Il ouvre un refuge pour les chats victimes de la guerre en Syrie


Les conflits en Syrie a fait des milliers de morts depuis 2011. Et dans les guerres d’aujourd’hui, les animaux ne sont pas épargné. Mohamad Alaa Jalil, 43 ans, a toujours aimé les chats, et il a donc crée un refuge pour ces boules de poils. Malheureusement, il a dû déménager et a emporter 22 chats qui avaient été abandonnés.
Nuage

 

Il ouvre un refuge pour les chats victimes de la guerre en Syrie

 

Publicités

Le Saviez-Vous ► La grande barrière de corail a échappé 5 fois à la mort en 30 000 ans


Aux cours des millénaires, la grande barrière de corail a risqué 5 fois de disparaître. Sois par manque d’eau, ou trop d’eau ou encore trop de sédiment. Ce sont des causes naturelles ! Alors que la 6 ème fois, elle ne pourra probablement pas s’en remettre à cause de l’être humain.
Nuage

 

La grande barrière de corail a échappé 5 fois à la mort en 30 000 ans

 

Crédits : pixabay

par  Mehdi Karam

« I’m A Survivor! » chantaient les Destiny’s Childs. Désormais, cette chanson peut devenir l’hymne de la grande barrière de corail, qui vit sa sixième vie.

Comme le rapporte une étude publiée le 28 mai dans Nature par des chercheurs de l’université de Sidney, le récif corallien le plus important au monde a échappé à la mort cinq fois en 30 000 ans.

Les premières fois se sont produites il y a 30 000 ans et 22 000 ans. À l’époque, la chute du niveau des océans exposait les récifs à l’air libre, entraînant l’endommagement de la barrière. Il y a 17 000 ans et 13 000 ans, c’était l’inverse : l’augmentation important du niveau de la mer a failli noyer les coraux, incapables de survivre à de grandes profondeurs.

La dernière fois que la grande barrière a failli disparaître, c’était il y a 10 000 ans. Ni l’augmentation ni la baisse du niveau de l’eau n’étaient de la partie. Ce qui a failli la tuer, c’était la pauvre qualité des eaux, victime d’une accumulation de sédiments. Heureusement, à chaque fois, les capacités d’adaptation – et de migration – des coraux ont permis à la structure de survivre.

Si les coraux ont réussi à retarder l’échéance jusqu’ici, il semblerait néanmoins que leur fin soit proche. L’action de l’homme accélère à la fois la baisse de qualité des eaux ainsi que l’augmentation de son niveau.

«Nos découvertes donnent peu de raisons de penser à une résistance de la grande barrière de corail au cours des prochaines décennies », expliquent les chercheurs dans l’étude.

Source : Nature

http://www.ulyces.co/

Des manifestants dénoncent la remise d’un doctorat honorifique à David Suzuki


Il faut croire que David Suzuki est un homme qui dérange pour son implication à la protection de l’environnement. Il mérite son doctorat honorifique quoi qu’en disent l’industrie pétrolière et autres
Nuage

 

Des manifestants dénoncent la remise d’un doctorat honorifique à David Suzuki

 

Une demi-douzaine d'hommes brandissent des pancartes avec des slogans qui supportent l'industrie pétrolière albertaine.

Les manifestants s’opposent aux positions de David Suzuki contre l’industrie pétrolière. Photo : Radio-Canada/Axel Tardieu

    L’Université de l’Alberta a remis une distinction honorifique à David Suzuki sur fond de tensions. Une trentaine de manifestants propipeline attendaient l’arrivée du scientifique et activiste environnementaliste aux portes de l’Université.

    L’établissement récompense le scientifique en reconnaissance de « l’ampleur de ses réalisations et de son leadership en tant qu’éducateur public en sciences ».

    Il s’agit du 30e doctorat honorifique que reçoit l’homme de 82 ans. La distinction lui a été remise par l’Université de Calgary en 1986.

    Un prix qui divise

    M. Suzuki prend la parole régulièrement pour dénoncer l’industrie pétrolière, ce qui en dérange certains en Alberta.

    Le groupe Rally 4 Resources, par exemple, qualifie la reconnaissance de M. Suzuki d’« insulte » envers l’Université, ses anciens élèves et « l’industrie la plus importante de la province ».

    Fraser Forbes, doyen de la faculté de génie, considère quant à lui que cette remise a engendré la « pire crise » que l’Université ait connue depuis plus de 30 ans en divisant la communauté universitaire.

    M. Forbes avait déjà pris position contre cette décision de l’Université en avril.

    Un cabinet d’avocats de l’Alberta, également opposé à cette décision de l’Université de l’Alberta, annule sa décision de lui donner 100 000 $ sur cinq ans pour soutenir sa faculté de droit.

    L’université se défend

    L’Université de l’Alberta soutient qu’un diplôme honorifique ne signifie pas nécessairement qu’elle est d’accord avec les prises de position de la personne récompensée, mais qu’elle reconnaît les contributions et l’ensemble de la carrière de cette dernière.

Nous resterons fidèles à notre décision parce que la réputation de notre université repose sur ses principes fondateurs d’intégrité, de liberté d’enquête et d’indépendance David Turpin, président de l’Université de l’Alberta

Le discours de David Suzuki

Le principal intéressé a livré un discours à l’auditorium Jubilee devant les doyens de l’Université de l’Alberta et ses plus récents diplômés.

Il a plaidé pour la protection de l’environnement et une prise de conscience collective des conséquences de l’action humaine sur la santé de la Terre.

L’économie, la politique, les entreprises et la Bourse ne sont pas des forces de la nature. Nous les avons inventées, et ce sont les seules choses sur lesquelles nous avons un contrôle. David Suzuki, scientifique et activiste

Son allocution s’est conclue par une ovation.

https://ici.radio-canada.ca/

Donald Trump songe à gracier Muhammad Ali


Normalement, un gouvernement peut gracier une personne d’un crime dont il est accusé. Alors, pourquoi  Mohammed Ali aiurait-il vraiment besoin d’être gracié vue qu’il n’a pas été accusé, donc aucune sentence ?
Nuage

 

Donald Trump songe à gracier Muhammad Ali

 

FOCUS ON SPORT/GETTY IMAGES

Photo d’archives de Muhammad Ali avant un combat en 1970.

Le boxeur a été une figure importante du mouvement antiguerre.

The Associated Press

Le président américain Donald Trump a fait savoir vendredi qu’il envisage « très sérieusement » de gracier à titre posthume l’ancien champion de boxe Muhammad Ali, même si la Cour suprême a éventuellement annulé sa condamnation.

M. Trump a indiqué aux journalistes qu’il étudie des « milliers de noms » de gens qui pourraient être graciés.

M. Trump a déjà accordé un pardon posthume à Jack Johnson, le premier Noir à avoir été champion poids lourd. M. Johnson avait été reconnu coupable d’avoir enfreint une loi qui interdisait de transporter une femme d’un État à un autre à des fins « immorales ».

BETTMANN VIA GETTY IMAGESPhoto d’archives de Muhammad Ali qui s’adressait à des étudiants à Los Angeles dans les années 1970.

M. Ali a refusé de rejoindre les rangs de l’armée pour la guerre du Vietnam, en se décrivant comme un objecteur de conscience. Il a été reconnu coupable d’insoumission.

Son combat juridique a pris fin en 1971 quand la Cour suprême a tranché en sa faveur.

On ne comprend pas exactement pourquoi M. Ali aurait besoin d’une intervention du président, puisqu’il n’a pas de casier judiciaire. La Maison-Blanche n’a pas immédiatement répondu à une demande d’explications.

M. Ali est décédé en 2016.

https://quebec.huffingtonpost.ca/

Un demi-million d’enfants malnutris en danger de mort autour du Lac Tchad


Depuis 2009 que Boko Haram fait des millions de victimes, comme 5 millions de personne souffrent de malnutrition sévère dont près de la moitié sont des enfants ont moins de 5 ans. Sans compter des personnes qui ont été déplacées par le conflit, le manque de nourriture, ils peuvent être menacées mortellement, être enlevés et subir des violences sexuelles.
Nuage

 

Un demi-million d’enfants malnutris en danger de mort autour du Lac Tchad

 

Cinq millions de personnes souffrent d'insécurité alimentaire aiguë... (Photo Finbarr O'Reilly, REUTERS)

Cinq millions de personnes souffrent d’insécurité alimentaire aiguë et environ la moitié des enfants de moins de 5 ans — 490 000 au total — souffrent de malnutrition grave, selon des chiffres des Nations unies.

PHOTO FINBARR O’REILLY, REUTERS

 

Agence France-Presse
Genève

L’ONU a averti vendredi qu’un demi-million d’enfants sévèrement malnutris autour du Lac Tchad avaient besoin d’une aide vitale, soulignant que le financement des besoins humanitaires était loin d’être suffisant.

Les responsables de l’aide dans les pays bordant le lac — Nigeria, Niger, Tchad et Cameroun —  ont déclaré lors d’une conférence de presse à Genève que moins d’un tiers des 1,5 milliard de dollars nécessaires pour cette année avait été récolté.

Près d’une décennie après le chaos créé par l’insurrection des islamistes de Boko Haram au Nigeria d’abord, puis dans les pays voisins, les crises sécuritaires et humanitaires dans la région restent «graves», a indiqué Bintou Djibo, coordinateur humanitaire de l’ONU pour le Niger.

Cinq millions de personnes souffrent d’insécurité alimentaire aiguë et environ la moitié des enfants de moins de 5 ans — 490 000 au total — souffrent de malnutrition grave, selon des chiffres des Nations unies. «Sans traitement, ils risquent de mourir», a averti M. Djibo.

Par ailleurs, quelque 2,4 millions de personnes ont été déplacées par le conflit avec les islamistes et le manque de nourriture, alors que des millions sont menacées d’attaques mortelles, d’enlèvements et de violences sexuelles.

Au Nigeria, où l’insurrection de Boko Haram a débuté en 2009 et où au moins 20 000 personnes ont été tuées dans les violences, «nous sommes face à une crise de protection majeure», a dit Edward Kallon, coordinateur humanitaire de l’ONU dans ce pays.

Malgré les succès militaires remportés contre les jihadistes, il a souligné que Boko Haram «est encore une force puissante».

Depuis 2013, plus d’un millier d’enfants dans le nord-est du Nigeria ont été enlevés par des groupes armés et beaucoup ont été contraints de mener des attaques avec des explosifs attachés autour de leur taille.

M. Kallon a indiqué que 160 femmes et enfants ont été utilisés comme «bombes humaines» depuis janvier 2017.

Mais les islamistes contrôlent toujours des enclaves, avec environ 930 000 personnes qui «ne sont pas accessibles aux travailleurs humanitaires».

Il a estimé à près de 200 000 le nombre de personnes qui ont réussi à fuir ces enclaves, parmi lesquelles beaucoup étaient «extrêmement malnutris».

Au total, a précisé M. Kallon, 1,6 million de personnes ont été déplacées à l’intérieur du Nigeria et près d’un million sont sévèrement malnutris.

M. Kallon a rappelé qu’«un financement insuffisant (…) signifie des coupes dans les rations alimentaires», mais peut aussi pousser les personnes les plus vulnérables à se prostituer ou à rejoindre l’insurrection.

http://www.lapresse.ca/

Une lettre volée de Christophe Colomb rendue par les États-Unis à l’Espagne


Une histoire de vol dans des bibliothèques européennes de plusieurs copies de l’époque et remplacées par des faux d’une missive de Christophe Colomb à la couronne d’Espagne. Ces documents sont restitués en Espagne.
Nuage

 

Une lettre volée de Christophe Colomb rendue par les États-Unis à l’Espagne

 

Après des années d’enquête, le gouvernement américain a rendu à l’Espagne une copie d’époque d’une célèbre lettre de Christophe Colomb datant de 1493, qui avait été volée à la bibliothèque nationale de Catalogne.

Le document dérobé était une des 16 copies réalisées à l’époque, à la demande de Christophe Colomb, de la lettre originale dans laquelle le “découvreur” des Amériques racontait à la couronne d’Espagne ses découvertes.

Le document retrouvé a été remis mercredi soir à l’ambassadeur d’Espagne à Washington, marquant l’aboutissement d’une enquête qui a duré sept ans et impliqué Paris et Brasilia, a indiqué le procureur fédéral du Delaware dans un communiqué.

Selon le procureur et les services fédéraux des douanes, l’enquête avait démarré en 2011, après qu’un informateur les a prévenus que plusieurs copies d’époque de cette célèbre missive avaient été volées dans des bibliothèques européennes et subrepticement remplacées par des faux.

L’enquête avait établi que l’exemplaire de la bibliothèque de Barcelone avait été vendu une première fois en 2005 pour 600 000 euros par des bouquinistes italiens, puis revendu en 2011 pour 900 000 euros.

Après “de longues négociations”, le propriétaire de la lettre, qui n’a pas été identifié, a accepté de la remettre aux autorités américaines, qui ont pu l’expertiser et confirmer son authenticité, selon le communiqué.

“Nous sommes vraiment honorés de rendre ce document historiquement important à l’Espagne, son propriétaire de droit”, a souligné lors de la cérémonie le procureur David Weiss.

L’ambassadeur d’Espagne, Pedro Morenes, a lui salué “les liens” entre l’Espagne et les États-Unis et une coopération “fructueuse” entre enquêteurs américains et espagnols qui “a permis le retour de ce bien culturel à l’Espagne”.

http://journalmetro.com

Des empreintes d’animaux vieilles de 541 millions d’années découvertes en Chine


En Chine, des très petites empreintes ont été trouvées et ils seraient les plus vieilles empreintes jusqu’à maintenant. Le hic, c’est que les scientifiques ne savent pas à qui appartiennes ces traces,
Nuage

 

Des empreintes d’animaux vieilles de 541 millions d’années découvertes en Chine

 

La créature n'a malheureusement pas pu être identifiée,... (PHOTO AFP/UNIVERSITÉ Virginia Tech)

La créature n’a malheureusement pas pu être identifiée, car elle n’est pas morte à proximité de ses empreintes, et aucun fossile correspondant n’a été retrouvé.

PHOTO AFP/UNIVERSITÉ VIRGINIA TECH

 

Agence France-Presse
TAMPA

Des empreintes d’animaux vieilles de 541 millions d’années ont été découvertes en Chine, en faisant les plus anciennes de la planète, selon une étude publiée mercredi.

Les chercheurs ne savent pas de quel animal — minuscule — il s’agit. Les empreintes ne sont séparées que de quelques millimètres l’une de l’autre, et ressemblent à deux rangées de petits trous.

«Ce sont les plus anciennes empreintes fossilisées jamais découvertes», indique l’étude, publiée dans la revue américaine Science Advances.

Elles ont été découvertes dans les gorges du Yangtsé, dans le sud de la Chine.

«Les roches contenant le fossile ont été très bien datées entre 551 et 541 millions d’années», explique à l’AFP le chercheur Zhe Chen, de l’Académie chinoise des sciences.

Auparavant, les plus vieilles empreintes avaient entre 530 à 540 millions d’années.

La créature n’a malheureusement pas pu être identifiée, car elle n’est pas morte à proximité de ses empreintes, et aucun fossile correspondant n’a été retrouvé.

La seule chose qu’on puisse imaginer est qu’elle était «symétrique bilatéralement», selon Zhe Chen. Peut-être un ancêtre des arthropodes ou des tétrapodes, dit-il.

http://www.lapresse.ca/