Le Saviez-Vous ► Faut-il tousser pour survivre à une crise cardiaque?


 Vous avez sûrement vu passer dans vos courriels, sur les réseaux sociaux, la solution miracle quand une personne est victime d’une crise cardiaque et qu’elle est seule, de tousser fort et plusieurs fois. Ce que je trouve dommage, c’est que ce genre d’information est extrêmement dangereux à partager. Et de partager au cas que ce soit vrai, n’est vraiment pas une excuse.
Nuage

 

Faut-il tousser pour survivre à une crise cardiaque?

 

HEART ATTACK

 

Cet article a d’abord été publié sur le site de l’Agence Science-Presse.

Une lectrice nous a demandé de vérifier la validité d’une information qui circule sur internet : pour survivre à une crise cardiaque quand on est seul, doit-on tousser de manière répétée et très vigoureusement  ? Sans aucun doute un conseil à ne pas suivre, répond le Détecteur de rumeurs.

L’origine de la rumeur

En fouillant, le Détecteur de rumeurs a repéré différentes versions de cette information qui semble circuler depuis plusieurs années : chaînes de courriels, présentations PowerPoint, vidéos et publications sur les réseaux sociaux, tant en anglais qu’en français.

Le plus souvent intitulé « Comment survivre à une crise cardiaque quand on est seul », le texte change légèrement d’une version à l’autre, mais l’essentiel reste. D’abord, on mentionne qu’au moment de la crise cardiaque, le cœur se met à battre de manière anormale et que la personne a seulement 10 secondes avant de s’évanouir. Ensuite, on affirme qu’une personne victime d’une crise cardiaque alors qu’elle est seule, pourrait se secourir en alternant aux deux secondes une inspiration profonde et une toux très vigoureuse, sans arrêt, jusqu’à ce que l’aide arrive ou que le cœur se remette à battre normalement. Finalement, on explique que cette « respiration-toux » s’apparente à une réanimation cardiorespiratoire (RCR) en apportant de l’oxygène aux poumons et en massant le cœur.

Les versions que nous avons pu lire sur internet n’étaient pas datées et ne comportaient pas de signature, référence médicale ou lien vers le site d’une organisation de santé connue. On comprend que notre lectrice ait été suspicieuse !

Information non fondée et dangereuse

Vous l’aurez deviné, il s’agit bel et bien d’une fausse nouvelle. De nombreux organismes, dont la fondation des maladies du cœur et de l’AVC du Canada et l’American Heart Association ont réfuté la validité de ce conseil sur leurs sites.

Le Détecteur de rumeurs a tout de même demandé l’avis d’un urgentologue au Centre universitaire de santé McGill, le Dr Andreas Krüll.

« Une crise cardiaque est due à une artère du cœur qui est bloquée. Il faut la débloquer le plus rapidement possible. La première chose à faire est d’appeler immédiatement le 911 », explique-t-il.

Dans l’attente d’une ambulance, devrait-on inspirer et tousser vigoureusement en alternance, comme on le conseille dans ces textes ?

« Si on a une crise cardiaque, inspirer profondément et tousser vigoureusement ne débloquera certainement pas l’artère. Ça pourrait même empirer la situation, car ça demande des efforts supplémentaires. Il est préférable de rester calme en attendant les services d’urgence », estime le médecin.

Pourquoi cette rumeur s’est-elle répandue ?

Il est possible que les personnes à l’origine de ce mythe n’aient pas fait la distinction entre une crise cardiaque, un arrêt cardiaque et une arythmie cardiaque.

Commençons par définir les termes :

La crise cardiaque arrive lorsqu’il y a occlusion (blocage) d’une artère dans le cœur, provoquant la mort des tissus.

L’arrêt cardiaque soudain se caractérise par une perte subite des fonctions cardiaques, de la respiration et de l’inconscience. Il peut être dû à une crise cardiaque ou à une autre cause : suffocation, noyade, électrocution, AVC, surdose de médicaments, accident de la route, etc.

L’arythmie cardiaque est due à un problème électrique dans le cœur. Il bat de façon anormale.

Les personnes qui ont une crise cardiaque peuvent ressentir une douleur vive au centre du thorax. La douleur peut également se présenter à la mâchoire, aux épaules, aux bras (particulièrement au bras gauche) et au dos (entre les omoplates). D’autres symptômes peuvent être ressentis (difficulté à respirer, nausées, étourdissements, palpitations, etc.) et peuvent être exacerbés par un effort physique. Cependant, certaines personnes peuvent avoir un infarctus sans ressentir de douleur.

Or, dans certains cas, tousser ou souffler peut parfois rétablir le rythme du cœur.

« Chez les personnes qui font un type très spécifique d’arythmie, soit l’arythmie supra-ventriculaire, souffler dans une paille ou tousser d’une manière particulière permet parfois de rétablir le rythme cardiaque normal. On leur enseigne cette respiration après leur diagnostic. Mais ce n’est absolument pas un conseil qu’on donne à une personne victime d’une artère bloquée. Je crois que les auteurs ont mélangé les choses », explique le Dr. Krüll.

Par ailleurs, l’American Heart Association déplore le fait qu’on surnomme cette technique « respiration ou toux RCR » ou « respiration RCR » dans certaines versions, donnant l’impression qu’elle agit au même titre qu’une réanimation cardiorespiratoire. Cette dernière technique qui consiste à appuyer fort et rapidement sur la poitrine, et à administrer des insufflations, doit être pratiquée par une tierce personne sur une victime d’un arrêt cardiaque. Aucune organisation qui offre des cours de RCR n’enseigne la « respiration-toux RCR ».

Les experts s’entendent pour dire que la meilleure information à faire circuler est celle qui décrit les symptômes d’une crise cardiaque afin que tous puissent les connaître et agir rapidement.

Les recommandations

Si vous souffrez d’une crise cardiaque et que vous êtes seul :

Composez immédiatement le 911 ou le numéro d’urgence local ;

 Si vous êtes seul en voiture, arrêtez et appelez à l’aide. Ne tentez pas de vous rendre à l’hôpital par vous-même ;

 Après avoir appelé le 911, si le répartiteur vous autorise à le faire, alertez des personnes proches (voisins, amis, etc.);

 Cessez toute activité. Asseyez-vous ou allongez-vous dans la position la plus confortable possible ;

 Si vous prenez habituellement de la nitroglycérine, prenez une dose normale ;

 Si vous ressentez des douleurs thoraciques, mâchez et avalez un comprimé pour adultes de 325 mg d’aspirine.

Verdict

Si vous êtes victime d’une crise cardiaque alors que vous êtes seul, ne toussez pas de façon particulière, cela pourrait même empirer la situation. Et si vous voulez partager un article, partagez plutôt celui-ci !

Pour connaître les signes d’une crise cardiaque, consultez le site de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC du Canada

Des cours de premiers soins, offerts notamment par la Fondation des maladies du cœur et de l’ACV du Canada et la Fondation Saint-Jean-Baptiste, peuvent faire une différence si vous devez intervenir auprès d’une personne qui a un arrêt cardiaque. On y apprend notamment à faire la Réanimation cardiorespiratoire (RCR).

http://quebec.huffingtonpost.ca

Advertisements

7 réponses à “Le Saviez-Vous ► Faut-il tousser pour survivre à une crise cardiaque?

  1. Heu l Quand j’ai eu mon AVC j’ai attendu 45 minutes l’arrivé de l’ambulance + 10 minutes de transport avant d’avoir les premiers soins, merci l’ URGENCE.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s