Facebook : un logiciel de reconnaissance des comportements suicidaires


Si un logiciel efficace peut aider à diminuer les suicides qui fréquentes Facebook, cela pourrait être utile, mais d’un autre côté, si l’analyse se trompe, cela pourrait avoir d’autres conséquences indésirables
Nuage

 

Facebook : un logiciel de reconnaissance des comportements suicidaires

 

Facebook : un logiciel de reconnaissance des comportements suicidaires

Le réseau social Facebook a annoncé, lundi 27 novembre, qu’il souhaitait généraliser dans plusieurs pays son logiciel qui sait détecter les comportements des personnes dépressives sur le point de se suicider.

Un logiciel qui détecte les pensées suicidaires

Une personne sur le point de se suicider se manifeste-t-elle sur les réseaux sociaux. Trouve-t-on des indices de son mal-être dans les commentaires qu’elle laisse ? Un logiciel testé depuis mars aux États-Unis sur Facebook serait ainsi capable de déceler les comportements suicidaires en scrutant l’activité de l’internaute. Cette intelligence artificielle aurait même suffisamment fait ses preuves pour l’importer dans d’autres pays.

C’est en tout cas ce que vient d’annoncer la direction de Facebook. Selon le vice-président de gestion des produits de Facebook, Guy Rosen, les vidéos mises en ligne en direct sur Facebook Live seront analysées par ce logiciel, mais également les messages envoyés et reçus par l’utilisateur suspecté d’être dépressif. Le logiciel sera attiré par les commentaires du type : « Est-ce que tu vas bien ? » ou « Puis-je t’aider ? ».

Un logiciel très intrusif pour certains

« Nous avons une possibilité d’aider, nous allons donc l’exploiter », a expliqué Guy Rosen à nos confrères du site TechCrunch. « La vitesse a beaucoup d’importance. Nous devons aider les gens en temps réel ».

Certains suicides filmés en direct sur Facebook auraient en effet pu être évités grâce à ce logiciel. Cette invention semble donc partir d’une bonne intention, mais on ne peut pas s’empêcher de trouver cela très intrusif de la part de Facebook.

Car si une personne est suspectée d’être suicidaire, alors son entourage pourra en être informé. Facebook pourra également contacter directement les secours en cas d’urgence. Ce qui n’est pas rien. En France, nous ne « bénéficierons » pas de ce service, car les règlementations de l’Union européenne protègent plus strictement nos données personnelles. Cela vous rassure-t-il ? 

Marine Rondot

http://www.passeportsante.net/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s