La beauté


C’est toute une éducation à refaire que d’élever la beauté intérieure que celle de la beauté physique qui ne dure que quelques années. Pourquoi nous sommes en extase sur des découvertes archéologiques, de squelettes, des débris d’artéfacts et le reste, alors que notre société préfère la beauté physique ?
Nuage

La beauté

 

La beauté purement physique est aussi éphémère que les feux du crépuscule. Dirige tes efforts vers l’acquisition de la véritable et immuable beauté : la beauté intérieure.

Amadou Hampâté Bâ

Trucs Express ► Dépannage dans la cuisine


Des petits trucs simples pour éviter que certains aliments se retrouvent à la poubelle avant même d’avoir été consommés
Nuage

 

Dépannage dans la cuisine

 

Déposez les biscuits frais dans une jarre ou dans une boîte. Glissez-y un morceau de pain. Les galettes sécheront beaucoup moins vite.

Placez la farine dans un endroit frais, sombre et sec. A l’achat d’un nouveau sac, ne mélangez pas le contenu avec de la farine plus ancienne. Elle pourrait dégager une odeur rance très rapidement.

Avant de mesurer la mélasse, badigeonnez le récipient d’un peu d’huile. La mélasse glissera plus facilement et vous n’en perdrez pas une goutte.

Votre recette demande l’ajout d’un bouquet garni que vous devez préparer et nouer avec une ficelle. Enfermez plutôt les herbes dans une boule de thé. Les herbes seront plus faciles à récupérer dans la préparation et vous ne trouverez pas dans l’assiette des brindilles qui auraient pu se détacher du bouquet.

Rafraîchissez vos biscuits, biscuits soda, croustilles amollis en les déposant dans une assiette dans le four à micro-ondes pendant 45 secondes à 1 minute à température élevée. Laissez reposer 1 minute avant de les servir.

Récupérez le miel cristallisé en glissant le contenant dans un plat d’eau chaude ou en le déposant quelques secondes dans le four à micro-ondes pour liquéfier le contenu. Vous devez dévisser le couvercle et laissez ensuite le miel refroidir à découvert.

Vous avez besoin de babeurre pour une recette…mélangez 30 ml (2 c. à soupe) de vinaigre à 250 ml (1 tasse) de lait. Le tour est joué!

http://www.madamechassetaches.com/

Un tigre ligoté pour des photos souvenir


Nous n’avons pas assez de maltraiter nos semblables qu’on maltraite aussi les animaux sauvages pour l’argent, et plaire aux touristes
Nuage

 

Un tigre ligoté pour des photos souvenir

 

Il aura fallu peu de temps avant qu’un nouveau scandale éclate sur la maltraitance animale. Après l’ours polaire le plus triste au monde, enfermé dans un centre commercial pour divertir les touristes, la Chine fait encore parler d’elle avec un tigre de Sibérie maltraité dans un cirque.

Une vidéo, publiée le 9 janvier sur la plateforme chinoise de partage vidéo Iqiyi, montre l’animal se faire violemment ligoter à une table par des dresseurs. Peu après, les touristes montent sur son dos pour prendre la pose.

Le malaise s’amplifie lorsqu’un employé du cirque pousse les visiteurs effrayés à monter sur l’animal.

« Peut-être que ça te protégera des démons et te procurera la bonne fortune? », dit-il en jouant sur la corde sensible des croyances populaires chinoises pour convaincre les touristes.

À la fin de la vidéo, on aperçoit les dresseurs retirer les sangles du tigre quelques secondes avant qu’il ne retourne en courant dans sa cage, clairement apeuré. Le réalisateur ne s’est pas manifesté, mais il semble que ce soit un spectateur choqué de la scène. Le cirque en question se situerait lui dans la province de Hunan, dans le sud de la Chine.

 

« Cela doit s’arrêter! Ce tigre en voie de disparition est brutalement attaché pour que les visiteurs puissent s’asseoir dessus et prendre la pose! »

Une espèce en danger

Depuis les années 1980, le nombre de tigres de Sibérie vivant dans leur habitat naturel est remonté à 500. Un chiffre encourageant qu’il ne faut pas tenir pour acquis, au contraire. Cette espèce est considérée comme étant en danger par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature depuis 2010.

Elisa Allen, directrice de l’association PETA en Angleterre, s’est insurgée auprès du MailOnline:

« La seule façon d’obliger ces chasseurs intelligents et puissants à poser pour la caméra c’est de les maintenir dans une peur constante de punition, de les intimider et de les restreindre ». Elle désole les « dommages psychologiques » régulièrement observés sur les animaux des cirques.

Ainsi, cette vidéo remet à l’ordre du jour les méthodes de dressage cruelles utilisées par les dresseurs.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Thomas Pesquet : depuis l’espace, l’astronaute est témoin de la pollution humaine


J’ose imaginer la sensation de regarder la Terre depuis l’espace. C’est de réaliser sa petitesse dans ce grand univers. Mais, malgré la beauté de notre planète, quand les activités humaines, la pollution se voient aussi loin qu’une station spatiale, il faut vraiment prendre conscience de ce que nous avons, si nous ne laissons faire, nous allons perdre beaucoup plus que notre maison, notre environnement …
Nuage

 

Thomas Pesquet : depuis l’espace, l’astronaute est témoin de la pollution humaine

 

Thomas Pesquet en direct sur Europe 1 depuis l'ISS

L’astronaute de l’ESA Thomas Pesquet était en direct sur Europe 1 le jeudi 12 janvier 2017.

© EUROPE 1

Olivier Lascar Rédacteur en chef du pôle digital de Sciences et Avenir

L’astronaute de l’Agence spatiale européenne Thomas Pesquet était l’invité d’Europe 1 ce jeudi 12 janvier 2017. Il a raconté comment la pollution humaine est visible depuis la Station spatiale internationale.

On appelle cela le « overview effect ». Autrement dit la réaction au spectacle de la Terre, vue dans son entièreté depuis l’espace. Avant son départ le 17 novembre 2016 pour la Station spatiale internationale (l’ISS, qui orbite à 400 km au-dessus de nos têtes), l’astronaute de l’Agence spatiale européenne (ESA) Thomas Pesquet avait bien essayé d’imaginer ce que cet « overview effect » pourrait provoquer en lui – il l’avait notamment raconté dans un entretien avec des journalistes, un mois avant le décollage. Maintenant qu’il est bel et bien l’un des 6 occupants de l’ISS, le Français a témoigné, dans un entretien en direct pour Europe 1 diffusé jeudi 12 janvier 2016 à 7H50, de la façon dont il réagit en observant la planète Bleue depuis son nid d’aigle.

« On se sent minuscule quand on regarde la Terre de l’espace », a expliqué l’astronaute au journaliste Thomas Sotto. « On observe les forêts immenses de l’Amérique du Sud, les déserts de l’Afrique, décrit-il. La beauté de la planète rayonne dans la nuit. Elle est tellement belle, il faut la faire durer le plus longtemps possible. Il faut la protéger. J’en étais conscient avant la mission mais je le serai encore cent fois plus au retour. »

La sortie extravéhiculaire de Thomas Pesquet est prévue pour le 13 janvier 2017

 

Et la pollution ? Est-elle visible depuis l’espace ? Oui, répond celui qui est aussi pilote de ligne :

« On voit des embouchures de fleuves très sales, noires ou marron. On voit parfois des fumées, des zones qui sont dans le brouillard, comme Pékin qui est très difficile à photographier (…). On voit les coupes dans la forêt d’Amazonie. On voit l’activité humaine, et ça fait vraiment réfléchir. La Terre est un formidable vaisseau spatial, avec toutes les ressources dont on a besoin pour voler très longtemps dans l’espace. Il faut faire en sorte que le vol dure. » 

Thomas Pesquet a donné cet entretien à Europe 1 la vieille de sa sortie dans l’espace : le vendredi 13 janvier 2017, il doit effectuer une sortie extravéhiculaire pour installer de nouvelles batteries sur l’ISS.

http://www.sciencesetavenir.fr/

La réaction de ces singes à la mort d’un petit robot singe est incroyablement émouvante


Ce sera un documentaire vraiment exceptionnel que prépare les Britanniques, espérons que d’autres pays pourront en profiter. Un évènement très particulier avec un des robots animal montre le deuil est vécu avec beaucoup d’empathie, et même si ce bébé espion, n’appartenait à aucun de leur clan
Nuage

 

La réaction de ces singes à la mort d’un petit robot singe est incroyablement émouvante

 

Le nouveau documentaire animalier de la BBC est prometteur. La chaîne britannique, qui a investi dans un important système de caméras cachées à l’intérieur de robots animaux très réalistes, vient de dévoiler une scène particulièrement émouvante de son programme qui sera diffusé à partir de ce jeudi 12 janvier.

Dans l’un de ses quatre épisodes, la série documentaire « Spy in the Wild » va montrer à quel point ces 30 « créatures espionnes animatroniques ultra-réalistes » ont réussi à se faire accepter quand le sort d’une des machines va entraîner la tristesse de tous ses congénères de chair et d’os.

Comme vous pouvez le voir dans la séquence ci-dessous, alors que l’un des singes filmés en Inde cherche à prendre le bébé robot qui lui ressemble dans ses bras, il l’échappe et le fait tomber au sol. C’est la panique, plusieurs animaux se précipitent alors autour de la machine et s’imaginent qu’elle est morte. Ce qui suit est impressionnant.

 

Le robot espion est déplacé sur des rochers et les singes du groupe se réunissent tout autour de lui. Ils réagissent exactement de la même façon que quand l’un de leurs petits vient de mourir: les cris s’arrêtent et le calme tombe, les animaux se prennent ensuite dans les bras des uns des autres à plusieurs reprises.

« Les notions de deuil et d’empathie se font sentir. De manière accidentelle, la caméra se retrouve au centre d’une scène exceptionnelle, filmant des comportements rarement observés dans le passé »,

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Le froid ? Même pas peur !


Lundi matin quand je suis sortie, il faisait -30 C ! Pas question de coquetterie, il faut s’habiller pour ne pas avoir froid. Il est important de s’habituer graduellement quand la saison froide s’installe de continuer à sortir. Sinon, sortir quand on est obligé peu devenir un fardeau de plus en affrontant le froid avec mauvaise humeur
Nuage

 

Le froid ? Même pas peur !

 

Le froid ? Même pas peur !

Les températures descendent en dessous de zéro régulièrement et l’on voudrait bien rester enroulé dans sa couette pour éviter d’affronter le vent glacial. L’hiver est là, voici quelques pistes pour l’affronter sereinement.

Petites astuces des pays Scandinaves pour affronter le froid

« Il n’y a pas de mauvais temps, il y a uniquement des mauvais vêtements », dit-on en Suède.

En période de grand froid, nous avons l’habitude d’empiler des couches de vêtements les unes sur les autres pour ne pas sentir le vent glacial et les températures négatives. C’est déjà pas mal. Mais le mieux est de se couvrir les extrémités, à savoir les pieds, les mains et la tête. 30 % de la chaleur du corps s’échappent par la tête. Ni une ni deux, on enfile un bonnet, même si cela ne nous va pas !

Ne restez pas chez vous enroulé dans votre couverture polaire ! Sortez ! Avant -18°C, les Danois continuent le sport.

Elin Palsdottir, coach sportive suédoise à Paris, explique que « dès que l’on commence le port, le corps se réchauffe rapidement. Mais il faut toujours courir avec une bouteille d’eau, d’autant plus qu’en hiver on perd du liquide en expirant ». Et en plus, on élimine les toxines.

Le froid, une illusion de l’esprit ? 

Le froid est bel et bien ressenti par l’organisme, mais il est possible d’exercer ses facultés mentales pour moins en souffrir. Les Danois pratiquent la « hygge », une forme de bien-être intérieur lorsque le climat est hostile. Ils allument des bougies chez eux et invitent des amis pour des soirées chaleureuses : cela ne réchauffe pas vraiment la maison, mais donne une sensation de confort et de chaleur.

Les Tibétains préfèrent quant à eux le « yoga tummo » : grâce à cette technique de méditation, ils parviennent à se réchauffer tout en séchant également des draps mouillés qu’ils portent malgré une température de -25°C. On ne vous en demande pas tant, mais le fait de se concentrer permet de réguler la température corporelle. Plus facilement pour nous Occidentaux, on peut aussi aller au Sauna pour détendre nos muscles crispés par le froid. Vous verrez, vous allez aimer l’hiver ! 

http://www.passeportsante.net/