Les gens heureux


C’est un fait que fréquenter des gens heureux et positifs, on risque d’être contaminé. Et pour notre propre santé psychologique, c’est une protection
Nuage 

 

Les gens heureux

 

N’oubliez pas de fréquenter des gens heureux, car le bonheur c’est contagieux

Auteur ?

Publicités

Le Saviez-Vous ► Le mystère des pierres mouvantes


Beaucoup, on s’en doute entendue parler des pierres mouvantes dans la vallée de la mort en Californie. Un chercheur a pris la peine d’amener ses propres pierres munies d’un GPS et d’une petite station météo et le mystère fut révélé
Nuage

 

Le mystère des pierres mouvantes

 

Source : Wikipédia

Les pierres mouvantes de la Vallée de la Mort représentaient probablement l’un des plus grands mystères de la science. En tout cas, l’un des plus fascinants… Des rochers qui se déplacent tout seuls et sans la moindre explication au beau milieu d’un désert aride de Californie, ça avait de quoi intriguer… Eh bien figurez-vous que ce mystère a enfin été percé par des scientifiques.

Explications

Observé depuis la fin du 19è siècle à l’emplacement d’un lac asséché (le Racetrack Playa), ce phénomène spectaculaire n’a attiré les scientifiques qu’à partir de la fin des années 40… Richard Norris, océanographe à l’université de Californie, dans MotherBoard :

« La première étude scientifique sur les pierres a été menée en 1948, puis plusieurs publications se sont succédées. Tous les dix ans, quelqu’un publiait un nouveau papier sur Racetrack, mais aucun chercheur ne s’était jamais risqué à étudier le problème sur un temps long, de peur de passer pour un chasseur de mystères, ce qui est très mauvais dans une carrière. Mes collègues ont toujours pris cette affaire pour une énigme amusante, pas pour un sujet d’étude à part entière. »

Source : Wikipédia

Mais Richard Norris, lui, a décidé de se consacrer entièrement à ces gros cailloux qu’il a découverts enfant, en compagnie de son oncle géomorphologiste. Pour comprendre quand, comment, et pourquoi les pierres bougeaient dans ce coin d’Amérique (parfois sur plusieurs centaines de mètres), il a mis au point une stratégie redoutable.

Se rendant sur place avec ses propres pierres (les autorités du parc lui interdisant de toucher à celles qui étaient sur places), Richard Norris a équipé chacun de ces cobayes minéraux d’un GPS et d’une petite station météo. Ne restait plus qu’à attendre et à récolter les données enregistrées.

Source : Wikipédia

Deux ans plus tard, en 2014, comme le rapporte Motherborad, « les pierres s’étaient effectivement déplacées » et, grâce à ses observations, Richard Norris a pu en tirer des conclusions formelles : les pierres mouvantes ne sont pas le fruit d’un quelconque phénomène surnaturel, mais bien d’une étrange combinaison mêlant pluie, glace, vent et soleil.

Explications.

Quand une forte pluie tombée sur le lac est suivie d’une forte et soudaine chute de température, l’eau se transforme alors en une épaisse couche de glace et décroche des pierres qui roulent jusque sur « la plage ». Puis, quand le soleil se met à chauffer et à faire fondre la glace, il arrive que le vent se mêle à la partie et pousse les feuilles de glace sur lesquelles reposent les blocs de pierre. Du coup, par la force des choses, les pierres se mettent à glisser littéralement sur le sol…

Source : Wikipédia

Richard Norris :

« Les feuilles de glace sont de l’épaisseur d’une vitre de fenêtre. Et malgré cette finesse, elle sont très, très larges. On a ainsi des sortes de pare-brise de glace qui ont prise au vent, et qui peuvent faire glisser de gros objets, comme des pierres. »

Source : Wikipédia

La magie n’a donc rien à voir avec tout ça, mais le phénomène de la Vallée de la Mort n’en reste pas moins fascinant. Une découverte hors-norme.

http://positivr.fr

La création d’une armée de l’espace approuvée


La création d’une armée de l’espace approuvée n’est pas encore créée pour le moment. À vrai dire, cela ressemble de plus en plus aux films de science-fiction et n’est guère rassurant
Nuage

 

La création d’une armée de l’espace approuvée

 

L'imposante loi sur la défense nationale (NDAA), adoptée... (PHOTO ARCHIVES AFP/NASA)

L’imposante loi sur la défense nationale (NDAA), adoptée vendredi par la Chambre des représentants, comporte un amendement prévoyant la création du «Space Corps», en faisant basculer des fonctions actuellement chapeautées par l’US Air Force pour les placer sous un commandement distinct.

PHOTO ARCHIVES AFP/NASA

 

Agence France-Presse
WASHINGTON

La Chambre des représentants a approuvé vendredi la création d’une nouvelle branche de l’armée américaine – surnommée «Corps de l’espace» – qui serait chargée de gérer les opérations spatiales.

Cette mesure a rencontré de vives réticences au sein de l’administration du président Donald Trump, où l’on estime qu’il n’est pas nécessaire d’alourdir la bureaucratie militaire. L’armée américaine compte déjà quatre branches: terre, marine, air et corps expéditionnaire des Marines.

Mais ses partisans et des parlementaires estiment qu’étant donné les actifs de l’armée dans le domaine spatial et son importante dépendance envers les satellites, il est nécessaire de mettre en place une branche pour les protéger et les contrôler.

L’imposante loi sur la défense nationale (NDAA), adoptée vendredi par la Chambre des représentants, comporte un amendement prévoyant la création du «Space Corps», en faisant basculer des fonctions actuellement chapeautées par l’US Air Force pour les placer sous un commandement distinct.

Il est peu probable néanmoins que cette nouvelle branche soit créée immédiatement puisque la version du Sénat de la NDAA ne contient pas cette mesure.

«À une époque où nous essayons de rassembler les fonctions de combat du ministère, je ne souhaite pas ajouter un service séparé qui, selon toutes probabilités, offrirait une approche plus étroite et même étriquée aux opérations spatiales», a écrit le ministre de la Défense James Mattis, dans une lettre adressée cette semaine au parlementaire républicain Michael Turner, également opposé à la création de cette branche.

La ministre de l’Air Force Heather Wilson a fait savoir qu’elle était aussi contre cette mesure, estimant que cela «nous ferait aller en réalité dans la mauvaise direction, nous ralentirait».

Mais cette initiative de membres du Congrès a mis en lumière la grande dépendance de l’armée envers les technologies spatiales pour mener ses guerres. Les systèmes GPS sont intégrés dans de nombreux équipements militaires, et un maillage de satellites et autres appareils placés en orbite fournissent en permanence des informations cruciales à l’armée pour ses missions.

http://www.lapresse.ca/

Un virus très rare fait surface dans le Maine


Les moustiques si petits mais si embêtants et dangereux si un de ces insectes est porteur d’un virus. Le virus Jamestown Cayon est un très rare, mais il a fait une victime dans le Maine aux États-Unis, Il n’y a que 31 infections ont été recensées à travers le monde depuis 14 ans. Heureusement qu’il n’est pas mortel, mais peut quand apporter bien des problèmes de santé
Nuage

 

Un virus très rare fait surface dans le Maine

Comme plusieurs autres infections transmises par les moustiques,... (PHOTO ARCHIVES AP)

Comme plusieurs autres infections transmises par les moustiques, les symptômes de ce virus incluent une fièvre, des raideurs de la nuque et des douleurs corporelles.

PHOTO ARCHIVES AP

Associated Press
AUGUSTA, Maine

 

Les autorités de santé publique du Maine mettent la population en garde après qu’un homme eut été infecté par un virus extrêmement rare et transmis par les moustiques.

Le résidant du comté de Kennebec a présenté des symptômes du virus Jamestown Canyon en juin. Il pourrait s’agir de la première infection à ce virus jamais constatée dans le Maine.

Seulement 31 infections au virus ont été recensées à travers le monde depuis 14 ans.

La maladie ne s’est jamais révélée mortelle. Comme plusieurs autres infections transmises par les moustiques, ses symptômes incluent une fièvre, des raideurs de la nuque et des douleurs corporelles.

Le virus est similaire à la grippe et peut se transformer en méningite ou en encéphalite.

http://www.lapresse.ca

Un nouveau rançongiciel menace de dévoiler le contenu de votre téléphone


Même sur les Smartphones ne sont pas a l’abris des rançongiciel, ce qui est pire c’est que cela peut provenir les applications qu’on téléchargent
Nuage

 

Un nouveau rançongiciel menace de dévoiler le contenu de votre téléphone

 

Un homme d'affaires manipule un téléphone intelligent.

Un nouveau logiciel malveillant attaque les téléphones Android, menaçant de dévoiler les messages textes, les photos, les courriels et l’historique de recherche du propriétaire. Photo : iStock/Tatsianama

Un nouveau logiciel malveillant attaque les téléphones Android, menaçant de dévoiler les messages textes, les photos, les courriels et l’historique de recherche du propriétaire de l’appareil si ce dernier refuse de verser une rançon de 50 $.

Radio-Canada avec The Independent

Leakerlocker peut être téléchargé sans que l’utilisateur le veuille, en même temps que certaines applications sur Google Play, notamment Wallpapers Blur HD et Booster & Cleaner Pro, selon l’éditeur d’antivirus McAfee.

Une fois que avez téléchargé l’une ou l’autre de ces applications, Leakerlocker verrouille l’écran d’accueil du téléphone et un message de menace apparaît :

« D’ici 72 heures, vos données personnelles seront envoyées à tous vos contacts. Pour empêcher cette action, vous devez payer une modeste rançon de 50 $. »

Ne pas céder

Dans un billet publié sur son blogue, McAfee conseille de ne pas céder à la menace si jamais votre téléphone est infecté. « Payer la rançon demandée contribue à la prolifération de tels logiciels malveillants, conduisant à plus d’attaques. »

Il n’y a aucune garantie que vos informations personnelles seront dévoilées. McAfee

Et contrairement à ce que le message de menace laisse croire, McAfee affirme que les pirates n’ont accès qu’à certaines informations personnelles contenues dans les appareils infectés.

« Le rançongiciel peut lire l’adresse courriel de la victime, certains de ses contacts, son historique de recherche sur Chrome, certains de ses messages textes, des informations techniques quant à l’appareil, et il peut prendre une photo à partir de la caméra », explique-t-on.

Jeudi soir, Google Play indiquait que l’application Wallpapers Blur HD avait été téléchargée de 5000 à 10 000 fois, et Booster & Cleaner Pro de 1000 à 5000 fois.

Le problème a déjà été rapporté à Google, qui mène son enquête.

http://ici.radio-canada.ca

Les corbeaux comme les humains et les grands singes capables d’anticiper


Ce n’est pas la première fois qu’on démontre l’intelligence des corbeaux qui comme l’être humain et les grands singes, ils sont capables d’anticipation, de contrôle de soi et prévoyance
Nuage

 

Les corbeaux comme les humains et les grands singes capables d’anticiper

 

GETTY IMAGES/ISTOCKPHOTO

Avoir une cervelle d’oiseau n’est certainement pas une insulte…

Avoir une cervelle d’oiseau n’est certainement pas une insulte…les corbeaux comme les humains et les grands singes sont capables d’anticiper le futur, un exercice cognitif complexe, révèlent de nouvelles expériences présentées jeudi dans la revue américaine Science.

De précédentes recherches menées ces quinze dernières années avaient déjà montré la capacité de ces oiseaux d’utiliser des outils pour se nourrir, voire d’en inventer.

Ces derniers travaux révèlent aussi que les corbeaux sont disposés à renoncer à une récompense immédiate de manière à en obtenir une meilleure plus tard.

Comme les corbeaux et les grands singes n’ont pas eu d’ancêtre commun depuis plus de 300 millions d’années, ces résultats laissent penser que les capacités cognitives nécessaires pour « prévoir » ont évolué séparément chez les oiseaux.

L’exercice mental complexe d’anticiper a été essentiellement observé chez les humains et les grands singes, comme les chimpanzés et les bonobos, relève Can Kabadayi, un chercheur de l’université Lund en Suède, le principal auteur de l’étude.

Certains corvidés, une famille d’oiseau comprenant les corbeaux, ont également démontré une capacité de planifier au-delà du moment présent mais un tel comportement se limitait à dissimuler de la nourriture.

La première expérience dans cette nouvelle étude a consisté à dresser cinq corbeaux, deux mâles et trois femelles, pour utiliser un outil nécessaire à l’ouverture d’une boîte afin d’accéder à une friandise.

– Contrôle de soi –

Ensuite, les chercheurs ont montré cette boîte aux oiseaux mais pas l’outil, avant de la faire disparaître pendant une heure.

Après cela, ils ont donné aux corbeaux l’outil ainsi que plusieurs autres objets.

Quasiment tous les corbeaux ont choisi le bon outil quand on leur a présenté la boîte 15 minutes plus tard, réussissant à l’ouvrir avec un taux de succès de 86%.

Des expériences similaires, avec cette fois des jetons pour obtenir ultérieurement de la nourriture, a montré un taux de réussite de 78%.

Les corbeaux savent même mieux prévoir que les grands singes lorsqu’il s’agit d’utiliser des jetons qu’on leur donne pour pouvoir obtenir de la nourriture plus tard.

Pour la dernière expérience, les scientifiques ont fourni aux corbeaux une friandise et le bon outil pour accéder à une boîte qui contenait un morceau de nourriture beaucoup plus alléchant.

Les oiseaux devaient décider entre l’outil ou la friandise. Ils ont choisi le premier.

Ce choix prouve que ces oiseaux sont capables d’un certain niveau de contrôle de soi similaire à ce qui a été observé chez des grands singes, concluent les chercheurs.

– Inventer des outils –

« Les résultats de ces expériences montrent que les corbeaux sont capables de prendre leur distance par rapport au présent pour faire des choix plus avantageux dans le futur, plutôt que d’agir de façon arbitraire », écrivent dans Science Markus Boeckle et Nicola Clayton, du département de Psychologie de l’université de Cambridge.

Une étude menée en 2002 avait déjà montré qu’un corbeau, en captivité, pouvait inventer spontanément des outils selon le besoin.

D’autres expériences avaient révélé la capacité de ces oiseaux à utiliser des outils en séquence, à savoir en prendre un pour pouvoir en utiliser un autre.

Une équipe d’Oxford avait notamment effectué une étude avec sept corbeaux néo-calédoniens en captivité qui avaient pu exécuter des séries de tâches nécessitant l’utilisation de trois outils dans une séquence donnée pour atteindre de la nourriture.

Les oiseaux devaient utiliser un petit outil, l’introduire dans un outil plus grand pour pouvoir attraper un troisième encore plus grand avant de pouvoir saisir un morceau de nourriture, inatteignable autrement.

http://quebec.huffingtonpost.ca