La peau, miroir du stress ?


La peau, le plus grand organe du corps nous protège contre beaucoup d’agression, mais elle n’est pas infaillible, elle peut réagir bien sûr a des allergies, avoir des problèmes génétiques ou inflammatoires, ce pendant le stress peut faire apparaitre l’urticaire, le psoriasis, et même le zona
Nuage

 

La peau, miroir du stress ?

 

Africa Studio/shutterstock.com

Organe à part entière, la peau protège des agressions de l’extérieur. Mais accumule aussi les toxines et autres substances sécrétées en cas d’émotions. Ainsi l’épiderme serait capable de révéler un sentiment de honte ou de tristesse. Et le stress se traduirait par certaines inflammations typiques de la peau.

« Organe tactile – excréteur, la peau est un véritable magasin de stockage : sa riche vascularisation en fait une usine subtile intervenant dans de multiples transformations », décrit Alain Libes dans son ouvrage « Les clés du corps ».

L’expression du cortisol, hormone du stress, est connue pour accélérer le processus de vieillissement cutané, en faisant apparaître ridules et rides. Mais qu’en est-il du risque de maladies ?

Urticaire, zona… = stress ?

Multifactoriel, l’urticaire peut se déclencher sous l’effet d’une allergie. Comme  il s’agit d’un syndrome, il peut aussi être provoqué par d’autres causes dans les cas de l’urticaire de contact, de l’urticaire solaire, de l’urticaire alimentaire ou de l’urticaire médicamenteux. Mais ces plaques rouges irritantes peuvent aussi se déclencher sous l’effet d’un stress. Dans ce cas, la situation peut durer car cette anxiété altère la capacité à supporter ces sensations urticantes.

Maladie infectieuse provoquée par le même virus que celui de la varicelle, le zona peut se déclencher sous l’effet d’un stress, d’épisodes de fatigue et d’affaiblissement du système immunitaire. Il se traduit par l’apparition de plaques rouges sur lesquelles se forment des vésicules blanches. Ces plaques se transforment ensuite en croûte pour se dessécher dans les 5 à 10 jours.++

Lutter contre les clichés

Contrairement aux idées reçues, le vitiligo ne s’explique pas par un stress ou une fragilité psychologique. Caractérisée par une dépigmentation cutanée, cette atteinte est classée parmi les maladies auto-immunes.

Le psoriasis peut provoquer du stress, et se déclencher sous l’effet d’un traumatisme. En effet ces ressentis stimulent la sécrétion de neuromédiateurs par le système nerveux, à l’origine de l’inflammation. Mais le psoriasis ne provient pas spécifiquement d’une anxiété accrue. D’origine inflammatoire ou génétique, le psoriasis correspond en fait à un renouvelle très accéléré de la peau, 4 à 5 jours contre 3 à 4 semaines dans le  cas normal. Ce phénomène provoque la formation de squames (petits morceaux de peau) sous forme de taches blanches, notamment au niveau des genoux et des coudes.

  • Source : Les clés du corps, Alain Libes Editions Michel Grancher, 22 euros. SOS peau au naturel, pour une peau saine et apaisée, Julien Kaibeck et Annie Casamayou, Editions quotidien malin, 15 euros. http://www.dermato.net, site consulte le 23 janvier 2018
  • Ecrit par : Laura Bourgault – Edité par : Dominique Salomon

https://destinationsante.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s