Les regrets


On a tous des regrets de vivre, et je pense que cela est important de bien cerner les causes du regrets, mais sans plus, car on ne peut pas revenir sur ces évènements cela ne sert à rien d’y revenir pour ruminer ces moments.
Nuage

 

Les regrets

 

Les regrets ne riment à rien, faut pas rêver, on ne revient pas en arrière.
 
Oxmo Puccino

Son instructeur oublie de l’attacher : un baptême de l’air cauchemardesque en deltaplane


Tout un baptême de l’air en Suisse, alors l’instructeur de Chris Gursky a tout simplement oublier de l’attacher. Il a été capable de s’agripper avec l’aide de l’instructeur, mais il a quand même eu une déchirure du tendon du biceps gauche et opération du poignet droit après une fracture du radius distal causée par sa chute au sol. L’histoire ne dit pas si l’instructeur a gardé son travail, mais je doute que M. Gursky veuille réitérer son expérience
Nuage

 

Son instructeur oublie de l’attacher : un baptême de l’air cauchemardesque en deltaplane

Le Saviez-Vous ► Pourquoi les chats dorment-ils autant ?


Il y a des jours que je changerais bien ma place avec ma Fripouille. Ils ont un grand nombre d’heures de sommeil, sauf s’il doit chercher sa nourriture, en chaleur ou que maman chatte à des petites boules de poils à s’occuper.
Nuage

 

Pourquoi les chats dorment-ils autant ?

 

kiwi1853

kiwi1853

par Olivier

Les chats passent les deux tiers de leur temps à dormir. Cela semble incroyable, mais comment cela peut-il se justifier ?

Les chats dorment beaucoup : environ 15 h par jour. Certains peuvent même dormir 20 h par jour. En revanche, ils sont plus actifs entre la tombée de la nuit et le lever du jour. La journée est souvent consacrée à leur sommeil et leur activité physique la nuit aussi paradoxal que cela puisse paraître.

Les chats dorment beaucoup afin de conserver de l’énergie et de ne pas s’épuiser. Comme cela, ils peuvent utiliser leur énergie récupérée pour nourrir leurs petits ou partir à la chasse. Même si le chat est totalement domestiqué et ne chasse pas, car vous lui donnez sa nourriture, il dormira aussi beaucoup de temps. C’est un comportement quasiment génétique.

Les chats dorment aussi énormément à cause de la température. Plus il fait froid et plus le chat dort beaucoup afin de garder le maximum de chaleur corporelle.

Les chats dorment aussi par manque d’activité, c’est un peu comme nous au final : si le chat passe de nombreuses heures tout seul (quand vous passez de longues journées au travail), alors il dormira d’autant plus. C’est dans ces moments d’ennui qu’il préfère dormir pour combler le vide.

A contrario, voilà enfin la liste des derniers facteurs qui influencent le sommeil des chats en diminuant leur temps de sommeil :

  • Durant les chaleurs, ils passent moins de temps à se reposer pour chercher à s’accoupler.
  • S’ils sont à la recherche de nourriture dans la nature lorsqu’ils n’ont pas de maître pour la leur donner.
  • Quand les chats (surtout les femelles) doivent s’occuper de leurs chatons.

Si votre animal présente des symptômes étranges, n’hésitez pas à vous rendre chez votre vétérinaire, car il est possible qu’il ait été piqué par une tique ou autre insecte de cette nature.

https://lesavaistu.fr/

Une fête pour annoncer le sexe d’un bébé a brûlé 20.000 hectares de forêt


Ce n’est pas fort comme façon d’annoncer le sexe d’un enfant à venir. Juste le fait qu’il soit dans un champ avec des herbes hautes, semble déjà stupide comme idée. Cette explosion a coûté plus de 8 millions de dollars avec 800 pompiers venir contenir les flammes.
Nuage

 

Une fête pour annoncer le sexe d’un bébé a brûlé 20.000 hectares de forêt

 

La «gender reveal party» qui a déclenché le feu. | Capture d'écran via Twitter

La «gender reveal party» qui a déclenché le feu. | Capture d’écran via Twitter

Repéré par Claire Levenson

En Arizona, un agent frontalier avait déclenché un incendie en faisant exploser une poudre bleu pour annoncer un garçon.

 

Repéré sur The Arizona Daily Star

En septembre, un agent frontalier américain a été condamné à payer 220.000 dollars de dommages et intérêt pour avoir accidentellement déclenché un incendie qui avait ravagé 20.000 hectares de forêt en Arizona en 2017. Dennis Dickey avait organisé une «gender reveal party», une fête de dévoilement du sexe de son futur enfant, pendant laquelle il avait tiré au fusil sur une cible qui avait explosé en diffusant une poudre bleu (pour annoncer un garçon).

Plusieurs mois après, le quotidien local Arizona Daily Star a obtenu des images de la fameuse fête, grâce à la loi pour la liberté de l’information (FOIA) qui permet au public américain d’obtenir divers documents et archives administratives. Dans une vidéo de cinquante secondes, on peut donc voir la balle atteindre sa cible –avec les mots «fille» et «garçon» écrits dessus– avant de libérer une poudre bleue qui s’est avérée hautement inflammable.

À la fin, on entend une voix dire: «On remballe tout, on remballe tout». Les personnes filmées avaient été préalablement dissimulées par un rectangle noir, conformément à une loi visant à protéger leur vie privée.

La substance bleue contenait de la tannerite, un explosif qui a déjà causé plusieurs autres feux de forêt dans l’ouest américain. Huit cent pompiers avaient été déployés pour éteindre cet incendie qui avait fini par coûter 8,2 millions de dollars.

Après son procès, Dennis Dickey avait dit:

«Je me sens extrêmement mal. C’était probablement un des pires jours de ma vie».

http://www.slate.fr/

Des tortues complètement congelées échouent sur une plage


Des tortues de mer se sont fait prendre par le froid, beaucoup n’ont pas survécu à cette baisse de température soudaine. Avec les changements climatiques, nous allons être de plus en plus témoin de ce genre d’évènement.
Nuage

 

Des tortues complètement congelées échouent sur une plage

 

 

Le réchauffement climatique serait encore une fois en cause | Wexor Tmg via Unsplash CC License by

Le réchauffement climatique serait encore une fois en cause | Wexor Tmg via Unsplash CC License by

Repéré par Barthélemy Dont

Elles se sont retrouvées piégées dans la baie de Cape Cod, aux États-Unis.

Repéré sur NPR, BuzzFeed News

Des dizaines de tortues de mer sont mortes de froid à Cap Cod, dans le Massachusetts, sur la côte est des États-Unis. Jenette Kerr, la coordinatrice de la communication pour une organisation de protection des animaux, a déclaré au journal local Cape Cod Times que «la grande majorité d’entre elles» étaient «complètement congelées».

Beaucoup ont été retrouvées dans les eaux glacées, le reste échouées sur la plage.

«C’est comme si elles étaient gelées instantanément, dans des positions étranges, en plein mouvement alors qu’elles nageaient», détaille Robert Prescott, l’un des sauveteurs du Mass Audubon Wellfleet BayWildlife Sanctuary.

Pour l’organisation, les tortues, qui se nourrissent dans la baie de Cape Cod, ont été surprises par un changement brutal de la température, qui s’est refroidie en à peine une journée, et par des vents violents. Elles se sont ensuite retrouvées piégées par la topographie originale de la baie, en forme de crochet.

Réchauffement climatique

Le réchauffement climatique pourrait, encore une fois, être à blâmer pour cet événement:

 «Comme les océans se réchauffent, les tortues de mer montent de plus en plus au nord et descendent de plus en plus au sud», explique Wallace J. Nichols, un biologiste spécialisé dans les tortues de mer interrogé par NBC News.

 Dans les années 1990, les animaux venaient à Cape Cod en octobre, ils arrivent désormais vers novembre, alors que l’eau est bien plus froide.

Sur les 200 spécimens repêchés cette semaine, 173 sont morts et 54 ont survécu. Parmi eux se trouvaient des tortues de Kemp, une espèce en «danger critique de disparition», l’une des plus menacée au monde. Les survivants pourront être envoyés dans des aquariums ou remis en liberté.

La «saison de l’échouage» se déroule d’habitude entre Thanksgiving et Noël, or cette année le nombre de reptiles est déjà supérieur à la moyenne de la période entière habituelle. Le total pourrait même grimper à 1.000 avant la fin du mois de décembre.

http://www.slate.fr/

On est plus gentil sur Twitter quand on vit au Canada


Bof, si c’est trop gentil de dire merci, super, génial, beau, bien et heureux en plus des émojis positifs sur les réseaux sociaux, alors soyons trop polis .. C’est quand même une bien drôle d’étude. Reste à savoir si dans la réalité, c’est la même chose
Nuage

 

On est plus gentil sur Twitter quand on vit au Canada

 

"Great" est le mot le plus caractéristique des internautes canadiens. | Kym via Unsplash CC License by

« Great » est le mot le plus caractéristique des internautes canadiens. | Kym via Unsplash CC License by

Une étude montre que les internautes canadiens sont plus positifs sur les réseaux sociaux que, par exemple, ceux des États Unis.

Temps de lecture: 2 min — Repéré sur Mother Jones

Au jeu des stéréotypes, le Canada est plutôt bien loti. On n’y est pas réputé stupide, comme aux États-Unis, nuls en cuisine, comme en Angleterre, ou désagréable, comme en France. Non: le cliché en vogue, en tout cas en Amérique du Nord, c’est que les Canadiennes et les Canadiens seraient plutôt trop polis et trop gentils.

Si plusieurs études prouvent que les stéréotypes nationaux ne reflètent pas la réalité, il se pourrait bien que chez les Canadiens, ce soit vrai, ou du moins en partie.

40 millions de tweets analysés

Des linguistes de l’université canadienne McMaster ont publié une étude dans le journal PLOS One. Ils ont analysé 40 millions de tweets provenant de comptes américains et canadiens, émis entre les mois de février 2015 et février 2016. Ils ont ensuite fait une étude statistique afin de savoir quels mots étaient les plus caractéristiques de chaque pays.

L’équipe de l’université McMaster a découvert que dans les mots les plus tweetés au Canada on trouve «great», «thanks», «amazing», «beautiful», «good» ou «happy» (super, merci, génial, beau, bien et heureux) ainsi que les émojis coeur, pouce en l’air et :). Aux États-Unis par contre, si l’émoji qui pleure de rire écrase toute concurrence, les mots «bitch», «shit», «hate» et «fuck» (chienne, merde, déteste…) sont aussi très utilisés.

Découverte accidentelle

Une découverte faite un peu par hasard. Car à l’origine, l’objectif de l’équipe était de lister les différences de vocabulaire entre les deux nations (par exemple, le soda américain devient pop au Canada).

Toutefois, il faut nuancer les résultats. S’il est bien ressorti qu’au Canada, on utilise un langage plus polissé et positif, la vaste majorité (99.66%) des mots employés sont identiques entre les deux pays. Certains sont simplements ressortis comme étant «plus caractéristiques» et ce sont ceux-là qui semblent valider cette réputation de gentillesse canadienne.

La théorie de Bryor Snefjella, le directeur de l’étude, est que la manière de s’exprimer, au Canada, a construit le stéréotype, mais qu’il ne reflète pas vraiment la réalité du comportements locaux, qui restent finalement très similaires à ceux des États-Unis.

http://www.slate.fr/

Piles: une bombe à retardement cachée dans vos tiroirs


     

    Ce n’est peut-être pas très courant, mais cela arrive que des piles non utilisées peuvent provoquer des incendies. Il semble que les piles lithium-ion devraient porter une attention particulière. Ainsi que toutes piles que l’on recharge dans un endroit sécuritaire
    Nuage

     

    Piles: une bombe à retardement cachée dans vos tiroirs

    Les piles de Damien Morris ont surchauffé dans un tiroir, déclenchant un incendie qui aurait pu détruire sa maison.

    COURTOISIE DAMIEN MORRIS

    Les piles de Damien Morris ont surchauffé dans un tiroir, déclenchant un incendie qui aurait pu détruire sa maison

  • Kevin Bissett

      Après avoir installé ses décorations de Noël cette année, Damien Morris s’est retrouvé avec quelques piles en trop et a fait ce que la plupart des gens font: les ranger dans un tiroir en attendant d’en avoir besoin.

      Ces piles ont toutefois déclenché un incendie qui aurait pu détruire sa maison située à Charlottetown, sur l’Île-du-Prince-Édouard.

      M. Morris n’avait aucune idée que les piles pouvaient représenter un tel danger et il a décidé de partager son histoire afin d’informer le public au sujet d’un phénomène qui, selon les experts, est beaucoup plus courant qu’on ne pourrait le croire.

      Plus de 100 plaintes en un an

      Au cours de la dernière année, Santé Canada a reçu plus de 100 plaintes de la part de consommateurs concernant les piles. Les problèmes rapportés allaient du simple dégagement de chaleur à l’incendie.

      Selon Andrew Hulan, un agent de la sécurité des produits à Santé Canada, tout type de pile pourrait potentiellement comporter un risque, mais celles au lithium-ion font plus souvent l’objet de plaintes.

      M. Hulan a expliqué que le matériel utilisé pour fabriquer ce genre de pile était très réactif à l’air et que, si une fuite survenait, le résultat était explosif.

      En juillet, l’association des services des incendies de Terre-Neuve-et-Labrador a publié un avertissement après que des piles au lithium-ion eurent apparemment provoqué deux incendies dans la province.

      L’un de ces incendies, qui a jeté à la rue un frère et une soeur à Saint-Jean de Terre-Neuve, a été mis sur le compte des piles d’une voiture téléguidée pour enfant.

      Heureusement, l’incendie ayant éclaté dans la résidence de Damien Morris le 18 novembre a eu un dénouement moins tragique.

    À 2 h 30 du matin, nous avons entendu nos détecteurs de fumée se mettre à sonner. Je me suis levé et j’ai réveillé les enfants. Ma femme s’est aussi levée et a dit: « Ça sent bizarre ».Damien Morris

    La famille a descendu au rez-de-chaussée pour trouver les lieux complètement enfumés. La fumée était plus épaisse dans la cuisine et semblait s’échapper de l’un des tiroirs.

    «J’ai ouvert le tiroir et tout s’est mis à brûler. Je l’ai rapidement refermé, je l’ai retiré, j’ai demandé à ma femme d’ouvrir la porte-fenêtre et je l’ai lancé à l’extérieur», a relaté le résidant de Charlottetown.

    «Les dommages n’étaient pas trop importants. C’était surtout la fumée qui avait abîmé la maison.»

    D’après Damien Morris, les équipes d’urgence sont arrivées et le chef du service des incendies a déterminé que les piles «C» et «D» que le propriétaire de la maison avait rangées dans le tiroir étaient à l’origine de l’incendie.

    «Les deux connecteurs mâles se sont touchés, générant de la chaleur et mettant le feu aux linges à vaisselle», a expliqué M. Morris.

    Attention avec la recharge des piles

    Raynald Marchand, le directeur général du Conseil canadien de la sécurité, a souligné que les problèmes survenaient souvent lorsque les gens rechargeaient les piles près d’objets en tissu ou d’autres combustibles.

    «Lorsque vous rechargez des piles, il est important de le faire dans un endroit sécuritaire afin qu’elles ne surchauffent pas et préférablement quand vous êtes à la maison», a-t-il conseillé.

    «Les ordinateurs, qui sont dotés de grosses piles, sont souvent rechargés pendant qu’ils reposent sur un divan ou un lit et peuvent dégager beaucoup de chaleur lorsqu’ils sont en train d’être rechargés.»

    M. Marchand a précisé que les piles au lithium-ion étaient particulièrement à risque parce qu’elles étaient très puissantes et que les connecteurs étaient fréquemment situés sur le même côté.

    Raynald Marchand et Andrew Hulan ont tous les deux recommandé de ranger les piles dans leur emballage d’origine ou dans un contenant fait de matériaux non inflammables.

    Ils ont aussi affirmé que les piles usagées devraient être rapportées à un centre de recyclage et jamais jetées dans une poubelle ou dans un feu.

    https://quebec.huffingtonpost.ca/