Roi du silence


Quand les mots deviennent un boulet, on comprend mieux que le silence est souvent la meilleure solution
Nuage

Roi du silence

Il est préférable d’être roi du silence qu’esclave des mots

Inconnu

Publicités

Le microbiome humain façon corail, en papier découpé


 

La toilette, chose importante dans toutes les maisons. Il y a même  des collections sur le thème de toilettes dont des collections de papier de toilettes. Moi, ce n’est pas trop mon trip, mais bon!

Nuage

 

Le microbiome humain façon corail, en papier découpé

 

Dans sa série Magical Circle Variations, Rogan Brown présente le résultat de ses recherches concernant la flore du microbiome humain, grâce à des découpages très finement réalisés en papier.

Il a choisi d’organiser les éléments de ce microbiome en faisant des rapprochements visuels avec un récif de corail aux couleurs pastelles.

Il explique ainsi qu’il y a « plusieurs parallèles entre le corail et les êtres humains dans le sens ou nous sommes tous les deux des organismes symbiotiques, nous dépendons des bénéfices mutuels de cette relation avec d’autres espèces : Le corail reçoit seulement ses belles couleurs des variétés d’algues qui vivent sur eux, et les humains peuvent seulement exister grâce à l’incroyablement énorme et diverse quantité de bactéries qui vivent à l’intérieur d’eux et sur eux. »

http://www.laboiteverte.fr/

Le Saviez-Vous ► Tout sur les toilettes


La toilette, chose importante dans toutes les maisons. Il y a même  des collections sur le thème de toilettes dont des collections de papier de toilettes. Moi, ce n’est pas trop mon trip, mais bon!
Nuage

 

Tout sur les toilettes


Anecdotes rigolotes, chiffres et records autour du petit coin.

Premières toilettes à chasse d’eau

Le premier mécanisme de la chasse d’eau a été inventé en 1590 par le britannique sir John Harington, le filleul de la reine Elisabeth 1ère.

Toilettes les plus chères au monde

Les toilettes de la navette spatiale « Endeavour » (1993) sont les plus chères au monde. Le coût estimé pour ce véritable système de récupération et de traitement est de 23,4 millions de dollars.

La plus grande collection sur le thème des toilettes

Les ukrainiens Marina et Mykola Bogdanenko sont les propriétaires de 524 objets sur le thème des toilettes. Le début de leur impressionnante collection n’était au départ qu’une blague autour de leur société d’ingénierie sanitaire. Leur curieux record a été validé en 2015.

Technologie de pointe

Le « Toto Neorest«  est un concept technologique qui rend votre toilette ultra perfectionnée. Couvercle à rabat automatique, lunette à température contrôlée, chauffe-pieds, auto-nettoyeur,… En cas de panne de courant, la chasse peut quand même être tirée manuellement. Prix de ce petit bijou: 8.500 euros.

Parc à thème

Le premier parc à thème autour des toilettes a ouvert ses portes en Corée du Sud. Le « Restroom Cultural Park » attire plus de 10.000 visiteurs en moyenne par mois! Les sculptures qui jalonnent le parc sont variées : excréments, toilettes à la turque, urinoirs,…

Monde

Sur les 7 milliards d’habitants que compte notre planète, seulement 4,5 milliards disposent de toilettes.

Le saviez-vous?

Le terme « latrinapapirophiles » désigne les collectionneurs de papier toilette.

Le 19 novembre est la journée mondiale des toilettes.

On passe en moyenne 270 jours de notre vie sur les toilettes

https://www.7sur7.be/

Ce raton laveur a escaladé un immeuble de 25 étages


Ce raton-laveur a décidé de remplacer les arbres par des bulding de la ville dans Minnesota. Il a réussi à se rendre au toit et n’a pas voulu par être secouru, il a voulu escalader l’immeuble voisin.
Nuage

 

Ce raton laveur a escaladé un immeuble de 25 étages

 

par  Mehdi Karam

Crédits : BenJohnson88 via Twitter

Petit être intrépide. À Saint Paul, dans le Minnesota, le bâtiment UBS est le plus haut de la ville.

Pourtant, c’est celui-ci que ce raton laveur a entrepris d’escalader, avec succès, rapporte MPR News. Cette affaire étant vite devenue virale, un suivi en temps réel de l’épopée de l’animal s’est organisé sur Twitter, sous le hashtag #mprraccoon.

Crédits : MPR News

Malgré la présence des pompiers, envoyer un humain à la rescousse de la petite bête était trop risqué. Ils l’ont donc attendu patiemment sur le toit du building. Seulement, lorsqu’il est arrivé, le raton laveur s’est directement enfui, avant d’entreprendre d’escalader le gratte-ciel voisin. Badass jusqu’au bout. Pourquoi ? On ne sait pas.

Crédits : MPR News

http://www.ulyces.co/

La peste bubonique, quatre millénaires de ravages chez l’homme


La peste bubonique est une très vieille histoire dont on connait quelques épisodes de son existence. Voilà que des chercheurs on trouver dans une ville en Russie des corps enterrées depuis près de 4 000 ans et sont mort de la peste bubonique. Et c’est la même souche que celle que nous avons connu.
Nuage

 

La peste bubonique, quatre millénaires de ravages chez l’homme

 

Sur cette photo, la bactérie Yersinia pestis.... (Rocky Mountain Laboratories, via AP)

Agrandir

Sur cette photo, la bactérie Yersinia pestis.

Agence France-Presse
Paris

La peste bubonique fait des ravages chez l’homme depuis quatre millénaires, ont montré des chercheurs qui ont identifié la maladie comme cause de la mort sur des corps enterrés depuis 3800 ans.

« Cela repousse de 1000 ans l’âge supposé de la peste bubonique », ont expliqué les scientifiques.

Les victimes de ce mal redouté sont deux adultes inhumés dans la région de Samara (Russie), entre Moscou et la frontière kazakhe.

L’étude, publiée vendredi dans la revue Nature Communications, a montré qu’ils avaient succombé à la bactérie Yersinia pestis.

« Cette souche est la plus ancienne séquencée à ce jour qui contienne les facteurs de virulence considérés comme caractéristiques de la peste bubonique », ont indiqué les chercheurs, dans un communiqué de l’Institut Max-Planck d’histoire de l’humanité à Iéna (Allemagne).

La souche est la même que pour des épidémies parmi les plus mortelles de notre histoire : la peste de Justinien et la peste noire au Moyen Âge, ainsi que la peste de Chine des années 1890-1910.

« La maladie continue de toucher des populations autour du monde aujourd’hui. Malgré son importance historique et moderne, son origine et son âge ne sont pas bien compris », ont-ils souligné dans un communiqué.

Une question cruciale est notamment de savoir à quelle époque la bactérie a acquis la capacité à survivre chez les puces, vecteurs de transmission vers l’homme. C’était il y a quelque 4000 ans, permet de dire le décodage du génome du bacille qui a tué ces deux ancêtres des Russes.

Cela montre qu’à l’époque où sont mortes ces deux personnes, l’Âge du bronze,

« il y avait au moins deux lignées de la peste circulant de manière contemporaine » en Eurasie.

En 2013, un chercheur américain, Thomas Butler, avait recensé 21 725 cas de peste dans le monde, dont 1612 mortels, entre 2000 et 2009, en premier lieu « dans des pays africains touchés par la pauvreté et les troubles civils », République démocratique du Congo en tête.

http://www.lapresse.ca/

Le sauvetage exceptionnel d’un faon encore vivant, coincé dans le ventre de sa mère morte


C’est une bien triste manière de mettre au monde des jumeaux. Une biche donnait naissance et a été frappée par une voiture.  Elle est morte ainsi que son petit. Grâce à la rapidité du garde-chasse de venir sur les lieux après avoir été alerté et son sang-froid pour aider l’autre faon a venir au monde, il aura plus de change de survie
Nuage

 

Le sauvetage exceptionnel d’un faon encore vivant, coincé dans le ventre de sa mère morte

 

faon

Crédits : Capture Facebook / Oklahoma Game Wardens

par Brice Louvet

Un sauvetage exceptionnel : en Oklahoma, un homme a récemment effectué une intervention chirurgicale d’urgence pour délivrer un faon vivant pas encore né, coincé dans le ventre de sa mère frappée et tuée par une voiture.

L’histoire poignante a été partagée dans un post sur Facebook le 10 juin dernier par les Oklahoma Game Wardens, du Département de conservation de la faune de l’Oklahoma (ODWC) aux États-Unis. Le 9 juin, le garde-chasse Ryan Walker a répondu à un appel signalant qu’une biche avait été frappée et tuée par un véhicule sur une route nationale – avec en plus un jeune faon vu à proximité. La mère avait effectivement récemment donné naissance, mais lorsque l’homme est arrivé sur les lieux, la biche et le faon étaient déjà morts. C’est alors qu’il a remarqué un mouvement à l’intérieur de la mère : elle avait porté des jumeaux, et l’un d’eux était toujours dans son ventre.

N’ayant pas de temps à perdre, Ryan Walker a immédiatement pratiqué une césarienne sur le bord de la route pour délivrer le faon, qui s’est mis à respirer tout seul « en quelques secondes », peut-on lire sur le post Facebook. Le faon a immédiatement été transporté chez un réhabilitateur de la faune : une personne autorisée par l’État de l’Oklahoma à prendre soin des animaux sauvages blessés ou trop jeunes pour survivre par leurs propres moyens. Ces nouveau-nés sauvés sont nourris au biberon et abrités dans des enclos extérieurs. Les responsables gardent délibérément les clôtures basses. De cette façon, un animal adulte peut facilement sauter par-dessus quand il est prêt à retourner dans la nature.

Grâce aux efforts de Ryan Walker, l’avenir semble prometteur pour ce jeune faon. Cependant, notez que tous les faons trouvés seuls ne sont pas orphelins. Il arrive souvent que les mères quittent leurs bébés pour chercher de la nourriture. Elles sont généralement proches, même si vous ne les voyez pas.

Source

http://sciencepost.fr/

Ces géoglyphes vieux de 3000 ans représenteraient des constellations


Des géoglyphes au Pérou datés de 3 000 ans questionnent les archéologues. Après avoir étudié un site, ils émettent l’hypothèse que ces géoglyphes pourraient être la reproduction de constellations célestes.
Nuage

 

Ces géoglyphes vieux de 3000 ans représenteraient des constellations

 

Au centre, le fameux tumulus « Los Morteros »
Crédits : Las Salinas Archaeological Project

par  Malaurie Chokoualé

 

Une équipe d’archéologues a récemment cartographié une région unique au monde, à la recherche de réponses à propos d’un mystère vieux de plus 3 000 ans, selon les estimations scientifiques.

Dans la vallée de Chao au Pérou, des peuples ancestraux avaient créé cinq géoglyphes à partir de roches. Si leur datation reste compliquée à cause de l’absence d’artefacts sur le site, les chercheurs pensent avoir trouvé une piste quant à leur signification, rapporte Live Science en ce 12 juin. Selon eux, il pourrait s’agir de constellations célestes.

Tous les géoglyphes ont été construits avec des piles de petites roches angulaires qui forment des « marques circulaires de différentes tailles sur le terrain », explique Ana Cecilia Mauricio, professeure adjointe à l’université Pontificale Catholique du Pérou.

En outre, les cinq géoglyphes font partie d’un ensemble beaucoup plus grand appelé « Pampa de las Salinas ». En tout, ce nom regroupe une vingtaine de sites archéologiques, incluant des sentiers, des places, ainsi qu’un tumulus impressionnant, « Los Morteros » (également le site le plus ancien, car il daterait d’au moins 6 000 ans). Selon les chercheurs, auparavant, des portes de pierre menaient jusqu’aux géoglyphes. L’ensemble devait être utilisé pour des cérémonies ou des activités rituelles.

Crédits : Las Salinas Archaeological Project

Depuis la découverte des deux premiers géoglyphes dans les années 1970, la signification de ces dessins de la Pampa de las Salinas est restée floue et aucun archéologue n’avait encore pu réellement expliquer ce qu’il se passait sur ce site il y a tant d’années. Avec ces nouvelles observations, l’équipe émet une hypothèse : les dessins pourraient représenter les cieux et ses constellations astronomiques. En effet, un des géoglyphes déjà découvert en 1970 représente une constellation connue sous le nom de Croix du Sud

« Il est probable que les autres géoglyphes soient associés à des constellations, bien que nous n’ayons pas encore fait cette interprétation puisque nous n’avons toujours pas fini de travailler dessus », a déclaré Mauricio.

En effet, les recherches doivent se poursuivre pour tenter de définitivement percer le mystère de ces géoglyphes.

Source : Live Science

http://www.ulyces.co/