Conservation des médicaments lors de canicules : recommandations de l’ANSM


Il faut porter attention sur les conditions d’entreposage des médicaments pour ne pas altérer les effets voulus
Nuage

 

Conservation des médicaments lors de canicules : recommandations de l’ANSM

 

Voici les recommandations de l’Agence française du médicament (ANSM), mise à jour en mai 2017, pour la conservation des médicaments lors d’une période de canicule ou lors de transports dans des conditions où la température n’est pas contrôlée ou maîtrisée.

Les conditions de conservation figurent sur le conditionnement des médicaments :

  • médicaments à conserver entre +2 et +8 °C ;
  • médicaments à conserver à une température inférieure à 25 ou à 30 °C ;
  • médicaments sans mention particulière : conservation à température ambiante (climat français ou similaire).

L’ANSM fait les recommandations suivantes pour chacune de ces catégories de médicaments :

Médicaments à conserver entre +2 et +8 °C

« Ces médicaments sont conservés dans des réfrigérateurs ou des chambres froides. Les températures élevées devraient être sans conséquence sur leur stabilité s’ils sont utilisés assez rapidement une fois sortis du réfrigérateur. La température des réfrigérateurs doit être régulièrement contrôlée.

Médicaments à conserver à une température inférieure à 25 ou à 30 °C

Le dépassement ponctuel, de quelques jours à quelques semaines, de ces températures n’a pas de conséquence sur la stabilité ou la qualité de ces médicaments.

En effet, en cas de vague de chaleur, les médicaments stockés dans des conditions normales au domicile des patients ou dans les pharmacies sont exposés à des conditions de stress thermique inférieures aux températures des épreuves de stabilité (qui ont montré l’absence de dégradation après exposition de plusieurs semaines à une température constante de 40 °C).

Médicaments biologiques (insuline, somatropine…) en présentation multidose qui se conservent hors du réfrigérateur après ouverture à des températures ne dépassant pas 25 °C ou 30 ° C.

En cas d’exposition à des températures supérieures, il est recommandé de se rapprocher, éventuellement avec l’aide d’un pharmacien, du laboratoire dont le nom et les coordonnées figurent sur l’emballage extérieur et la notice du médicament.

Médicaments sans mention particulière de conservation (conservation à température ambiante)

Dans les conditions habituelles de conservation (armoire à pharmacie, entrepôt normalement ventilé), ces médicaments ne craignent pas une exposition aux températures élevées telles qu’observées pendant les périodes de canicule (les essais de stabilité ont montré l’absence de dégradation après exposition pendant 6 mois à une température de 40 °C).

Cas particuliers

Formes pharmaceutiques particulières (suppositoires, ovules, crèmes…)

Pour les formes pharmaceutiques sensibles à la chaleur, l’aspect du produit à l’ouverture permet de juger relativement facilement du maintien de la qualité après exposition à la chaleur. Tout produit dont l’apparence extérieure est visiblement modifiée ne devrait pas être utilisé, cette altération de l’aspect extérieur pourrait indiquer une modification des propriétés de la forme pharmaceutique (indépendamment de la qualité de la substance active).

Médicaments utilisés dans des conditions particulières

Transport par les particuliers

Les mêmes précautions de conservation doivent s’appliquer.

– Médicaments à conserver entre +2 et +8 °C :
Transport dans des conditions qui respectent la chaîne du froid mais sans provoquer de
congélation du produit
(emballage isotherme réfrigéré).

– Médicaments à conserver à une température inférieure à 25 ou à 30 °C et médicaments à conserver à température ambiante :

Pas d’exposition trop prolongée à des températures élevées telles que celles fréquemment relevées dans les coffres ou les habitacles de voitures exposées en plein soleil. Il est conseillé par mesure de prudence de les transporter dans un emballage isotherme non réfrigéré.

Pour plus d’informations et conseils, voyez : La chaleur peut réduire la puissance et l’efficacité des médicaments : conseils

Les médicaments qui peuvent amplifier les effets de la chaleur

Psychomédia avec sources : Inserm.

http://www.psychomedia.qc.ca

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s