La solitude


Beaucoup de personnes ont peur de la solitude, peut-être que c’est une mauvaise compréhension de la solitude. La solitude n’est pas nécessairement vivre seule ou ne pas se mêler à la communauté, à la famille, ce sont des moments qui permettent de faire connaissance avec nous-même, de voir ce qui ne va pas et les choses qu’on peut changer ou du moins améliorer notre état d’âme
Nuage

 

La solitude

 

La solitude est une tempête de silence qui arrache toutes nos branches mortes

Gibran Khalil Gibran

Publicités

Le Saviez-Vous ► Trucs de grand-mère: l’héritage pratique de nos aïeux!


On partage souvent des trucs de grand-mère, mais cela fonctionnent-ils vraiment ? Certains oui mais d’autres le résultats est douteux ou carrément inutile.
Nuage

 

    Trucs de grand-mère: l’héritage pratique de nos aïeux!

    Même les meilleurs détergents ne viennent pas à bout des taches les plus...

MARIE-PIER DUPLESSIS, SOPHIE GRENIER-HÉROUX

Le Soleil

(Québec) Même les meilleurs détergents ne viennent pas à bout des taches les plus tenaces. S’imposent alors les bons vieux trucs de grand-mère! Efficaces, vraiment? Nos journalistes ont testé pour vous quantité  d’astuces développées par nos ancêtres. À vous de juger des résultats de leur initiative!

Ces trucs vous disent quelque chose? Peut-être même que vous les utilisez pour déloger vos taches les plus coriaces? Fonctionnent-ils vraiment?

> Assouplisseur en feuilles

Faire disparaître les résidus de savon sur les portes de douche

Ne disposant pas de porte de douche à la maison, nous avons choisi de faire le test sur la robinetterie. Première tentative : frotter le robinet du bain avec une feuille d’assouplisseur fraîchement sortie de la boîte. Mauvaise idée : cette intervention ne fait qu’ajouter davantage de résidus sur l’acier. Et si on essayait mouillée? La feuille s’imbibe rapidement et s’apparente maintenant à un chiffon gorgé de savon. On frotte, on rince un bon coup et on constate que ça brille! Dernier essai, question de faire le tour de la question comme il se doit : utiliser une feuille d’assouplisseur usagée, tel qu’il est conseillé au départ dans le livre où nous avons déniché le truc. Pas mal, mais pas infaillible non plus. Et on a juste l’impression de frotter en surface, sans désinfecter.

Ramasser les poils de chat

Du poil, on dirait qu’on n’a jamais fini d’en ramasser lorsqu’on a un chat à la maison! Des petites boules volantes se ramassent souvent sous les meubles et en bordure des murs. On s’est donc penché par terre pour passer une feuille d’assouplisseur sur les boiseries et les plinthes, de même que sous les commodes et la table, mais le résultat était loin d’être convaincant. On a essayé aussi sur les vêtements et sur la couette de lit, mais pratiquement aucun «spécimen» indésirable ne s’est accroché à notre feuille. Par contre, on a voulu voir ce qu’il en était avec la poussière… et le meilleur était à venir. Au-dessus des armoires, l’assouplisseur en feuille effectue un travail impeccable!

Nettoyer les aliments collés dans une poêle

À défaut d’avoir fait cramer des aliments au fond d’une casserole (celles dont nous disposons sont toutes antiadhésives, et on l’apprécie), on l’a fait dans un plat de Pyrex qui est allé au four. Des oeufs collés bien comme il faut, le cauchemar de toute personne qui lave la vaisselle à la main! On aurait bien aimé que le truc de l’assouplisseur fonctionne, mais malgré toute une nuit à tremper dans l’eau, on a eu toute la misère du monde à nettoyer le contenant de table. À la défense du produit en feuille, il aura finalement fallu trois tentatives de prétrempage (dont les deux dernières avec du savon à vaisselle) pour redonner au plat une propreté impeccable.

> Coca-Cola

Nettoyer la cuvette de votre toilette

Si le Coke est capable de faire briller un sou noir, pourquoi ne pourrait-il pas en faire autant avec votre cuvette? Contenant de deux litres en main, nous versons environ le quart de la bouteille dans la toilette avant de laisser agir pendant une bonne heure. Puis, on tire la chasse d’eau pour réaliser que le colorant de la boisson gazeuse s’est agrippé aux taches graisseuses de la cuvette plutôt que de les dissoudre… Prise 2 : on ajoute du liquide et on sort la brosse. La cuvette redevient blanche, mais est-ce vraiment dû à l’action de la liqueur douce ou bien au frottement de la brosse? Bonne question. Par ailleurs, l’odeur sucrée du Coca-Cola ne nous apparaît guère agréable dans la salle de bain. Et sans bec verseur, c’est difficile de répandre le produit dans le haut de la cuvette.

> Vinaigre et papier journal

Laver vos vitres

«Pouah, ça pue!» Voilà la réaction de mon conjoint, venu s’enquérir de ce que je faisais sur le balcon par un beau dimanche après-midi. J’y suis peut-être allée trop fort sur le vinaigre. Environ une demi-tasse dans un seau d’eau chaude. Quant au papier journal, j’étais sceptique quant à son efficacité pour nettoyer les fenêtres. Bon, ça ne laisse pas de trace sur la vitre en tant que telle, mais ça tache le contour en plastique! Très mauvaise idée, donc. Par contre, avec un chiffon «normal», l’eau vinaigrée semble bien fonctionner. Même pas besoin d’essuyer les carreaux (à l’extérieur, tout de même), ce qui est tout un avantage! Et comme la poussière s’accumule vite dans Limoilou – ce n’est plus un secret pour personne -, j’en ai profité pour nettoyer mes meubles de patio. Le journal, lui, est retourné dans le bac de récupération.

Même les meilleurs détergents ne viennent pas à bout des taches les plus... - image 5.0

> Bas de nylon

Ramasser la poussière

Avant de disposer de vos bas de nylon troués, pensez à effectuer un petit époussetage express un peu partout dans la maison! Tout comme l’assouplisseur en feuilles, les bas-culottes emprisonnent bien la poussière qui se dépose sur le dessus des armoires dans la cuisine. Fixés au bout d’un manche à balai, ils nous ont permis de recueillir des tas de poils de chat qui s’accumulaient en dessous du réfrigérateur et de la cuisinière. Par contre, on n’a pas vraiment constaté leur efficacité sur les moustiquaires, contrairement à ce qu’on avait lu dans certains ouvrages.

Même les meilleurs détergents ne viennent pas à bout des taches les plus... - image 6.0

> Pomme de terre

Nettoyer avec vos patates

En plus d’être au coeur de l’alimentation depuis des lustres, sachez que la pomme de terre peut aussi vous servir dans vos tâches ménagères! Vos belles boiseries peintes en blanc sont maculées de traces de doigts? Coupez une pomme de terre crue en deux et frottez-la doucement sur les parties sales pour faire disparaître le tout. De la même façon, on peut nettoyer un vieux tableau ou faire briller son argenterie. Certaines personnes utilisent même l’eau dans laquelle le légume a bouilli pour asperger leur allée de cailloux, pour se départir sans effort des mauvaises herbes qui y poussent. Les pelures de pomme de terre peuvent également être utiles si vous cherchez à déplacer un meuble qui se trouve à être très lourd. De larges morceaux sous les pattes suffiront à rendre la tâche beaucoup plus facile.

> Chou

Nettoyer les taches sur un tapis

Ce test est vite devenu une blague au bureau. Comment un chou peut-il nettoyer un tapis? Dans un autre sens, qu’est-ce que le chou n’est pas encore parvenu à régler? Ce légume aux nombreuses propriétés santé avait-il un pouvoir magique pour les tapis? J’ai donc coupé un chou vert en quatre, puis j’ai frotté mon tapis. Lentement, vigoureusement, à l’horizontale, à la verticale, les options étaient nombreuses, mais aucune n’a fonctionné. Le chou se défaisait en minuscules morceaux ou il étendait les taches de sable, par exemple, qui se trouvaient sur le tapis. Qui plus est, le tapis a été rempli de chou. Une dernière tentative avec un chou mouillé n’a pas été plus concluante. Et il a fallu passer le tapis à la laveuse pour enlever les odeurs, ce qui n’est pas très gagnant. Tapis 0, chou 0.

> Farine

Redonner de l’éclat à l’acier inoxydable

De la farine pour faire briller un évier d’acier inoxydable? On doutait du pouvoir dégraissant du blé sur les cernes de gras… On a commencé par en mettre un peu, dans un coin, et à frotter à main nue. Quelle ne fut pas notre surprise lorsque, après quelques coups, on voyait déjà le potentiel! On a donc ajouté de la farine, l’équivalent d’une demi-tasse, et nous y sommes allés joyeusement. La farine colle sur la paroi et le geste de la main vient faire le reste. Résultat : après cinq minutes de frottage, l’évier brillait! On a rincé le tout, éberlués. À noter qu’il est préférable de frotter l’évier lorsque celui-ci est entièrement sec, car la pâte que forment la farine et les gouttelettes d’eau récure moins bien que la farine sèche. On peut aussi polir l’évier avec un linge sec et du bicarbonate de soude pour une finition de pro!

> Jus d’orange

Nettoyer et enlever les taches de rouille dans un lave-vaisselle

La «recette» disait d’utiliser un sachet de boisson à l’orange. Je me suis gardé une petite gêne et j’ai opté pour du jus, moins collant dans mon esprit. J’avais très hâte d’essayer ce truc, puisque les anciens locataires avaient laissé un vieux lave-vaisselle qui présentait quelques taches de rouille. Allais-je enfin en venir à bout? Le rêve! J’ai donc versé du jus d’orange dans le récipient utilisé pour le savon et activé un cycle express de nettoyage. Au final, le lave-vaisselle était étincelant, mais encore rouillé. Par ailleurs, ma crainte de voir l’intérieur de l’appareil collant était vaine. Tout était propre et sentait l’orange.

Même les meilleurs détergents ne viennent pas à bout des taches les plus... - image 10.0

> Sauce Worcestershire

Rendre brillantes les casseroles de cuivre

Ne possédant pas de casseroles en cuivre, je suis partie à la chasse aux derniers sous noirs, voués à une extinction certaine. J’ai plongé la moitié de mon trésor dans un petit bol de sauce (environ deux cuillères à thé), tandis que j’ai frotté l’autre moitié de ma fortune avec mes mains et quelques gouttes de sauce Worcestershire. Les premiers sous n’ont pas changé au premier coup d’oeil, mais une fois frottés, ils sont devenus encore plus brillants que les sous que j’avais astiqués sans attendre. Bref, la sauce-au-nom-imprononçable et le cuivre, c’est gagnant! Sophie Grenier-Héroux

Même les meilleurs détergents ne viennent pas à bout des taches les plus... - image 11.0

> Sel

Éliminer les taches de graisse dans le four

Ça tombait bien, voilà deux jours que je procrastinais à nettoyer une tache de graisse dans le fond de mon four. Je l’ai couverte de sel fin et j’ai laissé agir quelques minutes. Rien n’avait l’air d’avoir changé .J’ai commencé à frotter avec un doigt. Bingo! J’ai pris un linge, sec d’abord, et j’ai récuré la section de mon four, rajoutant du sel au besoin. J’ai ensuite mouillé mon linge puis j’ai frotté à nouveau, toujours avec le sel. Tout le gras avait décollé. J’ai ensuite simplement rincé avec de l’eau claire.

Même les meilleurs détergents ne viennent pas à bout des taches les plus... - image 12.0

> Citron

Un excellent allié

Qu’on aime ou qu’on n’aime pas cuisiner avec le citron, il est sans contredit un excellent allié lorsque vient le temps de nettoyer la maison. Si son action est bien connue pour faire briller l’argenterie, son utilisation ne se limite pas qu’à astiquer les bijoux et les robinets. On peut mélanger une quantité égale de jus de citron et de bicarbonate de soude pour former une pâte qu’on déposera entre les carreaux de la salle de bain pour se débarrasser de la saleté et des moisissures – suffit de laisser agir quelques minutes avant de frotter le tout avec une brosse à dents et rincer. On peut également se servir des propriétés odorantes du fruit pour embaumer la maison : des pelures de citron dans un four encore chaud chasseront les mauvaises odeurs de votre cuisine, du poisson à l’ail en passant par le brûlé. Certains utilisent aussi le citron directement au lave-vaisselle ou au micro-ondes. Dans le premier cas, un demi-citron dans la cuve aidera à prévenir les indésirables taches blanches sur vos verres, alors que dans le deuxième, quelques gouttes de citron dans une tasse d’eau bouillante permettront de désinfecter votre appareil. Faire chauffer deux minutes, essuyer la vapeur avec un chiffon, et le tour est joué!

http://www.lapresse.ca/

Des personnes atteintes du syndrome d’enfermement réussissent à communiquer


Le syndrome d’enfermement est terrible, car malgré qu’ils sont conscients, ils ne peuvent ni bouger, ni parler et pourtant, ils entendent et voient tout. Une lueur d’espoir grâce à une technologie qui permet de communiquer avec un oui et un non, et cela les rend heureux malgré leur état. Quand on dit que le bonheur peut être dans les petites choses, c’est un pas qui espérons-le pourra être amélioré pour une meilleure communication
Nuage

 

Des personnes atteintes du syndrome d’enfermement réussissent à communiquer

Kerstin Wirth a participé à l'étude

Kerstin Wirth a participé à l’étude   Photo : Institut WYSS

Une interface cerveau-ordinateur permet de déchiffrer les pensées des personnes incapable communiquer en raison d’un locked-in syndrome, également connu sous le nom de syndrome d’enfermement.

Un texte d’Alain Labelle

Cette percée pourrait révolutionner la vie des personnes qui vivent avec cet état neurologique rare dans lequel elles sont éveillées et totalement conscientes (elles voient et entendent tout), mais ne peuvent ni bouger ni parler, en raison d’une paralysie complète, excepté le mouvement des paupières et parfois des yeux.

Dans cette étude, l’interface a pu lire dans les pensées des patients qui ont été capables de répondre à des questions posées verbalement par un « oui » ou par un « non ».

Contre toute attente, les quatre participants à l’étude ont déclaré être « heureux » malgré leur état. Un homme a même refusé à plusieurs reprises à sa fille de se marier.

L’interface cerveau-ordinateur non invasive détecte les réponses en mesurant les changements des concentrations d’oxygène dans le sang au niveau cérébral. Elle fait appel à la spectroscopie dans le proche infrarouge combinée à un électroencéphalogramme pour mesurer l’oxygénation sanguine et l’activité électrique au niveau cérébral.

Ce syndrome est souvent le résultat d’un accident vasculaire cérébral ou d’un accident de la route.

Le Pr Niels Birbaumer du Wyss Center for Bio and Neuroengineering de Genève, en Suisse, affirme que ces résultats démentent sa propre théorie selon laquelle les personnes atteintes d’un locked-in syndrome complet sont incapables de communiquer.

Si nous parvenions à reproduire cette étude auprès d’un plus grand nombre de patients, je pense que nous pourrions rétablir une communication utile dans les états de locked-in syndrome complet pour les personnes atteintes de maladies des motoneurones. Pr Niels Birbaumer

L’objectif est donc de rendre cette technique disponible dans la pratique clinique, une réalité qui aura un impact considérable sur la vie quotidienne des personnes vivant dans cet état.

Le détail de cette étude est publié dans la revue PLOS Biology.

http://ici.radio-canada.ca/

Un «continent perdu» se cacherait dans l’océan Indien


Des géologues confirment une étude de 2013 qu’il y aurait bien un continent perdu sous l’océan indien. Il y aura surement d’autres recherches pour trouver des vestiges avoir plus d’informations sur ce continent
Nuage

 

Un «continent perdu» se cacherait dans l’océan Indien

Un

L’île Maurice.Photo Gentside

La Terre a beau être étudiée sous toutes les coutures par les scientifiques, elle a encore de nombreux secrets à  révéler et certains ont de quoi étonner.

Dans la revue Nature Communications, une équipe internationale vient de révéler la découverte d’un «continent perdu». Vieux de milliards d’années, il se cacherait dans l’océan Indien sous l’île Maurice.

Pour en arriver à une telle conclusion, les scientifiques ont étudié les roches libérées par les éruptions volcaniques passées de la région et plus précisément les zircons présents à  l’intérieur. Ces minéraux ont la particularité de contenir des traces d’uranium, de thorium et de plomb mais aussi de survivre très bien aux processus géologiques.

Pour les scientifiques, ils constituent des éléments précieux pleins d’informations car ils peuvent être datés avec une extrême précision. C’est ainsi en datant les zircons découverts au niveau de l’île Maurice que l’équipe du professeur Lewis Ashwal, principal auteur de l’étude, a découvert que quelque chose ne collait pas.

DES ZIRCONS TROP VIEUX 

«La Terre est composée de deux parties: les continents, qui sont vieux et les océans, qui sont « jeunes ». Sur les continents, vous trouvez des roches qui ont jusqu’à quatre milliards d’années mais vous ne trouvez rien de semblable dans les océans, parce que c’est là que se forment les nouvelles roches», a expliqué le professeur Ashwal de l’Université de Witwatersrand en Afrique du Sud.

Les scientifiques pensent que l’île Maurice s’est formée il y a environ 9 millions d’années à partir de l’activité volcanique de la région. Aucune roche ne devrait alors être plus vieille que cela.

Sauf «qu’en étudiant les roches de l’île, nous avons découvert des zircons remontant jusqu’à  3 milliards d’années», a révélé le géologue. Les minéraux n’appartiendraient donc pas à l’île Maurice.

«Le fait que nous ayons trouvé des zircons de cet âge prouve qu’il y a des matériaux crustaux bien plus vieux sous l’île Maurice qui ne pourraient provenir que d’un continent», a affirmé le professeur Ashwal. Un «continent perdu» d’une taille inconnue qui ne viendrait pas de n’importe où. 

ISSU DE LA SÉPARATION DU GONDWANA 

Les scientifiques pensent que ce morceau de continent aurait été créé lors de la séparation du supercontinent connu sous le nom de Gondwana qui a donné naissance à l’Afrique, l’Inde, l’Australie et l’Antarctique il y a plus de 200 millions d’années. Plus fascinant encore, ils pensent que d’autres fragments de tailles variées se cacheraient sous l’océan Indien.

«D’après de nouveaux résultats, cette rupture n’a pas impliqué une simple séparation de l’ancien supercontinent de Gondwana, mais plutôt un éclatement complexe en fragments de croûte continentale de tailles variées qui sont partis à la dérive dans le bassin de l’océan Indien en pleine évolution», a détaillé le professeur Ashwal dans un communiqué.

Cette étude n’est d’ailleurs pas la première à mettre en évidence l’existence de ce continent perdu. Elle confirme les résultats fournis par des travaux publiés en 2013 dans la revue Nature Geoscience. Ceux-ci avaient permis d’identifier des traces de très vieux zircons dans du sable de plage. Une découverte qui avait toutefois été remise en question, certains suggérant que le sable avait pu être transporté par le vent ou apporté par les pneus de véhicules.

http://fr.canoe.ca/

Emploi: savoir faire ce que la machine ne fait pas


Avec les robots et l’intelligence artificielle de plus en plus perfectionné que sera l’avenir pour les futurs adultes aptes au travail.? Dans quel domaine, ils pourront se démarquer ? Quels sont les atouts que l’être humain surpassent les robots et l’intelligence artificielle ?
Nuage

 

Emploi: savoir faire ce que la machine ne fait pas

Le Huffington Post Québec  |  Par Laurence Houde-Roy

Alors qu’au moins 5 millions d’emplois seront remplacés par des robots ou par des services d’intelligence artificielle d’ici 3 ans dans le monde, plusieurs travailleurs tenteront de sauver leur emploi et d’échapper à cette transformation du milieu.

Pour affronter cette situation et éviter de se faire remplacer par la technologie, il ne suffit pas que d’être prêt pour le marché du travail («job ready»), ont fait valoir des experts du milieu universitaire lors d’une conférence au dernier Forum économique mondial, à Davos, il faut carrément être prêt pour le futur («futur ready»).

Les tâches dans le milieu industriel sont depuis longtemps remplacées par l’automatisation, et plus récemment, même l’analyse de données dans le milieu financier et médical a été remplacée par l’intelligence artificielle. Sans parler que la voiture autonome, qui semblait être une lubie de l’esprit il y a 3 ans, se promène déjà dans certaines villes à travers le monde.

Pourtant, le secret n’est pas de compétitionner contre la robotique, disent les experts, mais plutôt de perfectionner ce que la machine ne pourra jamais faire : être un humain.

«Parce que ce qui va compter, c’est cette capacité de voir un peu plus loin que le robot; cette créativité qui est encore très difficile à codifier dans un logiciel, précise Suzanne Fortier, principale et vice-chancelière de l’Université McGill, qui était l’une des conférencières. Alors on sait très bien que la créativité va demeurer un atout de l’être humain par rapport au robot.»

Mme Fortier nomme également d’autres habiletés humaines comme le leadership, la capacité à prendre des décisions, l’évaluation du risque et la résilience qu’il faut cultiver afin de se démarquer du robot et devenir un complément essentiel.

«Il y a la compassion, aussi. Un robot peut nous sembler très sympathique, mais pour comprendre l’être humain, avec sa complexité, ce n’est pas encore quelque chose qu’on peut facilement codifier. Et dans le domaine médical, notamment, c’est nécessaire», ajoute-t-elle.

Même son de cloche du côté d’Erik Brynjolfsson, directeur de l’Initiative on the Digital Economy au Massachusetts Institute of Technology (MIT), qui était également panelliste.

Selon lui, «suivre des instructions, mémoriser des faits, c’est ce que les machines font. Ce que les humains ont de plus, c’est la créativité, une intelligence émotionnelle, la capacité de penser différemment. Pour vous démarquer, vous devez faire des choses que les machines ne font pas bien», explique l’expert.

Suzanne Fortier résume son idée par trois lettres qui distingue l’Homme de la machine : RDD (Recherche, Développement et Design).

«L’homme a d’abord cette forte capacité de rechercher encore plus profonde, plus précise, que la machine. Il peut ensuite développer son idée avec leadership et en analysant le risque. Enfin, le design permet de faire le pas entre la découverte et l’être humain, de développer son idée en l’adaptant aux besoins de l’être humain», précise la vice-chancelière.

Ainsi, elle estime qu’un étudiant devrait choisir un domaine qui lui plaît réellement, dans lequel il a envie d’apprendre plus quotidiennement.

«Et dans ce qui l’intéresse, il lui faut regarder les types d’emplois qui font appel aux RDD, afin de rester toujours indispensable et complémentaire à la machine», explique-t-elle.

Pour cela, une large connaissance du monde qui nous entoure est nécessaire, rappelle-t-elle, en incluant les arts et l’étude d’autres cultures.

«C’est ce qui fait mousser la créativité, et nous rend «futur ready»», précise Suzanne Fortier.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Poussée par un vide, notre galaxie fonce à plus de 2 millions de km/h


On ne s’aperçois pas sur Terre qu’elle tourne vite autour du soleil, que le soleil tourne encore plus vite au centre de la Voie Lactée, et que cette dernière navigue dans ce grand espace à une vitesse phénoménale. Où allons nous comme cela ?
Nuage

 

Poussée par un vide, notre galaxie fonce à plus de 2 millions de km/h

 

La Voie lactée

Notre galaxie, la Voie lactée   Photo : ESO / Serge Brunier, Frederic Tapissie

C’est un répulseur dipôle qui est responsable du déplacement de la Voie lactée à 630 kilomètres par seconde, montrent les travaux d’une équipe internationale d’astrophysiciens menée par Yehuda Hoffman, de l’Université hébraïque de Jérusalem, en Israël.

Explications

Un texte d’Alain Labelle


Cette découverte vient répondre à une énigme en astrophysique vieille de plus de 40 ans. Les scientifiques tentaient de comprendre ce qui cause le déplacement de la Voie lactée ainsi que sa direction. Elle fait la Une de la nouvelle revue Nature Astronomy du groupe Nature consacrée aux sciences de l’Univers.

L’un des responsables du mouvement de notre galaxie est donc un immense vide qui exercerait une force de répulsion sur la Voie lactée. Ce « repousseur » contribue aux forces gravitationnelles qui nous font naviguer à près de 2,3 millions de km/h sur la toile cosmique, la structure suivant laquelle la matière s’organise à grande échelle, notamment sous la forme de filaments qui connectent des galaxies entre elles et séparent des vides.

Personne ne le ressent, mais notre petite planète est constamment soumise à plusieurs types de mouvements :

  • La Terre tourne sur son axe à la vitesse d’environ 1600 km/h;
  • Elle tourne autour du Soleil à 100 000 km/h;
  • Le Soleil orbite autour du centre de la Voie lactée à 850 000 km/h;
  • Notre galaxie navigue à près de 2,3 millions de km/h, soit 630 km par seconde.

Le « Grand attracteur »

Pour expliquer le déplacement de notre galaxie, les scientifiques se sont d’abord intéressés au rôle éventuel d’un excès de galaxies situées dans la direction générale de notre mouvement. Dans les années 1980, le suspect a été appelé le « Grand Attracteur », une région d’une demi-douzaine d’amas riches en galaxies à une distance de 150 millions d’années-lumière de nous.

Puis, l’attention a été portée sur une entité plus importante, toujours dans la même ligne de visée et directement derrière le Grand Attracteur : la Concentration d’amas de galaxies de Shapley, située à 600 millions d’années-lumière de nous.

Mais, au fil des ans, le débat s’est enlisé sur l’importance relative de ces deux attracteurs puisqu’ils ne pouvaient pas expliquer notre mouvement, d’autant qu’il ne pointe pas exactement dans la direction de Shapley comme cela devrait être le cas.

Cette cartographie des courants de matière (les flèches directionnelles) et des surfaces équipotentielles gravitationnelles (régions de l’espace « ressentant » la même attraction de gravitation - en vert et en jaune) permet, en visualisant son influence, de matérialiser la région du Dipole Repeller, ainsi que les nœuds et filaments de la toile cosmique (surfaces rouges et grises). La structure à grande échelle de notre Univers local est ainsi représentée. La flèche jaune est positionnée sur notr

Cette cartographie des courants de matière (les flèches directionnelles) et des surfaces équipotentielles gravitationnelles (régions de l’espace « ressentant » la même attraction de gravitation – en vert et en jaune) permet, en visualisant son influence, de matérialiser la région du Dipole Repeller, ainsi que les nœuds et filaments de la toile cosmique (surfaces rouges et grises). La structure à grande échelle de notre Univers local est ainsi représentée.   Photo : Y. Hoffman, D. Pomarède, R.B. Tully, H. Courtois

C’est à ce moment que l’hypothèse d’une région sous-dense, un « vide » extragalactique, est alors apparue pour élucider ce phénomène.

Si vous créez un vide dans une région de l’Univers, les éléments qui se trouvent en périphérie vont s’éloigner, car ils vont être attirés par d’autres régions sous l’effet de la gravitation. Daniel Pomarède, ingénieur chercheur au CEA

Savoir où nous allons

Les astrophysiciens savent donc quelle voie suit notre galaxie, attirée par la lointaine concentration de masse Shapley et repoussée par le répulseur dipôle, une région faite de « rien », même pas de matière invisible, dont finalement on ne connaît pas grand-chose.

C’est pourquoi les astrophysiciens préparent maintenant des relevés ultra-sensibles en optique, proche infrarouge et radio qui permettront d’identifier les rares galaxies qui peuvent résider dans et autour d’un tel vide afin d’en approfondir notre connaissance.

http://ici.radio-canada.ca/