La route


On s’entête souvent à vouloir changer ce que nous ne pouvons contrôler que ce soit un événement, le passé ou encore une personne. C’est bien dommage, on ne vit pas le présent, on ne voit pas les bonheurs qui peuvent passer devant nous
Nuage

La route

 

Il n’y a qu’une route vers le bonheur c’est de renoncer aux choses qui ne dépendent pas de notre volonté.

Epictète

Le Saviez-Vous ► Quelle différence entre chiffre, nombre et numéro ?


Probablement que cela ne changera rien à votre vie de faire la différence entre chiffre, nombre et numéro, mais une meilleure connaissance de la base des mathématiques
Nuage

 

Quelle différence entre chiffre, nombre et numéro ?

 


Nathalie Mayer
Journaliste

Les notions de chiffre et de nombre sont étroitement liées. Quand, en plus, on y ajoute celle de numéro, il devient parfois difficile de les différencier.

Même si, dans le langage courant, il est admis d’employer indifféremment les termes de « chiffre » et de « nombre » – voire de numéro -, les mathématiciens tiennent à la distinction.

Seulement 10 chiffres

Ainsi, les chiffres sont des symboles mathématiques de base auxquels on associe une valeur numérique. Dans la symbolique arabe utilisée en France, il n’existe pas plus de 10 chiffres : 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8 et 9.

À l’image de ce qui se passe entre les lettres et les mots, les chiffres servent à écrire des nombres.

Une infinité de nombres

Les nombres, quant à eux, représentent une quantité ou une valeur. Ils sont écrits à l’aide des dix chiffres à notre disposition. Ainsi, le nombre 1.483 s’écrit à l’aide des quatre chiffres que sont 1, 4, 8 et 3.

Les mathématiciens classent les nombres dans des ensembles tels que celui des nombres premiers ou celui des nombres entiers.

Chiffres et nombres confondus

Dans le langage courant, le mot « chiffre » peut cependant être employé à la place de « nombre », comme dans l’expression « chiffre d’affaires », par exemple. Dans la phrase : « j’ai acheté 4 oranges. », le chiffre 4 compte en revanche pour un nombre.

Des numéros comme codes

Les numéros, de leur côté, sont en quelque sorte des codes composés d’un chiffre ou d’un (ou plusieurs) nombre(s). Ils portent un certain nombre d’informations (numéro de Sécurité sociale, numéro de téléphone, etc.) et/ou indiquent une place dans une série (numéro de rue, numéro atomique, etc.).

https://www.futura-sciences.com

Tuerie en Floride: Donald Trump évite le sujet des armes


Le Président des États-Unis a parlé de répondre la haine par l’amour, la cruauté par la gentillesse, je trouve que cela sonne tellement faux venant de lui. Mais il n’a dit aucuns mots sur les armes à feu, mais veut s’attaquer à la santé mentale. Un abonné de You Tube avait alerté les autorités en septembre 2017, des propos inquiétant de Nikolas Cruz, l’auteur de la fusillade d’une école secondaire en Floride. Plusieurs signes ont pourtant été lancé de la dangerosité de sa santé mentale, La question qu’on doit aussi se poser, comment il se fait que ce jeune puisse avoir des armes telles qu’un fusil d’assaut semi-automatique ? Il me semble clair que les armes sont une cause directe avec le comportement mental de tireur de ces tueries.
Nuage

 

Tuerie en Floride: Donald Trump évite le sujet des armes

 

Le drapeau américain était en berne devant le... (PHOTO AFP)

Agrandir

Le drapeau américain était en berne devant le Capitole, à Washington.

PHOTO AFP

 

LEILA MACOR, ELODIE CUZIN
Agence France-Presse
Parkland et Washington

Le président américain Donald Trump a promis jeudi de s’attaquer aux maladies mentales, au lendemain de l’une des pires tueries dans une école américaine, esquivant ainsi le débat sur la dissémination des armes à feu aux États-Unis.

Donald Trump s’est adressé aux médias jeudi depuis la Maison-Blanche.

AP

S’exprimant depuis une Maison-Blanche au drapeau mis en berne, en hommage aux 17 victimes décédées en Floride, M. Trump a annoncé qu’il se rendrait à Parkland, où un jeune homme de 19 ans a commis ce massacre.

Cet ancien élève de l’établissement faisait l’objet de nombreuses interrogations: comment ses attitudes menaçantes, sa fascination pour les armes et son comportement apparemment «déséquilibré» ont-ils pu échapper à la vigilance de son entourage et des autorités?

Le président américain, qui a expliqué s’adresser à une «nation en souffrance», n’a à aucun moment prononcé le mot «arme à feu» lors de sa courte allocution, mais a appelé les citoyens américains à «répondre à la haine par l’amour (et) à la cruauté par la gentillesse».

Le tireur, qui a utilisé un fusil d’assaut semi-automatique, a semé en quelques secondes la mort et le chaos à l’école secondaire Marjory Stoneman Douglas.

Traits juvéniles, yeux clairs, visage sérieux: tous les écrans américains diffusaient le portrait de Nikolas Cruz, 19 ans, auteur de ce pire massacre dans une école américaine depuis celle de Sandy Hook dans le Connecticut, où 20 enfants de primaire et six adultes avaient péri en 2012.

Après une nuit d’interrogatoire par la police du comté de Broward, le jeune homme a été inculpé de 17 meurtres avec préméditation.

Le FBI a reconnu avoir été alerté en septembre dernier par un abonné de la plateforme YouTube sur le commentaire laissé par un utilisateur s’identifiant comme Nikolas Cruz:

«Je vais devenir tireur professionnel dans les écoles».

Renvoyé de l’école Marjory Stoneman Douglas de Parkland pour raisons disciplinaires, l’ancien élève a choisi la Saint-Valentin pour commettre ce massacre.

Selon un étudiant, Nicholas Cokes, Cruz était un «solitaire» dont la mère adoptive est morte à la fin de l’année dernière.

Les 17 victimes décédées, enseignants et élèves, n’ont pas encore été toutes identifiées. Dix-sept blessés ont été hospitalisés, selon un bilan actualisé, parmi lesquels deux sont décédés des suites de leurs blessures.

«Déséquilibré»

«Tant de signes que le tireur de Floride était un déséquilibré mental, même viré de l’école pour son mauvais comportement erratique. Les voisins et ses camarades de classe savaient qu’il représentait un gros problème. Toujours les signaler aux autorités encore et encore!», a tweeté Donald Trump au petit matin.

Comme en écho, le sénateur républicain de Floride Marco Rubio a martelé que «ceci pourrait arriver n’importe où».

«Il s’agit de quelqu’un dont les gens savaient qu’il représentait un danger, quelqu’un sur qui on plaisantait dans l’école (…) pour dire qu’il reviendrait un jour et ferait du mal à beaucoup de gens», a-t-il poursuivi sur Fox News. «Et pourtant il est parvenu à ne pas être détecté, a pu acheter cette arme et tuer 17 personnes et en blesser beaucoup plus».

L’ancien président démocrate Barack Obama ne veut pas croire à la fatalité de ces drames, même si lui-même s’est heurté à l’inaction du Congrès.

«Nous ne sommes pas impuissants», a écrit M. Obama en appelant à une législation «de bon sens».

Une élève de la Marjory Stoneman Douglas High School brandit des pancartes en hommages aux victimes de la tuerie de mercredi.

REUTERS

Pas d’avancée sur les armes

Des images, filmées à l’intérieur d’une salle de classe pendant l’assaut sanglant probablement par un élève, donnent une petite idée de la terreur qui s’est emparée de ce complexe scolaire qui compte près de 3000 élèves.

On y entend des coups de feu à cadence très rapprochée, caractéristiques d’un semi-automatique et on y voit des élèves prostrés sous leur bureau ou allongés en silence, tandis que des hurlements s’élèvent plus loin.

Mais le drame survenu mercredi n’est que le dernier d’une longue série de fusillades ayant ensanglanté l’Amérique ces dernières années. Et les tueries sont particulièrement récurrentes dans les écoles américaines: il y en a déjà eu 18 en 2018 en comptant celle de l’école Marjory Stoneman Douglas. Mais à chaque fois, le débat sur les armes à feu tourne court.

http://www.lapresse.ca/

Les aliments ultra-transformés associés au cancer


Je crois que personne ne sera surpris que plus nous augmentons des produits super transformés, le risque de cancer augmente aussi.
Nuage

 

Les aliments ultra-transformés associés au cancer

 

Des aliments surgelés.

La nourriture surgelée est fortement associée aux aliments ultra-transformés. Photo : iStock

Une association entre la consommation de nourriture ultra-transformée par l’industrie alimentaire et un risque plus élevé de développer un cancer a été établie par des chercheurs français.

RADIO-CANADA AVEC AFP

L’enquête NutriNet-Santé menée auprès de 105 000 personnes repose sur des questionnaires remplis sur Internet entre 2009 et 2017 par des participants dont l’âge médian était de 43 ans.

Les chercheurs de l’Université Paris-Sorbonne se sont intéressés aux aliments ultra-transformés, qui « contiennent souvent des quantités plus élevées en lipides, lipides saturés, sucres et sels ajoutés, ainsi qu’une plus faible densité en fibres et vitamines ».

La catégorie des aliments ultra-transformés comprend :

  • les plats surgelés ;
  • les pépites de poulets ;
  • les beignes ;
  • les jus et les boissons gazeuses ;
  • les collations emballées sucrées ou salées ;
  • les soupes instantanées ;
  • les biscuits et les céréales.

Une mauvaise alimentation a déjà été associée au risque de cancer.

L’obésité est la principale cause évitable de la maladie après le tabagisme, et l’Organisation mondiale de la santé affirme que la viande transformée augmente légèrement le risque de cancer.

Une place importante dans l’alimentation

En moyenne, l’alimentation des participants à cette étude contenait 18 % de nourriture ultra-transformée.

Les résultats, publiés dans le British Medical Journal, ont montré que si la proportion d’aliments ultra-transformés dans l’alimentation augmente de 10 %, le nombre de cancers détectés augmente de 10 %.

http://ici.radio-canada.ca/

Ces virus qui tombent de l’atmosphère


Il y aurait des millions à des milliards de virus et bactéries tombe à tous les jours par mètre carré. Il voyagent des kilomètres dans l’atmosphère avait de retomber sur Terre, ils peuvent donc venir de d’autres continents.
Nuage

 

Ces virus qui tombent de l’atmosphère

Ces virus qui tombent de l’atmosphère

Marie-Céline Ray

Journaliste

Tous les jours, virus et bactéries tombent du ciel après avoir voyagé dans l’atmosphère. Dans un mètre carré, ils seraient ainsi des milliards de virus à redescendre vers la surface de la Terre ! Certains pourraient avoir parcouru des milliers de kilomètres…

Les virus peuvent s’envoler dans l’atmosphère et redescendre vers le sol, bien plus loin. Mais combien sont-ils à tomber ainsi au-dessus de nos têtes ? C’est ce qu’a voulu savoir une équipe internationale de chercheurs (Canada, Espagne et États-Unis). Ces derniers se sont intéressés à ce qui se passait entre 2.500 et 3.000 mètres d’altitude, juste au-dessus de la couche limite atmosphérique, la zone de la troposphère la plus proche du sol.

Les scientifiques ont trouvé que, chaque jour, un mètre carré de surface reçoit des milliards de virus et des dizaines de millions de bactéries. Plus précisément, leurs résultats, parus dans International Society for Microbial Ecology Journal, indiquent que le nombre de virus variait entre 260 millions et sept milliards par jour et par mètre carré. Le taux de dépôt des virus était 9 à 461 fois plus élevé que celui des bactéries.

Des virus globe-trotteurs qui voyagent dans l’air

Et ces virus viennent parfois de très loin. D’après un communiqué de l’université de la Colombie-Britannique (Canada), les virus pourraient être transportés sur des milliers de kilomètres avant de redescendre sur Terre. Ces résultats pourraient expliquer pourquoi des virus génétiquement identiques se retrouvent à des endroits très différents du globe. D’après le virologue Curtis Suttle, un des auteurs de l’étude, un virus pourrait très bien être transporté d’un continent à l’autre dans l’atmosphère.

Isabel Reche, de l’université de Grenade (Espagne), explique : « Les bactéries et les virus sont généralement déposés sur la Terre par des épisodes pluvieux et des intrusions de poussière saharienne. Cependant, la pluie était moins efficace pour éliminer les virus de l’atmosphère ».

Les virus emmenés dans l’air semblent, pour la plupart, avoir été emportés par les embruns. Ils ont tendance à s’accrocher à des particules organiques plus petites, plus légères, en suspension dans l’air, ce qui leur permet de rester plus longtemps dans l’atmosphère.

https://www.futura-sciences.com/

Votre manière de taper sur votre ordinateur pourrait révéler votre genre


Grâce à des algorithmes, il est possible de savoir à 95 % si c’est un homme ou une femme avec la lettre N au O, et du M au O. Ils pensent que cela pourrait aider à identifier des auteurs de cyberattaque
Nuage

 

Votre manière de taper sur votre ordinateur pourrait révéler votre genre

 

Taper à la machine | Adikos via Flickr CC License by

Taper à la machine | Adikos via Flickr CC License by

Repéré par Peggy Sastre

Repéré sur Digital Investigation, Science

Avec plus de 95% de fiabilité, un programme informatique serait capable de détecter votre sexe à votre seule façon de frapper sur les touches de votre clavier.

 

Si votre webcam ou l’appareil photo de votre téléphone connaissent votre visage, votre clavier pourrait détecter… votre sexe.

Selon une étude en passe d’être publiée dans la revue Digital Investigation, des modèles informatiques semblent capables de détecter si c’est un homme ou une femme qui frappe les touches d’un clavier, avec un degré de fiabilité pouvant dépasser les 95%.

Avant d’arriver à ce résultat, Ioannis Tsimperidis, Avi Arampatzis et Alexandros Karakos, chercheurs en ingénierie informatique à l’université de Thrace (Grèce), ont enrôlé soixante-quinze volontaires –trente-six hommes, trente-neuf femmes– et ont enregistré leurs habitudes de frappe au quotidien et dix mois durant. Les scientifiques ont ensuite passé leurs données brutes à la moulinette d’un programme de leur cru, baptisé «IsqueezeU», afin de soupeser la pertinence de différents marqueurs potentiels de genre, comme le temps séparant les pressions entre telle ou telle touche ou le temps d’une seule pression.

Selon ce programme, certaines caractéristiques seraient bien plus prédictives que d’autres: le champion toutes catégories est le temps moyen pour passer du N au O, suivi du laps de temps séparant le M du O. Le programme n’est pas capable de dire si les hommes ou les femmes pressent ces touches plus vite ou plus souvent, simplement qu’il existe une différence significative entre les sexes dans la vitesse et la fréquence d’utilisation du clavier.

Tellement significative qu’une fois intégrées dans cinq algorithmes d’apprentissage différents, ces données allaient permettre de prédire le sexe d’un frappeur de clavier avec 78% de fiabilité pour le modèle le plus médiocre et à 95,6% pour le modèle le plus efficace.

Selon les chercheurs, leurs travaux pourraient notamment servir à identifier les auteurs de cyberharcèlement ou de vol d’identité sur internet. Tsimperidis, Arampatzis et Karakos prévoient aussi d’augmenter la fiabilité de leurs modèles en y implémentant d’autres facteurs comme la latéralité manuelle ou le niveau d’études de leurs volontaires –qu’ils espèrent plus nombreux lors de leurs futures expériences.

http://www.slate.fr/