une opéra­tion couron­née de succès après 45 minutes d’ef­fort collec­tif. Les quatre créa­tures, dont deux petits, ont retrouvé la sécu­rité du large.

Source : CNN

https://www.ulyces.co