Un astéroïde a «frôlé» la Terre


En fait, ce sont deux astéroïdes qui ont passé près de la terre, dont un plus près qui avait la grosseur d’un autobus .. Ces deux astéroïdes ont été identifier le 29 mars, le premier à passé le 30 mars et celui qui était près de la terre, le 2 avril.
Nuage

 

Un astéroïde a «frôlé» la Terre

Un

Les scientifiques ont annoncé qu’un astéroïde a «frôlé» notre planète le 2 avril à une distance inférieure à celle qui nous sépare de la Lune. Nommé 2017 FU102, l’astéroïde avait été découvert quelques jours plus tôt, le 29 mars.

La Terre a reçu de la visite ce week-end. S’il était prévu qu’une comète s’approche de notre planète à une distance record, un autre corps spatial l’a également «frôlé». Son nom : 2017 FU102. Cet astéroïde observé pour la première fois le 29 mars, est passé le 2 avril à  une distance d’environ 218 700 kilomètres, soit moins que la distance qui sépare la Terre de la Lune.

2017 FU102 a été découvert grâce au projet Mount Lemmon Survey installé aux États-Unis dont les observations ont permis d’estimer son diamètre à environ 10 mètres, soit presque la taille d’un bus. Si la distance d’approche de l’astéroïde et sa taille peuvent paraitre importantes, ce passage n’a représenté aucun danger pour la Terre d’après les astronomes.

D’ailleurs, quelques jours plus tôt, c’est un autre astéroïde récemment découvert qui en avait fait de même. Identifié le 29 mars, 2017 FJ101 est passé le 30 mars à quelque 325 000 kilomètres de la Terre. Un passage qui, là encore, s’est fait en toute sécurité. Les spécialistes ont profité de ces évènement pour mieux observer les astéroïdes et en apprendre plus sur eux.

DES OBJETS À  SURVEILLER

Des astéroïdes rendent régulièrement visite à la Terre et il est fréquent que les astronomes ne les identifient que quelques jours avant leur passage, en particulier lorsqu’ils sont relativement petits. On estime que des millions d’astéroïdes passent dans le voisinage de notre planète mais seuls 15 000 d’entre eux, notamment les plus gros, ont été repérés.

D’après la NASA, la majorité de ces corps ne poseraient pas de risque majeur pour la Terre.  Toutefois, pour les plus petits, la menace fait l’objet d’un débat récurrent depuis l’incident survenu à  Tcheliabinsk en février 2013 lorsqu’un astéroïde a explosé dans le ciel faisant des blessés et d’importants dégâts. Son diamètre était estimé à 20 mètres.

Or, des estimations ont suggéré qu’en 2013, seuls 30% des objets géocroiseurs de 160 mètres et plus étaient identifiés. Un chiffre qui passe à moins de 1% si l’on considère les objets de moins de 30 mètres. Depuis quelques années, plusieurs projets ont ainsi été mis en place pour renforcer la surveillance du ciel et la détection des objets potentiellement menaçants.

http://fr.canoe.ca

Publicités

Une réponse à “Un astéroïde a «frôlé» la Terre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s