Une nouvelle espèce de grenouille découverte en Amérique du Sud


Une nouvelle espèce de grenouille a été rajoutée a celles que les scientifiques connaissent déjà séparer par une montagne à la frontière du Venezuela et de la Colombie
Nuage

 

Une nouvelle espèce de grenouille découverte en Amérique du Sud

 

L'Hyloscirtus japreria se caractérise par son dos jaune pâle,... (PHOTO AFP)

L‘Hyloscirtus japreria se caractérise par son dos jaune pâle, tacheté de points marrons et de tâches rougeâtres.

Agence France-Presse
Caracas

Des scientifiques vénézuéliens et colombiens ont récemment découvert une nouvelle espèce de grenouille dans les montagnes de Perija, à la frontière des deux pays.

Peau multicolore et chant particulier, l’Hyloscirtus japreria, qui vit dans les rivières et les cours d’eau au-dessus des 1000 mètres d’altitude, a été découverte lors d’expéditions qui ont commencé il y a une dizaine d’années.

Son nom rend hommage aux japrerias, une ethnie indigène disparue qui habitait dans cette zone de l’État de Zulia, dans le nord-ouest du Venezuela.

Cette découverte a été publiée en février dans la revue scientifique Zootaxa. Il s’agit de la 37e espèce identifiée des Hyloscirtus, un genre d’amphibiens.

Les mâles, plus petits, mesurent entre 2,8 et 3,2 cms et les femelles de 3,5 à 3,9 cm.

«Nous avons mis plusieurs années pour prouver qu’il s’agissait d’une nouvelle espèce», a déclaré le biologiste Fernando Rojas-Runjaic, coordinateur de l’étude.

Au fur et à mesure des expéditions, des appareils photo, des enregistreurs haute définition ont été emportés par les scientifiques, afin de documenter le chant de cette espèce et soumettre les enregistrements à des «analyses bioacoustiques».

«Quand le mâle est apparu pour la première fois, ce fut un orgasme intellectuel», se souvient Edwin Infante, qui a participé aux sorties en montagne de plusieurs jours, à pieds ou à dos d’âne.

Il décrit son chant particulier comme un «piu prolongé».

L‘Hyloscirtus japreria se caractérise également par son dos jaune pâle, tacheté de points marrons et de tâches rougeâtres.

Des traits blancs sont également présents au niveau des yeux, des oreilles, des cuisses et pattes avant.

Des spécimens ont été découverts des deux côtés de ces montagnes, le versant colombien étant longtemps resté inaccessible aux chercheurs à cause du conflit armé qui a ensanglanté le pays durant plus d’un demi-siècle.

http://www.lapresse.ca/

Données personnelles: ce que Facebook et Google savent vraiment sur vous


Le Big Brother serait-ce Facebook et Google. Il est surprenant qu’ils ont a eux seuls des informations sur nous qui pourrait remplir plusieurs documents Words. Ils savent nos goûts, les endroits que nous fréquentons, ce que nous achetons, ils gardent nos conversations même privées, photos et vidéos. Ce qui est embêtant, si cela tombe dans de mauvaises mains
Nuage

Données personnelles: ce que Facebook et Google savent vraiment sur vous

 

/

Un fond d’écran très Matrix | Markus Spiske via Unsplash License by

 

Repéré par Aurélie Rodrigues

Vos données personnelles représentent l’équivalent de plusieurs millions de documents Words

 

Repéré sur The Guardian

Depuis les révélations de l’affaire Cambridge Analytica, nos données personnelles sont devenues une réelle préoccupation. Facebook vient tout juste de sortir un nouvel outil qui permet à ses utilisateurs de supprimer plus facilement le contenu qu’ils ont partagé via le réseau social. Mais le mal est fait: votre localisation, l’historique de vos recherches, vos mails, vos téléchargements en torrent… ces informations peuvent se révéler préjudiciables si elles sont exploitées contre vous. Eh oui, c’est bien pire que ce que vous pensiez.

Dylan Curran, expert data, s’est plongé au plus profond des données qu’il a partagées avec Facebook et Google. Voici quelques unes de ses conclusions:

Vos données Google peuvent remplir plusieurs millions de documents Word

– Google vous suit partout. Si la géolocalisation est activée sur votre smartphone, Google sait où vous allez. Il est possible de visualiser une carte de vos déplacements en suivant ce lien: google.com/maps/timeline?… La date et l’heure sont bien sûr indiquées sur chaque entrée GPS…

– Google adapte ses publicités à votre profil. Les renseignements que vous avez partagés sur Google comme votre localisation, votre sexe, votre âge, vos hobbies, votre situation amoureuse ou même votre poids servent à créer votre profil publicitaire. La publicité «Des rencontres près de chez toi», ça vous dit quelque chose?

Pour voir votre profil publicitaire: google.com/settings/ads/

– Google Takout: toutes vos données dans un même fichier. Il est possible de demander à Google de vous envoyer les données qu’il a conservées à propos de vous. Dylan Curran a reçu un fichier de 5,5Go soit l’équivalent de trois millions de documents Word. Ce dossier contenait ses favoris, tous ses mails, ses contacts, ses documents Google Drive, son historique de recherche Google et Youtube, ses déplacements, les téléphones qu’il a possédés, les sites qu’il a créés… la liste n’en finit pas.

En feuilletant son historique de recheches, Dylan Curran a notamment découvert que ses téléchargements en torrent étaient visibles… Des téléchargements illégaux…

Pour télécharger votre contenu Google: google.com/takeout

Facebook conserve une quantité gigantesque d’informations sur vous

Le réseau social, quant à lui, conserve vos historiques de conversations Messenger, les documents et les messages audios que vous avez reçus ou envoyés et les contacts sur votre téléphone. Mais ce n’est pas tout, il y a aussi les photos et vidéos que vous avez envoyées et reçues.

Mais Facebook va encore plus loin, il fait du profilage: selon vos mentions «J’aime» et vos sujets de conversations sur Messenger, il détermine ce que vous aimez. Par exemple, Dylan Curran affectionne le sujet «fille». Encore plus inquiétant: il a découvert que Facebook conservait ses historiques de connexion: l’heure, l’endroit et les appareils utilisés pour se connecter.

Comme pour Google, il est aussi possible de télécharger ses données Facebook. Dans un précédent article, nous vous indiquions la marche à suivre.

Ce qu’il faut retenir

Comme le souligne Dylan Curran, si ces informations venaient à tomber entre de mauvaises mains, elle pourraient être utilisées à mauvais escient. Il suffit d’avoir les identifiants du compte Google ou Facebook de la personne en question et vous avez accès à son journal intime détaillé, très détaillé.

Magré tout, tous les jours, nous acceptons de rendre ces informations disponibles aux géants du web. La phrase «Big Brother is watching you» résonne bien plus fort que jamais.

http://www.slate.fr

Les États-Unis en voie d’honorer les objectifs sur le climat, malgré Trump


Un bel exemple qui montre qu’envers un gouvernement qui ne prend pas ses responsabilités face au climat, les états ont quand pris les choses en mains par leur maire, leurs citoyens
Nuage

 

Les États-Unis en voie d’honorer les objectifs sur le climat, malgré Trump

 

Dans le cadre de cet accord, les États-Unis... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Dans le cadre de cet accord, les États-Unis s’étaient engagés, à l’époque de l’administration Obama, à une réduction de 26% à 28% de leurs émissions de gaz à effet de serre d’ici 2025 par rapport à 2005.

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Agence France-Presse
NATIONS UNIES

 

Les États-Unis sont sur les rails pour atteindre les objectifs fixés par l’accord de Paris sur le climat, malgré la décision du président Trump de retirer son pays de cet accord, a indiqué jeudi le secrétaire général de l’ONU.

Après l’annonce de Donald Trump en juin 2017, des villes, des États, des entreprises à travers le pays, s’étaient engagés à honorer les objectifs décrétés dans la capitale française fin 2015.

«Il y a des espoirs qu’indépendamment de la position du gouvernement, les États-Unis pourraient être en mesure de respecter les engagements pris à Paris en tant que pays», a souligné devant la presse le patron des Nations unies, Antonio Guterres.

«Nous avons observé dans les villes, et nous avons vu dans beaucoup d’États, un engagement très fort envers l’accord de Paris, si bien que certains indices vont même dans une meilleure direction que ce qui a été le cas récemment», a dit M. Guterres.

Dans le cadre de cet accord, les États-Unis s’étaient engagés, à l’époque de l’administration Obama, à une réduction de 26% à 28% de leurs émissions de gaz à effet de serre d’ici 2025 par rapport à 2005.

Près de 200 pays et organisations s’étaient mis d’accord à Paris, après d’intenses négociations, s’engageant pour la réduction des émissions de carbone, allant jusqu’à 2030.

Le président Trump avait justifié son retrait, qui avait provoqué un tollé international, jetant le blâme sur un «mauvais accord» pour l’économie des États-Unis.

Sachant qu’il faut trois ans pour un signataire avant de pouvoir signifier son retrait de l’accord de Paris et encore un an avant que ce dernier ne soit effectif, la sortie des États-Unis ne pourrait intervenir concrètement qu’en novembre 2020.

Mais l’administration Trump dispose d’autres leviers pour entraver la lutte contre le réchauffement climatique, comme le rapporte jeudi un article du New York Times, indiquant que la Maison-Blanche s’apprête à assouplir la réglementation sur les émissions de gaz à effet de serre et la consommation de carburant des véhicules.

Selon une porte-parole de l’Agence de protection de l’environnement (EPA), citée anonymement par le quotidien new-yorkais, la Maison-Blanche devrait présenter un plan assouplissant la réglementation actuelle, ce qui constituerait une victoire pour l’industrie automobile et entraînerait potentiellement une réduction des exigences sur ces sujets à l’échelle mondiale.

La communauté internationale veut limiter la hausse des températures à 2°C par rapport à l’ère préindustrielle, mais le patron de l’ONU a prévenu que des efforts accrus étaient nécessaires pour atteindre cet objectif en 2020.

Le changement climatique est «la menace la plus systémique pour l’espèce humaine», a alerté Antonio Guterres, ajoutant que des données récentes sur les évènements climatiques extrêmes ont montré que «2017 a été (une année) pleine de chaos climatique».

Le chef de l’ONU prévoit d’organiser un sommet majeur l’année prochaine pour faire le point sur les progrès dans la mise en place de l’accord sur le climat. La présence du président américain est plus qu’incertaine.

http://www.lapresse.ca/

Les sanglants crucifiements du Vendredi Saint aux Philippines


Dans toute religion, il y a des pratiques extrémistes. Même si l’Église n’approuve pas ce genre de tradition aux Philippines pour le vendredi saint. Des gens croient que de s’auto flageller permet de guérir des gens ou encore que leurs péchés seront absolue grâce à se faire crucifier
Nuage

 

Les sanglants crucifiements du Vendredi Saint aux Philippines

 

Des clous de huit centimètres traversent les mains... (NOEL CELIS, AFP)

Des clous de huit centimètres traversent les mains et les pieds des pénitents. Ces derniers ne passent toutefois que quelques minutes ainsi crucifiés, leur poids étant supporté par une petite marche fixée à la croix, avant d’être redescendus et de recevoir des soins.

NOEL CELIS, AFP

JOSHUA MELVIN
Agence France-Presse
SAN FERNANDO 

Certains fidèles se font crucifier, des pénitents se fouettent le dos jusqu’au sang : les Philippins ont célébré le Vendredi Saint avec les traditionnelles manifestations sanglantes qui illustrent la ferveur religieuse de l’archipel en grande partie catholique.

Chaque année, des villages célèbrent deux jours avant Pâques le souvenir de l’un des moments les plus emblématiques de la Passion, au grand dam de l’Eglise, qui ne valide pas ces pratiques.

Vendredi, huit personnes ont été clouées sur des croix dans des villages au nord de Manille. Ces scènes attirent des milliers de fidèles et de touristes dans une atmosphère quasi carnavalesque qui est aussi du pain béni pour les affaires.

Des clous de huit centimètres traversent les mains et les pieds des pénitents. Ces derniers ne passent toutefois que quelques minutes ainsi crucifiés, leur poids étant supporté par une petite marche fixée à la croix, avant d’être redescendus et de recevoir des soins.

Parmi eux, Mary Jane Sazon, 39 ans, seule femme du lot, pour qui c’est le septième crucifiement.

« C’est important pour moi de réaliser ma promesse, depuis que j’ai commencé à faire cela le Seigneur répond à mes prières », dit-elle.

Un autre temps fort est la procession de pénitents torses nus, qui se flagellent le dos jusqu’au sang, devant des spectateurs qui font des égoportraits

« C’est ce qu’on fait lorsqu’un membre de la famille tombe malade », dit Norman Lapuot, 25 ans, tandis qu’il se flagelle avec un fouet à l’extrémité duquel ont été attachés des bâtons de bambou.

Ce fidèle explique que c’est la quatrième fois qu’il participe à la cérémonie. Il est persuadé que c’est ce qui a permis à son grand-père de se remettre d’un accident vasculaire cérébral.

Si la majeure partie des 80 millions de catholiques philippins passent la journée à l’église ou en famille, les dévots qui endurent ces crucifiements le font pour se faire pardonner leurs péchés ou témoigner de leur reconnaissance pour des interventions divines.

L’Église philippine, elle, désapprouve ces pratiques en avançant que Jésus Christ a déjà vécu ces moments pour les hommes et qu’il n’y a aucune raison de les répéter.

« L’Église n’encourage jamais l’autoflagellation et encore moins le crucifiement », déclare à l’AFP le père Roy Bellen, porte-parole de l’archidiocèse de Manille.

« Les sacrifices demandés aux catholiques pendant le carême et la semaine sainte doivent déboucher sur des actions qui viennent en aide aux pauvres et aux nécessiteux ».

Les vendeurs de nourriture et de souvenirs, les chauffeurs de taxi, profitent chaque année de l’affluence.

Près de 80 % des Philippins sont catholiques, héritage du règne colonial espagnol qui s’est achevé à la fin du XIXe siècle.

http://www.lapresse.ca/

Les antibiotiques, trop automatiques, menacent la santé mondiale


Les antibiotiques ont longtemps été comme une panacée et de nombreuses infections. Malheureusement, la résistance des bactéries finies par être plus fort que les antibiotiques et causes 10 millions mort par année et risque d’augmenter avec les avec le temps
Nuage

 

Les antibiotiques, trop automatiques, menacent la santé mondiale

 

Sur cette photo, une culture de gonorrhée résistante aux antibiotiques vue sous... (ARCHIVES PC)

Sur cette photo, une culture de gonorrhée résistante aux antibiotiques vue sous un microscope.

ARCHIVES PC

 

ANTOINE BOYER
Agence France-Presse
Washington

La consommation mondiale d’antibiotiques a augmenté de 65 % entre 2000 et 2015, entraînant des résistances lourdes de conséquences pour la santé publique, selon des chercheurs.

La hausse est la plus forte dans les pays à revenu intermédiaire ou faible, rapporte une étude publiée lundi dans la revue américaine Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS).

« La consommation globale totale d’antibiotiques en 2015 était estimée à 42,3 milliards de doses quotidiennes », d’après les scientifiques.

Dans les 76 pays étudiés, l’absorption d’antibiotiques est passée de 21,1 milliards de doses quotidiennes déterminées en 2000 à 34,8 milliards en 2015.

Corrélé à l’augmentation de leur produit intérieur brut (PIB), le niveau de consommation d’antibiotiques a particulièrement augmenté dans les pays à revenu intermédiaire ou faible : +114 % en 16 ans, pour atteindre 24,5 milliards de doses quotidiennes.

Pour Eili Klein, chercheur au Center for Disease Dynamics, Economics & Policy et co-auteur de l’étude, cette augmentation est le fruit d’« un meilleur accès à des médicaments nécessaires dans des pays avec beaucoup de maladies qui peuvent être traitées efficacement avec des antibiotiques ».

Mais le chercheur avertit : « Alors que de plus en plus de pays obtiennent l’accès à ces médicaments, ces taux (de consommation) augmenteront (…) ce qui conduira à des taux plus élevés de résistance » aux antibiotiques.

Or, cette résistance des bactéries est responsable de 700 000 morts par an dans le monde selon un groupe d’experts internationaux formé en 2014 au Royaume-Uni.

77 % d’augmentation

Dans les pays riches, le taux de consommation pour 1000 habitants et par an reste encore le plus élevé, mais il a diminué de 4 % en 16 ans. En revanche, il a augmenté sur la même période de 77 % dans les pays à revenu intermédiaire ou faible, où il dépasse aujourd’hui dans certains cas celui des pays riches.

En 2015, la Turquie, la Tunisie, l’Algérie et la Roumanie faisaient ainsi partie des six pays aux taux de consommation d’antibiotiques les plus élevés, alors qu’en 2000, les cinq premiers consommateurs appartenaient tous à la catégorie des pays à haut revenu.

En 16 ans, la consommation d’antibiotiques a ainsi doublé en Inde, augmenté de 79 % en Chine et de 65 % au Pakistan. Ces trois pays sont les plus gros utilisateurs d’antibiotiques parmi les pays à revenu faible ou intermédiaire.

Au contraire, la hausse n’a été que marginale dans les trois pays riches champions de la consommation d’antibiotiques que sont les États-Unis, la France et l’Italie, explique l’étude.

Dix millions de décès par an

Les chercheurs tirent la sonnette d’alarme pour l’avenir :

« Les projections de la consommation globale d’antibiotiques en 2030, présumant aucun changement de politique, sont jusqu’à 200 % supérieures aux 42 milliards de doses quotidiennes estimées en 2015 ».

« Éliminer cette utilisation inutile (des antibiotiques) devrait être une première étape et une priorité pour chaque pays », a déclaré à l’AFP Eili Klein.

« 30 % de l’utilisation dans les pays à haut revenu est inappropriée », estime le chercheur, ajoutant que la consommation considérable d’antibiotiques dans certains pays en développement suggère également qu’un usage inadéquat y en est fait.

Or la résistance aux antibiotiques pourrait causer dix millions de décès par an d’ici à 2050, rapportait une récente étude britannique.

http://www.lapresse.ca/

Dénutrition : quel rôle pour les protéines de lait ?


En vieillissant, on manque des éléments pour garder nos os et organes en santé, tel que le calcium et la vitamine D. Souvent d’ailleurs les médecins vont prescrire du calcium et vitamine dans le même comprimé. Faut dire qu’à mesure l’âge avance, les produits laitiers, les protéines peuvent manquer cruellement
Nuage

Dénutrition : quel rôle pour les protéines de lait ?

 

Africa-Studio/Shutterstock.com

La dénutrition n’est pas uniquement un problème de pays en voie de développement. Elle concerne également la population des pays développés, principalement les personnes âgées.

Si, pour contrer ce phénomène, de nombreuses études rappellent l’importance de conserver de bons apports protéiques, une équipe néerlandaise s’est plus particulièrement intéressée à l’impact des protéines de lait.

En vieillissant, il n’est pas rare que la consommation alimentaire diminue, alors que les besoins nutritionnels, eux, augmentent. Les conséquences de la dénutrition chez les personnes âgées sont multiples. Citons notamment la perte de masse musculaire qui conduit rapidement à une dépendance pour les gestes du quotidien. Le cercle vicieux se met alors en marche, faisant la part belle aux chutes, aux états dépressifs, et surtout à la pérennisation d’un déséquilibre alimentaire aggravant la dénutrition déjà présente.

Pour contrer ce processus, plusieurs travaux ont déjà montré l’importance d’une consommation suffisante de protéines. La bonne santé des os, des muscles, des organes en dépend !

Poids corporel et capacités physiques

Des chercheurs de l’Université de Groningen aux Pays-Bas ont conduit une méta-analyse. Leur but : déterminer les effets d’un apport quotidien en protéines laitières (rencontrées dans le lait et ses dérivés), mais aussi d’une supplémentation en vitamine D sur l’état nutritionnel et la condition physique d’adultes de plus de 55 ans. Ainsi ont-ils passé au crible les résultats de 19 études !

Premier résultat,

« une supplémentation de 20g de protéines laitières par jour augmente le poids corporel des personnes âgées de 1,13 kilo en moyenne », notent les auteurs. « Un résultat particulièrement vrai chez les plus de 70 ans les moins bien nourris. »

Autre observation, concernant la vitamine D cette fois-ci.

« Un apport supplémentaire (entre 10 et 25 microgrammes par jour) a permis d’améliorer la condition physique des sujets âgés, comme l’a montré le Test chronométré du lever de chaise (Timed Up and Go). »

Prochaine étape pour les scientifiques, évaluer si la combinaison « protéines laitières + vitamine D » est plus efficace que lorsque chacune des 2 composantes est prise séparément.

  • Source : Supplemental protein from dairy products increases body weight and vitamin D improves physical performance in older adults: a systematic review and meta-analysis, Nutrient Research, 2017
  • Ecrit par : Vincent Roche – Edité par : Dominique Salomon

 

https://destinationsante.com/

Le temps


On apprend beaucoup par les livres, mais rien ne vaut l’expérience que l’on acquiert au court de la vie. Dans les livres, ils n’enseignent pas les sentiments, les inattendues et les circonstances
Nuage

 

Le temps

 

 

Le temps est un bon professeur. Beaucoup de choses ne s’apprennent pas dans les livres, ni par les gens, mais le temps te les enseignera

Alia Aslam