Pensées positives


On ne sait jamais que le vent tourne dans notre vie, l’important c’est d’en tirer des choses positives pour ne pas s’enterrer dans la noirceur
Nuage

 

Pensées positives

 

Quand un serpent est vivant, il mange des fourmis. Mais quand un serpent est mort, les fourmis le mangent. Voilà la raison pour laquelle les choses peuvent changer à n’importe quel moment. Ne sous-estimez jamais personne dans la vie. Avec un arbre, on peut fabriquer des millions d’allumettes. Mais une seule allumette peut brûler un arbre. Une seule pensées négative peut brûler toutes les pensées positives. Alors soit humble, et essaie de développer que des pensées positives

Inconnu

Cet homme de 21 ans a arrêté de grandir à l’âge de 6 mois


Le croirez-vous ? Ce qui semble être bébé est en fait un jeune homme de 21 ans qui à arrêter de grandir à l’âge de 6 mois. Il ne pèse que 6,8 kilos et ne peut ni marcher ni parler en raison de son étrange maladie. Il fait partie des hommes les plus petits au monde, cependant les gens de son village le vénèrent, car ils croient qu’il est la réincarnation d’un dieu hindou
Nuage

 

Cet homme de 21 ans a arrêté de grandir à l’âge de 6 mois

 

Le Saviez-Vous ► 12 aliments frais à conserver séparément


Je ne suis pas si pire, je fais presque toutes les recommandations pour la conservation des fruits et légumes, mais j’ai quand même appris beaucoup de choses intéressantes
Nuage

 

12 aliments frais à conserver séparément

Vous revenez de l’épicerie avec votre panier plein de beaux fruits et légumes frais, mais quelques jours plus tard, ils font grise mine. Voici quelques règles de conservation à adopter pour que vos aliments restent frais plus longtemps.

BY LISA MARIE CONKLIN

Laisser les concombres à part

De nombreux fruits et aliments frais – tomates (eh oui, c’est un fruit), bananes et melons – produisent du gaz éthylène, un agent de mûrissement qui accélère leur détérioration. Les concombres sont super sensibles au gaz éthylène ; il leur faut donc un endroit où leur mûrissement ne sera pas accéléré. Il vaut même mieux les laisser sur le comptoir de la cuisine plutôt que dans le tiroir à légumes du frigo. Si vous tenez absolument à ce que vos concombres restent au frais, vous pouvez les conserver pendant quelques jours au réfrigérateur mais, loin des fruits.

Traitez les fines herbes comme des fleurs

Si vous cherchez à consommer moins de sel ou à relever le goût de vos plats, pensez aux herbes aromatiques, mais ne vous contentez pas de les mettre au réfrigérateur.

« Conservez-les comme si elles étaient des fleurs fraîchement coupées », nous dit Dana Tomlin, directrice des produits frais à la Wheatsville Food Co-op d’Austin (Texas).

Pour commencer, séchez bien les feuilles. Ensuite, coupez le bout des tiges et placez les herbes debout dans une tasse ou un pot Mason avec de l’eau. La plupart des fines herbes se conservent bien de cette façon au réfrigérateur pendant deux semaines. Pour sa part, le basilic préfère rester à température ambiante, toujours dans un pot rempli d’eau. Quand l’eau devient trouble, jetez-la et remplacez-la.

Pas de courges ni de citrouilles avec les pommes et les poires

Les courges et les citrouilles se gardent longtemps, mais il ne faut les placer ni avec des pommes, ni avec des poires ou d’autres fruits en train de mûrir. Selon l’Oregon State University Extension Service, les courges vont jaunir et ne plus devenir bonnes. Les courges et les citrouilles se conservent à 10-13 °C (50-55 °F) : c’est un peu plus frais que la température d’une pièce, mais moins que le frigo. Les grosses citrouilles et courges tiendront jusqu’à six mois, les plus petites, trois mois.

Mettez les légumes racines en sacs

Les carottes, les patates douces, les choux-raves, les betteraves et les oignons contiennent énormément de nutriments apportés par le sol. Pour retenir ces nutriments bons pour la santé, placez les légumes racines dans un endroit frais et humide, à l’abri de la lumière. Une cave à légumes ou une chambre froide sont idéales, mais qui en possède ? L’autre option, selon ohmyveggies.com, consiste à placer ces légumes dans un sac en papier ou en plastique dans le tiroir à légumes. Si vous les mettez tels quels dans le tiroir à légumes, ils vont se ramollir et moisiront plus rapidement.

Un bain au vinaigre pour les baies

Les petits fruits moisissent vite : les spores de moisissure s’installent facilement dans leurs replis. Dana Tomlin conseille de ne pas les laver jusqu’au moment de les manger, car l’humidité favorise la moisissure. Mais si vous achetez chez Costco une cagette de baies, vous prolongerez leur vie de plusieurs jours en les plongeant dans une solution composée d’1 tasse de vinaigre et de 3 tasses d’eau. Puis, mettez-les rapidement dans une passoire et rincez-les en douceur. Le vinaigre empêche la croissance des moisissures. Séchez-les bien, sur de l’essuie-tout, ou en mettant de l’essuie-tout dans l’essoreuse à salade et en tournant lentement. Placez-les ensuite, sans les tasser, dans un contenant à trous ou dans une boîte dont vous laisserez le couvercle partiellement ouvert.

Séparez les pommes des oranges

Ces deux fruits ne s’entendent pas. Ils sont les meilleurs amis du monde dans les peintures de natures mortes, mais des ennemis jurés au réfrigérateur. Les fruits émettent du gaz éthylène, un agent de mûrissement qui entraîne la dégradation des produits qui les entourent, nous explique le chef Matthew Robinson auteur de The Culinary Exchange. Mettez les pommes au réfrigérateur si vous voulez les conserver. Quant aux oranges, elles seront placées dans un filet, pour que l’air circule (un sac de plastique les fera moisir), mais loin des pommes.

Détachez les bananes

Une grappe de bananes, c’est beau à voir, mais elles vont toutes mûrir en même temps et vous allez devoir les manger en deux jours ou jeter celles qui sont abîmées. Voici la solution : détachez-les les unes des autres. Gardez-en quelques-unes sur le comptoir et mettez les autres au réfrigérateur pour retarder leur mûrissement. Si vous avez raté votre coup, et qu’elles sont tachetées, confectionnez un pain ou une crème glacée aux bananes. Les bananes sont aussi bonnes pour la santé de votre peau : écrasez-les en purée pour un masque facial.

Ne mélangez pas pommes de terre et oignons

Les pommes de terre et les oignons rôtis ensemble sont un délice, mais ne les conservez pas côte à côte, car les pommes de terre vont se perdre.

« La meilleure façon, c’est de les placer dans un panier qui laisse passer l’air, dans un endroit frais, à l’abri de la lumière, recommande Dana Tomlin. Vous pouvez les mettre dans un sac en papier, mais elles ne doivent pas se trouver dans une boîte ou un endroit où se produit de la condensation, car autrement elles ramolliront et vous les perdrez. »

Le meilleur ami de l’oignon, c’est l’ail. Ils se conservent très bien ensemble. Placez-les dans un endroit bien ventilé et gardez la tunique (la fine couche supérieure) de l’ail intacte jusqu’à l’utilisation de celui-ci.

Faites mûrir les avocats près des bananes

Selon l’étude conduite en 2017 par Pollock Communications et le magazine Today’s Dietitian, l’avocat occupe le deuxième rang sur la liste des 10 super aliments de 2017. Comme il est cher, il faut l’entreposer correctement.

« Vos avocats ne sont pas assez mûrs ? Placez-les sur le comptoir près des bananes. Les gaz qu’émettent celles-ci vont favoriser leur maturation, dit Dana Tomlin. Pour conserver un avocat, mettez-le au réfrigérateur pour ralentir son sa maturation. »

S’il vous arrive d’en mettre dans un sandwich et qu’il vous en reste, Dana Tomlin suggère de placer l’avocat coupé avec son noyau dans un contenant hermétique, accompagné d’un petit morceau d’oignon.

Les tomates détestent le frigo

À moins que ce ne soit le frigo qui déteste les tomates!  Une tomate fraîche du jardin est tout simplement délicieuse, mais si elle passe du temps au réfrigérateur, elle ramollit et perd son goût. Par contre, une tomate entamée doit aller au frigo pour ralentir la croissance de bactéries nocives. Selon eatright.org, on peut garder des tomates au réfrigérateur pendant deux ou trois jours. Mais les tomates mises à température ambiante ont tellement meilleur goût ! Alors, si c’est possible, laissez-les sur le comptoir.

À l’eau… les carottes, cèleris et asperges

Une branche de céleri croquante avec un peu de beurre d’arachide est une valeur sûre en matière de collation. Et si vous y ajoutez quelques raisins secs… miam ! Mais le céleri ne doit pas être mou ! Ne le mettez donc jamais dans du plastique : le gaz éthylène que ce légume produit ne pourrait pas s’échapper. Conservez le céleri dans du papier d’aluminium. Après chaque usage, réenveloppez-le bien serré. Autre possibilité : si vous voulez qu’il soit toujours prêt à être croqué : découpez-le en bâtonnets que vous mettrez dans l’eau dans un contenant hermétique.

Vous pouvez également conserver les bâtons de carottes dans un contenant d’eau. Pour les asperges, laissez les élastiques qui entourent leurs tiges en place, et ôtez les bouts fibreux car ils sont durs de toute façon. Placez-les, queue en bas, dans un grand verre avec 2 à 3 centimètres d’eau.

Réfrigérez très peu le blé d’Inde

La meilleure façon de consommer ce délice estival c’est de le manger le plus frais possible. Si vous ne pouvez pas le manger aussitôt, mettez-le au réfrigérateur mais pour peu de temps.

« Conservez alors l’enveloppe (les spathes) des épis pour maintenir l’humidité », nous recommande Dana Tomlin.

Ne mettez pas les épis dans un sac en papier ou en plastique. Déposez-les à l’avant du frigo, là où la température est moins froide.

« Les grains vont perdre leur humidité si on laisse le blé d’Inde à une température trop basse », ajoute-t-elle.

http://selection.readersdigest.ca/

e

Le chien ressent-il de la culpabilité après une bêtise ?


Je crois aussi qu’après une grosse gaffe, un chien exprimera plus la crainte face à notre intonation de voix que de la culpabilité
Nuage

 

Le chien ressent-il de la culpabilité après une bêtise ?

 

Après un pipi sur le tapis, votre toutou arbore ce qui vous semble être une petite bouille de repenti. Pour autant, le sentiment qu’il affiche ne serait pas de la culpabilité…

Une chaussure portée disparue puis retrouvée à moitié mangée, une poubelle renversée, un canapé ravagé… généralement, dans ce genre de situation, pas de doute possible : le canidé de la maison est fautif. D’ailleurs, lorsque vous rentrez, c’est tout penaud avec son regard de «chien battu» et la queue entre les pattes qu’il se cache ou fuit votre regard. Un comportement de honte aux antipodes de son enthousiasme habituel. Pourtant, d’après la science, votre chien est bien loin de se sentir coupable.

La culpabilité, un sentiment complexe

Croire qu’un chien culpabilise, c’est faire preuve d’anthropomorphisme. Ce que l’on prend pour du remord n’en est pas, révèle une étude menée par le Dr Alexandra Horowitz, scientifique spécialisée dans l’univers canin. En réalité, l’animal a peur de se faire disputer : il entend à l’intonation de notre voix que nous ne sommes pas contents, s’en rend compte par nos grands gestes… et exprime donc ainsi sa crainte d’être grondé.

«Il semble peu probable qu’ils [les chiens, ndlr] aient le même type de cheminement de pensée que le nôtre, en raison de leur cerveau vraiment différent, même si en majorité, les cerveaux des chiens sont davantage similaires que dissemblables des nôtres», a en effet récemment expliqué la scientifique auprès du site Business Insider.

https://wamiz.com

Le sel, grand responsable des pipis nocturnes


Même si d’autres recherches sont nécessaires pour confirmer cette étude, cela me semble logique que le sel pourrait être une cause de nycturie, c’est-à-dire, se lever la nuit pour uriner. Ce qui peut causer des problèmes pour avoir une bonne nuit de sommeil
Nuage

Le sel, grand responsable des pipis nocturnes

 

Photo : iStock

Les personnes qui se réveillent régulièrement la nuit avec une envie d’aller à la toilette devraient réduire leur consommation de sel, montrent les résultats d’une étude japonaise.

Radio-Canada avec BBC

Un texte d’Alain Labelle

La nycturie se caractérise par une miction importante durant la nuit qui peut conduire certaines personnes à se lever plusieurs fois pour uriner, ce qui interrompt le cycle de sommeil et peut avoir des conséquences néfastes sur la qualité de vie.

Le problème affecte principalement les personnes de plus de 60 ans, mais frappe aussi les plus jeunes.

Le Dr Matsuo Tomohiro et ses collègues de l’Université de Nagasaki ont suivi 300 volontaires pour expliquer ce qui cause la nycturie.

L’équipe nippone a suivi pendant trois mois les participants, dont certains avaient un apport élevé en sel et des problèmes de sommeil. À la suite d’une diminution de sel dans leur alimentation, les chercheurs ont noté que leurs voyages aux toilettes sont tombés de plus de deux fois par nuit à une seule en moyenne.

Une baisse a également été remarquée durant le jour.

Inversement, 98 participants qui ont vu leur consommation de sel augmenter pendant l’étude ont constaté qu’ils allaient à la toilette plus souvent le soir.

Cette recherche laisse à penser qu’une modification purement diététique peut améliorer la qualité de vie de nombreuses personnes. Dr Matsuo Tomohiro

Le Dr Tomohiro estime que d’autres études doivent maintenant être réalisées pour confirmer ce lien entre la consommation de sel et la nycturie.

Une chose est certaine, selon le Pr Marcus Drake, expert de la nycturie à l’Université Bristol, au Royaume-Uni : la consommation de sel, qui n’était pas considérée comme une cause du problème, s’ajoute maintenant à la liste contenant également la caféine, l’alcool et certaines maladies comme le diabète.

La nycturie frappe aussi un pourcentage élevé de personnes atteintes d’apnée du sommeil.

Ces travaux ont été présentés lors du congrès de la Société européenne d’urologie qui se tient à Londres, au Royaume-Uni.

http://ici.radio-canada.ca/

Les États-Unis abrogent un règlement protégeant la vie privée des internautes


Les Américains vont voir leur vie privée sur Internet se vendre aux plus offrants leurs données personnelles même si c’est contre leur gré. Au Canada, cela demeure illégal sans le consentement
Nuage

Les États-Unis abrogent un règlement protégeant la vie privée des internautes

 

Les fournisseurs d’accès Internet américains pourront continuer à vendre les données personnelles de leurs clients sans leur consentement après la révocation par le Congrès d’un règlement adopté à l’époque d’Obama.

En octobre dernier, les défenseurs de la vie privée aux États-Unis avaient de quoi saluer la FCC : l’agence américaine avait validé le projet d’imposer de nouvelles restrictions aux fournisseurs d’accès Internet, qui allaient désormais devoir demander l’autorisation explicite de leurs clients avant de pouvoir partager leur historique de navigation à des tiers.

Malheureusement, cette lune de miel fût de courte durée.

«C’est informations comptent parmi les détails les plus intimes de la vie d’une personne.»

Car avant même qu’entre en vigueur ce texte réglementaire, le Sénat la semaine dernière puis le Congrès mardi ont tous deux voté pour son abrogation. Le statu quo veillera à ce que des informations personnelles au sujet de l’appartenance religieuse des internautes, leur orientation sexuelle, leur état de santé ou leur emplacement géographique puissent être utilisées à des fins discriminatoires, selon des organismes à la défense du droit à la vie privée.

«C’est informations comptent parmi les détails les plus intimes de la vie d’une personne», a déclaré Natasha Duarte, du Center for Democracy and Technology, à l’AFP. «Les consommateurs doivent pouvoir contrôler ce que les entreprises font de ces informations.»

Sans surprise, la nouvelle a suscité un important débat aux États-Unis. The Verge a publié ce matin la liste des 256 membres du Sénat et du Congrès, tous deux à majorité républicaine, ayant voté pour le renversement de la décision prise en octobre dernier. La somme des dons versés à chacun d’eux par des entreprises comme AT&T, Comcast et Verizon y est également répertoriée.

Tout ce dont les FAI ont besoin maintenant est la signature de président Trump avant que ne disparaisse officiellement la mesure trop contraignante à leurs yeux.

Qu’en est-il du Canada?

Au Canada, la Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques exige que les entreprises qui souhaitent recueillir, utiliser ou communiquer des renseignements personnels de clients obtiennent le consentement explicite de la personne concernée. Leur demande doit également préciser les fins auxquelles les renseignements en question seront utilisés. Si l’organisme décide de les utiliser à d’autres fins, elle doit obtenir à nouveau l’autorisation explicite d’agir selon ses nouveaux motifs.

Qui plus est, les entreprises ne peuvent refuser de fournir un produit ou un service à une personne qui ne consent pas à la collecte, l’utilisation ou la communication de ses renseignements personnels autres que les renseignements requis à des fins explicites et légitimes.

En octobre 2015, Bell s’est retrouvée dans l’eau chaude en dévoilant son programme de publicité pertinente, une initiative qui visait à collecter et partager les renseignements de ses clients – puisés à même leur historique de navigation – avec des tiers à des fins de marketing. L’entreprise croyait, à tort, qu’en annonçant publiquement ses intentions, un client qui ne se manifestait pas contre l’utilisation de ses renseignements personnels dans ce contexte souscrivait automatiquement à cette nouvelle politique.

Une enquête a ensuite été déclenchée par le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada, et Bell a accepté en avril 2015 de mettre fin à son controversé programme. L’entreprise a également indiqué que si elle lançait à nouveau un tel programme à l’avenir, elle le ferait en demandant le consentement explicite de ses clients.

http://branchez-vous.com

Voici l’un des secrets de l’invincibilité du tardigrade


L’ourson d’eau est une bien curieuse petite bête qui peut survivre dans des conditions extrêmes. Elle se trouve partout où il y a de l’eau, autant en haute altitude que dans les profondeurs de la mer, survie a des températures extrêmes. D’ailleurs, il est le seul animal avoir survécu au vide de l’espace. Imaginez qu’il soit congelé 30 ans, ou être sans eau, dessécher pendant 10 ans et revenir à la vie. Avec sa protéine découverte, on croit qu’elle pourrait aider en agriculture, médicaments et vaccins
Nuage

 

Voici l’un des secrets de l’invincibilité du tardigrade

 

Photo : Université de Caroline du Nord à Chapel Hill

Beaucoup d’animaux ont des qualités exceptionnelles quand il s’agit de survie. Toutefois, s’il y en a un qui mérite le titre d’indestructible, c’est un animal microscopique qui s’appelle le tardigrade. Et des chercheurs viennent de découvrir un des secrets de son invincibilité.

Un texte de Renaud Manuguerra-Gagné

Surnommé l’ourson d’eau, ce « gummy bear » à huit pattes mesure environ 1 millimètre de long. Ce n’est pourtant pas à sa taille qu’on peut le juger, car certaines de ses qualités lui permettraient d’être à son aise dans un film de superhéros.

Le tardigrade flirte avec les extrêmes. On le retrouve dans n’importe quel plan d’eau du monde, aussi bien sur des montagnes à 5500 mètres d’altitude que près de volcans sous-marins à 3000 mètres de profondeur. Il peut survivre un certain temps à des températures de 150 degrés Celsius, mais aussi à une congélation aux alentours du 0 absolu.

Il peut résister à des pressions 6000 fois plus grandes que celles que l’on vit à la surface de la Terre. En même temps, il est le seul animal à avoir survécu au vide de l’espace et à avoir résisté aux radiations directes du soleil.

On peut le congeler pendant 30 ans et il pourra recommencer sa vie comme si de rien n’était. Et l’une de ses caractéristiques les plus impressionnantes est qu’il peut survivre à la perte de 100 % de son eau. Le tardigrade peut rester dans cet état desséché pendant au moins une décennie. Dès qu’il retrouve contact avec l’eau, il reprend vie en quelques heures.

Survivre à la sécheresse

Des chercheurs viennent de découvrir comment l’animal survit à cette déshydratation extrême: il se vitrifie, c’est-à-dire que ses cellules adoptent des propriétés semblables à celles du verre! Leurs résultats sont publiés dans le journal Molecular Cell.

En regardant quels gènes étaient activés lors de la perte d’eau, les chercheurs ont remarqué une série de protéines qui n’avaient jamais été vues ailleurs, au point qu’ils les ont baptisées « protéines désordonnées intrinsèques spécifiques aux tardigrades » (TDP). Ces protéines sont agencées de façon désordonnée en présence d’eau, mais à sec, elles vont se réorganiser et devenir un équivalent biologique du verre qui va encapsuler les parties importantes des cellules et les figer dans le temps.

Cela arrête le métabolisme du tardigrade et empêche tout dommage aux tissus. Dès que l’eau revient, les TDP changent de structure et le tardigrade revient à la vie.

Profiter du pouvoir des tardigrades

Toutefois, les chercheurs ne se sont pas arrêtés à la description des TDP. Ils ont montré qu’un concentré de ces protéines permet de préserver à la température de la pièce, donc sans être obligé de le mettre au réfrigérateur, du matériel biologique médical, comme des enzymes.

Plus surprenant encore, ils ont ainsi réussi à accroître la résistance à la sécheresse de certaines bactéries ou de levures lorsqu’ils leur ont donné la capacité de produire cette protéine.

Le rêve des chercheurs, même si on en est bien loin, est de se servir des TDP pour produire des plantes agricoles résistantes à la sécheresse ou comme agents de conservation pour différents médicaments ou vaccins.

http://ici.radio-canada.ca