L’extinction d’une espèce peut en entraîner d’autres…


Vouloir détruire une espèce que ce soit un animal, un insecte, une plante, il y a de grand risque qu’un effet domino se produise et un déséquilibre de tout l’écosystème du plus petit ou plus grand, car une disparition risque fortement à faire disparaitre d’autres espèces
Nuage

 

L’extinction d’une espèce peut en entraîner d’autres…

 

Marie-Céline Ray
Journaliste

Par un effet domino, l’extinction d’une espèce peut en entraîner d’autres. Des chercheurs montrent qu’il y a plus de risque d’extinctions en cascade lorsqu’aucune espèce ne vient boucher le trou laissé par la disparition d’une autre.

Les activités humaines continuent de causer la disparition d’espèces, au point de provoquer la sixième extinction de masse de l’histoire de la planète. Or, cette perte de biodiversité pourrait avoir des conséquences dramatiques. Des chercheurs de l’université d’Exeter (Royaume-Uni) ont réalisé des prédictions en travaillant sur des communautés de plantes et d’insectes, notamment la guêpe parasitoïde Aphidius megourae. S’ils retiraient une espèce de guêpes de l’écosystème, d’autres espèces indirectement liées pouvaient disparaître.

Pour Dirk Sanders, de l’université d’Exeter, « les interactions entre les espèces sont importantes pour la stabilité de l’écosystème ». Il ajoute : « Et parce que les espèces sont interconnectées par de multiples interactions, un impact sur une espèce peut également affecter les autres ».

Tout dépend de l’importance du réseau de la chaîne alimentaire dans laquelle se trouve l’espèce qui disparaît.

La perte de biodiversité accroît la vulnérabilité de l’écosystème

Quand un réseau alimentaire est complexe, avec une biodiversité importante, une espèce peut plus facilement en remplacer une autre : il y a moins de risque d’extinctions en cascade. En revanche, si des espèces disparaissent et que l’écosystème devient plus simple, les espèces restantes sont plus vulnérables et le risque de nouvelles extinctions est plus grand.

Le communiqué de l’université prend aussi l’exemple des prédateurs : si le loup disparaît dans un massif montagneux, les grands herbivores comme les cerfs seront plus nombreux et mangeront ainsi plus de plantes. La végétation va alors manquer pour nourrir d’autres espèces, comme des lapins ou des insectes, qui seront alors menacés.

https://www.futura-sciences.com/

2 réponses à “L’extinction d’une espèce peut en entraîner d’autres…

  1. Je me permets de te citer :  » il y a de grand risque qu’un effet domino se produise et un déséquilibre de tout l’écosystème du plus petit ou plus grand, car une disparition risque fortement à faire disparaitre d’autres espèces »,

    …Je le crains fort. L’on peut toujours le nier mais nous vivons en symbiose dans un monde délimité et fini.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s