A la recherche du bonheur


Si on attend le bonheur, il y a peu de chance de le voir, mais si on cherche un peu partout, côtoie des gens, agir pour le mieux, il viendra de lui-même, mais il faut être attentif au petits moments
Nuage

 

A la recherche du

bonheur

 

Il n’existe pas de mode d’emploi qui donne un plan pour situer le bonheur. Chacun le cherche à sa façon, aux endroits où il pense pouvoir le trouver.

Daniel Glattauer

3 réponses à “A la recherche du bonheur

  1. Le bonheur c’est toujours pour demain
    Hé ! fillette ne prends pas ma main
    Mes doigts ont effeuillé tant de ro-oses
    Que de parler d’amour encor je n’o-ose

    Où sont mes amis qui seront fidèles
    Et ces pays pleins d’odeurs de cannelle

    Et toi mon bel amour ma tristesse nouvelle
    As-tu un cœur de fer sous ton corsage de velours
    Y a-t-il quelque part un ruisseau d’eau pure
    N’existe-t-il pas cet amour qui dure
    Le bonheur est-il bref comme un orage en ciel d’été
    Celui qui sait tout ça est homme plus heureux que moi

    Le bonheur c’est toujours pour demain
    Hé ! fillette ne prends pas ma main
    Mes doigts ont effeuillé tant de ro-oses
    Que de parler d’amour encor je n’o-ose

    Brûlants sont les mots sortis de tes lèvres

    L’eau de tes baisers m’a donné la fièvre
    Si un autre que moi dort dans ta chevelure
    Mes doigts seront serpents couteaux seront mes dents
    Et quand tu t’endors ingénue divine
    La bouche meurtrie contre ma poitrine
    Ne faut-il pas partir avant d’encor un’ fois mourir
    Celui qui sait tout ça est homme plus heureux que moi

    Le bonheur c’est toujours pour demain

    Hé ! fillette ne prends pas ma main
    Mes doigts ont effeuillé tant de ro-oses
    Que de parler d’amour encor je n’o-ose

    Le bonheur c’est toujours pour demain
    Hé ! fillette ne prends pas ma main
    Mes doigts ont effeuillé tant de ro-oses
    Que de parler d’amour encor je n’o-ose

    Le bonheur c’est toujours pour demain
    Hé ! fillette ne prends pas ma main
    Mes doigts ont effeuillé tant de ro-oses
    Que de parler d’amour encor je n’o-ose

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s