Le Saviez-Vous ► Être allergique au froid, est-ce possible?


Il y a des allergies quand une personne est atteinte ne peut pas vraiment l’éviter comme l’allergie au pollen. C’est aussi le cas pour l’allergie au froid quand on reste au Québec. Heureusement, ce n’est pas une allergie que l’on voit souvent.

Nuage


Être allergique au froid, est-ce possible?

    L’allergie au froid existe réellement et, il ne faut pas se méprendre, elle ne signifie pas que les rigueurs de nos hivers québécois nous empoisonnent la vie! Également appelée urticaire au froid, cette réaction excessive de l’organisme touche plus ou moins 5 personnes sur 10 000.  

    Déclencheurs

    L’urticaire au froid est provoquée par l’abaissement de la température de la peau au contact de l’air, de l’eau ou d’objets froids ou encore du refroidissement des muqueuses de la bouche et de l’œsophage lors de l’ingestion de boissons ou d’aliments glacés. Elle peut causer des lésions cutanées ou muqueuses.

    Parmi les déclencheurs, notons :

  • Une température extérieure très fraîche, le vent froid et parfois même la pluie

  • Une baignade dans une eau fraîche

  • Un sol froid sous des pieds nus

  • La climatisation

  • Une boisson ou un aliment froid, comme une boisson gazeuse ou une sucette glacée

    Symptômes

    Comme dans le cas d’une allergie au pollen, par exemple, les cellules mastocytes et basophiles situées sous la peau sont activées par le froid et libèrent de l’histamine et d’autres médiateurs chimiques, qui vont occasionner la réaction urticarienne. Le froid n’étant pas un allergène en soi, certains hésitent toutefois à qualifier cette réaction d’allergie.

    Les personnes dont l’organisme réagit fortement au froid et aux écarts prononcés de température observent généralement les manifestations suivantes :

  • Des éruptions cutanées prurigineuses, c’est-à-dire qui provoquent de la démangeaison et qui s’apparentent à des piqûres de moustiques.

  • Des gonflements aux yeux et au visage.

    Les symptômes se produisent principalement aux endroits qui sont exposés au froid, mais peuvent parfois s’étendre. Ils disparaissent habituellement d’eux-mêmes au bout de quelques heures ou de quelques jours.

    Prévention et traitement

    Afin de prévenir ces réactions :

  • On évite de s’exposer au froid, le déclencheur.

  • On se couvre adéquatement, même le visage, si on doit absolument s’aventurer à l’extérieur.

  • On prend des antihistaminiques pour prévenir, atténuer ou éliminer la réaction allergique. Pour connaître les doses efficaces pour ce type d’allergie, on consulte son médecin ou son pharmacien de famille.

Il ne faut pas prendre cette allergie à la légère et soumettre son corps à des contrastes de températures extrêmes, comme plonger dans l’eau glacée après être allé dans un sauna sec ou dans un bain de vapeur, car, dans de rares cas, l’allergie au froid peut provoquer un choc anaphylactique et entraîner la mort. Certaines personnes se verront donc prescrire un auto-injecteur d’adrénaline.

Diagnostic

Si on croit souffrir d’une allergie au froid, on consulte un allergologue, qui nous fera subir le test du glaçon. Ce dernier consiste simplement à déposer sur l’avant-bras un glaçon enveloppé dans un sac de plastique durant 5 à 20 minutes. Si on peut voir apparaître une lésion cutanée surélevée ou une urticaire dans les 15 minutes suivant l’application du glaçon, le test est positif. Plus la réaction est rapide, plus l’allergie au froid est sévère.

https://www.uniprix.com

3 réponses à “Le Saviez-Vous ► Être allergique au froid, est-ce possible?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s