Le Saviez-Vous ► À bannir au gym: 7 exercices de musculation mauvais pour vous


Faire des exercices physiques est le meilleur moyen pour se mettre en forme et faire travailler notre corps. Sauf qu’il y a des exercices qui ne sont pas nécessairement bons. Comme par exemple, les redressements assis, un exercice qu’on connait bien, mais qu’en bout de ligne, nous donne une mauvaise posture.
Nuage


À bannir au gym: 7 exercices de musculation mauvais pour vous

PAR JESSICA CASSITY

Découvrez pourquoi il faut bannir certains exercices de musculation comme la planche avec haltères ou certains squats. Sachez également identifier les mauvais exercices pour votre santé et par quels exercices les remplacer.

Cet exercice est mauvais pour votre colonne vertébrale. ISTOCK/RICH LEGG

Les exercices squats sur une demi-balle BOSU

La demi-balle BOSU – moitié balle d’exercice, moitié plateforme – peut vous aider à travailler votre sens de l’équilibre durant l’entraînement. Mais faire des squats ou d’autres mouvements alors que vous prenez appui sur l’arrondi de la balle fait aussi de vous un bon candidat aux blessures.

«À moins d’être un athlète de haut niveau, vous risquez plutôt de vous faire mal», affirme Lindsey Wismer, entraîneuse personnelle et infirmière au Merritt Health and Wellness de Portland, en Oregon.

Vos genoux et vos chevilles risquent de se tordre vers l’intérieur ou l’extérieur, désalignant ainsi complètement votre corps. Tenez-vous-en aux squats traditionnels ou contre un mur en gardant vos genoux bien à la verticale de vos chevilles.

02-mauvais-exercices-abdosSTOCK/ANTONIO_DIAZ

Redressements assis

Vous savez, cette position que vous prenez lorsque vous consultez votre téléphone ou que vous êtes assis devant votre ordinateur: tête penchée en avant, épaules arrondies ! Eh bien c’est la même que celle que vous adoptez lorsque vous faites un redressement assis, dit Lindsey Wismer.

«Comme la majorité des personnes font des redressements en tirant la tête vers le haut plutôt qu’en forçant sur les abdominaux, tout ce qu’ils font, c’est renforcer une mauvaise posture.» 

Pour un mouvement plus efficace, utilisez plutôt vos jambes : couché sur le dos, levez vos jambes vers le haut et abaissez-les à mi-parcours (entre leur position verticale et le sol) – jusqu’à ce que vous sentiez le bas du corps se contacter -, puis relevez-les.

03-mauvais-exercices-brasISTOCK/MIKOLETTE

Coup de poing avec haltères

Ce mouvement n’est rien de farfelu: il fait exactement ce qu’il dit. Vous tenez l’haltère et vous donnez un coup de poing vers l’avant. Ce qui est farfelu, par contre, c’est la raison pour laquelle on fait un truc pareil, s’étonne Alain Aguilar, conférencier en sciences du sport et de l’exercice et entraîneur de soccer à l’université de la Caroline-du-Nord de Chapel Hill.

«Si vous disposez de peu de temps ou d’énergie, vous obtiendrez peu pour l’effort fourni», ajoute Aguilar.

Ce mouvement ne fait vraiment travailler ni les bras ni les épaules, bien que ce soit un bon exercice si on le fait assez vite et longtemps. Pour tonifier vos bras, tenez-vous-en aux flexions de biceps et aux extensions de triceps.

04-mauvais-exercices-halteresISTOCK/DGLIMAGES

Développement des épaules avec poids

Pour renforcer les épaules, dit Lindsey Wismer, seuls les culturistes devraient adopter cet exercice. Les autres devraient s’en tenir aux mouvements de bras et de dos. Les développements d’épaules ne font travailler que les muscles du trapèze, dans la partie supérieure du dos et le côté du cou, ce qui ne fait que renforcer les problèmes posturaux et mettre de la tension dans les épaules. Pour muscler vos bras, faites plutôt travailler les deltoïdes – en levant les bras à l’horizontale sur le côté, par exemple.

05-mauvais-exercices-pompesISTOCK/PEOPLEIMAGES

Planche avec haltères

Si vous voulez avant tout renforcer le bas du corps et les abdos, cet exercice fait des merveilles. Mais pour renforcer le dos et les bras, les tractions traditionnelles sont plus efficaces.

«La planche avec haltères renforce la stabilité, explique Alain Aguilar. Mais la position réduit la capacité de forcer des muscles de traction.»

Dit plus simplement : le déséquilibre créé lorsque vous faites la planche en vous tenant sur un bras limite votre capacité de soulever un poids correctement et avec toute la force que cela requiert.

06-mauvais-exercices-machine-cuissesISTOCK/CATALIN205

Appareil jambes et cuisses

C’est non seulement la machine la moins flatteuse de la salle de gym, mais c’est aussi une des plus inutiles.

«Quand vous vous en servez, vous vous assoyez presque à tout coup dans une mauvaise position et ne travaillez pas vos abdos, constate Lindsey Wismer. Vous pouvez renforcer les mêmes muscles en faisant des squats, des poids ou des fentes. En plus, vous ferez travailler bien d’autres muscles, ce qui améliorera votre force globale et vous fera perdre du poids

https://www.selection.ca/

Nestlé invente un chocolat sans sucre avec des déchets de cacao


Un chocolat comme des KitKat fait par Nestlé s’est sucré. Il maintenant possible que ce chocolat soit sans sucre simplement avec la pulpe qui recouvre les fèves de cacao. Cette pulpe était considérée comme un déchet, une fois réduit en poudre, elle est sucrée naturellement, ce qui aidera à se sentir peut-être moins coupable. Pour le moment, c’est au Japon que ce chocolat sera vendu.
Nuage


Nestlé invente un chocolat sans sucre avec des déchets de cacao


Nestlé a mis au point un chocolat sans sucre ajouté à partir de l’enveloppe blanche entourant les fèves de cacao. © volff - Fotolia

Nestlé a mis au point un chocolat sans sucre ajouté à partir de l’enveloppe blanche entourant les fèves de cacao. © volff – Fotolia

Céline Deluzarche
Journaliste

Cet automne, Nestlé va commercialiser une barre KitKat au Japon élaborée à partir d’un tout nouveau chocolat.

Le géant suisse de l’agroalimentaire a en effet mis au point un procédé de fabrication pour du chocolat noir sans sucre ajouté, préparé à partir de la pulpe blanche qui recouvre les fèves de cacao. Habituellement considérée comme un déchet, celle-ci confère au chocolat un goût naturellement sucré une fois réduite en poudre. En utilisant un sous-produit du cacao, l’entreprise répond ainsi au double défi de l’environnement et de la santé.

Les nouvelles barres KitKat, fabriquées avec 70 % de ce chocolat noir, contiendront ainsi 40 % de sucre en moins que les barres classiques, qui en comptabilisent aujourd’hui 9,6 grammes (pour deux barres). Paradoxalement, ce produit sera vendu plus cher, car le sucre est un ingrédient tellement bon marché qu’il est plus rentable d’en acheter que de récupérer la pulpe de fève de cacao. Nestlé compte cependant utiliser ce nouvel édulcorant dans d’autres produits comme le chocolat blanc ou le lait. Ce chocolat nouvelle version devrait bénéficier aux différentes marques de confiserie du groupe et seront vendues dès l’an prochain dans de nouveaux pays.

https://www.futura-sciences.com/

Les restes d’un général de Napoléon découverts en Russie plus de 200 ans après sa mort ?


Il y a 200 ans, le général Charles Étienne Gudin a été victime d’un boulet de Canon en Russie. Il était sous les ordres de Napoléon. Les archéologues croient avoir découvert sa tombe à cause de l’aspect physique du squelette. Ils pourront confirmer ou non, grâce a l’ADN des descendants, si c’est bien le général de Napoléon.
Nuage


Les restes d’un général de Napoléon découverts en Russie plus de 200 ans après sa mort ?

Les restes d'un général de Napoléon découverts en Russie plus de 200 ans après sa mort ?Les restes supposés du général Charles Étienne Gudin ont été découverts dans un parc de la ville de Smolensk.© Smolensk_live/Twitter

Par Emeline Férard –

Des archéologues pensent avoir trouvé les restes de Charles Étienne Gudin, un général de Napoléon victime en août 1812 d’un boulet de canon lors d’une bataille en Russie. Ses ossements auraient été découverts dans un parc à 400 kilomètres de Moscou.

Plus de 200 ans après, l’un des plus proches soldats de Napoléon vient-il enfin de sortir de terre ? C’est ce que suggère l’annonce réalisée il y a peu par une équipe d’archéologues. En Russie, ces spécialistes pensent avoir mis au jour les restes de Charles Étienne Gudin, un général mort en août 1812 après avoir été frappé par un boulet de canon lors de la bataille de Valoutina Gora.

Or, le général n’était pas n’importe qui. Napoléon connaissait personnellement Gudin qui était allé comme lui à l’Ecole militaire de Brienne, et il le portait en haute estime. L’histoire raconte même que l’empereur aurait pleuré sa mort avant d’ordonner que son nom soit inscrit sur l’Arc de triomphe. Suite à son décès, son coeur a également été prélevé et ramené à Paris pour reposer dans la chapelle du cimetière du Père Lachaise.

Le fruit de longues recherches

Malgré cette renommée, on ignorait jusqu’ici où les restes de Charles Étienne Gudin se trouvaient exactement. Selon Reuters, c’est au terme de longues recherches menées notamment par l’archéologue et historien Pierre Malinovsky que des fouilles ont été entamées dans un parc de la ville de Smolensk située à quelque 400 kilomètres de Moscou. Soit non loin du siège de la bataille de Valoutina Gora.

Ces fouilles ont permis de découvrir un cercueil en bois contenant un squelette qui pourrait appartenir au général de Napoléon.

D’après les archéologues russes et français, les ossements montreraient en effet des blessures correspondant avec un « haut degré de probabilité » à celles dont souffraient Charles Étienne Gudin. Parmi elles, l’absence d’une partie de la jambe gauche.

Les témoignages de l’époque indiquent que le boulet de canon reçu par le soldat aurait conduit à l’amputation de cette même jambe ainsi qu’à des blessures à la jambe droite. Des lésions également retrouvées sur le squelette non identifié.

Une identification à confirmer

« C’est un moment historique non seulement pour moi mais aussi, je pense, pour nos deux pays », s’est réjoui Pierre Malinovsky pour le journal local Rabochy Put repris par Reuters.

« Napoléon est l’une des dernières personnes à avoir vu [le général]en vie ce qui est très important, et c’est le premier général de la période napoléonienne que nous trouvons« , a-t-il poursuivi.

 Néanmoins, l’identification des ossements reste encore à confirmer par de plus amples analyses et notamment des analyses génétiques.

Les archéologues ont d’ors et déjà contacté les descendants de Charles Étienne Gudin afin de comparer leur ADN à celui de la dépouille retrouvée. Mais il faudra sans doute attendre plusieurs mois voire un an pour connaitre leurs conclusions, a précisé la Russian Military Historical Society également impliquée dans le projet de fouilles.

Outre son nom inscrit sur l’Arc de triomphe, d’autres hommages ont été rendus au militaire. Un buste à son effigie est exposé dans une galerie du château de Versailles. Une rue du 16e arrondissement de Paris porte également son nom.

https://www.geo.fr/

Amputé à la suite d’une fusillade, il trouve sa photo sur des paquets de cigarettes


Avec tout ce qui circule comme image, il est difficile de savoir l’origine, cependant quand la photo a été prise dans une clinique médicale ou un hôpital, on peut comprendre pourquoi, qu’un homme ne soit pas content que sa jambe amputée se retrouve pour des mises en garde sur des paquets de cigarettes alors qu’il a été victime d’une fusillade.
Nuage


Amputé à la suite d’une fusillade, il trouve sa photo sur des paquets de cigarettes


Amputé à la suite d'une fusillade, il trouve sa photo sur des paquets de

KENISHIROTIE VIA GETTY IMAGES

Il plaide une atteinte à sa dignité.


Un Albanais amputé d’une jambe après une fusillade a eu la surprise de découvrir une photo de sa jambe sur des paquets de cigarettes où elle illustre un avertissement contre le tabagisme, indique son avocat français.

Cet homme, installé dans l’est de la France, a reconnu sa jambe, amputée en haut de la cuisse, sur des paquets de cigarettes où elle illustre l’avertissement «Fumer bouche vos artères», alors qu’il a été blessé dans une fusillade intervenue en Albanie en 1997, a expliqué l’avocat Antoine Fittante, confirmant une information du quotidien régional Le Républicain lorrain. 

«Ce n’est pas une question d’argent. Il souhaite le retrait de cette photographie. Il est profondément atteint dans sa dignité», a insisté M. Fittante. 

Selon son client, la photo a été prise lorsqu’il a consulté dans un centre orthopédique pour être appareillé.

«Nous sommes en train de vérifier le cheminement de cette photo : qui l’a prise, qui l’a transmise, qui en a vérifié l’authenticité, qui a vérifié la déclaration de consentement que la personne doit signer pour qu’une photo soit utilisée à des usages sanitaires», a précisé l’avocat, disant attendre des réponses de la banque d’images de la Commission européenne avant l’éventuel dépôt d’une plainte.

https://quebec.huffingtonpost.ca

Les réseaux sociaux et la télévision seraient liés à la dépression chez les adolescents


Il semblerait que ce ne soit pas le temps passé devant un ordinateur ou à des jeux vidéo, qui font augmenter la dépression à l’adolescence, mais les réseaux sociaux et la télévision. Ces constatations pourraient peut-être mieux aider ces jeunes à reprendre l’estime de soi.
Nuage


Les réseaux sociaux et la télévision seraient liés à la dépression chez les adolescents



AUDREY-MAUDE VÉZINA
La Presse

Passer plus de temps sur les réseaux sociaux ou à regarder la télévision serait lié à une augmentation de la dépression chez les adolescents, constatent des chercheurs du Centre hospitalier universitaire (CHU) Sainte-Justine.

Dans leur recherche, Patricia Conrod, professeure de psychiatrie à l’Université de Montréal (UdeM) et au CHU Sainte-Justine, et Elroy Boers, chercheur postdoctoral au département de psychiatrie de l’UdeM, ont étudié quatre types d’activités sur écran : les réseaux sociaux, la télévision, les jeux vidéo et la navigation sur l’ordinateur. Les résultats montrent que ce n’est pas le temps passé devant l’écran qui augmente la dépression. En effet, les jeux vidéo et la navigation sur l’internet ne seraient pas des activités liées à une augmentation des cas de dépression à l’adolescence, contrairement aux réseaux sociaux et à la télévision.

L’étude, publiée dans la revue scientifique JAMA Pediatrics, regroupe les données de 3826 adolescents canadiens de 12 à 16 ans. Durant quatre ans, ces jeunes devaient évaluer leur temps passé devant l’écran pour chacun des quatre types d’activités. Ils devaient aussi remplir des questionnaires concernant divers symptômes dépressifs, comme les pensées suicidaires, la tristesse et le désespoir.

L’analyse des données de ces adolescents démontre un effet linéaire.

« S’il y avait une augmentation de l’usage, on voyait une augmentation des symptômes de dépression, alors que s’il y avait une diminution de l’usage, on notait une réduction des symptômes », rapporte Patricia Conrod.

Estime de soi et chambre d’écho

Dans leur étude, les chercheurs ont mis à l’épreuve trois hypothèses pour expliquer le lien avec la dépression. La première considérait l’effet de la réduction des activités physiques due au temps passé devant l’écran, mais les résultats n’appuyaient pas cette hypothèse. Les données indiquaient davantage un lien avec la deuxième hypothèse : la diminution de l’estime de soi.

« Ce qui est particulier dans le cas de la télévision et des réseaux sociaux, c’est que les jeunes partagent et regardent du contenu qui implique d’autres jeunes qui sont dans des situations plus favorables que la leur. Plus ils passent de temps devant ces deux types de plateformes, plus leur estime de soi diminue. Ça pourrait expliquer la relation entre ces deux types de plateformes et les symptômes de dépression », avance la professeure.

Les résultats de l’étude montrent aussi que les réseaux sociaux pourraient augmenter les symptômes de dépression chez ceux qui en souffrent déjà. Ces observations indiquent un lien avec la troisième hypothèse, celle des « spirales qui se renforcent ».

« On pense que c’est lié au fait que les algorithmes des réseaux sociaux présentent du contenu en lien avec votre comportement. Le contenu que vous choisissez influencera le contenu qui vous sera envoyé par la suite. Cet aspect des réseaux sociaux renforcera le risque chez les jeunes », analyse Patricia Conrod.

La professeure espère que les résultats pourront aider à prévenir la dépression.

« On pourrait aider les jeunes à mieux comprendre l’incidence potentielle des types de contenus sur leur santé mentale et leur estime de soi, ou les aider à avoir une perspective plus équilibrée sur les images et le contenu présenté. »

https://www.lapresse.ca/

Ils font des selfies avec une pieuvre capable de tuer 26 personnes en une morsure


Un gars chanceux ! En Australie, des vacanciers ont été en contact avec une pieuvre aux anneaux bleus. Et pourquoi pas un égoportrait avec cette créature sur le bras !! Le hic, c’est que cette petite pieuvre a un poison vraiment puissant. Il en a un qui a été chanceux de ne pas avoir eu une morsure.
Nuage


Ils font des selfies avec une pieuvre capable de tuer 26 personnes en une morsure

Crédits : Ross Saun­ders / Face­book

par  Nicolas Pujos

Une simple morsure aurait pu tuer sur le coup Ross Saun­ders et John-Paul Lennon. En vacances en Austra­lie, ces deux back­pa­ckers irlan­dais ont risqué leur vie en jouant avec une petite pieuvre aux anneaux bleus toute mignonne dont le venin est assez puis­sant pour tuer 26 hommes adultes, rela­tait l’Irish Post le 16 juillet 2019.

C’est lors d’une partie de pêche que les deux Irlan­dais ont remonté un animal inha­bi­tuel que les habi­tants ne semblaient pas recon­naître, a confié Ross Sanders à la chaîne de télé­vi­sion austra­lienne 7News :

« J’ai demandé à tout le monde si c’était dange­reux, et tout le monde m’a répondu que non, alors j’ai pensé que ce serait sympa de prendre une photo. »

John-Paul Lennon confirme les propos de Saun­ders.

« Ross a essayé de prendre des photos de tous les animaux, notam­ment des koalas. Il voulait une photo avec la pieuvre sur son bras. »

Ce qu’il a fait. Or l’ani­mal en ques­tion a la parti­cu­la­rité de diffu­ser un venin 1000 fois plus fort que le cyanure.

En quelques minutes, les premiers symp­tômes appa­raissent : un engour­dis­se­ment des lèvres et de la langue, puis la respi­ra­tion devient de plus en plus diffi­cile. S’en­suit une para­ly­sie complète des muscles respi­ra­toires. Les victimes semblent alors perdre conscience, certaines ne pouvant pas répondre à l’ap­pel de leur nom.

Ross Saun­ders a résumé leur séjour en Austra­lie sur sa page Face­book :

« Regar­der deux couchers de soleil incroyables, voir des dauphins et attra­per une pieuvre aux anneaux bleus, l’un des animaux les plus dange­reux du monde sans même s’en rendre compte. »

Sources : The Irish Post/7News Bris­bane

https://www.ulyces.co/