Responsabilité


Si nous sommes moindrement honnêtes avec nous-même, il y a plusieurs fois que nous sommes responsables de nos malheurs. Notre attitude face à la vie est donc très importante sur le regard des évènements
Nuage

 

Responsabilité

 

 

“Nous avons toujours besoin de rendre quelqu’un responsable de nos ennuis et de nos malheurs.”

Luigi Pirandello

Anonymouse ouvre de petites boutiques pour les souris en Suède.


C’est mignon et cela égaie la rue ou ces boutiques sont ouvertes non pas pour l’être humain, mais pour les petites souris
Nuage

 

Anonymouse ouvre de petites boutiques pour les souris en Suède.

anonymouse-ouvre-de-petites-boutiques-01

L’organisation Anonymouse était contrariée par l’absence de boutiques pour rongeurs, ils ont décidé d’en ouvrir deux simultanément. Les boutiques dont les dimensions sont 70×30 cm se trouvent à Malmö, en Suède, et elles offrent une grande variété de menus, sur lesquels les souris peuvent choisir leurs repas.

L’une d’entre elles vend des noix et l’autre du fromage. En plus des intérieurs bien réalisés, il y a des affiches présentant des concerts de souris à venir et d’autres évènements. La quantité de détails que recèle cette installation d’art urbain est impressionnante ! Les identités des Anonymouse sont encore inconnues, mais vous pouvez consulter leur compte Instagram pour de plus amples informations.

anonymouse-ouvre-de-petites-boutiques-02anonymouse-ouvre-de-petites-boutiques-03anonymouse-ouvre-de-petites-boutiques-04anonymouse-ouvre-de-petites-boutiques-05

anonymouse-ouvre-de-petites-boutiques-06anonymouse-ouvre-de-petites-boutiques-07anonymouse-ouvre-de-petites-boutiques-08anonymouse-ouvre-de-petites-boutiques-09anonymouse-ouvre-de-petites-boutiques-10

anonymouse-ouvre-de-petites-boutiques-11anonymouse-ouvre-de-petites-boutiques-12

Proposé par Pressboard

Plus d’informations : Instagram

http://bridoz.com/

Le Saviez-Vous ► Pourquoi le ventre gargouille-t-il?


Les gargouillements causent parfois une gêne quand il se fait entendre par d’autres personnes surtout en public. On croit que c’est causé par la faim, alors que c’est pour autre chose
Nuage

 

Pourquoi le ventre gargouille-t-il?

 

Pourquoi le ventre gargouille-t-il?

Non, ce n’est pas parce que votre estomac est vide… ou pas tout à fait.Photo Fotolia

Ça ne manque pas. Dès que l’heure du repas approche, votre ventre se met à gargouiller sans aucune discrétion et continue de le faire jusqu’à ce que vous alliez manger. Pourtant, contrairement à la croyance populaire, ce bruit n’est pas le signe que votre estomac crie famine.

En réalité, votre ventre gargouille que vous ayez faim ou non. Simplement, vous l’entendez davantage quand votre système digestif est vide de toute nourriture. Mais alors, d’où viennent ces grondements parfois dérangeants? Autant vous le dire tout de suite, leur réelle origine est peu glamour.

DES GAZ DANS LE VENTRE

Pour comprendre d’où viennent ces bruits, revenons sur l’anatomie du système digestif. De façon brève, celui-ci est un long tube qui s’étend de la bouche jusqu’à l’anus et qui connecte les différents organes et passages jouant un rôle important dans la digestion. La nourriture entre par la bouche et subit de nombreuses transformations jusqu’à être éliminée par l’anus.

Pour l’aider à parcourir ce chemin, le système digestif pratique ce qu’on appelle le péristaltisme. En clair, il déclenche des contractions musculaires qui font peu à  peu avancer le bol alimentaire (les aliments mastiqués et enduits de salive) à travers les différentes parties du système. Ces contractions permettent aussi de mélanger celui-ci avec les sucs gastriques et autres substances.

C’est précisément ici que les grondements interviennent. En effet, le bol alimentaire ne se déplace pas seul, il est accompagné de gaz et d’air. Quand la nourriture est malmenée par les contractions, cela crée alors de petites poches de gaz qui vont elles aussi être comprimées… avec les bruits qui vont avec.

Les grondements du ventre ont donc lieu en même temps que les contractions, soit n’importe quand et pas seulement quand vous avez faim. Lorsqu’il y a de la nourriture dans votre système digestif, toutefois, ces bruits sont atténués. C’est comme étouffer un son avec un oreiller.

DES CONTRACTIONS DÉCLENCHÉES MÊME SANS NOURRITURE

Mais alors, on peut se demander: si l’estomac est vide et qu’il n’y a aucune nourriture à digérer, pourquoi le système digestif déclenche-t-il des contractions? La raison est à chercher du côté de la sensation de faim et d’appétit. Environ deux heures avant que votre estomac ne se vide, des hormones commencent à être produites afin de stimuler les structures nerveuses locales.

L’objectif est d’envoyer un message au cerveau qui va alors répondre en signalant aux muscles digestifs de redémarrer le péristaltisme. Ceci va permettre d’une part, de faire avancer tous les restes éventuels de nourriture issus du précédent repas et d’autre part, de créer des vibrations au niveau de l’estomac vide qui vont stimuler la sensation de faim.

Les contractions musculaires vont aller et venir toutes les heures, perdurant généralement entre 10 et 20 minutes, jusqu’à  ce que vous mangiez à nouveau. Certains ventres sont toutefois plus bruyants que d’autres, en fonction de la quantité de gaz notamment. Maintenant, vous saurez pourquoi votre estomac commence à gronder bien avant le déjeuner!

http://fr.canoe.ca/

Vous n’arrivez plus à lire des livres? Voilà pourquoi


Il semble que la génération Y (1980-1995) a plus de difficultés à se concentrer pour se plonger dans un livre étant né entre deux mondes. L’autre monde bien sûr est Internet ou tout est rapide, tout nous interpelle
Nuage

 

Vous n’arrivez plus à lire des livres? Voilà pourquoi

 

© thinkstock.

De nombreux (ex-) lecteurs ressentent de plus en plus de difficulté à rester sagement devant un livre comme autrefois, avant l’ère internet. Mais la technologie n’est pas seule responsable. Il s’agit surtout d’un problème générationnel…

Vous avez envie de lire mais à chaque tentative la mission échoue et le livre termine sur la commode, relégué aux oubliettes par un smartphone et quelques fils d’actualité? Vous n’êtes pas le seul! Il s’agit du syndrome dit de « l’insécurité du lecteur », un problème de concentration qui touche surtout la génération Y (1980-1995), relate le magazine Slate.

Solutions illusoires

La frustration qui en découle est énorme, au point de pousser les concernés à multiplier les démarches pour retrouver ce paradis de la lecture insouciante: journée déconnectée, liseuse, balade en forêt, chalet à la montagne, exil sur une île déserte… mais rien n’y fait et l’entreprise dérive souvent vers une activité étrangère à l’objectif initial.

« Nés entre deux mondes »

Selon les études menées sur le sujet, ce phénomène s’explique par la nature-même de la génération Y, une génération née « entre deux mondes »:

« Nous avons atterri dans un monde différent de celui dans lequel nous sommes nés. Mais, à l’inverse de nos parents, nous ne pouvons nous en extraire. Nous sommes obligés d’y faire face. Et nous avons peur de ne pas être à la hauteur », affirme Katy Waldman dans un article consacré.

Malaise

Bref, cette génération n’est pas née avec internet et a été éduquée à la lecture imprimée sur papier avant de devoir s’adapter au format numérique. À cheval sur deux époques, elle n’est donc ni instinctivement liée au support traditionnel ni à l’actuel. Une « gêne » que ne rencontre pas la génération suivante baignée dès l’enfance dans cet univers connecté.

Impasse

Ajoutez à cela la surabondance de contenus, le streaming en ligne, le bombardements de notifications, le FOMO (« Fear Of Missing Out », la peur de louper quelque chose), l’impossibilité professionnelle de déconnecter régulièrement, les cinq boîtes mails et les multiples applications de discussions instantanées et vous comprendrez que terminer « Guerre et Paix » ce soir ne sera pas une mince affaire… 

http://www.7sur7.be/

Un chien fait son entrée dans le Guinness World Records après un saut en parachute


Il faut vraiment une confiance aveugle à son maître pour que ce chien saute en parachute. Ce Berger allemand fait partie d’une escouade de chien qui travaille pour trouver des braconniers et leurs armes en Afrique du Sud. Cependant, le saut en parachute me semble superflu
Nuage

 

Un chien fait son entrée dans le Guinness World Records après un saut en parachute

 

 

Records après un saut en parachute

Il est le premier chien parachutiste à œuvrer contre le braconnage en Afrique du Sud. Un fait qu’a récemment voulu récompensé le Guinness World Records.

Arrow, Berger Allemand de 2 ans, vient d’être consacré ! Travaillant avec son maître Henry Holtshyzen au sein de l’unité K9 du Paramount Group, il a fait son entrée dans le Guinness World Records pour être devenu le premier chien parachutiste à avoir sauté d’un hélicoptère depuis la base de Waterkloof Airforce dans le cadre d’une mission anti-braconnage, a rapporté le Mirror.

Choisi pour faire ce job depuis son plus jeune âge grâce à son tempérament, le chien a très vite reçu une formation spéciale pour réussir une telle performance. Aujourd’hui, il est l’un des 200 toutous entraînés par cette brigade qui lutte contre les braconniers.

De l’importance de la confiance Homme-Animal

Mais outre la formation, tout ceci n’aurait pas été possible si le chien et son maître n’avaient pas tissé de relation particulière. Arrow et Henry Holtshyzen sont inséparables : coéquipiers à la vie comme au travail, ils ont une confiance aveugle l’un en l’autre et partagent absolument tout.

«J’ai sauté de l’hélicoptère et c’était naturel pour lui de me suivre. Je compte sur lui et il compte sur moi», a par ailleurs livré le propriétaire de ce courageux toutou. «C’est un parachutiste né et un fou d’adrénaline. J’étais plus effrayé que lui !»

C’est donc ensemble, patte dans la main, qu’ils affrontent la pression quotidienne de ce métier qui n’est pas sans risque. Comme dans d’autres nombreux pays du continent, le braconnage est un véritable fléau en Afrique du Sud : rien qu’en 2015, plus de mille rhinocéros ont été abattus pour l’ivoire de leurs cornes. Et si les chiens permettent de repérer plus facilement les malfrats et leurs armes grâce à leur flair, on peut toutefois se demander si les utiliser dans de telles conditions est bien nécessaire…

https://wamiz.com/

Le réchauffement a accentué certains événements climatiques


La terre a subi plusieurs fois des changements climatiques, mais l’homme les a accélérés et nous y goûtons présentement et cela n’ira pas en s’améliorant. Et dire qu’il y a encore des septiques
Nuage

 

Le réchauffement a accentué certains événements climatiques

 

Certains événements climatiques extrêmes l'année passée, vagues de chaleur en... (Photo John McConnico, Archives Associated Press)

PHOTO JOHN MCCONNICO, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Tout sur les changements climatiques »

JEAN-LOUIS SANTINI
Agence France-Presse
WASHINGTON

Certains événements climatiques extrêmes l’année passée, vagues de chaleur en Europe, en Asie et en Australie, incendies en Alaska ou inondations en Floride, ont été accentués par le réchauffement climatique, selon une étude internationale publiée jeudi.

Cependant, celle-ci n’a pas détecté de lien entre le réchauffement planétaire et d’autres événements inhabituels, comme un retard de la saison des pluies au Nigeria ou les fortes précipitations responsables d’inondations en Inde en décembre.

Les auteurs n’ont pas davantage observé de signature du changement climatique dans la rigueur inhabituelle de l’hiver au Canada et dans le nord-est des États-Unis en 2015, qui a été d’ailleurs l’année la plus chaude sur le globe depuis le début des relevés de températures en 1880.

Ces travaux sont basés sur 25 études effectuées par 116 scientifiques de 18 pays sur cinq continents et deux océans.

Il s’agit du cinquième rapport annuel consacré à l’étude de l’influence du réchauffement climatique, attribué par la plupart des scientifiques aux émissions de gaz à effet de serre produites par les activités humaines, et les phénomènes météorologiques extrêmes.

«Après cinq années de publication de ces études, nous voyons une multiplication des preuves que le changement climatique rend les canicules plus extrêmes dans de nombreuses régions du globe», souligne Stephanie Herring, une scientifique de l’Agence américaine des océans et de l’atmosphère (NOAA), un des principaux auteurs de ce rapport publié dans une édition spéciale du Bulletin of the American Meteorological Society.

«Alors que nous améliorons nos capacités à faire la distinction entre l’influence du changement climatique et celle de la variabilité naturelle, l’ampleur des impacts régionaux de ce phénomène planétaire devient de plus en plus clair», précise-t-elle.

Les plus fortes indications de l’influence humaine sur le climat ont été constatées dans des phénomènes météorologiques liés à la montée des températures, souligne le rapport.

Hivers ensoleillés au Royaume-Uni

«Les expériences faites avec la modélisation indiquent que le changement climatique induit par l’homme a été un facteur majeur pour créer les conditions» de ces canicules.

Outre une plus grande intensité des nombreuses vagues de chaleur en 2015, les chercheurs soulignent aussi que le réchauffement a conduit à une réduction de la couverture neigeuse en Amérique du Nord et à une superficie d’une faiblesse record des glaces arctiques en mars, au plus fort de l’hiver.

Les chercheurs ont aussi conclu que le réchauffement du globe a sans doute joué un rôle dans des inondations en septembre 2015 à Miami, dues à une marée particulièrement haute.

Ce phénomène de marées provoquant des inondations, alors même que la météo est magnifique ces jours-là, a augmenté de 500% depuis 1994, selon le rapport.

Les scientifiques ont aussi déterminé que le changement climatique a probablement contribué à l’intensité record des typhons dans le nord-ouest du Pacifique l’an dernier, ainsi qu’au record d’ensoleillement en hiver au Royaume-Uni ces deux dernières années.

Le réchauffement est aussi en cause dans la propagation et la durée sans précédent des incendies de forêt en Alaska, où près de 2,1 millions d’hectares ont brûlé en 2015, la deuxième plus grande superficie depuis le début des observations en 1940.

Selon ces chercheurs, «le changement climatique induit par les humains pourrait avoir accru le risque de ces incendies pendant la saison des feux de 34 à 60%».

Les relevés mensuels de températures montrent que 2016 est en passe de battre un nouveau record annuel de chaleur sur le globe, qui sera le troisième consécutif.

Les climatologues pensent que la fréquence et l’intensité de ces phénomènes météorologiques extrêmes vont probablement empirer avec la poursuite du réchauffement de la planète, qui accélère la fonte des glaciers et de la banquise arctique. Cela fait inévitablement monter le niveau des océans.

http://www.lapresse.ca/

Virus Zika: les inquiétudes grandissent


Le virus Zika est encore sous la loupe des scientifiques, car il serait la cause de malformation comme microcéphalie, mais aussi d’autres graves malformations. Le problème est que les personnes infectées n’ont pas nécessairement de symptômes et que même si l’enfant ne semble pas avoir de problème, il se peut qu’en grandissant, il puisse avoir des séquelles. La meilleure chose à faire pour une femme enceinte ou qui prévoit d’avoir un enfant (ainsi que le futur père) de ne pas aller dans les zones à risques
Nuage

 

Virus Zika: les inquiétudes grandissent

 

Selon une nouvelle étude américaine, les femmes qui... (Photo Ueslei Marcelino, archives Reuters)

Selon une nouvelle étude américaine, les femmes qui ne présentent aucun symptôme après avoir contracté le Zika courent elles aussi le risque d’avoir des bébés souffrant de malformations.

PHOTO UESLEI MARCELINO, ARCHIVES REUTERS

 

PHILIPPE MERCURE
La Presse

On savait déjà que le virus Zika pouvait causer des microcéphalies chez les bébés, mais ce genre de complication est-il rare ou courant ? Une première étude menée aux États-Unis sur 442 femmes infectées montre que 6 % de leurs foetus ou de leurs bébés ont présenté des malformations. Quand on examine les femmes infectées pendant le premier trimestre de grossesse, la proportion grimpe à 11 %.

« On parle de malformations extrêmement graves. Alors un risque de 11 % au premier trimestre, c’est très, très élevé », commente Cédric Yansouni, directeur adjoint du Centre des maladies tropicales J.D. MacLean de l’Université McGill.

L’expert explique que ces études qui quantifient les risques du Zika sont très importantes.

« Il est extrêmement difficile de conseiller les femmes sur des aspects comme la continuation de leur grossesse quand on ignore si le risque de malformation est d’un sur deux ou d’un sur dix mille, comme c’était le cas au début de l’épidémie », illustre-t-il.

L’étude américaine a été publiée dans le Journal of the American Medical Association (JAMA).

PAS DE SYMPTÔMES… PAS DE CERTITUDE

L’étude publiée dans le JAMA contient aussi une information cruciale : les femmes qui ne présentent aucun symptôme après avoir contracté le Zika courent exactement le même risque d’avoir des bébés souffrant de malformations que celles qui en présentent. Rappelons que 80 % des gens qui contractent le Zika ne présentent aucun symptôme.

« Du point de vue de la santé publique, ça a des implications importantes. Ça veut dire que les femmes enceintes qui reviennent de pays touchés devraient toutes se faire tester pour le Zika, même si elles n’ont pas de symptômes », souligne Anne Gatignol, chercheuse à l’Institut Lady Davis et professeure au département de médecine de l’Université McGill.

PAS QUE DES MICROCÉPHALIES

On a beaucoup parlé de ces bébés à petite tête nés de mères infectées par le Zika. On constate cependant qu’il ne s’agit pas des seules malformations causées par le virus.

« On s’aperçoit maintenant qu’il y a une multitude d’anomalies qui peuvent être associées à l’infection à virus Zika, que ce soient des calcifications intracrâniennes, des hydrocéphalies, d’autres atteintes au système nerveux central ou même des atteintes auditives et oculaires », dit Guy Boivin, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les virus en émergence et la résistance aux antiviraux à l’Université Laval.

L’expert estime que les enfants nés de mères infectées qui ne présentent pas de malformations devront aussi être suivis de près.

« Il n’est pas impossible qu’ils développent des anomalies plus subtiles qui se manifesteront plus tard. On voit ça dans le cas du cytomégalovirus, un autre agent qui cause des microcéphalies », dit-il.

LE VIRUS SE RÉPLIQUE DANS LES FOETUS

Une autre étude publiée cette semaine a montré que le virus du Zika peut se répliquer dans le placenta et dans le cerveau des foetus jusqu’après leur naissance.

« Le problème avec les foetus est que leur système immunitaire n’est pas mature. Le virus peut donc s’y répliquer beaucoup plus longtemps que chez un adulte en bonne santé », explique Guy Boivin, de l’Université Laval.

Les chercheurs soulignent qu’on ne connaît pas encore à quel âge un enfant peut être exposé au virus Zika sans courir de risques importants. Le fait que le système immunitaire des enfants ne soit pas encore pleinement développé et que leur cerveau soit en plein développement pourrait en effet les rendre vulnérables.

D’AUTRES SURPRISES

Cédric Yansouni, du Centre des maladies tropicales J.D. MacLean de l’Université McGill, rappelle que la science en est encore à l’étape de documenter et de tenter de comprendre les effets que peut avoir le virus Zika sur l’être humain.

« On ne connaît pas tout et il faut s’attendre à d’autres surprises, estime-t-il. La dernière fois qu’on a vu l’émergence d’un pathogène qui cause des malformations congénitales, c’était il y a 60 ans avec la rubéole. Il y a longtemps qu’on n’a pas fait face à ça, comme espèce, et c’est un casse-tête extraordinaire. »

LA FLORIDE À ÉVITER

Aux États-Unis, les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies ont identifié des zones de transmission du virus dans le sud de la Floride, notamment dans la ville de Miami et à Miami Beach. L’Agence de santé publique du Canada recommande aux femmes enceintes ou à celles qui veulent le devenir d’éviter ces zones, et de différer tout voyage dans le reste de la Floride.

CONSEILS AUX VOYAGEURS

L’Agence de la santé publique du Canada donne les recommandations suivantes aux voyageurs :

Les femmes enceintes et celles qui envisagent de le devenir devraient éviter tout voyage dans les régions touchées, dont plusieurs régions de la Floride.

Les femmes qui reviennent d’une zone touchée devraient attendre au moins deux mois avant d’essayer de concevoir.

Les hommes qui reviennent d’une région touchée devraient utiliser des préservatifs pour une période de six mois après leur retour et éviter de concevoir pendant ce temps.

http://www.lapresse.ca/