Réformer le monde


On aimerait changer le monde pour que les choses changent. C’est bien, sauf qu’il faut d’abord trouver en nous un équilibre et une harmonie avant de vouloir changer les gens, le monde
Nuage

 

Réformer le monde

 

Avant de songer à réformer le monde, à faire des révolutions, à méditer de nouvelles constitutions, à établir un ordre nouveau, descendez d’abord dans votre coeur, faites y régner l’ordre, l’harmonie, la paix. Ensuite seulement cherchez autour de vous des âmes que vous ressemblent et passez à l’action

Platon

Elle n’a que 2 saucisses pour 3 chiens,


En Chine, une femme à 3 chiens, un Golden Retriever et deux chiots Elle présente 2 bouts de saucisses aux 3 chiens. Face aux saucisses à une réaction inattendue. Le Golden Retriever avec sa patte dirige la main vers un des chiots pour une saucisse et recommence pour l’autre chiot. Pourtant, elle avait bien envie de ses saucisses, elle a préféré le laisser aux petits
Nuage

 

Elle n’a que 2 saucisses pour 3 chiens,

 

Le Saviez-Vous ► Don de sang : 35 ans plus tard, les répercussions d’un communiqué


Cela s’est passé au Canada quand le Sida est apparu dans le pays. Bien qu’on ne savait pas grand chose de cette maladie, la Croix-Rouge du Canada a stigmatisé la communauté haïtienne sans raison logique. Tout drogué, ceux atteint de VIH/Sida, les homosexuels ainsi que les Haïtiens ne devaient pas faire des dons de sang. C’est comme dire que les noirs sont porteurs de Sida. Vous imaginez la méfiance des personnes qui voulaient un logement ou n’importe quoi d’autres … ? Alors qu’il y a des maladies génétiques qui ont besoin de transfusion sanguine avec un même bagage génétiques causaient un réel problème dans les banques de sang. Aujourd’hui, encore … Cette stigmatisation a encore des effets négatifs parmi les plus vieux, les uns restant avec leurs préjugés, les autres avec une blessure profonde
Nuage

Don de sang : 35 ans plus tard, les répercussions d’un communiqué

 

Communiqué du 10 mars 1983 de la Croix-Rouge canadienne demandant à certaines personnes et communautés de ne pas donner leur sang.

Communiqué du 10 mars 1983 de la Croix-Rouge canadienne demandant à certaines personnes et communautés de ne pas donner leur sang. Photo : Courtoisie: Viviane Namasté

En 1983, la Croix-Rouge canadienne publie un communiqué déconseillant aux homosexuels, aux héroïnomanes et aux Haïtiens de donner leur sang. Trente-cinq ans plus tard, le souvenir de cette époque est toujours douloureux pour des Haïtiens vivant au Canada, l’impact s’est même fait sentir dans le programme du don du sang.

Un texte de Marie-Laure Josselin

Marlène Rateau ne peut oublier ce 10 mars 1983, lorsque les médias parlent de cette mystérieuse maladie pour évoquer le communiqué de la Croix-Rouge canadienne qui fait le lien entre le VIH/sida et la communauté haïtienne à laquelle Marlène appartient.

« De la colère, de la colère, raconte en grinçant les dents celle qui a été infirmière puis enseignante. Je me disais que ce n’est pas possible que je vive dans un pays de droits et que les droits soient bafoués par nul autre qu’un organisme international! »

Marlène Rateau, ancienne infirmière et enseignante

Marlène Rateau, ancienne infirmière et enseignante Photo : Radio-Canada/Marie-Laure Josselin

Le premier cas officiel du sida avait été signalé au Canada en 1982. Un an plus tard, 27 autres cas avaient été répertoriés.

Emboîtant le pas aux États-Unis, la Croix-Rouge canadienne cible alors trois communautés et leur demande de ne pas donner leur sang.

Pour la communauté noire, c’est le choc. Sur la place publique, la visibilité de leur couleur de peau les associait à la maladie.

La stigmatisation était grave aussi pour les autres, mais ils pouvaient se diluer dans la population. Mais nous? 1983, pour les Noirs, c’était : « Il a probablement le sida, je ne m’assoirai pas à côté de lui dans l’autobus, car je ne veux pas attraper ce mal. » C’était épouvantable!

Marlène Rateau

Même dans les hôpitaux, le personnel venait chercher les collègues d’origine haïtienne « pour leur dire : tu devrais t’occuper de ce patient, il a ta maladie. Ça arrivait », raconte Marlène Rateau.

« Plein de gens m’ont dit cela », confirme Viviane Namasté, titulaire de la Chaire de recherche sur le VIH/sida et la santé sexuelle à l’Université Concordia.

Depuis cinq ans, elle s’intéresse à ce sujet. Et elle aussi, elle a entendu plusieurs histoires, notamment celles de locataires potentiels qui demandaient au propriétaire de logement où il y avait eu des Haïtiens de le désinfecter au complet.

Les gens pensaient que le sida était comme une maladie contagieuse, facile à attraper. Et c’est la compréhension de la maladie à ce moment : comme un petit rhume que l’on peut attraper. Pour se protéger, la personne allait s’éloigner physiquement de la personne soupçonnée d’être infectée. Viviane Namasté, titulaire de la Chaire de recherche sur le VIH/Sida et la santé sexuelle à l’université Concordia

Pourtant, à l’époque, on ne sait quasiment rien sur le virus. La Croix-Rouge ne publie qu’en 1984 un dépliant où il est question de sida, mais il ne fait mention ni des signes ni des symptômes. Ce qui ne l’empêche pas de publier deux communiqués dans l’année 1983 demandant à certaines communautés d’éviter de donner leur sang, et ce, même si la communauté haïtienne l’alertait sur cette stigmatisation.

On ne ciblait pas des personnes pour leur comportement ou à cause d’une pratique, mais selon leur nationalité. Le communiqué a été reçu comme une insulte et une blessure qui a marqué les gens.

« Aujourd’hui encore, je ne leur pardonne pas », répète Marlène Rateau.

À l’époque, elle tentait d’organiser des collectes de sang afin de soulager les patients atteints d’anémie falciforme, une maladie du sang qui touche majoritairement la communauté noire.

Pour exprimer la douleur que représente l'anémie falciforme, une maladie du sang, on pourrait prendre l'exemple du piment. Ça brûle, pique, c'est chaud dans tout le corps car la douleur peut débuter à un doigt, un bras, une jambe.

Pour exprimer la douleur que représente l’anémie falciforme, une maladie du sang, on pourrait prendre l’exemple du piment. Ça brûle, pique, c’est chaud dans tout le corps car la douleur peut débuter à un doigt, un bras, une jambe. Photo : Radio-Canada/Marie-Laure Josselin

Selon l’association d’anémie falciforme du Québec, la maladie est plus répandue que toute autre maladie génétique. Une personne de race noire sur 10 en a le gène et un enfant sur 400 de la communauté à risque en est atteint. Les transfusions sanguines sont nécessaires pour soulager les patients, faute de remèdes.

On ne peut pas transfuser uniquement sur la base du groupe sanguin, il faut aller au-delà, sinon la personne peut faire des réactions. C’est plus facile de trouver du sang compatible chez les personnes qui partagent le même bagage génétique, d’où l’importance d’encourager les gens de la communauté noire à donner du sang, car c’est un vrai besoin. C’est crucial! Wilson Sanon, président de l’association d’anémie falciforme du Québec.

Fin des années 70, lors de ces collectes, Marlène Rateau avait déjà du mal à trouver beaucoup de donneurs, « et 1983 est arrivé et a tout bousillé ».

Un an plus tard, le Comité consultatif national sur le sida a aussi distribué 200 000 exemplaires d’un dépliant faisant encore une fois le lien entre le sida et les trois communautés.

On ne parlait pourtant pas dedans de port de préservatif et on pouvait y lire que si vous ne faisiez pas partie de ces groupes, vous ne courriez presque aucun risque de contracter le sida.

Les membres de la communauté haïtienne ont rué dans les brancards pour essayer de comprendre.

« Pourquoi, pourquoi alors qu’il y a encore tant de questionnements, cibler une communauté entière? »

« Les traces de cette blessure existent toujours, assure Viviane Namasté. Les gens m’ont dit qu’ils en avaient parlé à leurs enfants et leurs petits-enfants. C’est sûr qu’il y a eu un transfert générationnel de cette histoire. »

Marlène, comme d’autres, n’a pas encouragé ses enfants à donner leur sang. Le traumatisme est trop grand…

Peut-être, ose-t-elle avancer, que les jeunes peuvent passer par-dessus, mais « pas une vieille comme elle ». Sans ce communiqué, elle l’assure, elle aurait inculqué ce « geste de générosité » à sa famille.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/

Le volcan Etna glisse lentement vers la Méditerranée


Le volcan Etna est le plus productif en Europe, cependant grâce à des mesures précises, les scientifiques ont pu constater qu’il glisse tranquillement vers la Méditerranée. En principe, il n’y a pas de danger immédiat enfin probablement pour des milliers d’années étant donné la lenteur du glissement. Il ne faut surtout pas un coup de pouce de la nature pour accélérer sa descente
Nuage

 

Le volcan Etna glisse lentement vers la Méditerranée

 

L'Etna glisse lentement vers la méditerranée

Le volcan le plus actif d’Europe se déplace de 14 millimètres pas an, vers la méditerranée.

© MARTIN RIETZE / LEEMAGE

Par Aurélia Payelle

Selon de dernières mesures, le volcan Etna glisse vers la Méditerranée à un rythme constant de 14 millimètres par an.

Le mont Etna, situé en Sicile glisse lentement mais sûrement vers la Méditerranée. Cette constatation a été faite par une équipe de chercheurs britanniques et français de l’Open University scientist et de l’Observatoire de physique du Globe de Clermont-Ferrand. Les résultats de cette longue étude de 11 ans ont été présentés dans la revue Bulletin of Volcanology. De 2001 à 2012, les scientifiques ont réalisé des mesures avec l’aide d’une centaine de GPS placés tout autour de la structure du volcan afin d’enregistrer ses déplacements. Les instruments étant sensibles à des mouvements millimétriques, ils ont pu repérer que l’Etna se déplace à une vitesse de 14 millimètres par an, vers la Méditerranée et la ville côtière de Giarre qui se situe à seulement 15 kilomètres du volcan. Cela représente une moyenne de déplacement de 1,4 mètre par siècle.

L’Etna glisse ainsi sur une pente de 1 à 3 degrés. Si cela est possible c’est parce que le volcan repose sur une faible couche de sédiments flexibles (agents d’érosion). C’est la première fois que des scientifiques étudient le mouvement d’un volcan dans sa totalité. Auparavant ils ont pu seulement observer des sections bouger.

Un mouvement inéluctable

Le mouvement est inéluctable, il ne peut pas être arrêté. Le danger réside essentiellement dans le fait que ce glissement lent et perpétuel commence à accumuler des tensions et des contraintes. De plus, une simple faille pourrait accélérer le mouvement et conduire à des catastrophes naturelles.

Ainsi, John Murray, principal auteur du rapport, a affirmé dans un communiquéque « des études antérieures sur des volcans éteints depuis longtemps ont montré que ceux qui glissaient vers le bas de la même manière ont entraîné des glissements de terrain catastrophiques plus tard dans leur histoire. Un mouvement constant pourrait contribuer à un important glissement de terrain le long de la côte de l’Etna, provoquant des tsunamis dévastateurs dans les régions environnantes ». 

Le glissement du volcan pourrait aussi poser des problèmes aux volcanologues pour étudier les prochaines éruptions et savoir dans quelle direction les magmas de lave se dirigeront.

Mais John Murray, a assuré qu’une telle situation était très rare et pouvait prendre plusieurs siècles voire plusieurs milliers d’années, pour atteindre un stade critique. Il n’y aucune certitude que cela arrive pour l’Etna et, pour les scientifiques, il n’y pas encore de raison pour que les 1 million d’habitants vivant à proximité du volcan s’alarment.

« Ce dont il faut être attentif, je pense, c’est de voir si dans 10 ans le taux de mouvement aura doublé ou non. Ce serait un avertissement, a déclaré John Murray. Mais si le taux est réduit de moitié, je dirais qu’il n’y aurait vraiment pas de quoi s’inquiéter ».

L’Etna est le volcan est le plus actif d’Europe avec en moyenne une éruption par an. La dernière phase d’activité du volcan date de la fin du mois de février 2017 avec trois éruptions en trois semaines, la troisième éruption, le 15 mars 2017, faisant une dizaine de blessés.

https://www.sciencesetavenir.fr/

Un chat naît avec deux visages


Cette fois-ci, c’est au Québec, que nait un chat a deux visages. Plus précisément à Drummondville. Il semble avoir de la difficulté à se nourrir, mais son maître espère bien la sauver
Nuage

 

Un chat naît avec deux visages

 

Chaton Janus, Canada

Le chaton peine à s’alimenter.

© FACEBOOK / ANIK CHENARD

Ghyslain Bergeron

INSOLITE. Un fait plutôt rare : une chatte a donné naissance à un chaton avec deux visages dans la nuit de dimanche à lundi, à Drummondville.

Le moindre que l’on puisse dire, c’est que les maîtres de Mimine, Anik Chenard et Francis Raymond, ont eu toute une surprise à leur réveil lundi matin.

«On pensait qu’elle était pour accoucher vers la fin du mois d’avril. Mais hier, la chatte est venue nous avertir et elle était vraiment insistante. Elle ne voulait pas être seule, elle voulait notre présence, car elle sentait que le travail était commencé», a expliqué Mme Chenard.

Ce matin, à première vue, le chaton semblait parfaitement normal alors qu’il bougeait avec énergie dans le fond de la boîte où sa mère avait accouché. Mais quand Mme Chenard a pris le nourrisson dans ses mains, elle a aussitôt vu que quelque chose clochait.

Un chat naît avec deux visages

Ce chat est né avec deux visages. Photo – Ghyslain Bergeron

«J’ai fait un méchant saut! On a pris des photos et on a publié ça sur Facebook. Plein de monde pensait que c’était un poisson d’avril! On n’a pas perdu de temps et on a tenté de contacter un vétérinaire, mais ils sont tous fermés en ce congé de Pâques. Dès demain (mardi), on va aller faire examiner notre petit chat, mais aussi la mère, car on veut savoir s’il en reste d’autres dans son ventre et si c’est dangereux», a précisé Mme Chénard.

Pour l’instant, le petit chat à deux visages bouge, miaule, tente de s’alimenter, mais ne semble pas être en mesure de se nourrir.

La chatte de deux ans en est à sa première portée et les propriétaires espèrent bien pouvoir sauver le chaton.

Mimine, la chatte, s’occupe de sa progéniture même si elle est handicapée. Photo – Ghyslain Bergeron

http://www.journalexpress.ca

Trump veut déployer l’armée à la frontière avec le Mexique


Je ne sais pas trop comment se passe l’information au gouvernement américain, mais je trouve étrange que le Président Donald Trump semble savoir que des futur immigré d’Amérique Central passe par le Mexique pour aller vers les États-Unis alors que le Pentagone n’est pas au courant. Est-ce encore une de ses fameuses tactiques pour va valoir son mur à la frontière du Mexique ?
Nuage

 

Trump veut déployer l’armée à la frontière avec le Mexique

 

Des troupes américaines sont au travail dans le cadre d’un exercice militaire. Photo : AFP/Getty Images/Chung Sung-Jun

Le président Donald Trump a dit mardi vouloir déployer l’armée américaine à la frontière avec le Mexique, ce qui constituerait selon lui « un grand pas ».

AGENCE FRANCE-PRESSE

« Nous allons protéger notre frontière avec notre armée », a déclaré M. Trump lors d’une rencontre avec des dirigeants des pays baltes, cultivant son image de fermeté sur l’immigration avec une nouvelle diatribe contre son prédécesseur Barack Obama, « qui a fait des changements ayant tout simplement conduit à une absence de frontière ».

Donald Trump a vivement reproché ces derniers jours au Mexique de laisser plus de 1000 migrants d’Amérique centrale progresser vers les États-Unis, où beaucoup espèrent demander l’asile.

Il a estimé que cette « caravane » légitimait la construction du mur qu’il réclame à la frontière entre le Mexique et les États-Unis.

Donald Trump Photo : Reuters/Kevin Lamarque

« Si elle atteint notre frontière, nos lois sont si faibles et si pathétiques […] c’est comme si nous n’avions pas de frontière », a jugé mardi le président américain.

« Nous avons besoin d’un mur qui mesure 1100-1300 kilomètres » le long de la frontière, a-t-il ajouté.

Le Pentagone a indiqué qu’il n’était pas au courant d’un déploiement militaire à la frontière, mais que ce type d’opération avait déjà eu lieu par le passé.

 

https://ici.radio-canada.ca/

Ce youtubeur de 6 ans est devenu multimillionnaire en testant des jouets


Même s’il y a des limites sur la publicité pour enfants à la télévision, il y a une façon très efficace pour attirer les enfants grâce à You Tube. Le truc, prendre des enfants qui expérimentes les jouets, la nourriture etc .. Ryan 6 ans fait partie d’un des meilleurs testeurs sur You Tube et c’est très payant. Les enfants aiment vraiment regarder ce genre de vidéo. Ce genre de promotion s’il est aimé par le testeur, est très profitable pour les ventes
Nuage

 

Ce youtubeur de 6 ans est devenu multimillionnaire en testant des jouets

 

Crédits : YouTube/RyanToysReview

par  Clara Lalanne

D’après Business Insider, le jeune animateur de la chaîne YouTube Ryan ToysReview, âgé de 6 ans seulement, aurait gagné 11 millions de dollars en 2017. Selon le magazine, ses vidéos de présentation/test de nouveaux jouets lui ont permis d’entrer à la 9e place du classement Forbes des célébrités YouTube les mieux rémunérées.

La compte de Ryan, géré et produit par ses parents, a été lancé en mars 2015 alors que le jeune garçon n’avait que 4 ans. Il aurait lui-même demandé à sa famille de créer une chaîne YouTube après avoir vu les critiques d’autres enfants comme EvanTube HD et Hulyan Maya. C’est une vidéo dans laquelle il présente une boîte de jouets des films Cars de Pixar qui a fait décoller sa notoriété, cumulant au total plus de 800 millions de vue. Le jeune animateur tourne et publie ainsi des vidéos quasi-quotidiennement, ce qui a poussé sa mère, professeure de chimie, à quitter son emploi pour travailler à plein temps sur Ryan ToysReview.

 

L’enthousiasme du petit Ryan a réussi à séduire plus de 13 millions d’abonnés, lui permettant de récolter 11 millions d’euros bruts grâce à ses vues en 2017. En 2016, Ryan ToysReview aura été la chaîne YouTube la plus populaire des États-Unis pendant quatre mois successifs, et aura même été pendant un temps la seconde chaîne la plus consultée au monde, dépassant tous les médias ainsi que les plus célèbres youtubeurs.

De ce fait, Ryan a acquis une énorme influence dans le domaine des jouets : ceux dont il fait la promotion seraient plus susceptibles d’avoir du succès lors des ventes en magasin.

« Si un produit obtient dix ou vingt millions de vues, et que Ryan l’adore, ou d’autres enfants, cela a un impact énorme sur les ventes », explique Jim Silver, fondateur du site Toys, Tots, Pets and more.

Pour conserver ce nombre de visites impressionnant, la famille de Ryan a désormais élargi son activité, proposant des tests de produits alimentaires pour enfant, des tutoriels pour fabriquer des jouets, et retraçant de nombreuses scènes de la vie quotidienne du garçon. Certaines voix se sont élevées pour dénoncer un travail trop intense pour un garçon de 6 ans. Mais la chaîne de la famille continue de gagner en popularité, et grâce à son audience, le jeune youtubeur recevrait aujourd’hui environ un million de dollars par mois en recettes publicitaires.

Sources : Ryan ToysReview/YouTube/Business Insider

http://www.ulyces.co/