Une horrible vidéo raconte l’histoire vraie et fatale d’une rencontre sur Internet


Les rencontres avec des personnes qu’on ne connaît pas, même s’ils mettent des photos, rien ne dit que c’est eux. Rien ne dit non plus ce qu’ils veulent faire vraiment. Toujours se méfier des belles paroles, et ne jamais donné des informations personnelles. Ce n’est pas facile quand on est adolescent de voir qu’Internet à beaucoup de pièges
Nuage

 

Une horrible vidéo raconte l’histoire vraie et fatale d’une rencontre sur Internet

 

 

La vidéo, qui raconte l’histoire fatale de la jeune Kayleigh Haywood (15), a été diffusée par la police du comté de Leicester afin d’avertir les jeunes des dangers qu’ils encourent en rencontrant des personnes sur Internet.

La police du comté de Leicester (Angleterre) a récemment diffusé une vidéo de 5 minutes qui retrace l’histoire tragique et fatale de Kayleigh Haywood (15), qui avait malheureusement fait une terrible rencontre sur Internet.

La vidéo, dont les images oppressantes pourraient choquer les âmes sensibles, fait ainsi le récit des deux semaines qui ont précédé le viol et meurtre de Kayleigh.

Le 31 octobre 2015, la jeune fille avait reçu sur Internet un message d’un homme qu’elle ne connaissait pas, Luke Harlow (28) et qui lui demandait comment elle allait; pas moins de 10 minutes plus tard, ils s’échangeaient leurs numéros de téléphone. En deux semaines, Kayleigh et Luke se sont envoyés près de 2600 messages, dans lesquels Luke disait à de nombreuses reprises être tombé amoureux de la jeune fille. Kayleigh a ensuite demandé à ses parents si elle pouvait passer la nuit du 13 novembre chez une amie, avant de finalement se rendre chez Luke. Cette nuit-là, Luke a donné beaucoup d’alcool à Kayleigh, et l’a également touchée. Le matin suivant, un voisin de Luke, Stephen Beadman (29), a traîné Kayleigh dans un champ derrière son domicile, avant de la violer et de la tuer.

Les parents de Kayleigh ont déclaré la disparition de leur fille le jour suivant son dernier message, et les deux hommes ont rapidement été arrêtés. Le corps de Kayleigh et son téléphone – détruit – ont ensuite été retrouvés le 19 novembre. Les deux hommes ont avoué avoir abusé sexuellement de la jeune fille; Harlow a été condamné à 12 de prison, et Beadman à la perpétuité.

Selon Cornwall Live, cette vidéo a reçu le soutien des parents de Kayleigh, Stephanie et Martin, et a été premièrement diffusée dans plusieurs écoles du pays:

« Nous avons estimé qu’il était essentiel de montrer le film aux enfants des écoles locales en premier lieu, dans des projections structurées où notre personnel pouvait discuter avec les enfants des questions soulevées par le film, avant de le rendre plus largement disponible », a ainsi expliqué Roger Bannister, le chef adjoint du connétable du comté de Leicester.

Une initiative plus qu’utile, étant donné que 35 enfants auraient ensuite signalé avoir également été contactés d’une manière similaire.

« Arrêtez et pensez. Quand vous rencontrez quelqu’un en ligne, vous ne savez pas toujours à qui vous parlez », conclut tristement la vidéo

http://www.7sur7.be/

7 réponses à “Une horrible vidéo raconte l’histoire vraie et fatale d’une rencontre sur Internet

  1. Malheureusement , c’est assez fréquent ( même des garçons se sont laissés prendre et en sont morts après avoir subi des viols et autres sévices ) . Effectivement il FAUT en parler avec nos enfants et ça dès qu’ils sont en âge de comprendre , ils faut par exemple , leurs interdire de parler à un inconnu , de monter dans son auto etc…..

    • Tu sais même si tu leur interdit de parler a un inconnu ou monter dans une auto. Les personnes qui abusent des enfants sont souvent un proche et c’est ca qu’on ne prend pas nécessairement de précaution … Du genre un oncle ou un voisin dit … ta maman m’a demandé d’aller te chercher, etc . alors que ce n’est pas vrai

  2. C’est terrible les prédateurs sont de partout et Internet leur facilite la route sans qu’ils aient à se dévoiler. Il y a quelques années ma petite fille fut approchée par un homme mais il se trouve que j’ai été en responsabilités auprès des familles dont l’enfant fut violé et malheureusement assassiné par des hommes tortionnaires. Ma petite fille au courant de mon investi ment auprès des familles m’a tout de suite parlé de cet homme et, bien évidemment nous avons avertis la police et l’homme fut arrêté. Il résidait à quelques kilomètres de chez elle.
    Je souhait que votre billet puisse être lu de nombreuses fois par vos lecteurs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s