Se relever


Ce sont les erreurs qui peuvent nous montrer comment réussir, cela peut prendre du temps, mais à force d’essayer, cela ouvre une nouvelle façon de recommencer. Nous apprenons de nos erreurs
Nuage

 

Se relever

 

La qualité d’un homme ne se mesure pas au nombre de fois où il tombe, mais au nombre de fois où il se relève.

Harlan Coben

Le Saviez-Vous ► Les Etats-Unis parachutent des souris à Guam pour tuer des serpents


Pendant la Seconde Guerre mondiale, la Navy américaine a malencontreusement amené des intrus sur une île dans le Pacifique. Un serpent brun qui n’a aucun prédateur. Le moyen pour chercher a se défaire de ces reptiles était en 2013 de prendre des souris mort-nées et les parachuter sur l’île
Nuage

 

Les Etats-Unis parachutent des souris à Guam pour tuer des serpents

 

Un serpent brun arboricole sur l\'île de Guam.

Un serpent brun arboricole sur l’île de Guam. (USGOV / CC / WIKIPEDIA)

Equipés de parachutes en carton, deux mille rongeurs ont été largués depuis des hélicoptères, dimanche. Objectif : éradiquer des serpents menaçant l’écosystème local.

 

Des souriceaux en parachute dans le ciel du Pacifique. Déclarant la guerre à une invasion de serpents bruns arboricoles, les autorités de Guam ont décidé de « bombarder » cette île du Pacifique à l’aide de souriceaux, injectés d’un banal analgésique qui a pour effet d’empoisonner les reptiles. Deux mille animaux morts-nés ont ainsi été largués sur l’île américaine, avec des parachutes en carton et papier de soie, dimanche 1er décembre (2013) indique le site de la chaîne américaine NBC News.

Il s’agit de la quatrième – et plus massive – offensive menée depuis le début de l’année. La variété de serpent ciblée, qui aurait été introduite par inadvertance dans l’île vers la fin de la Seconde Guerre mondiale par des bâtiments de l’US Navy, est devenue une véritable plaie, tenue pour responsable de la disparition des populations d’oiseaux endogènes de Guam. Il est également reproché aux reptiles de causer des coupures d’électricité.

Les autorités chargées de la protection de la faune redoutent depuis des années que ces reptiles, qui n’ont pas de prédateurs naturels à Guam et dont le nombre atteindrait deux millions, n’atteignent un jour d’autres îles du Pacifique, dont Hawaï, située à 6 400 km plus à l’est.

https://www.francetvinfo.fr

Spiruline : les effets néfastes d’une algue soi-disant miraculeuse


On vante souvent et beaucoup trop que certains produits peuvent faire des miracles pour le corps, cependant, la quantité et la manière que certains produits sont présentés peuvent avoir des effets néfastes. C’est ce que les chercheurs soulignent pour la spiruline
Nuage

 

Spiruline : les effets néfastes d’une algue soi-disant miraculeuse

 

Spiruline : les effets néfastes d’une algue soi-disant miraculeuse

Le 1er décembre 2017.

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) vient de mettre en garde les consommateurs contre certains effets néfastes de la spiruline, une algue présentée comme un produit miracle.

Des effets indésirables signalés

Il faut toujours se méfier de ces produits qui peuvent à la fois vous requinquer, vous faire maigrir et vous muscler. Cela fait quelques années que les vertus de la spiruline, une algue que l’on trouve en Afrique, en Asie du Sud et en Amérique latine, sont vantées sur les forums ou par certains naturopathes. Riche en protéines, elle est même distribuée dans des pays en développement pour lutter contre la malnutrition des enfants.

Mais, ce que l’on ne savait pas, c’est qu’elle aurait également de nombreux effets indésirables. C’est ce que révèle l’Anses dans un avis rendu public le 30 novembre. 49 signalements d’effets indésirables (troubles digestifs, allergie, atteintes musculaires ou hépatiques…) ont en effet conduit l’agence sanitaire à mener son enquête pour évaluer les risques associés à la consommation de cette algue.

Des traces de plomb, de mercure et d’arsenic

En France, la spiruline est consommée sous forme de compléments alimentaires.

Elle « ne semble pas présenter de risque sanitaire à de faibles doses (jusqu’à plusieurs grammes par jour chez l’adulte) », note l’Anses. « Les produits contenant de la spiruline peuvent en revanche être contaminés par des cyanotoxines (mycrocystines notamment), des bactéries ou des éléments traces métalliques (plomb, mercure, arsenic) ».

L’agence ne conseille pas aux consommateurs de renoncer à la spiruline mais elle demande aux pouvoirs publics d’être plus attentifs aux circuits d’approvisionnement. Elle recommande en revanche aux personnes qui présentent un terrain allergique, qui souffrent de fragilités musculaires ou hépatiques ou de phénylcétonurie (une maladie génétique rare et grave) de ne pas consommer ces compléments alimentaires. 

Marine Rondot

http://www.passeportsante.net/

Facebook : un logiciel de reconnaissance des comportements suicidaires


Si un logiciel efficace peut aider à diminuer les suicides qui fréquentes Facebook, cela pourrait être utile, mais d’un autre côté, si l’analyse se trompe, cela pourrait avoir d’autres conséquences indésirables
Nuage

 

Facebook : un logiciel de reconnaissance des comportements suicidaires

 

Facebook : un logiciel de reconnaissance des comportements suicidaires

Le réseau social Facebook a annoncé, lundi 27 novembre, qu’il souhaitait généraliser dans plusieurs pays son logiciel qui sait détecter les comportements des personnes dépressives sur le point de se suicider.

Un logiciel qui détecte les pensées suicidaires

Une personne sur le point de se suicider se manifeste-t-elle sur les réseaux sociaux. Trouve-t-on des indices de son mal-être dans les commentaires qu’elle laisse ? Un logiciel testé depuis mars aux États-Unis sur Facebook serait ainsi capable de déceler les comportements suicidaires en scrutant l’activité de l’internaute. Cette intelligence artificielle aurait même suffisamment fait ses preuves pour l’importer dans d’autres pays.

C’est en tout cas ce que vient d’annoncer la direction de Facebook. Selon le vice-président de gestion des produits de Facebook, Guy Rosen, les vidéos mises en ligne en direct sur Facebook Live seront analysées par ce logiciel, mais également les messages envoyés et reçus par l’utilisateur suspecté d’être dépressif. Le logiciel sera attiré par les commentaires du type : « Est-ce que tu vas bien ? » ou « Puis-je t’aider ? ».

Un logiciel très intrusif pour certains

« Nous avons une possibilité d’aider, nous allons donc l’exploiter », a expliqué Guy Rosen à nos confrères du site TechCrunch. « La vitesse a beaucoup d’importance. Nous devons aider les gens en temps réel ».

Certains suicides filmés en direct sur Facebook auraient en effet pu être évités grâce à ce logiciel. Cette invention semble donc partir d’une bonne intention, mais on ne peut pas s’empêcher de trouver cela très intrusif de la part de Facebook.

Car si une personne est suspectée d’être suicidaire, alors son entourage pourra en être informé. Facebook pourra également contacter directement les secours en cas d’urgence. Ce qui n’est pas rien. En France, nous ne « bénéficierons » pas de ce service, car les règlementations de l’Union européenne protègent plus strictement nos données personnelles. Cela vous rassure-t-il ? 

Marine Rondot

http://www.passeportsante.net/

Elle subit 50 chirurgies pour ressembler à Angelina Jolie


Comment on peut faire ce choix surtout à 19 ans ! Il a sûrement fallu travailler les os du visage et supporter beaucoup de douleur, pour un résultat complètement raté
Nuage

 

Elle subit 50 chirurgies pour ressembler à Angelina Jolie

 

Une transformation qui est loin de faire l’unanimité! 

 

Sahar Tabar est une jeune Iranienne qui a subi une cinquantaine d’opérations dans l’espoir de ressembler à la célébrité hollywoodienne, Angelina Jolie. Une transformation qui est loin de faire l’unanimité!

 

Selon les médias Metro UK et Alarabiya, la jeune femme de 19 ans a affirmé qu’elle a toujours été une grande adepte de l’actrice américaine. Cependant, cette transformation n’a pas fait l’unanimité auprès de sa famille et de ses amis. Pour eux, la jeune femme est allée trop loin dans ses efforts dans le but de ressembler à la Angelina Jolie.

Face à ces réactions, Sahar a affirmé qu’elle «ferait n’importe quoi» pour ressembler à Angelina Jolie. La jeune Iranienne a donc délibérément perdu du poids et subi 50 opérations qui l’ont laissée avec des lèvres plus pleines et des joues creuses. La forme de son nez a également été transformée.

 

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Les oiseaux de l’Arctique ont-ils trop chaud?


Un oiseau qui préfère lors de la reproduction un endroit ou le froid est extrême. Avec les changements climatiques, le bruant a trop chaud et doit évacuer ce surplus de chaleur
Nuage

 

Les oiseaux de l’Arctique ont-ils trop chaud?

 

Les oiseaux de l’Arctique ont-ils trop chaud?

Les changements climatiques pourraient avoir un effet surprenant sur certains oiseaux de l’Arctique qui sont adaptés aux froids extrêmes : ces oiseaux pourraient avoir trop chaud! C’est ce que suggèrent les premières données d’une chercheuse de l’Université du Québec à Rimouski.

Un texte d’Ariane Perron-Langlois

Justine Drolet, étudiante à la maîtrise en biologie, s’intéresse au plectrophane des neiges, aussi appelé bruant. Il s’agit d’un oiseau très tolérant aux grands froids, qui supporte facilement des températures sous les -30 degrés Celsius.

Le bruant fréquente le sud du Canada et le nord des États-Unis pendant l’hiver et migre vers l’Arctique l’été pour s’y reproduire.

« Il passe l’ensemble de son cycle vital, l’ensemble de l’année, dans des conditions froides », mentionne Justine Drolet.

Habitat du bruant des neiges pendant l'été et l'hiver

Habitat du bruant des neiges pendant l’été et l’hiver Photo : Radio-Canada/Simon Rail Laplante

Or, avec le réchauffement climatique, le mercure en Arctique dépasse régulièrement les 20 degrés Celsius. Les premières données de Justine Drolet suggèrent qu’à ces températures, le bruant a trop chaud.

« Les oiseaux, quand il fait chaud et qu’ils volent, ce qu’on observe, c’est un peu comme les chiens quand ils halètent. Ils ouvrent le bec et se mettent à respirer vraiment fort pour évacuer de la chaleur, parce qu’ils ont trop chaud », explique Mme Drolet.

http://ici.radio-canada.ca/