Le réchauffement climatique pourrait bientôt détruire internet


Il est difficile de sensibiliser tout le monde des changements climatiques, mais a cause de l’élévation de la mer, on risque de perdre Internet car la fibre optique n’est pas fait pour ce surplus d’eau. Des villes américaines sont plus susceptible d’êtres inondées, peut-être que Donald Trump, ne pouvant plus twitter va finir de croire les scientifiques de l’environnement.
Nuage

 

Le réchauffement climatique pourrait bientôt détruire internet

 Une inondation à Bloomington dans l'Indiana | Jeff Greenegend via Flickr CC License by

Une inondation à Bloomington dans l’Indiana | Jeff Greenegend via Flickr CC License by

Repéré par Victor Métais

Un moyen d’enfin sensibiliser la population à cette cause?

Repéré sur Fast Company

Dans une étude récente, des scientifiques de l’université du Wisconsin et de l’université de l’Oregon affirment que des milliers de kilomètres de fibre optique enterrés sous terre risquent d’être submergés par la montée des eaux. Et ce phénomène risque de se produire bien plus vite qu’on ne le pense.

Leur étude combine des données de l’Atlas d’internet, une carte complète des structures physiques d’internet, et la projection du niveau de la mer de l’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique.

Une situation précoce qui inquiète

Le rapport estime que cette élévation inquiétante du niveau de la mer devrait intervenir d’ici une quinzaine d’années. Même les chercheurs et chercheuses ont été ahuries par cette nouvelle:

«Cela nous a surpris. Nous nous attendions à avoir une cinquantaine d’années pour apprivoiser ce phénomène. Nous n’en aurons pas cinquante», affirme Paul Barford, professeur dans le département Informatique de l’Université du Wisconsin.

Cette étude suggère que d’ici 2033, plus de 6.440 kilomètres de fibre optique souterraine seront immergés. Les villes américaines les plus susceptibles d’être touchées sont New York, Miami et Seattle mais les effets de cette catastrophe ne se limiteraient pas à ces zones géographiques et pourraient affecter la couverture internet mondiale.

Le problème de ces infrastructures est que, selon Barford, «quand elles ont été construites il y a une vingtaine d’années, personne n’a pensé au réchauffement climatique».

Cette situation est d’autant plus urgente que de nombreux conduits de fibre optique sont déjà très proches du niveau de la mer en raison de la fonte des glaces et de la dilatation thermique. Une simple goutte d’eau pourrait donc faire déborder le vase.

Bien que les câbles souterrains de la fibre optique soient conçus pour résister à l’eau, ils ne sont pas étanches. Cela signifie de potentiels troubles pour les populations des côtes américaines qui utilisent internet, soit un peu moins de 90% en 2014.

L’influence des facteurs de modération de ce phénomène, telle que la construction de digues, est difficile à prédire.

«La première chose sera de renforcer les infrastructures. Mais éviter la montée des risques d’être complexe. On peut probablement gagner un peu de temps mais à long terme ces légères modifications ne seront pas efficace», déclare Barford.

http://www.slate.fr/

3 réponses à “Le réchauffement climatique pourrait bientôt détruire internet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s