Le Saviez-Vous ► Les pires piqures d’insectes d’après les scientifiques


Les insectes piqueurs ne donnent pas tous la même douleur dû au venin, qui réagit de différente manière sur les victimes. Il semble que les plus douloureuses soient surtout des espèces de guêpes ou de fourmis.
Nuage

 

Les pires piqures d’insectes d’après les scientifiques

 

Image: Charlesjsharp/Wikimedia

par Léa Trouillon

Lorsque l’on travaille avec des animaux, et dans le cas présent, avec des insectes, il y a toujours un risque de se faire piquer. C’est ce que de nombreux scientifiques ont malgré eux expérimenté. Ils nous livrent ici un classement des piqûres les plus douloureuses auxquelles ils ont eu affaire.

Schmidt, un entomologiste en herbe, et sa femme zoologiste venaient de rentrer à l’Université de Géorgie après un voyage à travers le pays. Ils avaient été collecter différentes espèces de fourmis moissonneuses, des « insectes piqueurs désagréables dont la chimie du venin était inconnue » comme il les décrit dans son nouveau livre fascinant, The Sting of the Wild.

Pour connaître les détails concernant les différents venins pour leur thèse, ils ont dû analyser un nombre incalculable de créatures, ce qui signifiait cohabiter avec eux.

Debbie, l’épouse de Schmidt, décrit sa première piqûre de fourmi moissonneuse dans le livre comme une « coupure profonde d’une douleur déchirante, comme si quelqu’un atteignait le dessous de la peau et déchirait les muscles et les tendons, à l’exception que la sensation continue avec une douleur en crescendo ».

Pour son livre, l’entomologiste a capturé des spécimens afin d’analyser et de comparer leur venin en évaluant leur toxicité et la douleur engendrée. Les mesures de toxicité étant déjà existantes, Schmidt s’est intéressé à l’élaboration d’une échelle de mesure de la douleur des piqûres d’insectes et lui a donné son propre nom.


Il existe un système à quatre points élaboré par rapport à la douleur d’une piqûre d’abeille (qui vaut 2 points), car c’est une piqûre familière et connue partout dans le monde. Pour monter ou descendre d’un point complet, une piqûre doit être perceptiblement plus ou moins douloureuse que les piqûres d’un autre niveau. Des demi-points peuvent aussi être utilisés pour celles étant entre les niveaux.

Au fil des ans, Schmidt aurait été piqué plus de 1000 fois par au moins 83 espèces différentes qui ont été évaluées.

Voici quelques exemples d’espèces et de leurs piqures :

 

Fourmi de feu

 

Public domain image by Alex Wild, produced by the University of Texas 'Insects Unlocked' program.

Public domain image by Alex Wild, produced by the University of Texas ‘Insects Unlocked’ program.

Localisation : Amérique du sud

Nom scientifique : Solenopsis invicta

Niveau de douleur : 1

Guêpe tueuse de cigales

 

Two of them. The female, with the stinger, is below. Image: Chuck Holliday/Wikimedia

 

Image: Chuck Holliday/Wikimedia

Localisation : Amérique du nord

Nom scientifique : Sphecius grandis

Niveau de douleur : 1,5

Abeille européenne

Richard Bartz, Munich Makro Freak & Beemaster Hubert Seibring/Wikimedia

 

Richard Bartz, Munich Makro Freak & Beemaster Hubert Seibring/Wikimedia

Localisation : Afrique et Europe

Nom scientifique : Apis mellifera

Niveau de douleur : 2

Guêpe de l’ouest

 

Dave/Wikimedia

 

Dave/Wikimedia

Localisation : Amérique du nord

Nom scientifique : Vespula pensylvanica

Niveau de douleur : 2

Guêpe polybia

Not the same wasp, but the related Polybia sp. Image: Charlesjsharp/Wikimedia

 

Image: Charlesjsharp/Wikimedia

Localisation : Amérique centrale

Nom scientifique : Polybia simillima

Niveau de douleur : 2,5

Fourmi de velours

 

Photo courtesy of Jillian Cowles/Johns Hopkins University Press

 

Jillian Cowles/Johns Hopkins University Press

Localisation : Amérique du nord

Nom scientifique : Dasymutilla klugii

Niveau de douleur : 3

Fourmi moissonneuse de Floride

Bob Peterson/Flickr

 

Bob Peterson/FlickR

Localisation : Amérique du nord

Nom scientifique : Pogonomyrmex badius

Niveau de douleur : 3

Pepsis

A tarantula hawk dragging a tarantula. Image: Julio.ospinao/Wikimedia Commons

Image: Julio.ospinao/Wikimedia Commons

Localisation : Amérique

Nom scientifique : Pepsis spp.

Niveau de douleur : 4

Fourmi balle de fusil

emills1/Flickr

 

emills1/FlickR

Localisation : Amérique du sud et centrale

Nom scientifique : Paraponera clavata

Niveau de douleur : 4

Guêpe synoeca

Localisation : Amérique du sud et centrale

Nom scientifique : Synoeca septentrionalis

Niveau de douleur : 4

 

Maintenant vous êtes prévenus !

Source

https://sciencepost.fr/

Un parasite chez les chats nuit aux bélugas


Si vous avez un chat, j’espère que vous ne jeter pas ses excréments à la toilette, car ils sont généralement porteurs d’un parasite, la toxoplasmose. Ce parasite semble avoir un impact sur des mammifères marins comme le béluga. Bien que cela ne condamne pas à mort ces baleines, il peut quand même les affaiblir.
Nuage

 

Un parasite chez les chats nuit aux bélugas

 

 

SIDHARTHA BANERJEE
La Presse Canadienne
Montréal

Les bélugas du fleuve Saint-Laurent, qui doivent déjà faire face à de nombreuses menaces dans leur environnement, ont encore un autre problème à affronter, qui serait causé par les chats domestiques, selon des chercheurs.

La toxoplasmose est une maladie de plus en plus répandue qui touche un grand nombre de mammifères marins. Et les seuls hôtes définitifs du parasite sont les félins, sauvages ou domestiques.

Stéphane Lair, professeur à la faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal, et l’un des auteurs de l’étude, indique que sur 34 carcasses de bélugas examinées de 2009 à 2012, 44 % contenaient le parasite.

Les animaux marins sont depuis longtemps en contact avec le parasite, mais la croissance de la population de chats domestiques semble faire des ravages sur les bélugas en voie de disparition, selon M. Lair.

Les propriétaires de chats pourraient réduire la présence du parasite chez les mammifères marins en s’assurant de ne pas jeter les excréments de leur animal dans les égouts, a signalé M. Lair.

Selon le spécialiste, il serait aussi préférable de garder son chat à l’intérieur, puisque le félin entre en contact avec le parasite en mangeant des rongeurs qu’il chasse à l’extérieur.

Les chercheurs ne croient pas que le parasite soit fatal chez les baleines, mais il pourrait tout de même les affaiblir.

« La présence d’un pourcentage élevé d’animaux avec ce parasite peut nous laisser croire que le parasite a un impact sur la survie des bélugas », a expliqué M. Lair en entrevue avec La Presse canadienne.

« Ça ne veut pas nécessairement dire que les animaux sont morts de cette infection, mais ça veut dire qu’il y avait présence du parasite, au niveau soit de leur coeur ou de leur cerveau. »

En 2012, on ne dénombrait que 900 bélugas dans le fleuve Saint-Laurent.

La toxoplasmose fait des ravages auprès des mammifères marins partout dans le monde. Le phoque moine d’Hawaii, une espèce en voie de disparition, a été particulièrement touché cet été, a souligné M. Lair.

La recherche a été publiée dans le magazine scientifique Diseases of Aquatic Organisms.

https://www.lapresse.ca/

Une élève du primaire se présente à l’école avec un petit sac de cannabis


Ce n’est pas la première fois que des drogues se retrouvent dans les mains d’enfants. Vendredi dernier, une petite fille de la maternelle avait en sa possession quelques gramme de marijuana. La police a traité cela à titre préventif, car aujourd’hui, le cannabis est malheureusement légal. Espérons que ceux qui consommeront auront assez de jugeote pour protéger les enfants.
Nuage

 

Une élève du primaire se présente à l’école avec un petit sac de cannabis

 

DAVID MEZA / EYEEM VIA GETTY IMAGES

La fillette de 5 ans avait en sa possession quelques grammes de marijuana.

 

  • Pierre Saint-Arnaud La Presse Canadienne

Un incident survenu dans une école primaire de la Pêche, en Outaouais, devrait servir de leçon de prévention au moment même où la légalisation du cannabis devient réalité.

Vendredi dernier, une enseignante de l’école en question a eu la surprise de voir une élève de 5 ans lui montrer un petit sac de plastique contenant quelques grammes de cannabis.

L’enfant disait que sa mère avait placé la substance, toujours illégale à ce moment, dans son sac d’école.

La direction n’a fait ni une ni deux et a aussitôt communiqué avec le service de police de la MRC des Collines, qui a saisi le sac en question et ouvert une enquête.

« C’est une situation inhabituelle », a reconnu le sergent Martin Fournel, en entrevue avec La Presse canadienne, précisant toutefois que les policiers ont traité le dossier « à titre préventif ».

« Il y a des leçons à tirer de cet incident, avec la légalisation: si les gens consomment à la maison, ce n’est pas parce que c’est légal qu’on peut baisser notre garde et laisser traîner ça un peu partout », a-t-il fait valoir.

Ainsi, aucune accusation ne sera portée contre la mère:

« Le but n’était pas nécessairement d’accuser qui que ce soit et l’enquête policière ne nous permet pas de déterminer avec exactitude à qui appartenait la substance, sa provenance. Il y a quand même un doute raisonnable », a précisé le policier.

De plus, il s’agissait d’une petite quantité – qui sera détruite – et la mère n’a aucun antécédent judiciaire.

La Direction de la protection de la jeunesse a été appelée à intervenir, mais le suivi de cette intervention n’a pas été rendu public.

Le sergent Fournel a tout de même ajouté que l’incident, aussi inusité soit-il, n’est pas une première:

« C’est déjà arrivé dans le passé que des écoles aient à faire face à certaines situations semblables. On parle de cannabis, mais aussi de médicaments d’ordonnance et on a déjà vu aussi des bouteilles de boisson ».

« Ce sont des substances qu’on ne veut pas voir, surtout dans une école primaire avec un enfant de 5 ans. »

https://quebec.huffingtonpost.ca/

Trump certain à «100%» de se représenter en 2020


Les Américains, n’ont-ils pas été assez punis et il reste encore 2 ans pour les prochaines élections présidentielles aux États-Unis ?
Nuage

 

Trump certain à «100%» de se représenter en 2020

 

Evan Vucci / The Associated PressDonald Trump

Le président américain Donald Trump n’a pas l’ombre d’un état d’âme: il sera candidat à un deuxième mandat de quatre ans en 2020.

«Oui, à 100%», a-t-il répondu sur Fox Business à une question sur sa volonté de se représenter.

Interrogé sur ses adversaires potentiels, il a estimé que le milliardaire Michael Bloomberg, qui n’exclut pas de se présenter et vient d’annoncer qu’il s’était ré-enregistré comme démocrate, avait peu de chances.

«Je pense que les démocrates vont le manger tout cru», a-t-il déclaré. «Il y a beaucoup de gens qui vont se lancer. J’entends des noms qui sont terriblement mauvais», a ajouté le président américain.

Michael Avenatti, le très médiatique avocat de l’actrice de films pornographiques Stormy Daniels?

«Je ne pense pas que ce soit quelqu’un de sérieux», a répondu le magnat de l’immobilier.

http://journalmetro.com/

Cette marque vend des bonnets de nez pour les gens qui ont toujours froid au nez


Avoir froid au nez, généralement, on porte un foulard et on se cache le nez, mais porter un bonnet juste pour le nez, c’est spécial ! Je doute que cela devienne une mode dans mon coin du monde
Nuage

 

Cette marque vend des bonnets de nez pour les gens qui ont toujours froid au nez

 

Crédits : Nosewarmer

par  Ulyces

Le ridicule ne tue pas, et Nosewarmer l’a bien compris. Cette petite entreprise britannique vend sur son site ce qu’elle appelle des nosewarmers, des petits bonnets de nez cousus main qui protège le fragile museau des êtres humains de la morsure du froid. De quoi affronter la baisse des températures qui s’annonce avec panache.

Crédits : Nosewarmer

Les nosewarmers sont faits aux choix de laine, de fausse fourrure, ou de polaire. Ils peuvent être brodés à votre nom ou arborer un message personnalisé, tel que « Nez » ou « Froid ? Moi ? Jamais ! » Pour se faire livrer un nosewarmer en laine simple sans paquet cadeau, il faut compter un peu moins de 10 £ (environ 11,40 €). Pour quelques deniers de plus, on aura là un cadeau surprenant d’un goût exquis.

Crédits : Nosewarmer

https://www.ulyces.co/

Un graffiti semble confirmer la date précise de l’éruption du Vésuve


On disait que l’éruption de Vésuve étant en août 79, pourtant, il y avait certains signes qui ne correspondaient pas vraiment en été. Puis un graffiti est découvert sur un mur de Pompéi qui viens de réécrire l’histoire de cette journée fatidique.
Nuage

 

Un graffiti semble confirmer la date précise de l’éruption du Vésuve

© epa.

POMPÉI

 Un graffiti découvert sur un mur de Pompéi, l’un des sites touristiques les plus visités en Italie, semble confirmer que la ville romaine a été ensevelie par l’éruption du Vésuve en octobre 79 et non en août, rapportent mardi les médias italiens.

Selon le directeur des fouilles à Pompéi, Massimo Osanna, l’inscription tracée par un ouvrier travaillant dans une villa comporte la date du « 16ème jour avant les calendes de novembre, ce qui correspond au 17 octobre ».

La destruction de Pompéi était généralement située au 24 août 79 en raison d’écrits de Pline le Jeune, mais M. Osanna a rappelé que plusieurs éléments retrouvés sur place avaient déjà suggéré que l’éruption aurait pu avoir lieu en automne.

« Au XIXème siècle déjà, la découverte de traces de branches contenant des fruits d’automne, ainsi que de grenadiers et de braseros avait fait réfléchir » puisqu’ils ne devaient pas y en avoir en été, a expliqué M. Osanna.

« Aujourd’hui, avec beaucoup d’humilité, peut-être que nous réécrivons les livres d’histoire car nous datons l’éruption à la seconde moitié d’octobre », a commenté le ministre italien de la Culture, Alberto Bonisoli.

Site italien le plus visité après le Colisée de Rome, Pompéi a accueilli un record de 3,4 millions de touristes en 2017 et près de 3 millions pour les seuls huit premiers mois de 2018.

https://www.7sur7.be/