Le bonheur


Comment connaître le bonheur, si on ne connaît pas son contraire ? Comme dans toute chose, pour apprécier un évènement, une personne, il faut aussi connaitre l’absence
Nuage

 

Le bonheur

 

« Le bonheur naît du malheur, le malheur est caché au sein du bonheur »

  Lao zi, Dao de ding

Publicités

Les photos diffusées par la NASA


Quelques photos des photos prisent par la NASA,. Ce qui m’interpelle de ces images, c’est la technologie de plus en plus sophistiquée pour montrer ce qui se passe au-dessus de nos têtes.
Nuage

 

Les photos diffusées par la NASA

Aperçu d’une future supernova

24 février 2012

Une éruption solaire

31 août 2012

Tapisserie lumineuse d’étoiles

23 avril 2015

Une aurore boréale

17 mars 2015

Le téléscope Hubble confirme le lien entre les fusions, les trous noirs supermassifs et les jets

28 mai 2015

Une nova en feu d’artifices

2 juillet 2015

http://quebec.huffingtonpost.ca

Le Saviez-Vous ► Que veulent vraiment dire les expressions faciales des chats ?


Les chats peuvent aussi exprimer leurs émotions par leurs expressions faciales quand ils sont inconfortables ou qu’ils ont peur
Nuage

 

Que veulent vraiment dire les expressions faciales des chats ?

 

Une gueule un peu ouverte, un regard de côté, un clignement des yeux… des chercheurs ont décrypter toutes ces expressions communes aux chats pour en connaître la signification en utilisant un système habituellement employé pour analyser les émotions humaines.

Les humains ne sont pas les seuls êtres à faire transparaître leurs émotions sur leur visage. Les animaux aussi ont une vaste palette d’expressions faciales que de nombreux chercheurs tentent depuis des décennies d’identifier. Une nouvelle étude réalisée par des scientifiques australiens et britanniques est parvenue à en cataloguer de nouvelles grâce à l’utilisation d’une technologie normalement appelée FACS (pour Facial Action Coding System) destinée à reconnaître les réactions humaines en fonction de critères spécifiques.

Des animaux insatisfaits

Appliquée aux chats et rebaptisée pour l’occasion CatFACS, ce système a permis de décoder certaines expressions observées sur 29 chats issus de refuges, en présence d’un humain ou bien seuls dans une cage. La plus flagrante est celle de la frustration qui se manifeste à la fois de manière faciale, à travers un lèchement de museau plissé, une gueule entrouverte, une langue légèrement sortie et des oreilles baissées, et vocale (miaulement sourd, feulement).

Les yeux des matous en disent également long sur leur confort. En effet, alors que l’on attribuer les clignements à de l’interrogation ou de l’indifférence, ils traduiraient en réalité de la peur lorsqu’ils sont rapprochés. Une crainte moindre se traduira par un regard et une tête tournée vers la gauche. En revanche, s’ils sont détendus, leurs mirettes et leur museau se dirigeront vers la droite. En revanche, le bonheur ou la tristesse n’ont pas pu être clairement codifiés.

https://wamiz.com/

La neige fondante, un véritable cocktail toxique


Le printemps tarde à venir dans certaines régions, mais chez moi, c’est bien commencé enfin pour le moment. Mais la fonte des neiges entraine aussi une réaction chimique avec les essences, gaz et pollution atmosphérique qui serait encore plus dommageable
Nuage

 

La neige fondante, un véritable cocktail toxique

 

MONTREAL RUE NEIGE

En ville, de nombreux polluants atmosphériques provenant des gaz d’échappement des automobiles et des camions s’accumulent dans la neige et sont relâchés dans l’environnement lors de la fonte printanière.

Un texte d’Alain Labelle

Des chercheurs de l’Université McGill et de l’École de technologie supérieure de Montréal ont découvert que la neige absorbe certains polluants organiques toxiques et cancérigènes appelés hydrocarbures aromatiques polycycliques.

Afin de déterminer la façon dont la neige capte les émissions polluantes des automobiles et des camions, les auteurs de l’étude publiée dans la revue Environmental Pollution l’ont exposée à des gaz d’échappement dans un globe de verre fabriqué dans leur laboratoire.

  • Premier constat : les gaz provenant de moteurs à essence réagissaient différemment au contact du froid et de la neige selon le mode d’injection du carburant dans le moteur.
  • Deuxième constat : la neige absorbe les particules fines présentes dans la pollution atmosphérique et modifie la concentration de différentes nanoparticules. Ces polluants, les plus petits que l’on retrouve dans l’air, ont été associés à plusieurs problèmes de santé.
  • Troisième constat : les températures froides et l’interaction entre la pollution atmosphérique et la neige augmentent la quantité relative des petites nanoparticules dans l’air pollué au-dessus du tapis neigeux.
  • Quatrième constat : une fois piégés par la neige, les polluants atmosphériques peuvent subir des transformations chimiques qui donnent naissance à d’autres polluants avec différents degrés de toxicité et de cancérogénicité. Certains composés, parfois plus néfastes que les polluants de départ, se volatilisent pour retourner dans l’air, alors que d’autres s’accumulent dans la neige et se retrouveront dans les eaux de fonte.

Ces rejets pourraient, à court terme, provoquer une augmentation de la concentration de certains polluants dans l’air, les sols et les eaux de surface vers lesquelles s’écoulent les eaux de fonte.
— Yevgen Nazarenko, chercheur à l’Université McGill

Le saviez-vous? À l’échelle mondiale, la pollution de l’air est responsable d’environ 8 millions de décès par année.

Le fait de comprendre l’interaction entre les polluants et l’environnement, y compris avec la neige, est important pour réduire le nombre de décès prématurés liés à la pollution de l’air en Amérique du Nord.

M. Nazarenko et ses collègues pensent qu’une surveillance environnementale accrue pourrait permettre de repérer les polluants les plus néfastes et, à terme, réduire leur présence dans l’environnement en modifiant la composition des carburants et en optimisant les moteurs et les catalyseurs des voitures.

http://quebec.huffingtonpost.ca

Pour annoncer la mort de sa sonde Cassini, la Nasa a sorti une bande-annonce digne d’un blockbuster


Une autre sonde quittera ses concepteurs pour mourir à la fin de sa mission. Cassini permettra peut-être de donner un effort ultime pour transmettre ses dernières observations sur les anneaux et sa venue dans l’atmosphère de Saturne. Si elle réussit, cela serait sûrement extraordinaire à voir
Nuage

Pour annoncer la mort de sa sonde Cassini, la Nasa a sorti une bande-annonce digne d’un blockbuster

 

Si la Nasa est certainement l’agence spatiale la plus puissante du monde, c’est aussi la meilleure en termes de communication. La sonde Cassini, en orbite autour de Saturne depuis 2004, se prépare à amorcer des manoeuvres qui la fera plonger dans l’atmosphère de la planète gazeuse géante le 15 septembre prochain.

Cela, on le sait depuis des mois. Mais ce mardi 4 avril, la Nasa a révélé la date officielle du début de cette plongée vers l’inconnu: le 26 avril. Et l’agence américaine n’a pas fait les choses à moitié, dévoilant notamment une vidéo qui n’a rien à envier aux bandes-annonces des plus gros blockbuster hollywoodiens.

En un peu plus de trois minutes, la Nasa raconte, à grand renfort d’images de synthèse, l’histoire de Cassini, qui a atteint Saturne en 2004 et a permis de nombreuses découvertes. Une « fin spectaculaire » qui sera conclue quand « Cassini fera partie de la planète ». Une bien belle manière de dire que la sonde va foncer dans l’atmosphère pour s’y désintégrer.

Lors d’une conférence de presse, la Nasa a donné un peu plus d’éléments. Dotée de douze instruments scientifiques, la sonde effectuera le 26 avril la première descente dans l’espace inexploré de 2400 kilomètres séparant Saturne de ses anneaux.

« Aucune sonde ne s’est aventurée dans cette région unique que nous allons tenter de traverser vingt-deux fois », a expliqué Thomas Zurbuchen, responsable adjoint de la direction des missions scientifiques de la Nasa.

Les lunes liquides de Saturne

« Ce que nous apprendrons des dernières orbites de Cassini nous permettra de parfaire notre compréhension de la formation et de l’évolution des planètes géantes et des systèmes planétaires en général », a estimé le scientifique.

Durant sa longue mission autour de Saturne, Cassini a permis de faire d’importantes découvertes comme l’existence d’un vaste océan sous la surface glacée de la lune Enceladus, ainsi que des mers de méthane liquide sur Titan, une autre lune de Saturne.

Vingt ans après son lancement et treize ans d’exploration du système saturnien, Cassini n’a plus beaucoup de carburant, souligne la Nasa et il fallait décider de la meilleure manière de terminer la mission.

Des images sans précédent de Saturne

« Cassini va faire certaines de ses observations les plus extraordinaires à la fin de sa longue vie », a prédit Linda Spilker, responsable scientifique de la mission au Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la Nasa à Pasadena en Californie.

L’équipe scientifique espère ainsi obtenir des données précieuses sur la structure interne de Saturne et l’origine de ses anneaux.

Quand Cassini effectuera son dernier plongeon dans l’atmosphère de Saturne, le 15 septembre, la sonde continuera à transmettre des données de plusieurs de ses instruments, notamment sur la composition de l’atmosphère, jusqu’à la perte du signal.

Les chercheurs comptent donc obtenir des images sans précédent au plus près des nuages saturniens. Espérons qu’elles ne nous décevront pas, après les images de synthèses magnifiques, mais fausses, bombardées par la Nasa.

http://quebec.huffingtonpost.ca

Faire stériliser son chat : pourquoi, et comment ?


Les chats et chattes devraient être stérilisés pour ne pas laisser des chatons non désirés dans une vie de misère. De plus, il y a plusieurs avantages pour eux, que ce soit en santé, bagarre, fugue, etc. Le seul hic, c’est de surveiller l’alimentation pour éviter que le chat connaisse des problèmes d’obésité
Nuage

 

Faire stériliser son chat : pourquoi, et comment ?

 

Certains propriétaires de félins hésitent à faire stériliser leur chat, craignant des risques pourtant bien moindres par rapport aux nombreux avantages de la stérilisation.

Le printemps est enfin de retour. Avec lui, le renouveau et les nombreuses naissances de félidés. Pour justement empêcher ce flot de naissances pas toujours désirées, il convient de faire castrer ou faire stériliser son animal.

Cette opération visant à empêcher la reproduction est en effet vivement recommandée à tous les maîtres de chats, car elle permet de doubler l’espérance de vie de nos chers compagnons à quatre pattes ! Elle permet aussi d’épargner bien des vies, comme celles des chatons non désirés et abandonnés.

Les avantages de la stérilisation

Si cette opération offre aux chats une espérance de vie bien plus longue, c’est tout d’abord parce qu’elle réduit les risques d’infections utérines, de maladies comme le FIV et de tumeurs mammaires chez les chattes.

Elle apaise aussi les félins, qui deviennent plus doux, affectueux, et calmes. Ils sont moins tentés de fuguer, et ont donc moins de risques de faire de mauvaises rencontres, ou d’être heurtés par une voiture lors de leurs escapades.

La modification hormonale engendrée par l’intervention évite aussi les forts désagréables marquages de territoire des mâles et miaulements plaintifs des chattes pendant leurs chaleurs. La castration affaiblit également les tendances bagarreuses des mâles, et donc les risques de blessures et contaminations

Il est enfin totalement faux de dire qu’une chatte a « besoin » d’avoir au moins une portée dans sa vie. C’est une croyance populaire ! Une chatte ne sera pas plus heureuse après avoir eu des petits ! 

Attention au surpoids

Les chats stérilisés ont en revanche tendance à prendre du poids, les mâles tout particulièrement Ses besoins énergétiques diminuent de plus de 30% après la castration, et le chat a tendance à manger plus qu’avant.

Il est donc très important de bien surveiller l’alimentation de son chat, pour lui éviter l’obésité et ses graves conséquences sur la santé.

Comment, et quand faire stériliser son chat ?

L’opération peut avoir lieu dès les premiers mois, et il n’y a pas de limite d’âge. Un chat peut en effet être stérilisé tout au long de sa vie. Mais elle est le plus souvent pratiquée au moment de la puberté de l’animal, vers 6 ou 7 mois.

La stérilisation chez la femelle consiste à retirer les ovaires, tandis que chez le mâle, ce sont les testicules qui sont enlevées. Le chat devra être à jeun avant l’intervention, et rester au calme pour se reposer durant les jours suivant l’opération.

La pilule contraceptive est en revanche à proscrire. Dangereuse, elle engendre en effet des risques de cancers chez les chattes.

https://wamiz.com/

Un facteur psychologique qui influence la sévérité des symptômes du rhume


Une personne qui se sent seule serait un facteur qui peut augmenter leurs symptômes d’une maladie même si ce n’est qu’un simple rhume. En fait, je ne suis pas vraiment surprise de leurs conclusions de cette étude
Nuage

 

Un facteur psychologique qui influence la sévérité des symptômes du rhume

 

« La solitude augmente le risque de mortalité prématurée et de plusieurs maladies physiques », rapportent les auteurs d’une étude publiée dans la revue Health Psychology qui visait à vérifier si elle peut aussi affecter une maladie aiguë, mais temporaire, telle que le rhume.

Chris Fagundes et Angie LeRoy de l’Université Rice ont, avec leurs collègues, mené cette étude avec 159 personnes âgées de 18 à 55 ans.

Elles ont reçu des gouttes nasales contenant un virus commun du rhume et mises en quarantaine pendant cinq jours dans des chambres d’hôtel. Auparavant, le sentiment de solitude, la taille de leur réseau social ainsi que d’autres variables étaient mesurés.

Les participants qui se sentaient plus seuls avant cette expérience n’étaient pas plus susceptibles de développer le rhume. Mais s’ils développaient le rhume, ils rapportaient une plus grande sévérité des symptômes. La taille réelle de leur réseau social n’avait pas d’impact sur la sévérité des symptômes.

« Des études précédentes ont montré que différents facteurs psychosociaux comme le sentiment de se sentir rejeté ou de se sentir exclus ou de ne pas avoir de liens sociaux font que les gens se sentent moins bien physiquement, mentalement et émotionnellement », souligne LeRoy.

Les personnes qui se sentent seules peuvent vivre différentes maladies et différents autres stress comme étant plus difficiles, soulignent les chercheurs.

http://www.psychomedia.qc.ca