L’Oiseau sacré des Aztèque


Le quetzal resplendissant est l’oiseau sacré des Aztèques. C’est un oiseau superbe. Une fois l’an, il pousse des longues plumes sur la queue du mâle pour la saison des amours. Et c’est le mâle qui a la charge de nourrir les petits.
Nuage

 

L’Oiseau sacré des Aztèque

4 réponses à “L’Oiseau sacré des Aztèque

  1. “Le nom de Quetzal (ou Couroucou royal) désigne 4 espèces d’oiseaux de la zone néotropicale appartenant au genre Pharomachrus et à la famille des trogonidés.
    Son nom est présent dans celui du dieu mexicain Quetzalcoatl, qui signifie « serpent à plumes » ou « serpent quetzal », dont il est une des formes. Chaque année, à la fin de la nidification (construction du nid), l’oiseau perd ses plumes qui repousseront l’année suivante. Pour les Mayas et les Aztèques, le quetzal était un oiseau sacré, dont les plumes étaient très prisées. La femelle n’a ni longue queue ni poitrine rouge.
    Le quetzal meurt si on le met en cage1 : c’est pourquoi il est symbole de liberté.”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s