Le Saviez-Vous ► Voici les pays avec les lois les plus strictes concernant les prénoms de bébé


Au Canada, il est vrai que nous avons une assez grande liberté pour choisir les prénoms des nouveaux-nés. Dans d’autres pays, c’est plus compliqué. Il y a des prénoms interdits avec raison, mais autre sont approuvés et pourtant, c’est se demander pourquoi. Dans certains pays, il faut choisir dans une liste de prénoms, sinon il faut que ce soit accepté par un comité ou tribunal. La plupart des pays, interdisent les noms qui pourraient porter préjudice et intimidations aux enfants, ce qui est, je crois une bonne chose
Nuage

 

Voici les pays avec les lois les plus strictes concernant les prénoms de bébé

 

Certaines réglementations pourraient vraiment vous surprendre.

 

  • Isabelle Khoo

  •  

Au Canada, nous avons la possibilité de choisir les noms de nos enfants avec une certaine liberté. Nous pouvons par exemple les appeler Maple (Érable), Asparagus (Asperge) ou même Kale. Tous les pays ne sont cependant pas aussi magnanimes. Certains ont établi des réglementations très strictes pour encadrer le choix des prénoms des nouveaux-nés et vont même jusqu’à donner aux parents une liste exhaustive de noms parmi lesquels choisir.

Voici notre compilation des pays avec les règles les plus strictes concernant les noms de bébé.

Islande

Getty

En Islande, les parents doivent choisir le nom de leur bébé parmi une liste de 1853 noms de filles et de 1712 noms de garçons. S’ils veulent faire autrement, ils doivent demander  une permission auprès d’un comité spécial. Les prénoms doivent respecter certaines restrictions grammaticales et doivent contenir des lettres de l’alphabet islandais. Ils doivent également être spécifiques à un seul sexe et ne peuvent pas être une source d’embarras pour l’enfant.

Prénoms refusés: Harriet (ne peut pas être adapté en Islandais) et Duncan (la lettre «c» n’est pas dans l’alphabet islandais)

Prénoms acceptés: Bambi, Elvis

Nouvelle-Zélande

Getty

En Nouvelle-Zélande, les prénoms de tous les nouveaux-nés doivent être approuvés par le gouvernement.

D’après CNN, «ils ne doivent pas causer de préjudice à quiconque, ne doivent pas être d’une longueur déraisonnable et ne peuvent pas ressembler à un titre ou à un rang officiel.»

Prénoms refusés: Lucifer, King, Anal, 4Real (Pour De Vrai), Messiah (Messie)

Prénoms acceptés: Benson, Number 16 Bus Shelter (Abribus Numéro 16), Violence

Suède

Getty

Les lois suédoises requièrent que tous les noms de bébés soient approuvés par le gouvernement et que «les prénoms soient refusés s’ils sont offensants, embarrassants ou si pour des raisons évidentes, ne sont pas convenables».

Prénoms refusés: Superman, Brfxxccxxmnpcccclllmmnprxvclmnckssqlbb11116 (semble-t-il que ça se prononce «Albin»)

Prénoms acceptés: Lego, Google (comme deuxième prénom)

Japon

Getty

Les prénoms peuvent être refusés s’ils sont jugés comme étant inappropriés par les autorités. Les bébés ne peuvent également n’avoir qu’un seul prénom.

Prénom refusé: Akuma (qui signifie «Diable»)

Danemark

Getty

Le Danemark a des lois très strictes concernant les prénoms d’enfants. Les parents doivent choisir un prénom parmi une liste de 7000 prénoms de garçons et de filles. Si les couples veulent choisir un nom qui n’est pas sur la liste, ils doivent obtenir une permission spéciale de la part de leur église et le nom doit ensuite être approuvé par des membres du gouvernement. Les prénoms doivent établir clairement le sexe de l’enfant et ne doivent pas sortir de l’ordinaire. Les prénoms ne doivent pas être des noms de famille et ne peuvent pas être des réinterprétations originales de prénoms communs.

Prénoms refusés: Anus, Pluto, Monkey (Singe)

Prénoms acceptés: Benji, Jiminico, Fee

Allemagne

Getty

En Allemagne, les prénoms doivent établir clairement le sexe de l’enfant et ne peuvent être embarrassants pour celui-ci. Les noms de famille et les noms d’objets ou de produits ne peuvent pas être utilisés en tant que prénoms. Si les parents choisissent un nom et qu’il est refusé par le gouvernement, ils peuvent en appeler de la décision. Par contre, s’ils perdent l’appel, ils devront choisir un nouveau prénom. 

Prénoms refusés: Osama Bin Laden, Matti (le sexe de l’enfant n’était pas clairement établi), Schroeder, Kohl

Prénoms acceptés: Legolas, Nemo

France

Getty

Les parents doivent choisir un prénom qui n’interférera pas avec le bien-être de l’enfant. Des fonctionnaires sont avertis de tous les noms susceptibles d’être refusés. Si les prénoms sont jugés inacceptables, les parents peuvent être amenés devant les tribunaux et forcés de changer le nom de leur enfant. 

Prénoms refusés: Nutella, Fraise

Prénoms acceptés: Fraisine 

Chine

Getty

En Chine, les parents doivent choisir des prénoms qui peuvent être lus par des ordinateurs. Cela rend plus facile l’identification via les cartes d’identification nationale. Les chiffres et les caractères qui ne sont pas chinois ne sont pas acceptés.

Prénom refusé: «@» (@  est prononcé «ai-ta» en chinois, ce qui ressemble à la phrase «je l’aime». Les parents aimaient la signification de ce symbole.)

Portugal

Getty

Les parents portugais doivent choisir un prénom parmi une liste de noms préalablement acceptés.

Prénoms refusés: Mona Lisa, Aaron

Prénoms acceptés: Abdénago, Noel

Mexique

Getty

Le Mexique refuse les noms qui sont considérés comme étant «péjoratifs, discriminatoires ou qui n’ont pas une signification claire».

Le but est de prévenir toute intimidation envers les enfants dans le futur. 

Prénoms refusés: Lady Di, Circoncision, Rolling Stone

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Canada a été traduit de l’anglais.

https://quebec.huffingtonpost.ca/

4 réponses à “Le Saviez-Vous ► Voici les pays avec les lois les plus strictes concernant les prénoms de bébé

  1. Il est vrai qu’on constate que des prénoms disons étranges deviennent courants….Au fond , ce n’est pas important à la naissance , mais ensuite , le prénom pourra être un  » handicap  » pour l’enfant / adolescent …..J’imagine mal ici , en France, un enfant  » à son aise  » à l’école avec un prénom comme nutella ou fraise etc…..
    Je crois que l’enfant peut légalement demander à changer de prénom ici ……..

  2. Il y a encore quelques années, les parents devaient se plier au bon vouloir de l’officier de l’état civil : il pouvait accepter ou refuser le prénom souhaité pour le nouveau-né ! Aucune fantaisie n’était permise, et l’interprétation de la loi variait selon l’ouverture d’esprit du représentant de la loi. En 1993, les règles changent : les futurs parents deviennent libres du choix des prénoms de leur enfant grâce à l’article 57 du Code Civil, il règlemente les choix de prénoms en France.
    De vieux textes ont été abrogés, et la loi se simplifie : «l’officier d’état civil porte immédiatement sur l’acte de naissance les prénoms choisis par les parents», quels qu’ils soient.
    C’est la porte ouverte à l’imagination, à la mondialisation des prénoms… et parfois aux excès. Les officiers de l’état civil sont obligés d’accepter les prénoms voulus par les parents, mais ils se voient parfois jouer l’avocat de l’enfant. Ils peuvent pousser les parents à changer d’avis ou revoir leur position sur un prénom. Si Cerise ou Prune restent « mignons », Périphérique parait plus difficilement portable.
    Avec le droit du choix, est venu le devoir de responsabilité !

    L’intérêt de l’enfant
    Heureusement, même si la loi s’est assouplie, des limites sont posées pour éviter les abus. Les prénoms qui «paraissent contraires à l’intérêt de l’enfant» sont interdits. De quoi s’agit-il ? Des « prénoms ayant une apparence ou une consonance ridicule, péjorative ou grossière, ceux difficiles à porter en raison de leur complexité ou de leur référence à un personnage déconsidéré dans l’histoire. »
    Ces garde-fous sont indispensables, car depuis la nouvelle loi de 1993, certains parents rivalisent d’imagination pour créer des prénoms, qui parfois ridiculisent leurs enfants.
    Un des prénoms peut être dur à porter, ou l’association de deux prénoms, ou du prénom et du nom de famille (comme Mégane Renault par exemple) : tout est question d’interprétation.

    Comment un prénom peut-il être refusé ?
    L’officier de l’état civil qui enregistre l’acte de naissance de votre enfant est obligé d’accepter le ou les prénoms que vous lui déclarez.
    Attention ! Si l’officier juge un ou plusieurs prénoms contraires à l’intérêt de l’enfant, il peut en avertir le procureur de la République.
    Le procureur de la République, s’il est du même avis que l’officier de l’état civil, saisit alors le Tribunal aux affaires familiales, qui peut exiger le changement du prénom, ou sa suppression.
    Si le Juge confirme l’avis du procureur de la République, il ordonne la suppression du ou des prénoms des registres de l’état civil.
    Il peut alors choisir lui-même un nouveau prénom pour l’enfant, ou exiger des parents qu’ils en donnent un qui respecte l’intérêt du jeune citoyen.
    Toutes les décisions du Tribunal sont mentionnées en marge des actes de l’état civil de l’enfant.

  3. En France les prénoms Bretons sont quand même acceptés, Cette liste recense les prénoms dans leur forme en s’efforçant de respecter les règles de graphie moderne du breton. On ne trouve donc pas « Annick », « Tanguy » ou « Gaelle » qui sont des formes francisées de prénoms bretons, mais incorrectement écrites en breton.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s