Le Smartphone, cette addiction bien alimentée


Bon, à ce que je constate, je ne suis pas addicte si des gens vont consulter leur Smartphone ou IPhone jusqu’a 5 à 6 fois à l’heure. C’est vraiment épouvantable. Et sur les réseaux sociaux je ne pas vraiment beaucoup de temps .. Et mes petites filles, après une expérience assez frustrante, n’ont plus accès à mon téléphone
Nuage

 

Le Smartphone, cette addiction bien alimentée

 

12/12/17 – 12h41  Source: Le Temps, The Guardian

Chaque jour, on déverrouille 80 fois en moyenne son smartphone, « cinq à six fois par heure ». Mais les interactions avec l’appareil sont beaucoup plus nombreuses: le constat d’une obsession préoccupante, voire d’une réelle addiction tant elle occupe une place démesurée dans les habitudes quotidiennes, rappelle Le Temps.

Selon une étude de la société américaine Dscout, un propriétaire de smartphone accumule en moyenne 2.617 interactions avec son téléphone par jour. Notifications informatives, « refresh », notifications Facebook, Instagram ou Twitter, SMS, « refresh », messages Whatsapp, mails, « refresh », Tinder, Candy Crush, rappels en tout genre, alerte calendrier et appels ordinaires monopolisent en effet de manière incroyablement disproportionnée l’attention de l’utilisateur.

Les développeurs, eux, s’en frottent les mains et se réjouissent des techniques d’addiction généralisées en amont. Mais pas tous…

Refresh & like

Ainsi, Loren Britcher, « l’inventeur » du « pull to refresh », ce petit geste qui permet de rafraîchir la page consultée, émet malgré tout quelques regrets. Récemment, il confiait d’ailleurs au Guardian avoir sous-estimé le potentiel addictif de ses idées:

« Depuis que j’ai deux enfants, je regrette chaque minute que mon téléphone me vole à leurs dépens ».

Même constat dans le chef de Justin Rosenstein, le concepteur du « like » cher à Facebook qu’il qualifie aujourd’hui de « clochette de pseudo-plaisir ». 

Vendeur d’addiction

Gilles Demarty est UX Architect (« User Experience Architect ») à Lausanne, soit un expert de l’interaction entre l’utilisateur et l’interface, celui qui va optimiser tous les facteurs afin de rendre l’expérience plus agréable, plus facile, plus pratique et, surtout… la plus addictive possible. Il analyse son domaine de spécialisation avec lucidité:

« Si je caricature, ce que nous vendons, c’est de l’addiction. Il y a des similitudes avec la drogue. Nous donnons des produits pour répondre aux besoins de l’utilisateur. Et si nous faisons du bon boulot, l’utilisateur revient… évidemment », confie-t-il.

« Mon métier est le seul, avec celui de… vendeur de drogue, où l’on parle d’«utilisateurs», conclut-il d’ailleurs cyniquement….

http://www.7sur7.be/

2 réponses à “Le Smartphone, cette addiction bien alimentée

  1. En effet, les créateurs de ces appareils vendent des appareils qui rendent addictifs à cause des nombreuses applications.
    Personnellement, je ne me sers de mon portable que pour appeler en cas d’urgence ou pour envoyer un ou deux messages dans la journée. Je m’en sers comme bloc-note et comme calendrier avec pense-bête. Pour ce qui est des autres applications, je n’en vois pas l’utilité.
    Mon fils a été élevé avec cet état d’esprit et nous lui avons appris à en user et ne pas en abuser.
    Résultat, il ne l’a jamais à table, communique peu par ces applications que cherchent à imposer les industriels.
    Il a su rester raisonnable et reconnait qu’avoir des amis dans la réalité vaut nettement mieux que ceux qu’il a eu sur Facebook et qu’il n’a jamais vus, Facebook dont il se sert désormais uniquement pour ses contacts d’étudiant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s