Cette Viet­na­mienne a vécu trois mois avec une sang­sue dans la gorge


Une femme se rend à l’hôpital suite a des maux de tête et des agréments au niveau de la gorge. Une tumeur peut-être ! Non une sangsue de 15 cm qui aurait été avalée accidentellement. Ce parasite aurait élu domicile possiblement il y a 3 mois.
Nuage

 

Cette Viet­na­mienne a vécu trois mois avec une sang­sue dans la gorge

 

par  Ulyces

 

Une Viet­na­mienne de 63 ans qui a récem­ment subi une cœlio­sco­pie pour se faire enle­ver une tumeur de la gorge a été choquée d’ap­prendre qu’il s’agis­sait en vérité d’une sang­sue de 15 centi­mètres.

Le para­site vivait dans la gorge de la femme depuis envi­ron trois mois, racon­tait le Daily Mail le 10 janvier. Un soula­ge­ment doublé d’un fris­son de dégoût.

Cela faisait plusieurs semaines que la femme, restée anonyme, se plai­gnait de graves maux de tête et d’une sensa­tion constante de liquide muqueux s’écou­lant dans sa gorge. Elle s’est fina­le­ment rendue dans un hôpi­tal local où des méde­cins ORL (oto-rhino-laryn­go­lo­gie) ont effec­tué divers tests et décou­vert une masse non iden­ti­fiée dans sa gorge. La soixan­te­naire a alors dû subir une opéra­tion chirur­gi­cale pour enle­ver la masse – que les méde­cins pensaient être une tumeur –, mais au cours de la procé­dure, ils ont décou­vert qu’il s’agis­sait d’en fait d’une épaisse sang­sue.

Dans une vidéo filmée par le Dr Nguyen Thanh Nam, direc­teur adjoint de l’hô­pi­tal à Ha Giang, et parta­gée avec le consen­te­ment de la patiente, on peut voir la sang­sue de 15 cm se tortiller sur un plateau médi­cal après avoir été extir­pée de la gorge de la femme. Les méde­cins soupçonnent la patiente de l’avoir avalée acci­den­tel­le­ment en se baignant ou en buvant de l’eau de source. À en juger par la durée des symp­tômes décrits par la patiente, le Dr Thanh Nam estime que la sang­sue y avait élu domi­cile depuis trois mois.

Il ajoute que ce type de cas est extrê­me­ment rare et diffi­cile à diagnos­tiquer correc­te­ment. Si elle n’était pas reti­rée, la sang­sue aurait pu remon­ter les sinus de la femme et lui causer des maux de tête atroces, ou bien s’être dépla­cée vers le larynx, entraî­nant des problèmes respi­ra­toires menaçant son pronos­tic vital.

Source : The Daily Mail

https://www.ulyces.co/

2 réponses à “Cette Viet­na­mienne a vécu trois mois avec une sang­sue dans la gorge

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s