Le plus ancien champignon connu ressemblait aux nôtres


Il y a des champignons qui ont déjà été trouvés dont la plus vieille date de 99 millions d’années, mais cette découverte ici, viens de surpasser avec ces 115 millions d’années et qui aurait été conservé dans des sédiments. Ce qui est surprenant étant donné la fragilité des champignons
Nuage

 

Le plus ancien champignon connu ressemblait aux nôtres

 

Un superbe champignon fossile, qui a poussé au Crétacé, vient d’être découvert, dans un état exceptionnel. Le cas est très rare, car ces fragiles structures se fossilisent très mal. Ce « magnifique Agaric du Gondwana », comme l’ont baptisé ses découvreurs, a donc des révélations à nous faire sur l’histoire de leur grande famille.

CE QU’IL FAUT RETENIR

  • Ce champignon fossile exceptionnellement conservé date de 115 millions d’années.
  • Son étude révèle un chapeau portant des lamelles. Mais les spores n’ont pas été retrouvées.
  • Les chercheurs qui l’ont décrit le classe parmi les Agaricales, dans un genre nouveau et une espèce nouvelle.

Des scientifiques ont découvert le fossile rare d’un champignon datant d’environ 115 millions d’années, soit le Crétacé inférieur, de très loin le plus ancien spécimen jamais trouvé et qui poussait au temps des dinosaures. Il s’agit d’un champignon au sens le plus usuel du terme, c’est-à-dire de la fructification sortant de terre, que les humains aiment à consommer. Haut de cinq centimètres, identique à ses lointains descendants contemporains, il a été mis au jour au Brésil, qui se trouvait à l’époque sur le supercontinent Gondwana. Cette énorme masse continentale s’est ensuite fragmentée pour former l’Afrique, l’Amérique du Sud, l’Antarctique, l’Australie et l’Inde.

Une observation au microscope électronique à balayage a montré que le chapeau portait des lamelles, plutôt que des plis ou des aiguillons. Ces structures sont classiquement utilisées pour identifier les espèces de champignon, précise Sam Heads, un paléontologiste de l’université d’Illinois à Urbana-Champaign, co-auteur de l’article publié dans la revue PLos One. Ces chercheurs l’ont classé dans l’ordre des Agaricales (celui des champignons de Paris), et en ont fait une espèce et un genre inconnus, Gondwanagaricites magnificus, « le magnifique Agaric fossile du Gondwana ».

L’observation photographique du champignon Gondwanagaricites magnificus, fossilisé dans du calcaire. La légende indique le chapeau (pileus), le pied (stipe) et les lamelles (gills), dont la nature apparaît en microscopie électronique. © Sam Heads et al.

L’observation photographique du champignon Gondwanagaricites magnificus, fossilisé dans du calcaire. La légende indique le chapeau (pileus), le pied (stipe) et les lamelles (gills), dont la nature apparaît en microscopie électronique. © Sam Heads et al.

Les fossiles de champignons sont très rares

Tombé dans une rivière à la suite probablement d’un glissement de terrain, ce champignon a été emporté vers un lagon où il a été enterré dans des sédiments et s’est fossilisé, un scénario conforté par les fossiles d’insectes et de plantes trouvés au même endroit. Selon le professeur Heads, l’eau de ce lagon devait être très salée et contenir peu d’oxygène, empêchant toute vie dans ses fonds.

« Ce fossile de champignon est assez étonnant car ces structures sont vraiment éphémères, pointe ce chercheur. Dès qu’elles sortent de terre, elles poussent et généralement disparaissent en quelques jours. »

De plus, elles sont fragiles et se dégradent très rapidement, si bien que les chances de fossilisation sont extrêmement faibles, explique-t-il.

Des filaments fongiques fossilisés ont déjà été découverts, datant de plusieurs centaines de millions d’années, mais seulement dix champignons entiers fossilisés avaient jusque-là été trouvés, dont le plus ancien remontait à 99 millions d’années. Mais tous ces champignons avaient été fossilisés dans de l’ambre.

Au moment où le magnifique Agaric du Gondwana est sorti de terre, les toutes premières plantes à fleurs étaient apparues et connaissaient une énorme évolution, relève le professeur Heads.

« Il y avait aussi des dinosaures qui piétinaient ces lieux et des ptérosaures qui volaient dans le ciel ainsi qu’une faune très différente », ajoute-t-il.

http://www.futura-sciences.com

Publicités

Une réponse à “Le plus ancien champignon connu ressemblait aux nôtres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s