Ce scientifique a préparé une soupe à base de bison mort il y a 50 000 ans


J’aime bien goûter des choses nouvelles, mais je n’irais pas m’aventurer jusqu’à goûter à une soupe fait à partir d’un morceau de viande d’un bison qui aurait été tué par un lion il y a 50 000 millions d’années. Ouf !!!
Nuage

 

Ce scientifique a préparé une soupe à base de bison mort il y a 50 000 ans

 

Crédits : BBC Two

par  Clara Lalanne

 

Le paléontologue américain Dale Guthrie, comme le relate History Things, ne s’est pas contenté de mettre à jour la momie d’un bison datant de la dernière ère glaciaire : il a également décidé de préparer une soupe avec un morceau de sa découverte, et de la servir pour un chaleureux dîner entre amis…

Le corps de « Blue Babe », comme il a été surnommé, a été retrouvé en 1979 par des mineurs d’or en Alaska. La découverte d’un tel animal dans les glaces du Permafrost représentait un événement rare, et le Pr Guthrie de l’université d’Alaska Fairbanks s’est empressé de faire déterrer l’animal gelé. Il a alors estimé que Blue Babe était mort 36 000 ans auparavant – chiffre qui est monté à 50 000 ans avec une datation carbone plus récente – et qu’il avait été tué par un lion à l’époque.

Crédits : UA Museum of the North

C’est là que Guthrie a eu une idée des plus étonnantes pour un scientifique : goûter cette viande exceptionnellement bien préservée. Le tissu musculaire de Blue Babe avait en effet, selon lui, conservé une texture semblable à celle du bœuf séché, et gardé une moelle osseuse intacte ainsi qu’une peau grasse après des milliers d’années. Le paléontologue aurait alors entendu que des scientifiques russes avaient mangé la viande de mammouths congelés, et il a souhaité en faire l’expérience à son tour.

Cinq ans plus tard, en 1984, Guthrie a ainsi proposé à ses invités de déguster une partie du cou de sa trouvaille. Le partage du gibier est une tradition chez les chasseurs de la région, mais c’était bien la première fois que la viande servie datait de l’ère glaciaire. Il a écrit à propos de cette dernière :

« Quand elle a dégelé, elle dégageait un arôme de bœuf incomparable […] avec une faible odeur de la terre où elle a été retrouvée, ainsi qu’une touche de champignon. »

Le chef en herbe l’a servie dans une soupe avec des légumes et des épices, pour huit convives « chanceux » qui n’avaient visiblement pas peur de tomber malade. Pour ce qui est du goût, Guthrie a déclaré que ce n’était « pas si mal »… mais que personne n’a souhaité se resservir.

sverigesradio.se

Aujourd’hui, Blue Babe est conservé au Museum of the North de l’université d’Alaska, avec un morceau de viande manquant dans son cou pour toujours. Quant à Guthrie, il a relaté ce dîner exceptionnel dans son livre Faune gelée de la steppe à mammouths.

Source : History Things

http://www.ulyces.co

2 réponses à “Ce scientifique a préparé une soupe à base de bison mort il y a 50 000 ans

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s