La série sur le suicide 13 Reasons Why inquiète Québec


Une série américaine, d’une jeune fille qui explique pourquoi elle se suicide. Bien que je ne l’ai pas vue personnellement, et d’après ce qu’il est dit ici, je crois que des adolescents vulnérables qui visionneraient cette série seraient vraiment à risque
Nuage

 

La série sur le suicide 13 Reasons Why inquiète Québec

 

La série 13 Reasons Why  traite du suicide d'une adolescente, Hannah...

La série 13 Reasons Why  traite du suicide d’une adolescente, Hannah Baker, qui laisse derrière elle des cassettes audio pour «expliquer» son geste.

 

MARTIN CROTEAU
La Presse

(Québec) Une série américaine qui porte sur le suicide d’une adolescente inquiète au plus haut point la ministre responsable de la Santé publique, Lucie Charlebois.

Diffusée sur Netflix, la série 13 Reasons Why, 13 raisons en français, met en scène une adolescente qui laisse derrière elle des cassettes audio pour expliquer son suicide.

Sa diffusion a causé de vives inquiétudes chez les spécialistes en prévention du suicide. Des craintes que partage la ministre responsable de la Santé publique, Lucie Charlebois.

« C’est vraiment préoccupant, a convenu la ministre, mercredi. C’est une série qui me touche beaucoup. Être parent, je serais très préoccupée, moi aussi. J’invite les parents à faire attention à ce que les adolescents regardent. »

La ministre se « désole » que la série focalise sur la « partie noire » du suicide, et qu’elle reste muette sur les nombreux recours qui sont à la disposition des personnes en détresse.

« On a plein de ressources en prévention, on a plein de ressources pour aider les personnes qui auraient des idées suicidaires, a dit Mme Charlebois. Et ce qui m’interpelle, ce qui m’inquiète beaucoup, c’est que ça pourrait toucher certaines personnes qui sont plus vulnérables que d’autres. »

Les intervenants qui se spécialisent dans la prévention du suicide ont déjà observé un « effet 13 Reasons Why ». 

La dirigeante du programme de pédopsychiatrie à l’Institut universitaire en santé mentale Douglas a indiqué à La Presse que l’état de plusieurs adolescents s’est « aggravé » après qu’ils eurent visionné la série.

http://www.lapresse.ca

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s