Cette femme a vécu jusqu’à 99 ans avec tous ses organes à la mauvaise place


J’ai connu une femme qui avait le coeur inversé, mais cette dame par contre, elle avait le coeur à la bonne place et pas les autres organes. Elle a pu quand même vivre une vie normale, et même avoir des enfants sans pourtant que son médecin se doute de sa malformation rare
Nuage

 

Cette femme a vécu jusqu’à 99 ans avec tous ses organes à la mauvaise place

 

 

Crédits : Rose Marie Bent­ley

par  Servan Le Janne

Rose Marie Bent­ley a eu une vie normale. Si elle n’avait décidé de donner son corps à la science, ses proches igno­re­raient encore aujourd’­hui qu’elle a vécu près d’un siècle avec une malfor­ma­tion extrê­me­ment rare.

Après sa mort à l’âge de 99 ans, en octobre 2017, Cam Walker l’a auscul­tée à l’uni­ver­sité d’Ore­gon, près de chez elle.

« Je savais que quelque chose clochait mais il nous a fallu un moment avant d’ob­ser­ver son anato­mie », a-t-il confié à EurekA­lert.

Puis, le 1er avril 2019, le méde­cin et ses collègues ont rendu leur conclu­sion : la plupart de ses organes vitaux étaient à la mauvaise place.

Cette mère de trois enfants était atteinte d’une « lévo­car­die avec situs inver­sus », qui se tradui­sait par une inver­sion de l’em­pla­ce­ment des organes dans la poitrine et l’ab­do­men. Seul le cœur était au bon endroit

 Or, « norma­le­ment, on peut vivre avec un situs inver­sus si tous les organes sont dépla­cés, y compris le cœur », explique Walker. « Mais quand ce dernier reste à gauche, les vais­seaux sanguins doivent chan­ger leur orien­ta­tion, ce qui entraîne en géné­ral de gros problèmes de santé. »

 Par consé­quent, seules 5 à 13 % des personnes nées avec la malfor­ma­tion dépassent l’âge de 5 ans.

Credits : Lynn Kita­gawa (OHSU)

Rose Marie Bent­ley a quant à elle vécu sans problème, en dehors d’une arthrose. Trois organes on dû lui être reti­rés de son vivant, mais les méde­cins n’ont constaté qu’un dépla­ce­ment de l’ap­pen­dice. Ce n’est qu’a­près son décès que Walker et ses collègues ont remarqué que la partie supé­rieure de son esto­mac était sortie du diaphragme, une anoma­lie géné­ra­le­ment appe­lée hernie hiatale.

Si elle l’avait su, Bent­ley « aurait trouvé ça trop cool de pouvoir apprendre quelque chose à la science et d’être diffé­rente », a déclaré sa fille, Louise Allee.

Source : Eure­ka­lert

https://www.ulyces.co/

3 réponses à “Cette femme a vécu jusqu’à 99 ans avec tous ses organes à la mauvaise place

  1. Presque incroyable ! D’autant plus que cette femme a vécu ainsi jusqu’à l’âge de 99ans , alors qu’en général , les personnes atteintes de cette  » anomalie  » ne vivent que 5 ans !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s