Une famille modeste découvre les armes ines­ti­mables d’un sultan indien oubliées dans leur grenier


Je suis bien contente que cette découverte fût faite par une famille modeste. En tout cas, cela vaut la peine de fouiller les greniers, qui sait ce que l’on peut découvrir. Des armes d’un sultan indien qui ont été ramenées en 1799 en Angleterre et fut transmirent de génération en génération, puis oubliées jusqu’à aujourd’hui.
Nuage

 

Une famille modeste découvre les armes ines­ti­mables d’un sultan indien oubliées dans leur grenier

 

par  Laura Boudoux

Dans le grenier d’une petite maison du Berk­shire, les armes étaient négli­gem­ment embal­lées dans un vieux jour­nal. C’est le couple qui vit là qui a décou­vert l’épée incrus­tée d’or et le pisto­let datant du XVIIIe siècle, ayant appar­te­nus au sultan Tipû Sâhib.

Les objets précieux devraient être cédés lors d’une vente aux enchères orga­ni­sée ce mois-ci et pour­raient rappor­ter plusieurs millions d’eu­ros à la famille, précise le DailyMail.

Surnommé le « Tigre de Mysore », le sultan, ferme­ment opposé à la colo­ni­sa­tion de l’Inde par les forces britan­niques, aurait utilisé ces armes lors de sa dernière bataille contre les armées diri­gées par le duc de Welling­ton, en 1799. C’est Thomas Hart, de la Compa­gnie britan­nique des Indes orien­tales, qui les aurait rame­nées en Grande-Bretagne la même année. Ce trésor se serait alors trans­mis de géné­ra­tion en géné­ra­tion, avant d’ar­ri­ver entre les mains de cette famille du Berk­shire.

« Il est impos­sible de mettre un prix sur ces objets, mais je pense que cette collec­tion est plus impor­tante que la précé­dente », déclare Anthony Cribb, qui orga­ni­sera la vente.

Il fait ici réfé­rence à une vente aux enchère orga­ni­sée en 2016, lors de laquelle des biens ayant appar­tenu au sultan avaient été vendus pour un total de près de 7 millions d’eu­ros. 

« Lorsque j’ai vu le pisto­let, je me suis presque évanoui. C’est la trou­vaille d’une vie », assure le spécia­liste, qui décrit les proprié­taires comme « une famille ordi­naire ». « On peut dire dire que cette décou­verte, c’est un peu comme s’ils avaient gagné au Loto », conclut Anthony Cribb.

Le sultan Tipû Sâhib

Sources : The DailyMail

https://www.ulyces.co//

5 réponses à “Une famille modeste découvre les armes ines­ti­mables d’un sultan indien oubliées dans leur grenier

  1. Il semble qu’en France :

    Vous trouvez un trésor chez vous

    En creusant le sol de votre cave pour l’aplanir, ou en préparant une tranchée pour planter une haie, vous découvrez un trésor. Dans ce cas, vous en êtes le seul et unique propriétaire. Si c’est une autre personne, ami, employé, ouvrier-, qui a fait cette découverte miraculeuse chez vous, vous devrez vous partagez à parts égales le butin.

    Mais attention: même si cette heureuse découverte a été faite sur votre terrain, vous avez l’obligation de la déclarer au plus vite auprès de votre mairie, qui en informera le Service régional de l’archéologie. Si ce trésor présente un intérêt culturel, historique ou scientifique, l’Etat peut en effet choisir d’en disposer pour une durée maximale de cinq ans, avant de vous le restituer, à moins qu’il ne décide de vous le racheter. La même logique s’applique si vous trouvez un trésor dans un lieu public -moitié pour vous, moitié pour le proprétaire (Etat, municipalité, etc). A condition, là encore, que cette découverte soit fortuite.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s