Les zones cerveau responsables de la procrastination ont été identifiées


Tout remettre à demain ! Et bien, il semble que la procrastination soit visible dans le cerveau.
Nuage

 

Les zones cerveau responsables de la procrastination ont été identifiées

 

détente procrastination

Crédits : PxHere

par Yohan Demeure

Une étude menée en Allemagne a tenté d’expliquer, après avoir découvert deux zones du cerveau concernées, pourquoi certaines personnes ont tendance à tout remettre au lendemain.

Dans leur étude publiée le 17 août 2018 par la revue Psychological Science, les chercheurs de l’Université de Bochum (Allemagne) ont apporté une explication scientifique à la procrastination. Il s’agit de cette tendance à remettre systématiquement au lendemain des actions qui spécialement, ne procurent pas de satisfaction immédiate.

Selon les scientifiques, si certaines personnes procrastinent, cela serait le fait d’un défaut de connexion de deux parties de leur cerveau : le complexe amygdalien et le cortex cingulaire antérieur dorsal (ACC). Durant leur expérience, les chercheurs ont examiné les cerveaux de 264 volontaires par le biais de l’imagerie par résonance magnétique (IRM), et les résultats ont permis de comprendre d’où venait le problème. Évoquons également le fait que les volontaires ont aussi répondu à un sondage concernant leur capacité de contrôle sur leurs propres actions.

Les chercheurs ont découvert que les personnes ayant un faible contrôle sur leurs actions étaient dotées d’un complexe amygdalien plus grand que la normale. Ceci causerait une disposition à évaluer principalement les conséquences négatives qu’une action pourrait apporter.

Ces mêmes personnes auraient également une connexion moins solide entre le complexe amygdalien et le cortex cingulaire antérieur dorsal – qui détermine quoi faire dans telle ou telle situation. Or, les chercheurs estiment que si cette connexion est altérée chez un individu, ce dernier ne pourra pas totalement contrôler ses actions.

 

Sources : BBCConsoGlobe

https://sciencepost.fr/

2 réponses à “Les zones cerveau responsables de la procrastination ont été identifiées

Répondre à Leodamgan Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s