Ces entreprises britanniques implantent des micropuces sous la peau de leurs employés


Le Big Brother prend plusieurs formes et les micropuces implantés sur des employés me semble aller à l’encontre de la protection de la personne.
Nuage

 

Ces entreprises britanniques implantent des micropuces sous la peau de leurs employés

 

Selon une enquête du Guardian parue dimanche 11 novembre, de plus en plus d’entreprises britanniques implantent des micropuces dans les mains de leurs employés.

En effet, BioTeq fait partie des compagnies embauchées par des entreprises du Royaume-Uni pour implanter des puces RFID sous l’épiderme de leurs employés, qui peuvent ensuite les utiliser pour accéder aux bâtiments de l’entreprise ou encore stocker des données personnelles et/ou professionnelles.

Le fondateur de BioTeq, Steven Northam, a déclaré que la majeure partie du travail de sa société était destiné aux personnes qui souhaitaient utiliser les puces pour accéder à leur maison et leur voiture. Mais il confesse avoir aussi fait implanter des puces RFID dans les mains de travailleurs des secteurs financier et technologique du Royaume-Uni. Ces micropuces ont également été expédiées dans d’autres pays intéressés, notamment en Espagne, en France, en Allemagne, au Japon et en Chine.

Les groupes de défense des droits des travailleurs au Royaume-Uni protestent contre cette tendance d’implantation de micropuces sur les travailleurs, qui, selon eux, menacent de donner aux employeurs de nouveaux outils pour surveiller leurs employés.

 « La micropuce va donner aux patrons encore plus de pouvoir et de contrôle sur leurs travailleurs », affirme Frances O’Grady, secrétaire générale du Trades Union Congress, avant d’ajouter :

« Les risques sont réels et les employeurs se doivent pas les oublier, ni faire pression sur le personnel pour qu’il accepte cette implantation. »

Reste à prouver que ce n’est pas déjà le cas.

Source : The Guardian

https://www.ulyces.co/

e

6 réponses à “Ces entreprises britanniques implantent des micropuces sous la peau de leurs employés

  1. Les employés qui se laissent faire ont une responsabilité écrasante.
    Une fois cette limite franchie dans leur asservissement, ils sont des zombies potentiels.
    Ce n’est pas tant le moyen technique qui est en jeu, c’est l’acceptation. Parce que , qui n’a pas entendu de la part d’un « travailleur » : « et moi je le fais bien !  » ou « tout le monde le fait » pour vous reprocher de ne pas vous soumettre ?

    « Le travail rend libre », nous y voila, c’est ça la valeur travail.

      • avec des pincettes… car selon cette logique, en suivant cet argument on en arrive à ne pas condamner le vol ou le meurtre.
        Que l’individu brise les commandements de la morale dans certaines circonstances, parce qu’il ou elle doit choisir entre 2 règles morales, soit. Mais qu’on modifie les règles morales à cause de ces cas là et s’en est fini de la vie sociale ( car sans confiance pas de société, et sans adhésion morale pas de confiance )
        Et même d’ailleurs, je pense qu’on peut commettre des crimes pour ce genre de raison, mais pas « passer un contrat ». Devenir Hors la loi, c’est pas bien mais permet le retour à la loi. Faire le mal de manière légale et consciente ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s