L’alcool, risque méconnu pour le cancer du sein


Certains cancers peuvent subvenir selon notre mode de vie. Une des causes méconnues du cancer du sein est l’alcool, et même en petite quantité. Il semblerait que l’alcool soit à l’origine de plus de 8 000 nouveaux cas de cancer du sein. Un verre à la santé fini par avoir un effet contraire
Nuage

L’alcool, risque méconnu pour le cancer du sein

 

L'alcool, consommé même en faible quantité, augmente les cas de cancer et, ce... (PHOTO ARCHIVES, LA PRESSE)

PHOTO ARCHIVES, LA PRESSE

Agence France-Presse

L’alcool, consommé même en faible quantité, augmente les cas de cancer et, ce que beaucoup ignorent encore, favorise le cancer du sein, a souligné mardi l’Institut national du cancer (INCa).

L’alcool est le second facteur de risque évitable de cancers après le tabac, rappelle l’INCa.

En 2015, près de 28 000 nouveaux cas de cancers en France lui étaient attribuables, soit 8 % des nouveaux cas toutes localisations confondues, d’après une étude parue dans la revue Addiction en août.

L’alcool est à l’origine de 8081 nouveaux cas de cancers du sein par an, plus que tous les autres cancers: colorectal (6654 cas), de la cavité buccale et du pharynx (5675 cas), du foie (4355 cas), de l’oesophage (1807 cas) et du larynx (1284 cas).

La consommation d’alcool en France baisse de manière régulière depuis les années 1960, mais reste cependant l’une des plus élevées d’Europe et dans le monde.

Chez les 15 ans et plus, elle est passée de 26 litres d’alcool pur par an à 11,6 litres en 2013, soit en moyenne 2,6 verres « standards » par jour. Ce verre de 10 g d’alcool pur correspond au petit ballon de vin à 12 ° (10 cl) ou à un demi de bière à 5 ° (25 cl) servis au bistrot.

Selon l’étude parue dans Addiction et cosignée par l’épidémiologiste Catherine Hill, une baisse de 10 % de la consommation d’alcool en France aurait empêché plus de 2000 nouveaux cas de cancer en 2015.

« Les études scientifiques montrent une augmentation du risque de cancer dès la consommation moyenne d’un verre par jour », souligne l’INCa.

Et si l’augmentation du risque va de pair avec la quantité consommée, « toute consommation régulière d’alcool, même faible, est à risque ».

Le « risque absolu de mortalité » due à l’alcool augmente « plus rapidement chez les femmes que chez les hommes », rappelle l’Institut.

Néanmoins, dans un avis rendu en 2017, un groupe d’experts sollicités par les pouvoirs publics s’est accordé pour proposer un repère pour les deux sexes. Il est de 10 verres par semaine, soit environ 14 g par jour d’alcool, avec des jours sans consommation.

Les Français sous-estiment les effets délétères de l’alcool sur la santé et sur la survenue des cancers, montrent les enquêtes d’opinion. Ils l’estiment néfaste pour la santé au-delà de 3,4 verres par jour en moyenne.

Le cancer du sein reste le cancer le plus meurtrier chez la femme, avec 11 900 décès estimés pour 2017 en métropole.

http://www.lapresse.ca

2 réponses à “L’alcool, risque méconnu pour le cancer du sein

  1. malheureusement peut être pour les gens qui aiment le bon vin ou un appéritif de temps en temps, il faut admettre que l’alcool est nocif,

    bah oui, l’alcool est un produit, que vous mettez à l’intérieur de votre corps sur vos intestins dans vos visceres etc, c est pas du jus de raisin ! ou autre, et imaginez de l alcool a 40 pour un digestif, comment cela décape !

    jamais on penserai avaler de l’alcool a 90 kon a chez nous par ex, (sauf certains alcoolique , j’en suis témoin)

    bref faut faire gaffe, c est comme la cigarette, oui cela procure qq chose d agréable, mais c est poison, la fumée, c est poison le goudron, auriez vous l’idée de vous en faire une mixture comme cela,

    en fait le verre d ‘alcool est sympathique, la clop aussi, mais faut mettre dans sa tete ce que cela provoque,

    on fait pas assez gaffe, on se dit, c est rien je suis pas bourré, mais on peut etre alcoolisé sans sans douter, etc,
    bref,

    c est comme aussi recemment j ai lu un article sur les produits de beauté, ya a l’interieur plein de contenant nocifs qui amenent le cancer, ou l’infertilité, etc,
    pour dire que on veut se faire du bien, c est sur, c est normal, mais en fait on s’empoisonnent sans le savoir ! ffaites gaffe au vernis a ongle, et certains shampoing et patati, ya des sites qui en parlent ,

    faut qu’on réagisse, ca veut pas dire qu’on doit pas faire des repas tristes, et pas de rigolade, etc, et kon peut pas se maquiller, faut juste faire le bon choix

    bon chacun sa decision, pourtant la décision c est être en vie le plus longtemps possible, si c est pas pour soi, au moins pour vos enfants et conjoint,

    ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s