Solitude


Vivre seul, être seul cela peut-être un mode de vie très satisfaisant. Cependant, quand la solitude devient une crainte d’être oublié cela devient un fardeau. Peut-être connaissez-vous des gens dans cette situation… un petit coucou de temps à autre, fait du bien
Nuage

 

Solitude

 

 

Ce n’est pas la solitude qui fait peur, C’est de sentir oublié par les autres

Inconnu

Un conducteur ne nettoie pas la glace du toit de son véhicule et il prend l’autoroute.


Que ce soit après une tempête de neige, ou du verglas, il est important de bien nettoyer l’automobile avant de prendre la route. D’abord pour une meilleure visibilité et aussi la neige ou la glace qui s’enlève par le vent peut causer des accidents sérieux
Nuage

 

Un conducteur ne nettoie pas la glace du toit de son véhicule et il prend l’autoroute.

 

 

Jeffrey Cote a été la malheureuse victime d’un impact causé par la plaque de glace que le conducteur devant lui avait laissé sur sa voiture.

«Une nappe de glace s’est envolée du sommet d’un VUS et a détruit mon pare-brise, plié mon bras d’essuie-glace et endommagé mon rétroviseur. » a-t-il raconté.

« Cette vidéo dashcam montre ce qui peut mal se passer si vous êtes paresseux et que vous ne dégagez pas ce gros bloc de neige et de glace du toit de votre voiture. Il peut s’envoler et écraser la voiture derrière vous », a-t-il ajouté.

https://www.trucsetbricolages.net/

Le Saviez-Vous ► Top 5 des animaux zombies


Les zombies existent vraiment, on peut quand même oublier les films de science-fiction avec des morts-vivants humains. Alors reste le monde animal dont les insectes et les arachnides, et même des grenouilles qui contaminé par des champignons ou un parasite, ils perdent le contrôle d’eux même pour finir d’une triste mort
Nuage

 

Top 5 des animaux zombies

 

Nathalie Mayer
Journaliste

Des animaux transformés en zombies le temps d’un film, au cinéma, d’accord, mais dans la réalité, est-ce possible ? La réponse est oui : la nature peut parfois nous offrir quelques spécimens d’animaux zombies des plus inquiétants. En voici cinq exemples.

Dans la littérature ou au cinéma, c’est généralement un dangereux virus qui est responsable de la transformation de toute une population en zombies. Et, dans le règne animal, il arrive effectivement parfois que des champignons, virus ou bactéries s’en prennent au cerveau de leurs hôtes. Les pauvres victimes perdent alors toute volonté propre, ressemblant à s’y méprendre aux zombies de certaines fictions.

1. Des fourmis transformées en zombies par un champignon

Dans Body Snatchers, un film d’épouvante des années 1990, des extraterrestres transforment les humains en zombies en pénétrant leurs corps par tous les orifices imaginables. Eh bien, quelque part dans la jungle du Brésil, des chercheurs pensent avoir découvert un champignon démoniaque qui procède un peu de même avec des fourmis charpentières.

Le champignon, en effet, aime se frayer un chemin dans leurs corps, les dévorant littéralement de l’intérieur, mais laissant toujours le cerveau intact. En une semaine, ce champignon contraint les fourmis à quitter leur nid et à s’agripper aux feuilles des plantes environnantes. Une fois que mort s’en suit, les spores toxiques du champignon s’échappent du corps des fourmis, n’espérant qu’une chose : croiser le chemin d’un autre candidat. Et, comme la première victime succombe généralement non loin des sentiers de recherche de nourriture de ses congénères, cela crée vite de nombreuses fourmis zombies.

Le champignon qui infecte les fourmis charpentières du Brésil opère en prenant le contrôle des muscles de celles-ci. © David Hughes, Penn State University

Le champignon qui infecte les fourmis charpentières du Brésil opère en prenant le contrôle des muscles de celles-ci. © David Hughes, Penn State University

2. Des grenouilles zombies folles de sexe

En Corée du Sud, des chercheurs ont découvert qu’un champignon pathogène pouvait prendre le contrôle de certaines grenouilles arboricoles d’une manière bien étrange. Les victimes, en effet, semblent devenir de véritables zombies fous de sexe. Les appels à l’accouplement émis les rendent plus attrayantes à de potentiels compagnons. De quoi assurer la survie du champignon en question.

Cette grenouille arboricole que l’on trouve en Corée du Sud semble se transformer en bête de sexe sous l’action d’un champignon pathogène. © masaki ikeda, Wikipédia, DP

Cette grenouille arboricole que l’on trouve en Corée du Sud semble se transformer en bête de sexe sous l’action d’un champignon pathogène. © masaki ikeda, Wikipédia, DP

3. Une araignée « zombifiée » par une guêpe

Leucauge argyra vit, entre autres, au Costa Rica et, comme toutes les araignées, elle tisse des toiles pour attraper de quoi se nourrir. Jusqu’à ce qu’une guêpe parasite décide de planter ses larves en elle. Alors, l’araignée passe une nuit à construire un cocon de soie qui fera office de nid douillet à ces squatteuses. Une fois la tâche achevée par l’araignée zombie, les larves, sans pitié, achèvent la petite bête.

Leucauge argyra est l’une de ces araignées qui vivent en société. © AlaskaDave25, Wikipédia, CC by-sa 3.0

Leucauge argyra est l’une de ces araignées qui vivent en société. © AlaskaDave25, Wikipédia, CC by-sa 3.0

4. Une abeille détournée de ses tâches

Apocephalus borealis est une mouche ayant la fâcheuse tendance à pondre ses œufs dans le corps d’abeilles qui se transforment alors en zombies. En effet, une fois infectées, celles-ci cessent leurs activités classiques et abandonnent leur colonie. Elles se comportent alors comme des papillons de nuit et finissent par s’échouer au pied de sources de lumière. Elles meurent lorsque les larves de mouches éclatent dans leur tête.

Si trop d'abeilles sont transformées en zombies par les mouches, c'est toute la colonie qui peut se trouver déstabilisée. © Oldiefan, Pixabay, CC0

Si trop d’abeilles sont transformées en zombies par les mouches, c’est toute la colonie qui peut se trouver déstabilisée. © Oldiefan, Pixabay, CC0

5. Des cafards zombies

Les cafards ne sont pas les plus appréciés des insectes et il leur arrive d’être « zombifiés », par des guêpes sans pitié. Comment ? Celles-ci les piquent et le venin qu’elles injectent alors paralyse les cafards.

Il arrive que des cafards soient transformés en zombies par des guêpes qui pondent en eux. © cherokee4, Fotolia

Il arrive que des cafards soient transformés en zombies par des guêpes qui pondent en eux. © cherokee4, Fotolia

Elles peuvent ensuite les traîner jusque dans leur repaire pour y implanter leurs œufs. Lorsque les larves éclosent, elles mangent les cafards de l’intérieur. Et c’est à ce moment-là seulement que ces petites bêtes finissent par mourir.

https://www.futura-sciences.com/

La mauvaise habitude à perdre immédiatement


 

Il est de plus en plus évident que les écrans que ce soit le mobile, la tablette ou l’ordinateur avant de dormir à des effets sur le sommeil surtout quand une personne est réveillée en plus par les notifications. Si les enfants commencent tôt à posséder une tablette, la génération après nous auront de grande difficulté de sommeil qui pourrait aller jusqu’à la dépression
Nuage

 

La mauvaise habitude à perdre immédiatement

 

© thinkstock.

Jeanne Poma

Les réseaux sociaux génèrent un stress négatif pour notre sommeil. A une époque où certains enfants ont accès à une tablette avant l’âge de 4 ans, les chercheurs s’intéressent aux conséquences de l’utilisation des technologies sur notre santé. Les études révèlent que les écrans ont une influence bien inquiétante.

Une tentation qui pourrait nous mener à la dépression

D’après Brian Primack, directeur du Centre de recherche sur les médias, la technologie et la santé à l’Université de Pittsburgh, au plus on utilise les réseaux sociaux, au plus le risque de développer des angoisses, une dépression ou un sentiment d’isolement grandit. Comme dans un cercle vicieux, une personne déprimée aura d’autant plus envie de consulter son téléphone, ce qui ne fera qu’aggraver encore son état psychique. Les études tiennent pour responsable de ce phénomène la lumière bleue de nos écrans. Celle-ci inhibe nos niveaux de mélatonine, un produit chimique qui nous annonce que l’heure du coucher est arrivée.

Parallèlement à cela, les réseaux sociaux rendent parfois anxieux, ce qui rend notre endormissement difficile. La vie des autres semble plus lumineuse que la nôtre sur les réseaux, ce qui affecte notre confiance en nous.

« Ainsi, les pensées et les sentiments reviennent nous hanter alors que nous essayons de nous endormir », ajoute Brian Primack.

Avant de dormir, 30 minutes sans technologies

Les médias sociaux nous obligent à rester statiques. Ils réduisent notre activité physique, qui nous aide à bien dormir. Au moins le week-end, il est recommandé de chercher des choses à faire loin des écrans. Un adulte passe en moyenne plus de temps devant un écran que dans son lit. Il se penche environ 3h par jour sur les réseaux, quand les jeunes générations y passent en moyenne 6 à 8h. Parmi les indicateurs menant à une mauvaise nuit de sommeil, l’utilisation des réseaux durant les 30 minutes avant le coucher figure parmi les indicateurs les plus forts, indépendamment de la durée totale d’utilisation dans la journée.

Les jeunes générations sont les plus touchées par le manque de sommeil. Les parents peuvent fixer des lieux et des périodes durant lesquelles les appareils peuvent ou ne peuvent pas être utilisés. Il n’est pas pour autant nécessaire d’arrêter de consulter les réseaux sociaux, nous ne pouvons pas rivaliser, selon Brian Primack. Mais la modération est la clé. Si vous êtes un peu fatigués aujourd’hui, allez-vous couchez tôt ce soir et laissez votre téléphone en dehors de la chambre. Vous l’utilisez pour le réveil? Achetez un réveil vintage. Vous vous sentirez déjà mieux demain.

http://www.7sur7.be/

Dans cette crèche, les bébés dorment dehors


Cela est bizarre, mais d’un autre côté, dormir la nuit au frais bien emmitouflée, pourquoi pas. Surement qui s’il aurait des enfants plus fragiles,  ou une température extrême, ils agiraient autrement.
Nuage

 

Dans cette crèche, les bébés dorment dehors

© Henk Deleu.

La crèche « De Toekomst Infano » à Avelgem, en Flandre-Occidentale, fait dormir les bébés à l’extérieur dans des lits qui ressemblent étrangement à des pigeonniers

Si de nombreux parents sont terrorisés à l’idée que leur enfant puisse avoir froid en hiver, le fait de dormir dehors serait en fait bénéfique pour les bébés. Le fait de dormir à l’extérieur renforcerait en effet leurs voies respiratoires. De plus, un environnement calme, frais, et proche de la nature leur offrirait un meilleur sommeil.

C’est pourquoi la crèche « De Toekomst Infano », à Avelgem, a installé des lits à l’extérieur. La cage en bois, sur roulettes, contient deux couchettes et ressemble étrangement à une cage.

« Nous l’appelons notre ‘nid d’oiseau' », explique la responsable Elke Rasschaert.

Entre -7 et 16 degrés, les enfants doivent porter des gants et un bonnet, et sont emmitouflés dans un sac de couchage spécial. Entre 16 et 22 degrés, ils gardent les gants et le bonnet mais peuvent dormir dans un sac de couchage plus léger. Au délà de ces températures, un body traditionnel est largement suffisant.

http://www.7sur7.be

Reconnaître un chameau ou tracer l’heure: le test auquel a été soumis Trump


Le monde a reçu le bilan de santé sur Donald Trump, à part son poids qui risque d’être un problème, il semble qu’il soit en santé et serait même capable de faire un 2 ème mandat s’il le voulait (pitié non !!!) Ailleurs ont dit qu’il ne veut pas faire des exercices alors il aime mieux un régime, (Adieu McDo, vraiment ???) Pour ce qui est du test pour détecter certains problèmes cognitifs, il parait qu’il est reconnu dans le monde … Septique, mais bon
Nuage

 

 

Reconnaître un chameau ou tracer l’heure: le test auquel a été soumis Trump

 

Donald Trump... (PHOTO Jonathan Ernst, archives REUTERS)

Donald Trump

PHOTO JONATHAN ERNST, ARCHIVES REUTERS

 

Agence France-Presse
Washington

Dessiner l’heure sur une horloge, savoir nommer un chameau ou encore donner le point commun entre un train et un vélo: voici à quoi ressemblaient les épreuves auxquelles a été soumis le président américain Donald Trump pour détecter d’éventuels troubles cognitifs.

Le dirigeant a obtenu le score maximum de 30/30 à ce test du «Montreal cognitive assessment» (Moca).

«Il n’y a absolument aucun signe d’un quelconque problème cognitif», a ainsi conclu le médecin de la Maison-Blanche, Ronny Jackson, en précisant que M. Trump avait lui-même demandé à effectuer ce test pour faire taire les spéculations.

L’examen, conçu par le docteur Ziad Nasreddine et publié en 2005, est un des plus utilisés dans le monde pour dépister les personnes souffrant de dysfonctionnements cognitifs, en particulier quand il paraît s’agir de troubles légers. Toute inquiétude peut être levée au-delà de 26/30.

Existant en de nombreuses versions et langues, il consiste en un court questionnaire d’une page destiné à mesurer entre autres la mémoire, les fonctions exécutives, les capacités d’abstraction, la concentration, le langage, le calcul, l’orientation dans le temps et l’espace. La durée du test est d’environ 10 minutes.

Les personnes examinées ont instruction de copier un cube, dessiner une horloge indiquant une heure spécifiée (avec une note distincte pour le contour, les chiffres et les aiguilles), reconnaître trois animaux (par exemple un lion, un rhinocéros et un chameau), selon un modèle type mis à disposition sur le site internet officiel du Moca. Voir ici

Elles doivent ensuite répéter une liste de mots (comme visage, velours, église, marguerite, rouge) et de chiffres, se les remémorer un peu plus tard, et exécuter une série de soustractions faciles de type 100-7, puis 93-7 et ainsi de suite.

Si ses détracteurs lui reprochent un vocabulaire limité, le chef d’État américain a réussi haut la main l’épreuve du langage, selon le médecin. Il n’a ainsi eu aucun problème pour redire des phrases telles que: «Le colibri a déposé ses oeufs sur le sable», ou pour énumérer en une minute le maximum de mots débutant par la même lettre.

Parmi les autres exemples de questions: «dites-moi en quoi une montre et une règle se ressemblent», un train et une bicyclette.

Enfin, Donald Trump devait donner le jour, le mois et l’année, de même que l’endroit et la ville où il se trouvait.

Les interrogations sur les capacités mentales de l’hôte de la Maison-Blanche ont été relancées par le livre polémique du journaliste Michael Wolff qui dresse un portait au vitriol de l’ancien magnat de l’immobilier, assurant que son entourage doute de sa faculté à gouverner.

Des compétences que le test du Moca, s’il est unanimement reconnu dans son domaine, ne prétend cependant pas jauger.

http://www.lapresse.ca

Vous pouvez maintenant être payé pour manger des croquettes de poulet


Même si je serais payé pour manger des croquettes de poulets, je ne voudrais jamais d’un travail comme cela pour arrondir mes fins mois. C’est qu’offre une épicerie britannique pour tester les croquettes
Nuage

 

Vous pouvez maintenant être payé pour manger des croquettes de poulet

 

BAIBAZ VIA GETTY IMAGES

 

La chance d’une vie! (L’occasion ne se représentera peut-être pas)

  • HuffPost Québec

Gourmands invétérés, vous considérerez probablement de faire un changement de carrière et… de pays après avoir pris connaissance de cette offre d’emploi hors de l’ordinaire. La chaîne britannique d’épiceries B&M cherche un «connaisseur en croquettes de poulet».

Oui, la personne engagée aura comme principale tâche de déguster lesdites bouchées frites.

Elle recevra 25 livres sterling (l’équivalent de 42,50 dollars canadiens) en coupon-rabais par mois pour acheter les produits et donner son avis sur ceux-ci au magasin. Le but : améliorer la recette des croquettes maison de la chaîne.

Voici les habiletés requises :

  • Prendre une boîte à partager de 20 McCroquettes et la garder pour soi.
  • Être le premier dans la cuisine du bureau quand quelqu’un dit qu’il y a du gâteau.
  • La fois où vous avez trébuché au restaurant, vous avez sauvé votre assiette avant vous-même.
  • Aller à un événement ou une fête seulement parce qu’il y a de la bouffe gratuite.
  • Vous valorisez l’importance d’un sandwich fait avec des lanières de poisson panné dans la vie.
  • Vous êtes en mesure de faire une présentation PowerPoint sur le fait que les frites ondulées sont meilleures que les frites normales.

Pour soumettre votre candidature, il suffit d’écrire un paragraphe qui explique pourquoi vous méritez d’être le «connaisseur en croquettes de poulet» de B&M et détailler toutes expériences connexes. Même pas besoin de curriculum vitæ!

Alors si votre but est d’augmenter un peu votre tour de taille, mais surtout de vous délecter en permanence de croquettes de poulet, c’est votre chance!

http://quebec.huffingtonpost.ca