Le Saviez–Vous ► La Vérif : cellulaire, alcool, trottoirs… et 5 autres choses que les cyclistes devraient savoir


Des fois, j’aimerais bien refaire du vélo .. et avoir un vélo électrique. Enfin, il important quand on est cycliste de connaitre le code sécurité routière du Québec, ce qui est permis et ce qui ne l’est pas. Bien sûr, il y a quelques lacunes, comme interdire les enfants d’aller à vélo sur trottoir, ou le cellulaire au volant quoique selon le code, les deux mains être sur le guidon. Cependant en temps qu’automobiliste et piéton, ils doivent savoir comment anticiper les cyclistes et respecter eux aussi le code pour la sécurité des cyclistes
Nuage

 

La Vérif : cellulaire, alcool, trottoirs… et 5 autres choses que les cyclistes devraient savoir

 

Un cycliste utilise son téléphone portable alors qu'il se trouve sur sa bicyclette. Il porte également des écouteurs.

Un cycliste utilise son téléphone alors qu’il se trouve sur son vélo. Photo : iStock

Alors qu’une réforme du Code de la sécurité routière est attendue l’automne prochain au Québec, Radio-Canada s’est penchée sur les comportements de certains cyclistes et sur des aspects méconnus de la loi encadrant leurs déplacements.

Un texte de François Cormier et Nathalie Lemieux

1. Pas de limite d’alcool, mais…

Il n’existe pas de limite quant aux facultés affaiblies à vélo. Non, le fameux 0,08 (80 mg d’alcool pour 100 ml de sang) ne s’applique pas.

Un homme se trouve en-avant plan de l'image. Il tient une bouteille de vin et une coupe. En arrière plan, on voit une bicyclette.

Un homme avec une bouteille de vin à la main devant son vélo. Photo : iStock

Toutefois, les policiers peuvent procéder à l’arrestation d’une personne représentant un danger pour elle-même ou pour autrui. Certaines règlementations municipales peuvent également être appliquées. Par exemple, à Montréal, il est interdit de flâner ivre sur la voie publique.

La présidente-directrice générale de l’organisme Vélo Québec, Suzanne Lareau, déconseille aux gens de prendre leur bicyclette en état d’ébriété.

 « Ce n’est pas comparable à quelqu’un qui prend sa voiture après avoir trop bu. Le cycliste qui a trop bu sera plus dangereux pour lui-même que pour les autres », nuance-t-elle.

2. Le cellulaire au guidon n’est pas interdit

L’utilisation du cellulaire alors qu’on roule à bicyclette n’a pas été interdite au Québec.

Un cycliste utilise son téléphone portable alors qu'il se trouve à côté de sa bicyclette. Il se trouve sur une place publique.

n cycliste utilise son téléphone portable alors qu’il se trouve à côté de sa bicyclette. Photo : iStock

« Par contre, un article au Code de la sécurité routière indique que le conducteur de son vélo doit tenir le guidon », mentionne l’inspecteur Vincent Richer, du Service de police de la Ville de Montréal.

En 2016, 77 contraventions ont été données à cet effet à Montréal.

Il s’agit d’ailleurs d’une préoccupation des Québécois, si l’on se fie à un sondage réalisé dans le cadre des consultations publiques sur la réforme du Code de la sécurité routière.

« Il y a quand même eu 3500 répondants et 93 % étaient favorables à ce que nous interdisions le cellulaire à vélo », souligne le porte-parole de la Société de l’assurance automobile du Québec, François Rémillard.

Un cycliste circule alors qu'il porte des écouteurs. Il porte aussi des verres fumés et semble se trouver en milieu urbain.

Un cycliste circule alors qu’il porte des écouteurs. Photo : iStock

3. Écouteurs interdits

Que vous en portiez deux ou un, qu’il y ait de la musique ou non, les écouteurs (et le baladeur) sont bel et bien interdits lors des déplacements à bicyclette. Les cyclistes peuvent ainsi mieux entendre les bruits ambiants.

Les policiers de Montréal ont donné 1415 contraventions en 2016, une augmentation de près de 30 % par rapport à l’année précédente. Les amendes varient de 30 $ à 60 $. Par ailleurs, les écouteurs sont aussi interdits en voiture… Sachez-le!

4. Pas le droit de traverser au feu pour piétons

Bien qu’il puisse être très tentant pour les cyclistes de traverser une intersection avec feu rouge lorsque s’allume le feu pour piéton, ce n’est pas permis.

Un feu pour piéton indique que les passants peuvent traverser puisque le petit bonhomme blanc est allumé. Le feu de circulation, lui, est au vert.

Un feu pour piéton. Photo : iStock

Cela dit, la présidente-directrice générale de Vélo Québec n’hésite pas à inciter les gens à désobéir à cet article du Code de la sécurité routière.

« Moi, comme cycliste, je le dis, je recommande aux cyclistes de prendre le petit bonhomme blanc même si c’est contre le Code de la sécurité routière. Je sais très bien qu’en faisant ça, je peux avoir une amende et je la paierai. À ce moment, c’est le moment le plus sécuritaire pour un cycliste de traverser l’intersection. »

5. Les cyclistes ne peuvent pas circuler sur les trottoirs… même pas les enfants

Non, les cyclistes n’ont pas le droit, en règle générale, de circuler sur les trottoirs du Québec. Vélo Québec reconnaît qu’il s’agit d’une problématique, mais croit que la loi pourrait être adaptée pour permettre aux enfants de le faire.

Ça ne va pas. Il faut pouvoir autoriser les enfants à rouler sur le trottoir. Dans bien des cas, la rue n’est pas assez sécuritaire pour les déplacements à vélo. Suzanne Lareau, présidente-directrice générale, Vélo Québec

Toutefois, à Montréal, il est permis de circuler sur les trottoirs sous les principaux viaducs, dans certains arrondissements.

6. Obligation de rouler à droite

Plusieurs cyclistes s’aventurent entre deux rangées de voitures lorsqu’ils circulent sur la chaussée. Or, il est obligatoire de rouler à l’extrême droite sur les routes du Québec.

« L’année dernière, on a donné 1000 contraventions pour cette raison-là. En 2015, on en avait donné environ 500. On constate que c’est une problématique en hausse », explique l’inspecteur du SPVM Vincent Richer.

À une intersection, les automobilistes ont l’obligation de laisser passer les cyclistes et les piétons sur leur droite, même si ces voitures effectuent un virage.

« La seule raison permettant aux cyclistes de rouler à gauche, c’est parce qu’ils doivent effectuer un virage à l’intersection », poursuit l’inspecteur Richer.

7. Pas plus de 15 cyclistes dans une file

L’article 486 du Code de la sécurité routière spécifie que « les conducteurs de bicyclettes qui circulent en groupe de deux ou plus doivent le faire à la file. En aucun cas, la file ne peut comporter plus de 15 cyclistes. ».

Une infraction à cet article peut entraîner une amende de 15 $ à 30 $.

8. Vous roulez la nuit? Vous devez avoir un phare… pas juste un réflecteur

L’article 233 du Code de la sécurité routière est clair :

« toute bicyclette doit […], la nuit, être munie d’au moins un phare blanc à l’avant et d’un feu rouge à l’arrière ».

Selon le site Internet de la CAA, « il est facile de se procurer sur le marché des feux clignotants très efficaces et à bon prix. Bref, il est prudent de ne pas compter uniquement sur l’éclairage de rue pour s’assurer de voir et surtout d’être vu. »

http://ici.radio-canada.ca/

Comment les chats ont profité de l’homme pour conquérir le monde


Le chat a accepté d’être domestiqué, mais en gardant son indépendance depuis toujours. On ne peut pas faire ce que l’on veut avec l’animal s’il ne veut pas. Son origine vient d’Orient, d’ailleurs les scientifiques ont pu le localiser grâce à l’ADN et voir l’évolution et la propagation de cette boule de poils dans le monde
Nuage

Comment les chats ont profité de l’homme pour conquérir le monde

 

Un chat noir devant la résidence officielle de la Première ministre britannique Theresa May. Londres. 7 juin 2017. Justin Tallis/AFP

Un chat noir devant la résidence officielle de la Première ministre britannique Theresa May. Londres. 7 juin 2017. Justin Tallis/AFP

Repéré par Rodrigue Arnaud Tagnan

Ce, sans jamais se laisser complètement domestiquer.

La coexistence de l’homme et du chat remonte à des millénaires au début du néolithique. À l’époque de l’invention de l’agriculture au Moyen-Orient, les réserves de céréales attirent les petits rongeurs tels que les rats et les souris. Le chat en profite pour se rapprocher des habitats et chasser ses proies.

«Le chat nous débarrassait de ces rongeurs, porteurs de virus et de bactéries dangereux pour notre santé, qui pillaient nos récoltes», explique le magazine culturel américain The Atlantic à propos du début de cette solide histoire d’amour.

Utile dans la traque des animaux nuisibles, les hommes l’embarquent alors à bord des navires au cours de différentes expéditions, de sorte que chaque espace vital conquis à l’époque l’était aussi pour ce petit félin.

La domestication fabuleuse du chat est l’œuvre d’une stratégie évolutive de l’Homme

Mais si le chat est depuis présent dans notre quotidien, que sait-on de son processus d’approvisoiement? La récente étude menée sur les ADN provenant de squelettes de chats anciens nous apprend que cette «domestication» réussie est l’œuvre d’une stratégie évolutive. Les 209 ADN étudiés révèlent deux types distincts: le premier originaire d’Anatolie –correspondant au territoire de la Turquie aujourd’hui–, le second de l’Égypte antique.

La première lignée de chat s’est répandue en Europe dès 4.400 avant notre ère tandis que la seconde s’est propagée dans le bassin méditerranéen. Et jusqu’en Inde, suivant les routes commerciales.

Prédateur solitaire 

Mais malgré leur apprivoisement, les chats ont très peu changé. Certes, ils se sont familiarisés à l’homme mais ils attendent peu de lui. Le chat reste avant tout un prédateur solitaire.

«Bien avant d’être domestiqués, les chats faisaient déjà ce que nous attendons d’eux», explique Leslie Lyons de l’université du Missouri.

Pour Bertrand Deputte du CNRS, «il vit sa vie, et c’est lui qui décide de ce qu’il fait: dormir, déambuler, ronronner, manger. Il ne fait rien qui soit gênant pour nous, alors on ne ressent pas le besoin de “l’éduquer”. Il vient vers nous ou pas, il peut être avec nous à un instant donné, et nous quitter l’instant suivant… Il est là, tout simplement.»

http://www.slate.fr

Une fillette d’un an souffre d’une forme d’Alzheimer


Déjà qu’il est épouvantable de savoir que l’Alzheimer atteint des personnes de notre entourage qu’en plus, il existe une forme d’Alzheimer des enfants. Cette forme de démence est appelée la maladie de Niemann-Pick,
Nuage

 

Une fillette d’un an souffre d’une forme d’Alzheimer

 

Une petite fille âgée d’un an à peine souffre de l’Alzheimer des enfants. Les parents de la petite Marian, Sara et Paul, sont évidemment effondrés. Ils ont remarqué le problème de Marian quand elle s’est mise à ne plus savoir dire ses premiers mots: « bonjour » et « aurevoir » (en anglais, puisque la famille est californienne: « hi » et « bye »).

Après plusieurs mois de tests, l’enfant a été diagnostiqué avec la maladie de Niemann-Pick de type C, une maladie rare qui cause une déterioration mentale et physique similaire à la maladie d’Alzheimer.

Marian est la plus jeune patiente dans le monde à recevoir un traitement pour cette maladie.

« On ne sait pas vraiment à quoi s’attendre mais pour le moment, ça semble fonctionner. Après le dernier traitement, elle semblait plus forte que jamais et quelques jours plus tard, elle faisait ses premiers pas. Il y a un an, je ne savais pas si elle serait capable de ramper alors la voir marcher, c’est vraiment un rêve qui devient réalité. »

Il a fallu sept mois pour mettre un nom sur le mal dont Marian souffrait. La maladie de Niemann-Pick de type C affecte moins de 3000 enfants à travers le monde et les jeunes malades vivent rarement au-delà de 10 ans. La perte d’équilibre, la démence, des difficultés à parler, une rigidité musculaire font partie des symptômes. Dans la plupart des cas, les enfants se développent normalement dans leurs premières années avant d’arrêter de marcher et de parler.

http://www.7sur7.be

Un frigo défectueux est bien à l’origine du drame


Un réfrigérateur défectueux serait à l’origine de l’incendie qui a fait au moins 79 morts dans la tour d’appartements sociaux, en Angleterre. Le revêtement et l’isolation de la tour Grenfell n’ont pas non plus passé le test de la protection des incendies ce qui a malheureusement beaucoup aidé a la propagation de l’incendie. Ce n’est certes pas une consolation pour les victimes et la famille de ceux qui sont morts, mais au moins ce n’est pas un feu qui a été allumé volontairement
Nuage

 

Un frigo défectueux est bien à l’origine du drame

 

 

L’enquête avance autour de l’incendie de la tour Grenfeel de Londres qui a fait au moins 79 morts le 14 juin dernier. «Nous avons désormais une preuve d’expertise que le feu n’a pas été allumé volontairement», a déclaré vendredi Scotland Yard.

L’incendie qui a ravagé le 14 juin la tour Grenfell de Londres, faisant au moins 79 morts, est parti d’un réfrigérateur défaillant, a annoncé vendredi Scotland Yard. Les plaques d’isolation de l’immeuble qui ne répondaient pas aux normes anti-incendie sont également mises en cause.

Le modèle de réfrigérateur pointé du doigt, de marque Hotpoint, n’a fait l’objet d’aucun rappel pour un quelconque défaut de fabrication, a précisé Fiona McCormack, commissaire de police. Le fabricant de l’appareil électroménager est en train de procéder à de nouveaux tests sur le modèle incriminé.

 «Nous avons désormais une preuve d’expertise que le feu n’a pas été allumé volontairement», a-t-elle déclaré.

Les enquêteurs ont par ailleurs établi que les isolants et les tuiles de revêtement utilisés dans la tour avaient échoué à tous les tests de protection incendie.

«Des essais préliminaires montrent que les échantillons d’isolant récupérés sur la tour Grenfell ont rapidement pris feu après le début du test», a dit la commissaire McCormack.

L’homicide volontaire envisagé

Lors de son allocution vendredi à la presse, Fiona McCormack a expliqué que si l’enquête a révélé que l’incendie n’a pas été déclenché délibérément, la possibilité d’une inculpation pour homicide involontaire n’était pas écartée.

«Compte tenu de l’ampleur du nombre de décès, nous envisageons (de retenir) l’homicide volontaire ainsi que des infractions pénales et des infractions à la législation et aux réglementations», a-t-elle déclaré.

A ce stade, les autorités font état de 79 morts ou présumés tels. Mais le bilan pourrait encore s’alourdir. L’incendie, la pire catastrophe du genre depuis la Seconde Guerre mondiale en Grande-Bretagne, s’est produit dans la nuit du 13 au 14 juin. Les flammes se sont rapidement propagées aux 24 étages de cet immeuble de logements sociaux du quartier de Kensington-Chelsea, dans l’ouest de Londres, piégeant de nombreux locataires à l’intérieur.

Quelque 600 tours d’habitation en Angleterre ont un revêtement similaire à celui de la Grenfell Tower, mis en cause dans la propagation rapide de l’incendie, a annoncé jeudi le gouvernement britannique

Le revêtement en cause Le nouveau revêtement, installé en 2016, a été mis en cause dans cette propagation.

«Nous allons examiner la construction du bâtiment, sa rénovation» et la manière dont le revêtement de la façade a été installé, a dit Mme McCormack.

Les panneaux d’isolation de ce revêtement étaient composés de polyéthylène (plastique), enchâssé entre deux couches d’aluminium, «très fines, d’environ 4 millimètres d’épaisseur», selon la société Harley Facade qui les a installés.

 

http://www.lefigaro.fr

 

Des technologies pour supprimer les contenus web promouvant la violence


Si on peu diminuer la violence sur le Internet et la propagation des terroristes en passant par la fabrication par exemple des bombes, cela doit primer sur la sécurité que sur la liberté d’expression. Il y a des libertés qui font du tort et malheureusement beaucoup se font laver le cerveau ou cela entraîne un enchaînement malheureux
Nuage

 

Des technologies pour supprimer les contenus web promouvant la violence

© thinkstock.

Les dirigeants européens veulent que les acteurs de l’industrie du web développent de nouvelles technologies et des outils susceptibles d’améliorer la détection et la suppression des contenus en ligne qui promeuvent la violence, a expliqué jeudi le président du Conseil européen, Donald Tusk.

Après l’attentat de Manchester en mai dernier, la Première ministre du Royaume-Uni Theresa May avait plaidé pour que les sociétés du web mettent au point des outils automatiques pour repérer et retirer les contenus dangereux, notamment la propagande djihadiste et les manuels de fabrication de bombes, identifier leurs auteurs et alerter les autorités.

La conservatrice britannique a réitéré jeudi ce plaidoyer devant les 28 chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne (UE) réunis à Bruxelles.

Ces derniers ont estimé que les acteurs de l’internet avaient une part de responsabilité à prendre dans la lutte contre le terrorisme et le crime en ligne.

Les leaders européens attendent donc que ces sociétés s’allient afin de développer « de nouvelles technologies et outils pour améliorer la détection automatique et la suppression des contenus qui incitent aux actes terroristes ».

« Empêcher la propagation de matériel terroriste »

« Nous appelons les plateformes de médias sociaux à tout mettre en oeuvre afin d’empêcher la propagation de matériel terroriste en ligne », a souligné M. Tusk, avant de préciser que des mesures législatives pourront aussi être prises au niveau européen, si cela s’avère nécessaire.

Les dirigeants souhaitent notamment que les autorités compétentes puissent accéder aux systèmes qui permettent aux terroristes de communiquer, tout en gardant à l’esprit qu’il convient de préserver « les avantages que ces systèmes apportent pour la protection de la vie privée, des données et de la communication ».

« C’est une discussion philosophique, sur l’équilibre à trouver entre le droit à la sécurité et le respect des libertés fondamentales, comme la liberté d’expression », a commenté le Premier ministre belge Charles Michel. De nombreux parlements nationaux sont confrontés à la question, a-t-il souligné.

http://www.7sur7.be