Mesurer la réussite


Nous mettons souvent nos valeurs sur des choses matérielles alors que nos liens avec les autres sont trop souvent négligés
Nuage

 

Mesurer la réussite

 

 » Nous avons tendance à mesurer la réussite à l’importance de notre salaire ou à la grosseur de nos voitures plutôt qu’aux liens que nous cultivons avec les autres. « 

Martin Luther King

La photographe Patty Waymire s ’est rendue en Alaska pour photographier des ours blancs dans la neige


Une photographe pensant voir la banquise et la neige en octobre 2016 pour photographier des ours blans a eu une surprise de taille. Ces photos sont très explicite de l’urgence de réveiller les climato-septique qui prennent en charge les décisions des pays. Comme l’Alaska appartient aux États-Unis, Donald Trump doit prendre sérieusement en considération les changements climatiques
Nuage

 

 

La photographe Patty Waymire s ’est rendue en Alaska pour photographier des ours blancs dans la neige

 

« À mon arrivée, j’ai été surprise de découvrir qu’il n’y avait pas de neige et que la banquise ne s’était pas encore formée. »

cette_femme_sest_rendue_en-01

Au début du mois d’octobre, la photographe Patty Waymire s’est rendue sur l’île Barter pour photographier des ours blancs dans la neige.

cette_femme_sest_rendue_en-02

« Les habitants m’ont dit que… la neige aurait du retard. C’est l’un des hivers les plus chauds. »

cette_femme_sest_rendue_en-03

Patty Waymire a rapidement repéré des ours blancs sur des bancs de sable et de terre, et a sorti son appareil.

cette_femme_sest_rendue_en-04

Ses clichés montrent les effets désastreux du réchauffement climatique.

cette_femme_sest_rendue_en-05

Une photographie intitulée « No Snow, No Ice » (« Ni neige ni glace ») a reçu une mention honorable lors d’un concours organisé par le National Geographic.

cette_femme_sest_rendue_en-06

Patty Waymire souhaite que Donald Trump voyage en Arctique pour comprendre « pourquoi cet endroit particulièrement incroyable doit être préservé ».

cette_femme_sest_rendue_en-07

http://bridoz.com/

e

Le Saviez-Vous ► Un homme au sang vert


M. Spock a-t-il vraiment existé ? Cela s’est passé en 2007 à Vancouver au Canada. Une surprise pour le personnel médical à cette époque en découvrant que le patient avait le sang aussi vert qu’une pelure d’avocat. Heureusement, les médecins ont trouvé l’origine et le patient a retrouvé avec le sang d’une couleur normale
Nuage

 

Un homme au sang vert

 

  • Par Julie Connan (lefigaro.fr)

Quelle n’a pas été la stupeur de médecins de Vancouver quand ils ont tenté de poser un cathéter à un patient aux symptômes dignes de Mr Spock …

C’est l’histoire d’une banale opération qui dégénère en scène de science-fiction à la X-files ou à la Star Trek. Dans le journal médical The Lancet, des médecins de l’hôpital Saint-Paul de Vancouver racontent la peur bleue qu’ils ont ressenti, en voulant poser un cathéter dans l’artère d’un homme de 42 ans, avant de l’opérer : le sang de ce patient était vert foncé, comme une pelure d’avocat, selon le docteur Flexman.

Ce patient faisait déjà l’objet de toutes les interrogations, dans la mesure où il était traité pour avoir développé un syndrome des loges*, après s’être endormi agenouillé.

En effectuant cette découverte quasi extraterrestre, les médecins ont immédiatement fait un prélèvement sanguin pour tenter de comprendre le mystère.

Pas de cuivre dans le sang

Après avoir procédé à l’opération avec succès, l’équipe médicale a pu connaître la vraie raison de cette couleur atypique : contrairement au célèbre personnage de Star Trek,

Mr Spock, le patient n’avait pas de cuivre dans le sang, mais de la sulfhémoglobine, c’est-à-dire un dérivé de l’hémoglobine formé par réaction chimique avec certains composés industriels et/ou certains médicaments. En l’espèce, Dr Flexman a supposé que ce phénomène avait été provoqué par un médicament contre la migraine, le sumatriptan, que le patient avait pris en quantité supérieure à la posologie.

Par chance, le sang du patient a retrouvé une couleur normale une fois le traitement interrompu.

*Le syndrome des loges est une pathologie rare atteignant le plus souvent les muscles des membres inférieurs.

http://secouchermoinsbete.fr/

Alimentation : où trouver des protéines ?


Avec la malbouffe et les problèmes de santé que cela occasionne, mieux vaut faire sa propre cuisine et changer notre alimentation. Reste a savoir quoi manger pour donner à notre corps et surtout ressentir la satiété pour quelques heures
Nuage

 

Alimentation : où trouver des protéines ?

 

Kutsenko Denis/Shutterstock.com

Kutsenko Denis/Shutterstock.com

Avec les glucides et les lipides, les protéines sont, l’une des trois grandes familles de macronutriments. Elles participent au renouvellement des tissus musculaires. C’est dire leur importance. Mais quels aliments sont les plus riches en protéines ?

C’est peu dire que les protéines ont un rôle primordial pour notre organisme. Ils participent en effet au renouvellement des tissus musculaires, des phanères (cheveux, ongles, poils), de la matrice osseuse, de la peau…

Pour remplir ces missions, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) a établi qu’il convient d’en manger (pour un adulte en bonne santé) 0,83 g par kilogramme de poids corporel et par jour. Pour les personnes âgées, c’est 1g/kg/jour qu’il faudra ingurgiter.

Les protéines animales sont généralement plus riches que les protéines végétales. Le fromage est particulièrement riche en protéines. Et le parmesan en est particulièrement doté puisqu’il en renferme 39,4g/100g. Autres fromages, ceux dits « à pâte pressée cuite », type emmental ou Comté. Leur teneur est de 30 à 33g/100g.

Certaines viandes sont également très riches. C’est le cas du rôti de porc, du jambon et du blanc de poulet avec une teneur moyenne de 37g/100g. Des gibiers comme le faisan ou le chevreuil vous apponteront plus de 32g.

N’oubliez pas les poissons. Le thon blanc ou les sardines en contiennent à hauteur de 30g/100g.

Les aliments végétaux ne sont pas à exclure pour autant. Les plus riches en protéines sont ainsi les graines oléagineuses (cacahuètes, amandes, pistaches, etc…) ou encore les légumineuses et leurs dérivés (tofu, pois chiche, haricots, lentilles…).

Quid des œufs ?

De nombreux sportifs vantent les bienfaits des œufs dans le cadre d’un régime hyperprotéiné. Qu’ils soient durs, crus ou à la coque, ils vous apporteront en moyenne 12 à 13g de protéines pour 100 g.

https://destinationsante.com

Ouverture en Chine du pont le plus haut du monde


On dit que les ponts unis les gens, pourtant, il y a des ponts qui donnent vraiment le vertiges. Cela ne me tentera pas du tout de le parcourir
Nuage

 

Ouverture en Chine du pont le plus haut du monde

 

Le pont Beipanjiang, long de 1341 mètres, culmine à... (PHOTO STR / AFP)

Le pont Beipanjiang, long de 1341 mètres, culmine à 565 mètres au-dessus d’une rivière.

PHOTO STR / AFP

Agence France-Presse
PÉKIN

 

Un pont s’élançant à plus de 500 mètres au-dessus du sol et qualifié de «plus haut du monde» a été ouvert jeudi à la circulation en Chine, où il relie deux provinces montagneuses du sud-ouest du pays.

Le pont Beipanjiang culmine à 565 mètres au-dessus d’une rivière, a indiqué le département des Transports du Guizhou dans un communiqué.

Ce nouvel axe permettra de relier les villes de Xuanwei, dans la province du Yunnan, et Shuicheng, dans celle du Guizhou, en une heure de route environ contre plus de quatre auparavant, s’est félicité M. Duan, un chauffeur de camion interrogé par l’agence officielle Chine nouvelle après l’ouverture du pont.

L’infrastructure, longue de 1341 mètres, a nécessité un investissement de plus de 1 milliard de yuans (196 millions de dollars), selon le Quotidien du Guizhou, un journal local.

Il surpasse le pont de la Rivière Si Du, dans la province du Hubei (centre), comme pont le plus haut du monde, avait précédemment assuré le gouvernement provincial du Guizhou.

Si l’on prend en compte la hauteur des seules structures du pont – et non pas la distance qui sépare le tablier du sol -, c’est le viaduc de Millau, en France, qui s’impose au premier rang mondial, avec 343 mètres pour la pile la plus haute.

http://www.lapresse.ca/

Éclipses, fusées et satellites, tout ce qui va se passer dans l’espace en 2017


En 2017, le ciel n’est pas supposé de tomber sur notre tête, il va quand même se passer beaucoup de choses dans l’espace pour cette nouvelle année
Nuage

 

Éclipses, fusées et satellites, tout ce qui va se passer dans l’espace en 2017

 

Le HuffPost  |  Par Gregory Rozieres

ESPACE – En 2016, il s’est passé de nombreuses choses au-dessus de nos têtes. Certaines réjouissantes comme l’arrivée de la sonde Juno autour de Jupiter. D’autres, à l’instar de l’écrasement de l’atterrisseur européen de la mission ExoMars ou de l’explosion d’une fusée de SpaceX, un peu moins.

2017 devrait également compter de nombreux rendez-vous spatiaux et astronomiques. Le HuffPost fait le point sur les grands rendez-vous spatiaux de l’année.

 

13 janvier : sortie dans l’espace de Thomas Pesquet

ESA

L’astronaute français va sortir de la Station spatiale internationale pour y installer de nouvelles batteries. Il pourrait rester en combinaison dans le vide spatial plus de 7 heures. Ce sera le 11e astronaute européen à réaliser une sortie extravéhiculaire sur l’ISS. Le retour sur Terre de Thomas Pesquet est prévu en mai 2017.

Premier trimestre : test du lanceur de SpaceX destiné à aller sur Mars

SpaceX

C’est la fusée, ou plutôt le propulseur qui devrait envoyer, à terme, l’homme sur Mars, selon SpaceX. Initialement prévu pour fin 2016, mais retardé à cause de l’explosion de septembre, le lanceur de la société d’Elon Musk Falcon Heavy devrait être testé dans le premier trimestre de l’année.

Cette fusée géante est en réalité composée, pour faire simple, de trois Falcon 9, le lanceur utilisé actuellement par la société pour ravitailler la Station spatiale internationale.

21 août : éclipse solaire totale (aux États-Unis)

Manoj.dayyala

Ce sera la première éclipse totale pour les États-Unis du XXI siècle.

Deuxième semestre : La Chine se pose sur la Lune

DR

Dans le deuxième semestre, la Chine devrait envoyer sa sonde Chang’e 5 sur notre satellite naturel. Ce serait la première fois qu’un vaisseau chinois se pose sur la lune, y collecte des matériaux et échantillons et rentre sur Terre. La sonde Chang’e 3 s’était déjà posée sur la lune en 2013. La Chine souhaite poser un rover sur la Lune d’ici 2020.

15 septembre : la chute finale de la sonde Cassini

nasa

Depuis le 30 novembre, la sonde américaine observe au plus près les anneaux de Saturne. Elle va continuer de s’en rapprocher puis, en avril, va une nouvelle et dernière fois changer de trajectoire. Une modification qui lui sera finalement fatale, le 15 septembre 2017. Car sa nouvelle orbite va l’envoyer entre les anneaux intérieurs et à moins de 2000 km de l’atmosphère de Saturne. Durant ses derniers instants, Cassini va tenter d’analyser comme elle peut ce qu’elle voit, avant d’enfin pénétrer dans l’atmosphère de Saturne et d’y finir sa vie.

Décembre 2017 : TESS, le chasseur d’exoplanète

Nasa

D’ici la fin de l’année, la Nasa devrait lancer son Transiting Exoplanet Survey Satellite. En orbite autour de la Terre, TESS va tenter de trouver dans l’espace des exoplanètes, à l’instar du télescope spatial Kepler qui a déjà découvert des milliers de planètes en dehors de notre système solaire.

500.000 étoiles devraient être analysées, bien plus brillantes que celles surveillées par Kepler, selon la Nasa, parmi lesquelles les 1000 naines rouges les plus proches. Le lancement pourrait toutefois être différé à juin 2018.

Décembre 2017 : Cheops, le chasseur de planètes européen

Si tout se passe bien, l’ESA, l’agence spatiale européenne, devrait elle aussi lancer un satellite à la recherche d’exoplanètes, CHEOPS, pour CHaracterising ExOPlanet Satellite. Cette fois, le but ne sera pas d’observer de nouvelles étoiles, mais de regarder plus en profondeur celles dont les chercheurs savent qu’elles abritent des exoplanètes.

Avec une technologie de pointe, le satellite va permettre par exemple de connaître la taille de ces planètes avec une précision accrue. Car si l’on a déjà repéré de nombreuses exoplanètes, leurs caractéristiques ne sont encore que des estimations très imprécises. Or, ce que veulent les chercheurs, c’est pouvoir analyser le plus en détail possible ces astres.

Dans l’année : une société privée sur la Lune

Moon Express

Il n’y a pas de date de lancement fixée, mais une chose est sûre: Moon Express a bien obtenu l’autorisation du gouvernement américain pour se poser sur la Lune. Le PDG de la société privée, Bob Richards, souhaite à terme exploiter les ressources minières lunaires, même si les missions de retour d’échantillons ne sont pas prévues avant 2020, précise le site Nom de Zeus. Pour autant, nombreux sont ceux qui doutent de la capacité de la société à réaliser une chose pareille, voire même à simplement se poser sur la Lune.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Boire du Coke, vraiment un remède pour la gastro?


Ma première gastro, j’ai été à l’urgence et le médecin m’a prescrit du Coca-Cola dégazéifié à la température de la pièce. Est-ce une légende urbaine ? Il semble que non, cependant, il est déconseillé pour les petits, de toute manière, il y a des produits vendus à la pharmacie pour les bébés. On peut toujours faire de l’eau de riz pour diminuer la diarrhée, mais il faut toujours faire attention à la déshydratation
Nuage

 

Boire du Coke, vraiment un remède pour la gastro?

Boire du Coke, vraiment un remède pour la gastro?

Le soda, bon pour soulager les symptômes de la gastro?Photos Fotolia

Chaque année, principalement durant l’automne et l’hiver, la gastro-entérite fait son grand retour. 

Dans la plupart des cas, la gastro-entérite ne dure que peu de temps et se soigne d’elle-même, sans avoir recours à  des traitements médicamenteux. Toutefois, il existe certains remèdes qui peuvent permettre de soulager les symptômes tels que la diarrhée, les nausées ou les vomissements. Parmi eux, le soda (Coca-Cola, Pepsi, ce que vous voulez…).

Cette boisson gazeuse est régulièrement recommandée par certains spécialistes mais qu’en est-il réellement? Interrogé par le site Femme Actuelle, le nutritionniste Raphaël Gruman semble confirmer son utilité. Selon ce spécialiste, le secret du soda se cache en réalité dans son contenu.

UNE BOISSON QUI RECHARGE LE CORPS

Le soda est une boisson particulièrement riche en sucres qui contient aussi des minéraux. Or, en provoquant de la diarrhée et des vomissements, la gastro expose le corps à  un risque important de déshydratation et à une grande perte de minéraux essentiels. Sans parler du fait que la maladie empêche généralement de s’alimenter normalement, aggravant les manques.

Boire du soda permet donc d’apporter du sucre et de recharger le corps en énergie. Un effet auquel s’ajoute les propriétés antiseptiques et apaisantes de certains composés contenus dans la boisson qui vont agir sur l’inflammation du système digestif. Néanmoins, pour que le soda soit efficace, il faut respecter certaines règles. 

DES RÈGLES À RESPECTER

D’après Raphaël Gruman, la boisson doit être consommée à température ambiante et sans bulles. La boire trop froide peut en effet aggraver la diarrhée et les bulles peuvent agresser la paroi de l’estomac déjà irritée. C’est d’ailleurs pour cette raison que les boissons gazeuses sont généralement déconseillées en cas de gastro.

Par ailleurs, il vaut mieux préférer la version originale aux versions diète ou zéro, et ne consommer la boisson qu’en petites quantités (environ deux verres par jour). Le remède peut être efficace chez les adultes comme les enfants, en revanche, il est fortement déconseillé chez les nourrissons.

http://fr.canoe.ca/

e