La sécheresse en Inde provoque des comportements inhabituels chez les animaux


Des chaleurs extrêmes peuvent changer le comportement humain mais aussi animal. Le manque d’eau dû à une sécheresse en Inde par exemple a provoqué des combats de singes pour un point d’eau. Avec les changements climatiques, on risque de voir des animaux se comporter comme les humains quand il y a une catastrophe, c’est la loi des plus forts
Nuage
 


La sécheresse en Inde provoque des comportements inhabituels chez les animaux


Les agriculteurs et éleveurs sont particulièrement touchés par la sécheresse et la vague de chaleur, comme ce berger agenouillé auprès de ses bêtes mortes, dans le village de Ranagadh, dans l'Etat du Gujarat. © Sam Panthaky - AFP/Archives

Les agriculteurs et éleveurs sont particulièrement touchés par la sécheresse et la vague de chaleur, comme ce berger agenouillé auprès de ses bêtes mortes, dans le village de Ranagadh, dans l’Etat du Gujarat. © Sam Panthaky – AFP/Archives

En Inde, face à la sécheresse et aux températures extrêmes, les animaux multiplient les comportements inhabituels, rapportent des médias locaux.

Quelques 15 singes sont décédés, probablement d’une insolation, après s’être battus pour l’accès à une source d’eau dans le massif forestier de Joshi Baba, a indiqué un garde forestier à un média indien.

 Cette rixe est un comportement « rare et étrange pour des herbivores », a-t-il affirmé.

 Selon des médias, des tigres auraient également quitté les réserves forestières qu’ils habitent pour aller chercher de l’eau dans des villages, semant la panique.

Les températures ont atteint la semaine dernière 50,3 °C dans la ville de Churu, au Rajasthan, juste en deçà du record national de 51 °C. La vague de chaleur a également provoqué des comportements violents chez les humains. Dans l’État de Jharkhand, un homme a poignardé six autres personnes après avoir été empêché de remplir des barils d’eau supplémentaires dans un réservoir public. Un combat a fait un mort dans l’État du Tamil Nadu. La mousson annuelle, qui amène des pluies bienvenues sur le sous-continent indien, a plus d’une semaine de retard sur son calendrier habituel, mais devrait arriver dans les jours qui viennent, selon les services météorologiques.

https://www.futura-sciences.com/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s