La mort troublante d’une femme qui se nourrissait "d’air et de lumière"


J’avais déjà entendu parler de ce genre de secte, mais comment peut-on survivre des années qu’avec des jus de fruit et de plantes ? Je ne comprends pas comment des gens adultes peuvent adhérer à ce genre de mouvement
Nuage

 

La mort troublante d’une femme qui se nourrissait « d’air et de lumière »

 

© thinkstock.

Par Catherine Delvaux.

Jeannette, 62 ans, appartenait à la secte Contact & Muziek depuis dix ans.

La police d’Utrecht enquête actuellement sur le décès suspect de Jeannette, 62 ans, qui s’est éteinte le 8 juin dernier. Avec sa soeur Leonoor et deux autres colocataires, elle adhérait aux principes du « respirianisme », un mouvement New Age popularisé par une Australienne Selon Jasmuheen, l’être humain n’a pas besoin de manger pour survivre et peut très bien se nourrir uniquement de lumière. Elle ne consomme plus de nourriture depuis 19 ans à part quelques tasses de thé.

Un régime que suivait également Jeannette. Sur le site de leur petite communauté, Contact & Muziek, Leonoor, Jeannette, Marthe et Erik expliquent qu’ils ont commencé à « se libérer » de la nourriture en mai 2014 pour se sentir mieux dans leur corps et se concentrer sur leur musique.

« En buvant uniquement du jus de fruit et de plantes, le chant semble plus beau (…) Cela laisse plus de place à la respiration, aux sentiments et aux émotions. »

Interrogé par les autorités suite au décès de Jeannette, le groupe est aujourd’hui soupçonné de négligence et de non-assistance à une personne en danger.

« Jeudi dernier, ma soeur est partie vers un autre monde, elle est dédédée paisiblement. Malheureusement, l’enfer s’est déchaîné juste après et nous avons été expulsés de notre maison pour passer deux nuits horribles et solitaires en cellule », écrit Leonoor sur sa page Facebook, qui évoque un interrogatoire « traumatisant » et assure que la secte n’est pas responsable du décès de sa soeur.

Les colocataires de Jeannette risquent jusqu’à deux ans de prison.

Selon des voisins, la police parle pour le moment d’une « mort naturelle dans des circonstances suspectes », lit-on sur le site de RTL Nieuws. La commune d’Utrecht connaissait l’existence du groupe mais n’avait décelé aucun signe inquiétant.

 « C’est très triste que la femme soit décédée. Nous ne savons pas ce qui s’est passé », a déclaré un porte-parole.

Au moins six personnes dans le monde sont mortes après avoir suivi le mouvement respirianiste. Jasmuheen organise régulièrement des conférences et des stages en Belgique, qui coûtent plusieurs centaines d’euros.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s