De très anciens peignes à poux retrouvés au Chili


Au Chili, les archéologues ont trouvé des peignes qui croyaient-on faisait partie des accessoires féminins, mais en regardant de plus près, ils ont découvert qu’en réalité, ces peignes servaient à enlever des poux et des lentes. Ils ne sont pas très différents aux peignes employés aujourd’hui pour cet effet
Nuage

 

De très anciens peignes à poux retrouvés au Chili

 

Ce peigne de 8,3 cm de large possède deux rangées de 61 dents chacune. des traces de poux et de lentes sont logées entre elles. ©Bernardo Arriaza

Ce peigne de 8,3 cm de large possède deux rangées de 61 dents chacune. des traces de poux et de lentes sont logées entre elles. ©Bernardo Arriaza

Lorsque l’on a des poux, les enlever un à un est fastidieux. Depuis des siècles, de nombreuses cultures ont donc imaginé des peignes à dents fines pour accélérer l’opération.

Ces outils en bois, en os ou en ivoire ont été retrouvés sur des sites antiques européens, mais on n’avait pas de preuves fiables de leur existence dans les Amériques jusqu’à une étude récente dans le nord du Chili.

Les recherches se sont concentrées sur la collection d’un musée réunissant des peignes en simple roseau, pourvus de dents des deux côtés. Tous provenaient de groupes culturels ayant prospéré dans les vallées fluviales du désert de l’Atacama, entre environ 500 et 1500 après Jésus-Christ.

Auparavant, les spécialistes avaient émis l’hypothèse que ces peignes servaient à créer des coiffures élaborées. Et, la plupart ayant été retrouvés dans des tombeaux de femmes, qu’ils pouvaient avoir aussi servi à l’activité typiquement féminine du tissage.

Mais en observant les peignes à dix fois leur taille normale, les chercheurs ont compris leur fonction réelle : nombre de ces instruments portaient encore des traces de poux et de lentes. À l’époque précolombienne comme à la nôtre, les gens faisaient tout pour éviter de couper leurs cheveux – la méthode la plus simple pour se débarrasser des insectes.

« la vanité est plus forte que les démangeaisons, explique Bernardo Arriaza, responsable scientifique du projet. Les gens préfèrent être pouilleux plutôt que chauves. »

Par A. R. Williams

http://www.nationalgeographic.fr/

Publicités

Une réponse à “De très anciens peignes à poux retrouvés au Chili

  1. Wow et ils sont tout beaux! Oui ce sera un peu plus doux, ici en ce moment il neige et on nous prévoit 2 à 4 cm au moins on sait qu’elle ne restera pas… Bise, bon vendredi tout doux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s