Aucune autre sonde ne s’était autant rapprochée de notre étoile


C’est tout un exploit de réussir d’approcher le soleil sans brûler ses « ailes ». C’est ce que la sonde américaine a pu dépasser l’ancien record et continu sa route vers l’astre enflammée.
Nuage

 

Aucune autre sonde ne s’était autant rapprochée de notre étoile

 

Parker Solar Probe

 

Crédits : NASA

par Brice Louvet

Le 29 octobre 2018 à 7 h 04 (heure française), la sonde américaine Solar Parker Probe s’est approchée à moins de 42,73 millions de kilomètres de notre étoile. C’est plus proche que tout autre instrument jamais fabriqué par l’Homme.

Le précédent record était jusqu’il y a quelques jours détenu par le satellite germano-américain Helios 2, qui fit son approche du Soleil en avril 1976. La sonde solaire Parker a depuis parcouru encore plus de chemin, évidemment. Elle devrait au terme de son voyage, en 2024, se rapprocher à un peu plus de 6 millions de km de la surface du Soleil. La sonde devrait alors atteindre une vitesse maximale d’environ 430 000 km/h (un autre record).

« Cela fait seulement 78 jours que Parker Solar Probe a été lancé, et nous sommes désormais plus proches de notre étoile que de tout autre vaisseau spatial de l’histoire, s’est enthousiasmé Andy Driesman, du laboratoire de physique appliquée Johns Hopkins de Laurel, dans le Maryland. C’est un moment de fierté pour l’équipe, même si nous restons concentrés sur notre première rencontre solaire, qui commence le 31 octobre ».

Parker solar probe NASA soleil

Illustration de la sonde Parker Soler Probe se rapprochant du Soleil. Crédits : Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory

Une fois rapprochée de notre étoile, la sonde tentera de révolutionner notre compréhension du Soleil. Elle aura notamment pour objectif de comprendre le réchauffement de la couronne solaire et d’explorer ce qui accélère le vent solaire.

Pour ne pas brûler, l’écran thermique qui protège les quatre instruments à bord de la sonde (qui sera exposé à des températures de 1 370 °C) est composé de deux panneaux composites en carbone, avec au milieu un noyau de mousse de carbone de 11,5 centimètres d’épaisseur. Le côté faisant face au Soleil est également peint en blanc avec de la peinture céramique, le but étant de dévier un maximum la lumière du Soleil. La sonde sera par ailleurs également refroidie par de l’eau dé-ionisée sous pression.

Source

https://sciencepost.fr//

2 réponses à “Aucune autre sonde ne s’était autant rapprochée de notre étoile

  1. J’ai du mal à comprendre cette info,,la sonde spatiale Messanger, lancée en 2004, est arrivée en 2011 en orbite de Mercure (planète la plus proche du soleil) Cela fait seulement 78 jours que Parker Solar Probe a été lancé, elle aurait donc dépasée Mercure ?

    La sonde BepiColombo partie le 20 octobre 2018 devrait avoir son premier contact avec Mercure en 2021 (3 ans) pour être en orbite stable en 2025.

    Comment à fait Parker Solar Probe pour être si près du Soleil aujourd’hui ?

    PS, j’avais fait un motage vidéo pour le lencement de BepiColombo, vers la fin de la vidéo on peut voir le calendrier de son trajet avec les dates pour arrivée à Mercure.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s