Le temps que vous passez sur les réseaux sociaux vous empêche de lire 200 livres par an


C’est un constat assez effrayant quand on y pense bien. Avant la lecture d’un livre était une activité que quasi, tout le monde s’adonnait. Aujourd’hui, cette bonne habitude est devenu plus rare à cause des réseaux sociaux et de la télévision. Pourtant lire un bon livre permet de s’échapper dans un autre monde.
Nuage

 

Le temps que vous passez sur les réseaux sociaux vous empêche de lire 200 livres par an

 

Books | Ginny via Wikimedia CC License by

Books | Ginny via Wikimedia CC License by

Repéré par Hanna Bernard

La tâche est difficile, mais pas impossible.

Quelqu’un a un jour demandé au milliardaire Warren Buffet quel était pour lui le secret de la réussite. Il a alors répondu:

«Lisez 500 pages par jour. C’est ainsi que se construit le savoir. […] Vous pouvez tous le faire, mais je vous garantis que peu d’entre vous le feront.»

Tout d’abord perturbé par la citation de Buffet sur laquelle il est tombé début 2015, le contributeur du site Quartz Charles Chu a vite fait de la mettre en application. Il explique que cette recommandation a changé sa vie et nous conseille sur les manières de suivre son exemple. Tout d’abord, il est très important de ne pas vous décourager avant d’avoir tenté. Il faut passer outre les excuses telles que «Je suis trop occupé» ou «Je ne suis pas assez intelligent». S’il n’a pas lu 500 pages par jour, Charles Chu a terminé 400 livres en deux ans. Une tache qu’il estime à votre portée.

2.250 heures par an gâchées

Si l’on prend en compte le nombre de mots lus par minutes (en moyenne), le nombre de mots dans un livre et que l’on effectue le calcul, on s’aperçoit que lire 200 essais ne vous prendrait «que» 417 heures dans l’année. Chu a alors réalisé d’autres calculs. Il indique que pour un Américain moyen, le temps passé devant la télé est de 1.642 heures par an et que celui passé devant les réseaux sociaux est de 608 heures.

«Waoh. Ce sont 2.250 heures par an gâchées. Si ces heures étaient plutôt passées à lire, vous pourriez lire plus de 1.000 livres par an!»

Chu explique ensuite qu’il faut soigneusement retirer de son environnement immédiat tous les objets pouvant distraire notre attention. Les livres doivent rester à proximité et faciles d’accès. Les livres audios et les e-books permettent également de faciliter la lecture tout en variant les supports.

Si après avoir lu tous ces conseils vous pensez toujours être un cas perdu, il existe des coachs qui promettent de changer vos habitudes et de vous aider à lire. Et puis, n’hésitez pas à vous rappeler la fameuse phrase d’Orhan Pamuk: «J’ai lu un livre un jour et toute ma vie a changé.»

http://www.slate.fr/

5 réponses à “Le temps que vous passez sur les réseaux sociaux vous empêche de lire 200 livres par an

  1. Décidément, je sens que je ne vais pas être dans tes petits papiers… Mais de nouveau je ne peux pas être d’accord du tout avec toi…

    Je précise que je suis prof de lettres, que j’ai fait de très hautes études avec grec et latin dans un des plus prestigieux lycées de France Henri IV à Paris. Je fais partie d’un comité de lecture des éditions Ella. J’écris et lis avec bonheur… Je suis un fan de culture. J’ai des livres de bibliophile. Je n’ai rien contre le livre, tout au contraire…

    Mais dire que c’est perdre du temps que de lire via le web et s’informer par le net, c’est totalement à l’ouest. Le support n’est pas le même et c’est tout. On perd du temps à lire des bouquins sans intérêt. C’est la grosse majorité. Ce n’est pas le support qui est en cause , c’est son utilisation. Tu as bien un blog et tu navigues: as-tu l’impression de perdre du temps. Non, non et mille fois non!

    Les jeunes ont une autre culture et d’autres supports. A notre époque (je parle pour moi qui vais avoir 60 printemps) on était abreuvé de conneries à la télé. Je n’ai plus de télé mais je ne pense pas que cela ait beaucoup changé et ce soit beaucoup amélioré… On n’est pas tous abrutis pour autant.

    Le livre c’est merveilleux. Mais quand tu dis que c’est pour s’évader, tu me fais peur. Non. C’est pour augmenter la réalité, au contraire.

    Vive le Québec, les québécoises et ses nuages…

    Maitre Renard en papier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s