Histoires de chiens: aider les policiers


 

Si on exclut le chien de garde, le chien de troupeau, le chien policier est probablement un des plus vieux métier pour cet animal. Il est efficace et fidèle. Cela demande une confiance entre l’animal et le maitre chien. C’est le jeu qui le fait travailler adéquatement. Bref, l’escouade canine est une équipe importante au milieu de la police
Nuage

 

Histoires de chiens: aider les policiers

 

Ace est un chien généraliste avec une spécialité... (Photo David Boily, La Presse)

Ace est un chien généraliste avec une spécialité en détection de stupéfiants, d’armes à feu et d’argent.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

DAVID BOILY
La Presse

 

Les chiens sont fidèles, enthousiastes, font d’excellents animaux de compagnie… et peuvent aussi pratiquer différents métiers. Dans les semaines qui viennent, nous jetterons un coup d’oeil, en photos, sur les chiens d’utilité. Cette semaine, les chiens de l’unité canine du Service de police de la Ville de Montréal, avec l’agent Jean-Michel Laroche-Halpern et son berger allemand à poil long de 3 ans, Ace.

Ace saute au-dessus d’un banc de neige lorsque l’agent Jean-Michel Laroche-Halpern joue à la balle avec lui.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Le lien entre le policier et le chien est très fort, tellement que la grande majorité des animaux sont adoptés par leur maître lorsqu’ils prennent leur retraite.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

UN ODORAT DÉVELOPPÉ

Ace, un berger allemand à poil long de 3 ans, est un chien généraliste avec une spécialité en détection de stupéfiants, d’armes à feu et d’argent. Ces chiens de l’escouade canine utilisent donc leur odorat développé pour non seulement retrouver des suspects, mais aussi pour débusquer des objets étrangers à leur environnement, tels que ceux jetés par des personnes en fuite.

SÉANCE D’EXERCICES

Le quart de travail commence souvent avec une séance d’exercices. Ace saute au-dessus d’un banc de neige lorsque l’agent Jean-Michel Laroche-Halpern joue à la balle avec lui dans un stationnement vide.

UN LIEN TRÈS FORT

L’agent Laroche-Halpern ouvre la fenêtre d’accès de l’enclos de l’autopatrouille et Ace en profite pour montrer son affection envers son maître. Le lien entre le policier et le chien est très fort, tellement que la grande majorité des animaux sont adoptés par leur maître lorsqu’ils prennent leur retraite.

AUTOPATROUILLE SPÉCIALE

L’autopatrouille de l’unité canine est conçue pour transporter les chiens. La voiture contrôle automatiquement la température du véhicule pour assurer leur confort. Le maître-chien peut même ouvrir les portes à distance pour libérer l’animal en cas d’urgence.

ENTRAÎNEMENT

Ace est entraîné pour trouver tout objet étranger à son environnement. Lors de cette séance d’entraînement, Ace est à la recherche de trois articles cachés dans une ruelle. Ici, Ace met tous les efforts afin de récupérer un des objets sous une poubelle.

LIRE LES SIGNES

Le travail du maître-chien est tout aussi important que celui de son animal et il doit savoir lire tous les signes que ce dernier lui envoie. Parfois, une simple hésitation du chien est un signe qu’il a détecté quelque chose. Ici, l’agent Laroche-Halpern fait de nouveau le tour d’un véhicule après avoir noté une réaction d’Ace ; l’animal a trouvé une paire de pinces cachée sur la roue de la camionnette.

L’HEURE DE LA RÉCOMPENSE

Ace trouve avec facilité les trois objets cachés dans la ruelle. Sa récompense est une séance de jeu avec l’agent Laroche-Halpern et son jouet préféré, un Kong.

TRAVAILLER, C’EST JOUER !

Lorsque l’agent Laroche-Halpern quitte la voiture, Ace s’excite. Il anticipe qu’il travaillera bientôt : pour lui, travailler, c’est jouer.

UNE PIÈCE D’ÉQUIPEMENT POUR CHAQUE TÂCHE

Lors de cet exercice, Ace doit suivre les traces laissées par un humain. Le chien enfile un harnais spécialisé qui lui permet de sentir le sol, et ce, même s’il est retenu par son maître. Les animaux utilisent plusieurs pièces d’équipement lors de leur travail et ils savent quelle tâche ils feront en les voyant.

AU-DELÀ DU TRAVAIL

Chaque maître-chien habite avec son animal. Ace vit à l’extérieur et jouit de sa propre niche chauffée l’hiver. L’agent Laroche-Halpern n’hésite pas à le sortir pour jouer dans la cour.

http://www.lapresse.ca

Publicités

Une réponse à “Histoires de chiens: aider les policiers

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s